Partagez | 
 

 Solange de Brenwyr → hope is your survival.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Sam 17 Aoû - 20:21


Solange

de Brenwyr






Fanpop


Fanpop


ft. Tabrett Bethell

17 juin 778

Brenwyr

24

Nightingale

Sigal Nightingale

issue de la noblesse, mon père était un ancien gitan des glaces.

Autruche

Doute

Mage


Le morceau de papier, de multiples fois froissé et lissé, semble la narguer depuis la commode où elle l’a laissé. Elle a lu cette lettre une bonne demi-douzaine de fois, sans pour autant savoir si la décision qu’elle avait fini par prendre était la bonne. Pendant des jours, des semaines, Solange avait veillé sur Sigal parce que tel était son devoir. Même sans la missive paternelle, elle aurait exécuté cette tâche par loyauté envers la famille Nightingale et par amour envers Svanhilde et Sigvald. Néanmoins, l’enfant étant sous la responsabilité de Castiel, elle avait dû se résoudre à la surveiller d’un peu plus loin et d’agir presque dans l’ombre pour qu’il ne lui arrive rien. Rattachée à la protection rapprochée d’Aliénor de Sombreflamme, c’est ce prétexte qui lui permet de s’aventurer dans les couloirs du palais sans se faire jeter du domaine comme une malpropre. Malgré leurs différences de caractère, les deux jeunes femmes ont lié une solide amitié et c’est de son plein gré que la Gallienne a juré de la protéger. Néanmoins, sa promesse lui semble bien fragile face aux sentiments qui la poussent à délaisser lentement Aliénor au profit de Sigal. Les anciennes loyautés priment sur les nouvelles.

Pourtant, elle aurait pu tourner le dos à cette existence de servitude quelques mois plus tôt. Libérée de ses devoirs par Svanhilde, rejetée au loin pour une quête futile, Solange était à des lieux de sa Reine lorsque Dragonvale lui tomba sur la tête durant son affrontement avec Augustus. Assez rapidement, les rumeurs fusèrent concernant la fuite de l'ancien tyran, confirmant de ce fait sa survie… Cependant, le corps de l'héritière de Nightingale ne fut jamais retrouvé et elle fut donc considérée comme morte. De prime abord, la Gallienne refusa de croire à ces annonces et envoya ses propres éclaireurs fouiller les décombres. Ils revinrent la mine sombre, les uns après les autres. « Il n’y a aucune chance qu’elle ait pu survivre. Son corps peut être n’importe où… et quelqu’un a même pu l’emmener pour l’enterrer, qui sait ? » Mais toutes les bonnes raisons du monde n’auraient pas suffi à convaincre Solange de la mort de son amie d’enfance. Pendant quelques temps, elle lui en voulu terriblement de l’avoir éloignée pour cette ultime bataille et finalement, comprit qu’elle l’avait fait pour lui permettre de survivre et, pourquoi pas, de vivre enfin sa propre vie. Ce fut comme une revanche qu’elle prit sur sa Reine bienveillante lorsqu’elle décida de rester à Euphoria pour veiller sur Sigal. Tu pensais vraiment que j’allais m’en aller ? Que j’allais laisser votre unique petite fille devenir la pupille d’un homme comme Castiel de Sombreflamme ? Un briseur de serments ? J’ignore les raisons qui t’ont poussée à lui faire à ce point confiance, mais je ne suis plus obligée de t’écouter à présent. Et c’est ma décision, mon choix.

Son père lui demandait de faire en sorte qu’elle soit élevée en bonne Gallienne et c’était précisément pour ça qu’elle comptait rester là-bas. D’une part pour la protéger, d’autre part pour faire en sorte qu’une fois sa majorité atteinte, elle hérite bel et bien du trône. Emplie de méfiance à l’égard de Castiel, Solange imagine bien volontiers toutes les traîtrises du monde de la part du dirigeant – après tout, mieux vaut s’attendre au pire, n’est-ce pas ? Après tout, ce n’était pas comme s’il avait fait quoi que ce soit pour s’attirer sa confiance… Et après ce qu’elle avait fini par apprendre, lors de l’enlèvement de Sigal, elle n’était pas prête à revoir son jugement le concernant. L’enfant et sa nourrice ont été enlevé au nez et à la barbe des gardes du palais, à l’intérieur même des jardins, par la Guilde des Voleurs. Ces vauriens, non contents de cet acte, avaient aussi dérobé un cristal dans lequel dormait paisiblement Svanhilde depuis la chute de Dragonvale. C’était donc pour ça que ses éclaireurs n’avaient trouvé aucun corps ! Elle n’était pas morte, après tout. Mais elle n’était plus là. Alors que les secrets tombaient les uns après les autres, alors même qu’elle pensait être enfin parvenue au bout de sa quête, son but s’était éloigné. Entre ces révélations et le grand retour de Sigvald d’entre les morts, Solange est plus troublée que jamais. Et plus déterminée, aussi. Décidée à se rendre jusqu’à Lorgol et récupérer sa Reine et sa fille, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Quand bien même Svanhilde avait tenté de l’écarter pour qu’elle puisse vivre sa propre vie, elle a refusé d’emprunter cette voix. Et chaque fois qu’elle tient la lettre de son père entre ses doigts, elle est persuadée qu’il serait du même avis qu’elle.

Il est temps de ceindre l’épée et de faire route. Rahien à ses côtés, Sagace dispensant son savoir à son oreille, Solange est prête à combattre auprès de Sigvald pour retrouver sa sœur de cœur. La présence de son ami la réconforte, lui apportant le soutien qui lui fait défaut depuis la disparition de Svanhilde. Comme elle, il ne fait pas totalement confiance à Castiel et, si le roi de Sombreflamme peut compter sur le soutien de Mélusine, l’héritier de Nightingale peut compter sur Solange.  

Il est de notoriété publique que le père de Solange était un gitan des glaces avant d’hériter des titres de noblesse des de Brenwyr, puisqu’il était leur seul héritier encore en vie. Finnick avait accepté la charge qui était désormais la sienne, quittant son clan pour devenir un homme de rang ; contrairement à ce que l’on peut penser, sa soudaine montée au pouvoir ne lui a pas fait tourner la tête au point de le rendre méconnaissable. Et pour cause, les de Brenwyr étaient issus d’une noblesse vieillissante et pratiquement désargentée. Où était le faste des cérémonies dont il avait tant entendu parler ? Comment les autres faisaient-ils pour s’en sortir avec tellement de dettes et de salaires à verser ? Quelques mois à peine après son anoblissement, Finnick avait dû licencier un tiers de ses employés de maison, revendre plus de la moitié de biens – pour la plupart inutilisable en l’état ou insignifiants (il ne pouvait pas se résoudre à se séparer des autres, qu’il considérait comme une marque de son passé et de la gloire de sa famille). Puis, finalement, il mit la main à la pâte lui-même. Œuvrant à la sueur de son front, il parvint à redresser suffisamment les finances du domaine pour qu’il puisse enfin porter son nom la tête haute. Certes, il était loin d’égaler la puissance des autres familles de Nightingale, mais qu’importe. Cela lui prit des années et pendant ce laps de temps, il participa peu ou prou aux réceptions qui s’organisaient un peu partout. Pour lui, tout ce qui importait à l’époque était de remettre un coup de pinceau sur le nom de Brenwyr et, aussi, de servir au mieux les ducs déchus du royaume. Car s’il était une chose qu’il partageait avec ses ancêtres, c’était cette loyauté indéfectible envers les véritables seigneurs qui avaient tant souffert par le passé.

Sans doute était-ce cette détermination sans faille qui séduisit la jeune Sorcha. Deuxième fille d’une famille de nobles lagrans, elle n’avait pas grand espoir de faire un mariage d’amour et se résignait peu à peu à devoir se fier au jugement de ses parents. Elle n’était pourtant pas déplaisante à regarder, bien au contraire. Sa longue crinière dorée attirait bien des convoitises, ses courbes étaient bien dessinées et son intense regard noir en avait déjà charmé plus d’un. Seulement, c’était d’elle que venait le problème. Bien trop intelligente pour son bien, la jeune femme parvenait toujours à deviner les véritables intentions de ses soupirants et elle n’était pas encore assez désespérée pour accepter de fermer les yeux. Elle voulait encore croire qu’il était possible pour elle de trouver un homme qui lui correspondrait, sans devoir se pencher sur l’argent ou sur des titres qui au fond, n’avaient pas réellement d’importance pour elle. Peut-être était-elle trop fleur bleue, peut-être craignait-elle simplement de finir comme son aînée, mariée à un homme puissant et riche, mais infidèle et absent ? Quoi qu’il en soit, le Destin finit par sourire à Sorcha. Plusieurs fois au cours des mois qui suivirent, elle remarqua la silhouette de Finnick durant diverses réceptions. Il était rare qu’il soit présent, mais elle parvenait à le trouver dès qu’il franchissait le seuil du domaine. Sa carrure plus imposante que la majeure partie des autres hommes l’aidait à se différencier, de même que son intense regard bleuté. Aussi tranchant que l’acier, aussi dur que la pierre. D’une couleur digne des plus purs glaciers. Elle savait, bien entendu, qu’il était un ancien gitan des glaces et elle savait aussi, grâce à quelques renseignements bien glanés, que son nom ne lui avait pas apporté une vie dorée. A dire vrai, elle pensait d’ailleurs appuyer sur ce point pour le convaincre de l’épouser… Mais ces rêveries-là, elle les gardait pour elle, persuadée qu’un homme de pratiquement dix ans son aîné ne saurait poser les yeux sur elle.

Et elle patienta. Deux ans durant, elle l’observa de loin, jusqu’au jour où le hasard finit par les réunir autour d’une conversation anodine. Leur hôte les présenta, puis ils commencèrent à discuter de sujets triviaux. Augustus arriva sur le tapis et Sorcha pu remarquer la haine glacée qui dormait au fond de son regard à la simple mention du tyran. Partageant la loyauté des siens au trône des Nightingale, il n’était pas étonnant de constater que Finnick détestait l’homme qui avait piétiné allègrement toutes les valeurs de ces valeureux dirigeants. Elle aurait aimé disposer de la même ferveur à défendre ses opinions, mais elle était trop jeune encore pour savoir comme s’affirmer. Subjuguée par le discours de l’homme, elle resta suspendue à ses lèvres tout le reste de la soirée. De fil en aiguille, de réceptions en réceptions, les deux jeunes gens finirent par mieux se connaître et par s’apprécier. Ce fut à l’automne suivant que Finnick se décida à lui faire la cour et au printemps, ils annonçaient leurs fiançailles suivies d’un simple mariage dans le domaine des de Brenwyr.

Comme dans tous les contes, ils eurent beaucoup d’enfants. La jeunesse de Sorcha jouant en sa faveur, elle put offrir à son époux sept magnifiques bambins. Cinq garçons et deux filles. La dernière à voir le jour fut Solange. L’enfant avait hérité de la chevelure blonde de sa mère et des iris glacés de son père. Grandissant bien trop vite au goût de sa mère, elle fit la fierté de son père en se liant d’amitié avec les rejetons des Nightingale et en apprenant à manier les armes. Si Finnick se fit une joie que sa fille suive l’enseignement des Lames, sa femme ne désespéra pas de la voir devenir une jeune femme épanouie et gracieuse. En un sens, Solange était effectivement devenue gracieuse et épanouie, néanmoins, ce n’était pas ainsi que Sorcha voyait les choses pour sa dernière fille. Chassant les prétendants qui s’intéressaient à elle, elle semblait ne manifester qu’une seule envie : celle de servir les Nightingale jusqu’à son dernier souffle. Aussi déterminée que son père, elle fut intransigeante. Son amitié envers Svanhilde était plus importante pour elle que sa propre vie. Quant à Sigvald, il avait longtemps représenté un idéal masculin qui avait fait chavirer son cœur d’adolescente avant qu’elle ne comprenne qu’il était déjà lié à l’héritière.

Enfin, c’est ce qui aurait dû se passer si à son quinzième anniversaire, sa famille lagranne ne l’avait pas demandée. Bien que son père n’était pas forcément ravi de ça, il appuya Sorcha lorsqu’elle convainquit Solange de prendre la route. De toute façon, avait-elle argumenté, cette brève séparation ne devrait pas entacher ses liens avec Svanhilde et elle finirait bien par revenir. Attachée au service de Cyselle de Lagrance, l’adolescente dû se résigner à apprendre plus attentivement les ficelles du métier et, en secret, poursuivit son apprentissage. Semblable à sa mère sur ce point, elle ne perdit pas un seul instant l’espoir de parvenir à rejoindre son amie, un jour ou l’autre. Ce fut à la fois plus long et plus court qu’elle ne le croyait ; dès que la Confrérie fut relancée, le Destin de Solange se remit en marche. Par chance, Cyselle était décidée à se trouver un mari et c'est à Lorgol qu'elle pensait mener ses recherches. Solange saisit cette occasion au vol pour reprendre son service au sein de la Main Noire. Cette période fut l’apogée de son souhait : servir les Nightingale et faire le bien autour d’elle. Persuadée du bien-fondé des actions de la Confrérie, Solange s’illustra rapidement comme l’un des membres les plus dévoués et puissants. C’était là qu’était sa place.

Toutefois, sa volonté vacilla lorsque ses pouvoirs apparurent. Comment aurait-elle pu deviner qu’elle portait dans son sang la magie ? Sans le soutien de Svanhilde, Solange aurait bien pu redevenir une gamine effrayée devant ces exploits qu’elle pouvait accomplir sans le savoir. Mais grâce à son amie, elle parvint à dominer sa peur naissante et à prendre le dessus sur sa magie personnelle. Plus tard, elle fit la rencontre la plus surprenante de sa vie. Son Familier se révéla à elle alors qu’elle déambulait sans but dans les rues de Lorgol. Son nom est Rahien, signifiant l’Aube, du fait de la couleur orangée de ses yeux et… c’est une autruche. Inutile de dire que la Gallienne, bien que surprise, a été fortement ravie de l’apparence de sa « moitié d’âme » qui représente d’après elle avec brio son originalité. Il est sa « moitié d’âme » puisqu’il partage désormais son existence et qu’il est son alter ego.

Quelques temps plus tard, Cyselle lui annonça sa prochaine union avec Augustus et cette nouvelle glaça le cœur de Solange qui partageait la même haine envers le tyran que son père. Elle profita de la prolifération de serviteurs rattachés au service de la nouvelle reine pour quitter la Lagranne et, un peu par hasard, se retrouva aux côtés d’Aliénor de Bohémont. Svanhilde s’étant enfuie à Dragonvale, elle hésita à la suivre et se résigna à rester auprès de la jeune fille pour la protéger. A peine entrée dans sa vie, elle assista à son enlèvement et la suivit jusqu’à Euphoria où elle lui avoua la vérité sur ses origines et ses aptitudes. Svanhilde mit enfin au monde une petite fille, qu’elle prénomma Sigal. Ce fut la dernière fois qu’elle vit son amie d’enfance, car elle l’envoya au loin afin de pouvoir affronter Augustus sans craindre pour sa vie. La disparition – elle se refuse à penser à sa mort – de Svanhilde a rendu Solange plus sombre et lorsqu’elle a appris, en même temps que le reste du royaume, que Castiel était le tuteur de l’enfant, elle s’est résignée à rester auprès d’Aliénor afin de veiller sur la bambine. Garde du corps attitrée de la dame de Sombreflamme, elle n’en reste pas moins dévouée à la protection de la dernière héritière des Nightingale. Bien qu’elle mourut d’envie de partir à la recherche de sa sœur de cœur, Solange resta au palais par dévotion envers Sigal – elle dépêcha tout de même quelques éclaireurs sur les lieux qui revinrent tous bredouilles et elle tenta d’obtenir des informations.

La mort dans l’âme, la Gallienne se morfondait chaque jour un peu plus lorsqu’elle entendit pour la première fois une voix étrangère dans son esprit. Sagace a décidé de faire d’elle sa disciple et s’emploie à lui apprendre comment maîtriser sa magie. L’esprit vif et malicieux de la dragonne l’a aidé à sortir un peu de sa mélancolie. Qui plus est, étrangement, elle lui redonne souvent espoir concernant le futur de Svanhilde et lui répète régulièrement qu’elle n’est sûrement pas morte. Augustus lui-même s'en étant sorti, il était normal d'espérer que la jeune femme ait eu une chance elle aussi. Après tout, si personne n’a trouvé son corps dans les décombres, c’est qu’elle ne peut que s’en être sortie, non ? La question qui se pose est alors de savoir pourquoi elle n’est toujours pas revenue auprès de sa fille. Qu’est-ce qui la retient ? Que lui est-il réellement arrivé ? Les questions rongent l’esprit de Solange, ne lui laissant de répit que lorsqu’elle se consacre à son apprentissage auprès de Sagace.

Très récemment, elle a enfin apprit la vérité concernant Svanhilde. Quelques minutes après l’enlèvement de Sigal, qu’elle reproche par ailleurs à Castiel, un homme s’est présenté au palais. Un homme qu’elle a aisément reconnu, même si son esprit a tenté de la convaincre qu’elle avait perdu l’esprit. Sigval, revenu d’entre les morts, se tenait non loin d’elle. Passé le bref instant d’euphorie qu’elle a ressenti, elle s’est vu expliquer que non seulement Castiel était censé protéger Sigal, mais qu’en plus il avait gardé sous secret un grand cristal dans lequel dormait Svanhilde depuis la chute de Dragonvale. Cette nouvelle l’avait rendue à la fois heureuse et folle de colère, lui laissant un arrière-goût amer de trahison. Solange n’a pas dit son dernier mot. Peu importe le prix à payer, elle sauvera sa Reine et la ramènera chez elle, auprès de son époux et de sa fille. Peut-être même que Sagace pourrait l’aider dans cette tâche. Quant à la libérer de son cercueil de cristal… Chaque chose en son temps. Lorgol et sa Cour des Miracles ne suffiront pas à l'empêcher de mener sa quête à bien.

Solange est le genre de bonne femme que l’on ne contrarie pas deux fois, sauf si l’on est téméraire. Bien qu’elle sache dissimuler avec beaucoup de talent son caractère flamboyant, il arrive qu’elle se laisse aller à quelques tirades audacieuses, sur un ton qui aurait fait blêmir n’importe quel pirate. Elevée dans la noblesse, elle a par conséquent acquis quelques manières qui détonnent avec le franc-parler dont elle peut faire preuve une fois poussée à bout. Néanmoins, le plus souvent, la jeune femme sait se contenir et ses mots ne dépassent pas sa raison. Ainsi, ce n’est pas son tempérament qui marque les esprits, mais plutôt sa loyauté indéfectible envers la famille Nightingale et sa détermination sans faille. Qu’importe le danger qu’elle doit affronter pourvu qu’elle puisse honorer l’amitié qui la lie à ses proches – pour Svanhilde, elle se serait passée une épée à travers le corps sans hésiter. Si sa confiance est dure à obtenir, c’est qu’elle le mérite ; excessivement méfiante envers les étrangers, Solange se targe de posséder une sorte de sixième sens pour juger les autres et se trompe peu souvent dans ce genre de jeu psychologique. D’ailleurs, il est pratiquement impossible de briser le sang-froid de la Gallienne, chose dont elle est très fière.

Forcée d’évoluer parmi les nobliaux et les « sang-purs », Solange n’a jamais été plus à l’aise qu’en compagnie de la plèbe dans une taverne quelconque. Ceci dit, à force de côtoyer du beau monde, on finit par leur ressembler un peu… C’est aussi le cas de la jeune femme qui se surprend parfois à rêvasser sur une épée finement ouvragée, sur une tenue d’équitation masculine ou sur des livres rarissimes. Car oui, la belle sait lire et si elle ne passe pas ses journées assise dans sa chambre à feuilleter des ouvrages poussiéreux, c’est qu’elle aime encore plus manier l’épée et la dague. Très douée au lancer, elle atteint sa cible presque à chaque coup. Suite à la découverte de ses pouvoirs, Solange a été tentée de les mettre en pratique afin d’apprendre à les maîtriser – elle ne le fait que rarement, cependant, ou lorsque la situation l’oblige, parce qu’elle n’apprécie guère manipuler autrui. Ses passe-temps favoris ne sont donc pas très compliqués et se comptent sur les doigts d’une seule main : s’entraîner seule ou accompagnée, s’instruire auprès de Sagace, se perdre dans la populace pour recueillir d’éventuelles informations (sur plusieurs sujets, notamment l’endroit où Svanhilde pourrait se trouver ou encore rassembler des renseignement pour son propre usage, une vieille habitude de la Confrérie) et, surtout, observer. Cela peut paraître inutile à des yeux profanes, mais l’observation est essentielle d’après la Gallienne qui se complaît dans cette activité. On l’a souvent comparée à un chat en pleine chasse durant ces périodes – le regard avide et vif, les muscles déliés, mais prête à bondir à la moindre occasion.

Bien qu’elle semble n’éprouver aucun remord à donner la mort à ses adversaires, Solange de Brenwyr reste humaine avant tout et, par conséquent, sa conscience la torture à chaque fois qu’elle baisse sa garde. Tuer pour survivre, telle est sa devise ; jamais elle n’a levé et jamais elle ne lèvera l’épée contre une personne sans défense. Ceci dit, la jeune femme n’est pas exempte de défauts, loin de là. Sa rancune est plus tenace que la neige sur les sommets montagneux et plus impitoyable que les tempêtes maritimes. Le fameux dicton « la vengeance est un plat qui se mange froid » semble avoir été spécialement écrit pour elle, qui prend un malin plaisir à abattre sa sentence au moment où sa cible est la plus surprise. Trahir Solange d’une quelconque manière, c’est s’attirer ses foudres éternelles, ou peu s’en faut ; elle ne pardonne que très difficilement et seules certaines conditions pourraient la forcer à réviser son jugement. Dans un autre registre, elle raffole également des piques sarcastiques ou d’un ton dénué de tout sentiment, ce qui lui a autrefois valu le surnom de reine des glaces. Toutefois, aussi inexpressive pouvait-elle être, ses plus proches amis savaient comment lire ses pensées rien qu’en plongeant dans son regard turquin. Pour quiconque la connaît et sait déchiffrer son langage corporel, Solange est un véritable livre ouvert ; bien qu’elle dissimule son côté tendre sous une carapace d’acier, elle ne peut s’empêcher de veiller sur ses amis et sa famille comme une mère poule envahissante. A l’époque, Svanhilde avait dû faire les frais de son étouffante protection rapprochée et de sa jalousie maladive dès lors qu’elle la délaissait au profit d’une autre personne. Solange considère que ses amis lui « appartiennent » ou qu’en tout cas, ils ne doivent pas l’oublier trop vite. C’est le prix à payer pour avoir une confidente loyale et dévouée, en un sens.

Solange est déterminée, à la limite de l’entêtement téméraire. Elle tient très bien l’alcool, ayant une préférence pour l’hydromel. La Gallienne monte à cheval comme un homme, se refusant depuis son plus jeune âge à apprendre à utiliser une selle d’amazone – de fait, elle serait bien incapable de tenir sur un cheval harnaché de cette façon. Délaissant les robes pour les grandes occasions (comprendre par là, les moments où elles sont obligatoires à cause du protocole), elle préfère grandement une sempiternelle combinaison de cuir qu’elle porte sans se soucier du regard des hommes sur ses courbes. Elle privilégie l’efficacité d’action à la bienséance ; toutefois, pendant toutes ces années passées à servir Cyselle et Aliénor, elle a consenti à porter des jupons et des corsets afin de mieux dissimuler sa véritable nature. Autre fait notable, Solange possède une cassette de bijoux familiaux – et parfois offerts par des prétendants – qu’elle ne porte jamais. C’est aussi une bonne comédienne, capable de pleurer sur commande. Toujours utile pour se jouer des hommes, ce stratagème.



Méfiante

Indépendante

Obstinée

Rancunière

Fiable

Jalouse

Bohème

Audacieuse




   

       
Svanhilde Nightingale

       
Scarlett Johansson

       
Portée disparue

       
       
S’il est une chose que Solange de Brenwyr ne pourrait jamais oublier, c’est ce lien doré qui l’unit à la souveraine légitime du royaume de Nightingale. Dès l’enfance, les deux jeunes femmes se sont apprivoisées jusqu’à devenir des amies, puis des sœurs de cœur à défaut de sang. Mais peu importait leurs liens de parenté puisqu’au final, elles s’étaient trouvées. Svanhilde était sa Reine, sa moitié et elle était sa confidente, sa servante. Au-delà du respect dû à son rang, Solange éprouvait un réel dévouement envers la princesse déchue. Aujourd’hui, la nouvelle de sa mort se répand comme un poison dans ses veines. C’est une couleuvre qu’elle se refuse à avaler, une pensée noire qu’elle repousse malgré les cauchemars qui l’assaillent. Que faire alors ? Perdre espoir est interdit. Solange est convaincue que sa reine est encore en vie et elle est déterminée à la ramener en son fief. Lorgol n’est à ses yeux rien de plus qu’un obstacle qu’elle franchira, une épreuve à passer pour que sa sœur lui soit rendue. Aucun enfant ne mérite de grandir sans sa mère.

   

   

       
Cyselle de Lagrance

       
Diane Kruger

       
Sérénité

       
       
D’avis de tous, Solange de Brenwyr n’est pas un modèle de perfection ou de droiture. Plutôt pragmatique, elle ne semble voir que son propre but et n’avoir aucun intérêt pour ceux des autres. C’est faux, bien entendu. Bien qu’elle se montre plus froide que chaleureuse, la gitan des glaces n’en demeure pas moins sensible aux évènements qui se déroulent autour d’elle. Ayant été au service de l’ex-Dauphine de Lagrance, Cyselle, elle a été impressionnée par son courage et son sens de la justice. A son mariage avec Augustus, Solange s'est détachée d'elle, mais cela ne l’a pas empêchée de garder un œil sur l’avancée de Cyselle. Encore aujourd’hui, elle garde une haute estime d’elle, renforcée par l’épreuve de porter un enfant qui n’aura peut-être pas de figure paternelle suite à la séparation des époux.

   

 

     
Aliénor de Sombreflamme

     
Michelle Trachtenberg

     
Sérénité

     
     
Aliénor, douce Aliénor, pauvre Aliénor. Attachée au service de la jeune femme peu de temps avant son enlèvement, la Gallienne ne la connaît pas encore très bien. Toutefois, elle a envie de veiller sur elle depuis le début tant elle lui semble fragile et incertaine. Vacillante sous le poids de la couronne de Sombreflamme. S’illustrant en tant que garde du corps d’Aliénor pendant des mois,  Solange quitte néanmoins son côté pour rallier Lorgol. Malgré l’affection naissante qu’elle éprouve pour la jeune femme, elle reste une fervente sujette de la famille Nightingale. A jamais.

 

 

     
Sigvald Nightingale

     
Alex Pettyfer

     
Héraut

     
     
Lorsqu’ils n’étaient que des enfants, les héritiers de la couronne et elle passaient beaucoup de temps ensemble. Solange en a conçu un béguin pour le bel aîné, un amour enfantin qui a cependant laissé place à une véritable admiration doublée d’amitié. A la mort de Sigvald, elle a fait de son mieux pour réconforter une Svanhilde dévastée – ayant été proche d’eux pendant de nombreuses années, la fille de Brenwyr connaissait la profondeur du lien qui les unissait et une partie d’elle se doutait de l’évolution de leur relation. Une autre raison pour laquelle elle s’était aussi aisément effacée, délaissant son affection naissante au profit de la confiance et de l’amitié. Elle espérait que lui aussi, de son vivant, la tenait en haute estime dans son cœur. Cependant, les récents évènements ont chamboulés l’existence de Solange qui a découvert que non seulement, Sigvald était en vie, mais qu’en plus de cela, Svanhilde n’était pas tout-à-fait morte et qu’elle était sous la protection du roi de Sombreflamme. C’est grâce au soutien du Nightingale qu’elle est finalement parvenue à accompagner les deux hommes jusqu’à Lorgol. De toute façon, rien n’aurait pu l’empêcher de les suivre. Rien, ni personne.

 

 

     
Castiel de Sombreflamme

     
Ben Barnes

     
Mage

     
     
Pendant un temps, il n’était que le Roi qui avait enlevé sa jeune protégée, Aliénor, afin de l’épouser malgré les serments qui l’unissaient à un autre homme. Elle le considérait de loin, avec une méfiance toute légitime et un brin d’hostilité sans doute. Elle ne lui faisait pas confiance, notamment à cause de sa façon assez barbare de faire valoir son choix auprès de la jeune femme – Solange ne faisant au final confiance qu’à très peu de gens, personne ne semblant s’interroger au sujet de l’indifférence qu’elle manifestait à son égard. L’affaire d’Aliénor, le meurtre de Sigvald, toutes ces images se mélangent dans son esprit dès qu’elle aperçoit le roi sombre. Lorsqu’elle a appris que Castiel était devenu le nouveau régent de Nightingale et qu’il avait sous sa protection la frêle Sigal, la jeune femme s’est forcée à revoir son opinion le concernant. Si Svanhilde avait pu lui faire confiance, peut-être devait-elle faire de même ? Néanmoins, avant qu’elle ne puisse mettre la première pierre à l’édifice, les Voleurs ont frappé, délestant le château de ses deux plus précieux trésors. Sigal et Svanhilde, enfermée dans son cristal. En apprenant la nouvelle, Solange a oublié ses belles résolutions et elle admet désormais qu’elle n’éprouve aucune sympathie pour le roi de Sombreflamme. Elle l’estime responsable des récents évènements et ne parvient pas à lui pardonner. Mais ce qui le sauve à ses yeux, c’est la dévotion dont il fait preuve à l’égard de Svanhilde et de sa fille.

 

   


MoonOfBlood de mon petit pseudo, Jessica de mon prénom, la majorité américaine... quant à se demander comment j'ai atterri ici, c'est la faute à pas d'chance. Et à Ombeline, aussi, premièrement.

Je pense que vous savez déjà tout ce que je pense sur DV et sur vous. Sincèrement, ça fait vraiment plaisir de tomber sur une communauté comme la votre, aussi ouverte et amicale envers les newbies dans mon genre. Votre accueil m'a fait chaud au cœur et si j'pouvais, j'vous enverrais des tonnes de Nutella par la Poste.



Dernière édition par Solange de Brenwyr le Mer 25 Sep - 15:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Sam 17 Aoû - 20:54

Tabrett ! *-*

Welcome officiellement ♥
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 99

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Dim 18 Aoû - 3:42

Bienvenue à toi ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Dim 18 Aoû - 4:33

J'aurais voulu te mettre un super gif de nous deux pour fêter ton arrivée mais pas moyen avec ma connexion. Alors juste bienvenuuuuue ♥ N'hésite pas à demander si tu as des questions =)

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Dim 18 Aoû - 7:18

FROTTI FROTTA A TOI AUSSI ♥
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Dim 18 Aoû - 10:53

MA SOLANGE ♥
(Et son autruche !)

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 5:30

Mais... Mais... Mais...

MAIS J'AI ENFIN TERMINE MA FICHE ! ALLELUJAH ! AVEC MOI MES FRÈRES ET SŒURS : ALLELUJAH !

*sors vite et loin*

Non, sans rire, ça fait vraiment plaisir tous vos petits messages de bienvenue et votre soutien dès mon arrivée. DV est vraiment une perle, tant par son univers que par la chaleur bienveillante de ses membres. ❤

J'espère que ma fiche vous conviendra, je suis plutôt satisfaite du résultat me concernant. Very Happy

Hey, Lis' ! XD:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 6:13

CE GIF mdr
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 9:06

Veut pas savoir ce qui se passe entre toi et ma soeur ! xD

Super que tu ai finit ta fiche, and welcome here ! =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 9:29

Si tu savais le nombre d'heures que j'ai passé à chercher des gifs de nous... :red:

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 13:43

Comme promis, me voici, me voilà !

Je tiens à te dire que tu écris très bien mais vraiment ! C'est agréable à lire et tu as bien cerné l'univers de Dragonvale (et en plus tu poses des questions, c'est génial quoi).

J'ai juste quelques petits points à éclaircir avec toi.

Tu dis que Cyselle fait aussi partie de la Confrérie, hors, elle fait partie de la Guilde des Espions. Elle en était même leur chef. (Je doute d'ailleurs que Solange ait été au courant mais ça, je m'avance peut-être un poil.)
Tu utilises le terme de Reine déchue pour Svanhilde mais elle n'est pas déchue, elle est Reine de Nightingale. Elle ne règne tout simplement pas. Pour l'instant, il n'y a que Sigvald sur le trône.
De plus, attention, Augustus n'est pas mort, n'a pas disparu et ne se cache pas. Il règne sur le royaume de Bellifère. Vu que tu en parles comme d'un mort, je préfère être sûre.

Bref, quelques mini corrections et on te valide sans souci !

Re bienvenue à toi, femme à l'autruche ! :geugeu: 
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mar 24 Sep - 21:03

(opinion de Castiel : don't hate me just because I'm beautiful :red: )
(♥️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mer 25 Sep - 16:00

Ce gif est extra. :red: 

Soit pas jaloux, Liam ! Je suis très disposée à te prodiguer les même faveurs.  
Un si beau mâle, après tout, c'est étonnant qu'il soit à ce point délaissé. (a)

Dame Faucheclair, les modifications sont faites !
Et merci pour ces compliments, ça me touche :roooh: 

Castiel... :red: 
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Maître des Ombres

avatar
Messages : 167
Je réside : à Lorgol
Mon allégeance va : à moi même

Registre
Âge du personnage: 30 ans
Titres:
Autres visages: Anthim / Josette / Philippe / Le Roi Blanc/ Augustus
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mer 25 Sep - 16:03

Anthim inside (ou peut être Obsession) : Attention très chère, Liam n'est pas tant délaissé, il ne se rend juste pas compte de la chance qu'il a que je lui tourne autour (a) *sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mer 25 Sep - 16:22

Et Anthim (/Obsession) serait prêt à partager ? :red: 
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Maître des Ombres

avatar
Messages : 167
Je réside : à Lorgol
Mon allégeance va : à moi même

Registre
Âge du personnage: 30 ans
Titres:
Autres visages: Anthim / Josette / Philippe / Le Roi Blanc/ Augustus
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mer 25 Sep - 16:31

Anthim/Obsession ne serait absolument pas prêt à partager, non :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Mer 25 Sep - 16:40

Damn it ! Pourtant, c'est sympa comme tout la polygamie. :red:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   Jeu 26 Sep - 5:54

Te voilà officiellement VALIDEY !

Tu n'as plus qu'à t'amuser, bienvenue parmi nous officiellement miss autruche ! :copain: 
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Solange de Brenwyr → hope is your survival.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Solange de Brenwyr → hope is your survival.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Chemins de Bourges, de Solange Fasquelle
» MENACE SUR LES DONGRIA KONDH La montagne sacrée Survival signale One Voice s'allie et nous ?
» Peyton Ҩ As human beings sometimes it's better to stay in the dark. Because in the dark there may be fear, but there is also hope.
» Dust (Fini).
» Bar à Tricot 18 janvier Sainte-Solange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Ton personnage :: Oubliettes-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche