Partagez | 
 

 Why is the rum always gone ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Admin ♥ Sang de colère

avatar
Messages : 51
Je réside : à Hacheclair
Mon occupation est : capitaine de la garde royale de jour d'Augustus Poing-d'Acier de Bellifère et tête de la Guilde des Guerriers
Mon allégeance va : à Augustus

Registre
Âge du personnage: 32 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Louis de Brunante & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Why is the rum always gone ?   Mar 3 Sep - 1:04




6 novembre 802
Why is the rum always gone ?
le bon vin m'endort
et l'amour me réveille encore
(ou la baston, hein)


  •  Nom des participants : Hakon Russadir & Octavius Sang-d'Argent (des personnes très bien élevées, sisi)
  • Statut du sujet : Privey
  • Date : 6 novembre 802
  • Moment de la journée & météo : La nuit fraîche de début novembre.
  • Saison 2, chapitre 1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Sang de colère

avatar
Messages : 51
Je réside : à Hacheclair
Mon occupation est : capitaine de la garde royale de jour d'Augustus Poing-d'Acier de Bellifère et tête de la Guilde des Guerriers
Mon allégeance va : à Augustus

Registre
Âge du personnage: 32 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Louis de Brunante & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Why is the rum always gone ?   Mar 3 Sep - 1:34

Le guerrier rentra dans la taverne sans regarder ceux qui y étaient déjà attablés. Pas besoin d'compagnie. S'il était pas avec les autres, c'est qu'il voulait pas être avec eux. C'tout. La tavernière, un joli brin d'fille auquel il ferait bien la passe si elle était de son côté du comptoir, se pencha vers lui en lui révélant un joli décolleté. « Et toi, mon beau, j'te sers quoi ? J'te veux bien toi, chérie. Un rire flûté, même si feint (et qu'il ne le remarqua pas). Elle devait entendre ce commentaire mille fois par jour, autant par des brutes bellifériennes comme Octavius que par des étrangers. Sa proposition grasse ne la surprenait pas et ce rire ne fit que l'encourager : elle le voulait. Ton plus fort, en double. » Pas de problèmes. Il sortit les fleurons de sa bourse, jamais très remplie, et les compta soigneusement avant de les glisser à la belle. Il ne savait pas compter, mais il savait les choses importantes : combien de fleurons donner pour une chope d'hydromel, ou de rhum, combien coûtait l'affûtage d'une lame, combien coûtait la réparation d'une armure.
La réponse était : toujours trop pour un guerrier dont le sang de ses adversaires coulant sur le sable de l'arène était le seul paiement.

Il avait repris les combats – il avait jamais arrêté, en fait. C'est que pour être vu d'Augustus, c'était encore la meilleure manière. Donc il combattait en espérant que le roi de Bellifère demande un jour à ce qu'il fasse partie de sa garde, à ce qu'il soit appelé près de lui. Franchement, ça lui ferait rudement plaisir. Son père serait fier de lui, c'est sûr, et sa mère aussi, ainsi qu'Tertia et Septimus. Et Di, elle... bah, Di, elle serait pas contente, mais ça, c'était pas grave. Il avait même pas de nouvelles d'elle, dans son machin d'Outreventois jamais contents. Et pis ses lettres, il savait même pas les lire et il voulait pas demander aux autres de les lire, quand il en recevait. Juste son nom en bas du parchemin, ça suffisait à lui dire qu'elle était encore vivante, cette jolie garce.
Il avait fait incruster l'opale de feu, gagnée lors du grand tournoi de Mabon, dans la garde de son épée, comme un œil immense qui se fixait sur quiconque le regardait. Ça les intimidait, les Bellifériens. Il était respecté. C'était bien. Et bientôt, c'est son roi qui allait le voir et l'appeler.

C'était pour finir une autre journée qu'il était ici. Parce que dix chopes d'hydromel double n'ont jamais tué personne, surtout pas Octavius Sang-d'Argent. La boisson lui fut donnée et il en but presque la moitié d'une seule gorgée, avant de rabattre la chope sur le comptoir. Un bruit sec, qui concorda avec celui de la porte de la taverne s'ouvrant, puis se fermant. Sur un homme. Un qu'il connaissait pas. Hacheclair, c'était pas si grand, et les étrangers, on les repérait vite. Comme c'lui là, avec sa drôle de tête et son teint basané. P't'être un homme du désert, ou un des mers. Tous des voleurs, t'façon. Faudrait pas qu'l'étranger soit ici pour faire la passe à la tavernière et lui vole ses fleurons. C'est ce soupçon en tête qu'Octavius se tourna vers la tavernière, lui faisant un signe de la main vers celui qui venait d'entrer. « Ma jolie, si tu lui files un verre de pisse de sous l'comptoir, j't'épouse. » C'était pas qu'une légende, la bouteille de pisse. Les étrangers louches avaient généralement droit à cette mixture, qu'on pensait réellement faite de pisse, ou peut-être juste de machins fermentés. Pas grave. La tavernière approuva discrètement, mais quand l'autre arriva, elle se pencha pas pour lui servir une chope de pisse. Dommage. Il aurait aimé ça. Mais après, il aurait dû l'épouser et ça, Di aurait pas aimé. Quoi qu'il aurait juste pu la culbuter. Ça, il était pas contre. Le guerrier fixa le nouveau, accoudé au même comptoir que lui. « Elle a pas voulu te servir d'la pisse. Un signe de tête déçu. Elle doit avoir pitié d'toi, l'étranger. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Why is the rum always gone ?   Mar 3 Sep - 3:38

T’as la gueule du mec qui a pas vu la mer depuis un bail… Bon, en fait, c’est vrai mais c’est pas ça qui te chiffonne. En Bellifère, le rhum est dégueulasse et l’hydromel, on dirait un vieux truc qui a vaguement fermenté à fond de cale. C’est pas joyeux pour un mec comme toi mais tu fais avec, tu t’es bien fendu la gueule grâce à Fantasme. Tout ça pour dire qu’il faut être belliférien pour réussir à prendre une cuite avec des boissons pareilles.
Mais soit, t’étais pas là pour ça à la base. Fantasme avait eu une idée brillante, voir comment ça marchait en vrai les traditions de Bellifère. Des gens qui se foutent sur la tronche pour enlever une femme pour l’épouser, pourquoi pas. Mais faut voir à quoi ça ressemble, donc, tu t’étais retrouvé le nez en Bellifère. Le truc, c'est que si tu laissais la donzelle sur place, t'allais te retrouver avec un troupeau de belliférien en colère et tout pirate que t'étais, t'aurais pas fait de vieux os. Elle avait pensé à tout Fantasme et heureusement parce que t'y aurais pas vraiment pensé toi. C'est en tant que spectateur, la lame qui te démangeait et les poings qui fourmillaient, que tu avais assisté à la chose depuis un point stratégique choisi par Fantasme.
Le pauvre type avait bien bataillé mais pas assez pour retirer à sa famille la pucelle de la maison et il avait été jeté dehors comme un malpropre pour soigner ses coups, ses blessures et son orgueil. Y a pas à dire, les bellifériens, ils savaient y faire.

Fantasme, ravie par cette nouvelle expérience t’avait laissé le champ libre avant de te rapatrier. Comme ça, tu pouvais profiter du paysage et aussi du coin pour peut-être tenter de retrouver la famille Jedidiah, paumée tu ne savais où en Arven. Ça arriverait pas en mer ces choses-là, on peut pas paumer les gens sur un navire.
Merci du cadeau… la picole en Bellifère, y avait de quoi rendre sobre ! C’était de la mauvaise volonté, y avait pire, donc, par extension, c’était pas si mal.

Bref, t’entrais dans la taverne fort bruyamment, entouré de regards peu amènes dont tu te fichais royalement. Connaissez pas l’Archipel ceux-là. Objectif ? Le comptoir pardi ! Tout en posant ton cul sur le tabouret qui avait vu autant de céans qu’une putain des ports, tu regardas ton voisin un air narquois et je m’en foutiste sur le faciès. Il croyait s’adresser à qui ? À un puceau du continent ?

« Pitié ? P’t-être bien mais vu ta gueule, elle a autant pitié de toi que d’moi alors la ramène pas trop. Et si tu crois que je reconnais pas une bouteille de pisse quand j’en vois une, tu m’prends franchement pour une méduse le belliférien. Maintenant ta gueule et bois, tu nous rendras service à tous. »

Risque de bagarre ? Certainement mais tu n’en avais clairement rien à faire. C’était pas un enfant de cœur, ça s’voyait mais justement… t’en étais pas un non plus. Puis… t’étais plus à un poing sur la gueule près, fallait dire ce qui est. T'en avais vu d'autres.

« Une pinte d’hydromel ou du rhum s’il est bon et me sert pas un truc frelaté, j’ai du nez. » Tu parles que t’as du nez. T’as le gosier surtout. Joli derrière… « T’es aussi charmante que celle qui a failli se faire arrimer aujourd’hui. Y a de jolies fleurs en Bellifère. J’aurais dû venir avant. » Franchement romantique comme remarque.

Si Savarna avait été là, elle t’aurait collé un coup de plat de sabre sur le coin de la caboche te faisant résonner les oreilles pour un moment, mais elle était pas là. Sûr, t’était pas le bonhomme le plus finaud de l’Archipel et du continent mais bon… tu t’envoyais pas les femmes qui voulaient pas d’toi. Ta défunte mère sortirait de sa tombe et reviendrait d’entre les morts, juste pour te filer la rouste du siècle si tu faisais un truc pareil. Rapport à la sœur que t’avait jamais eu aussi, c’était pas correct, t’aurais pas apprécié l’affaire. T’étais un pirate, oui, mais avec quelques grammes de moralité. L’Audacia et ta mère avaient aidé, c’est sûr.

Une fois la chope devant ton nez, tu reniflais le truc. Pas trop mal pour de l’hydromel mais c’était pas non plus le tord boyaux que t’arrivais à avaler. Ça faisait quand même du bien par où ça passait.

« Dis donc… Vos donzelles-là ? Elles sont toutes aussi pressées de se tirer avec le premier venu ? Le gaillard qui s'est fait jeté avait pas l'air bien terminé. Il a fini le cul dans la poussière avec son arme sur les genoux., on peut pas vraiment appeler ça du beau parti. Elle avait l'air franchement déçue. »
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Why is the rum always gone ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Why is the rum always gone ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Hacheclair :: La Tête Karshienne-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche