Partagez | 
 

 Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mar 17 Avr - 21:25



" Dans toutes les larmes s'attarde un espoir ..."


Solveig Brunhilde d’Ibelin

Familier ¤ écureuil
Pouvoir ¤ Glace



J'ai vu le jour le 17 Février 783 à Ibelin.
J'ai 19 ans.
Je viens du Duché de Nightingale.
Je suis Patiente, obstinée, curieuse, intuitive, pessimiste, solitaire .
Mon allégeance va aux Rebelles .
Je suis Baronne Héritière d’Ibelin.



Feat. Anna Popplewell





Chroniques de Dragonvale


La pluie.
Lourde, épaisse, agaçante. La pluie, frappant le carreau de la vitre derrière laquelle Solveig contemple cette scène morose. L’averse a plongé la ville dans le gris des pavés et des façades mouillées, l’habillant de noir et de bleu, d’ombres furtives qui fuient les cascades d’eau se déversant des nuages.

Accoudée au rebord de la fenêtre, le menton dans les mains, Solveig regardait passivement la pluie tomber derrière la vitre comme un rideau sur les pavés de Lorgol. Dehors, les passants encapuchonnés se pressaient, leurs pantalons étaient trempés jusqu’aux mollets. Elle se sentit agréablement embrumée par cette pluie, abandonnée à ses pensées, à sa solitude. Il pleuvait aussi le jour de l’exécution de sa mère. Quel cliché… et pourtant c’était des bien trombes d’eau qui tombaient du ciel, comme si celui-ci manifestait sa peine. Tellement de temps s’est écoulé depuis ce jour là… Solveig détacha ses yeux de la rue patinée par les gouttes d’eau, se dirigeant vers une petite tablette de bois posée à même le sol au centre de la pièce. Des lettres éparpillées la recouvraient, la tapissant d’encre et de papiers jaunis. Ces lettres étaient l’entière correspondance entre son père, Ingmar d’Ibelin, et elle, sa jeune fille de 19 ans. Une plutôt longue correspondance vu la multitude de feuillets présent sur son secrétaire portable d’acajou -un cadeau d’anniversaire. C’était un des biens les plus précieux qu’elle possédait, et en plus d’être d’une grande beauté, il contenait la mémoire épistolaire de ses années passées loin de son père, ainsi que des gravures des montagnes et lacs d’Ibelin, et encore bien des effets personnels…

Elle commença patiemment à ranger le tas désordonné de lettres, jetant un regard circulaire sur la petite pièce qui lui servait de demeure pour l’instant. Les tentures pourpres qui ornaient le lit et les fenêtres donnaient à la chambre un caractère de noblesse et de richesse. La pièce était simplement meublée, mais tout était de très bon goût et agréable à l’œil, reposant. Les couleurs or et sapin, les préférées de Solveig, étaient présentes un peu partout, sur le lit, la table, les tapis… C’est son père qui lui avait choisie cette chambre, au rez de chaussée d’une petite auberge sympathique, à quelques rues du palais impérial. L’insatiable curiosité de la jeune fille l’incitait régulièrement à aller voir le palais de plus près, mais tourner autour du domaine de son pire ennemi relevait quelque peu de la folie, et la raison l’a reprenait vite à chaque fois.

La pluie redoubla soudainement d’intensité. Solveig se retourna vers la fenêtre, songeuse.

Elle s’était installée depuis près de deux semaines à Lorgol. Elle avait précipitamment écrit à son père pour réclamer de ses conseils : elle venait à peine de recevoir des pouvoirs.
Cela s’était passé lors d’une nuit de pleine lune, Solveig avait pris son étalon préféré pour se promener autour du château. Elle chevauchait au vent, à toute allure à travers les bois d’Ibelin. Des bois mornes et secs, tristes à contempler, mais ayant conservé une magie ancestrale qui auréolait la forêt toute entière. La nuit était douce et silencieuse. Rien, pas même une feuille, ne bougeait dans la forêt endormie, et Solveig éprouvait alors un réel plaisir à être seule dans cette nature, libre de s’évader un peu de son quotidien pesant. Elle était allée s’allonger dans une clairière, contre un tronc mort et creux, son endroit favoris, quand un bruit dans l’herbe la tira de ses pensées : c’était son familier, un minuscule écureuil roux, avec qui elle se retrouva quelques secondes plus tard, nez à nez, pour la première fois. La rencontre fut un choc pour Solveig, mais heureusement son père lui avait raconté nombre de contes sur les mages de Nightingale, et elle devina bien vite la vraie nature de l’écureuil. Elle mit moins de temps qu’elle pensait qu’il en fallu pour s’habituer à la présence « psychique » de son familier ; et pour cause, qui mieux que lui pouvait cohabiter avec Solveig ? Il la comprend mieux que quiconque et bien qu’il ne puisse lui transmettre que des émotions ou des images, elle lit en lui comme dans un livre ouvert. Tous leurs ressentis ont fusionné, ils partagent jusqu’à la sensation des draps glissant sur la peau, ou le vent sifflant dans les oreilles. Pour Solveig, c’est incroyable. Elle n’a d’ailleurs pas eu le temps de caresser son familier que déjà son pouvoir se manifestait : la Glace. Elle était littéralement fixée par le givre au sol de la clairière, cette même nuit où elle rencontra son écureuil. Depuis, elle avait appris à contrôler certaines de ses réactions qui font que ses pouvoirs se déchainent à la vue de tous. A Lorgol, il n’était pas question que quelqu’un la voit faire de la magie, ce serait la prison immédiate et elle en était parfaitement consciente…

Solveig attendait avec impatience que Dragonvale se manifeste à elle. Son pouvoir devait être amélioré, certes, mais ce n’était pas que pour cette simple raison. Elle pensait surtout à ce nouveau futur qui s’ouvrait devant elle et qui lui offrait une chance au sein de l’Académie de venger tous ceux qui souffraient sous le joug d’Augustus, une chance de venger la mort injuste de cette mère qui lui manquait cruellement, une chance de venger la mort des terres d’Ibelin et du duché de Nightingale tout entier ! Ce désir de justice bouillonnait maintenant dans les veines de Solveig, qui n’était désireuse que d’une chose : rejoindre son père dans son combat contre le régime. Elle voulait et était déterminée à se mêler aux rebelles, aux mages qui apprenaient eux aussi, pas à pas, à maîtriser leurs pouvoirs immenses qui pourraient leur servir ensuite à se libérer de l’oppression, et à aider les plus faibles à se soulever et lutter contre Augustus !

Une lettre glissa à terre dans un bruissement léger : Solveig la saisit, se souvint. Elle avait reçu cette lettre alors qu’elle se préparait à quitter la baronnie d’Ibelin pour rejoindre la capitale. Son père lui conseillait l’auberge où Solveig résidait à présent, et lui avait adressé ces mots :

« Ma fille,

Tu ne peux t’imaginer à quel point tu me fais honneur, en étant choisie pour rejoindre le nombre grandissant de mages… Mais sois patiente et ne te bouscule point, Dragonvale viendra à toi lorsque tu seras prête. Petite tête de mule, as-tu enfin ce que tu voulais ? Tu voulais entrer dans la rébellion, t’y voici !

Je t’attends à Lorgol, mais je te préviens, je ne pourrai venir te voir qu’une fois, dès que tu arriveras en ville. Ne commences point à négocier, tu sais que mes agissements doivent rester parfaitement secrets. Donnes un mot à l’aubergiste quand tu arrives ici, elle le transmettra à un intermédiaire. Ne te fait point de soucis pour moi, je me porte comme un chat ! Je suis heureux que tu viennes à Lorgol, et en même temps inquiet : sois prudente je t’en prie, ne fais pas d’idioties ! Profite des marchés, de l’animation des rues, mais fonds toi dans la masse, ne te fais pas remarquer.

Tu es toute ma fierté. Prends soin de toi ma fille, tu as toute mon affection.

Ton père. »

Solveig releva la tête, un peu émue doit-elle l’avouer, puisque elle avait bien revu son respecté père à son arrivée, une fois. Après toutes ces années… Elle était tant fière de lui. Ils correspondaient encore à travers Lorgol grâce à un messager secret qui venait toutes les semaines à l’auberge pour rapporter les missives.
Lorgol en hiver n’était pas si agréable que son père le décrivait. Le froid, la pluie ou la neige, le vice, la pauvreté… Le régime instauré par Augustus était vraiment insupportable. Il se ressentait dans chaque pierre de cette triste ville, dans chaque âme corrompue. Mais Solveig avait tout de même quelques amis ici : Aliénor de Bohémont, résidant elle aussi à Lorgol pour sa présence à la cour. Solveig hésitait à lui envoyer une lettre pour l’informer de sa présence à Lorgol, de peur de ne pouvoir dissimuler ses récents pouvoirs, et de la mettre dans une situation délicate, notamment par rapport à son allégeance à Augustus - bien qu’elle ait la connaissance que cette allégeance soit forcée. Il y avait évidemment son père, mais il était bien loin d’elle, enveloppé dans les brouillards de la Confrérie Noire, œuvrant en secret pour sa baronnie et le peuple entier d’Arven. Alors, pelotonnée dans sa confortable solitude, elle rêvait du jour où Dragonvale apparaîtrai devant elle ; immense, dans sa splendeur scintillante, grandiose, dans tout ce que la citadelle signifie pour Solveig, magique enfin !

Solveig et ses rêves. Peut-on dire qu’elle est idéaliste ? Son pessimisme naturel détourne souvent ses perspectives d’avenir, et sa confiance en elle-même flanche quelquefois. Mais en toute obstinée maladive qui se respecte, même les plus noires perspectives d’avenir ne font pas le poids contre le désir de réussite de Solveig. Ce désir de vengeance, de justice, qui la consume comme le poison brûle la langue et le tison la peau. Et pourtant… en apparence, elle est si calme, si patiente. Elle sait qu’elle ne doit pas montrer ses sentiments. C’est une des nombreuses obligations de la noblesse ; ne pas se montrer faible et hagarde, toujours belle et agréable, fine et lucide. Ce poids, Solveig l’avait souvent senti peser sur ses épaules auparavant. Aujourd’hui, elle se sentait enfin libre.

Le froissement de sa jupe glissant sur le bois du parquet brisa le silence de la pièce, malgré le martèlement de l’eau qui dégoulinait sur la vitre en fond sonore. Ses doigts allèrent toucher le verre froid, un rond de buée troubla son reflet : à travers lui, Solveig cru voir sa mère. Elle détourna rapidement le regard, quittant l’embrasure de la fenêtre. C’est vrai qu’elle lui ressemblait de plus en plus. Des yeux clairs comme de l’eau de roche, une chevelure épaisse et bouclée, difficile à discipliner, mais encadrant son visage avec douceur et fluidité. Son père lui disait souvent ; «Ma fille, tes yeux sont l’eau des lacs transparents d’Ibelin, tes cheveux les belles forêts de nos montagnes maternelles ». Cette comparaison la faisait beaucoup rire à chaque fois qu’elle l’entendait. En se la rappelant, elle sourit, pleine de tendresse. Son image dans le miroir a tant changé depuis quelques années… Ses yeux se sont durcis au cours du temps, avec ses progressives désillusions, la mort de sa mère, le départ de son père. Son sourire s’est un peu terni, ses joues sont devenues moins rondes. Elle avait grandi, tout simplement.

L’orage continuait de faire rage sur le parvis dehors. Solveig soupira. Après tout, il fallait attendre, prendre son mal en patience. Dragonvale viendrait, tôt ou tard…
Elle s’adossa au cadre de la fenêtre, repliant ses jambes contre sa poitrine. Assise sur le rebord de la fenêtre, elle commença à fredonner distraitement une mélodie de son enfance. Un bruit de frottement se fit entendre tout au fond de la pièce, et la porte grinça doucement. Solveig tourna légèrement la tête en souriant ; pas besoin de demander le nom de l’éventuel visiteur, elle savait très bien qui rentrait à cette heure-ci de la journée ! C’était son petit écureuil, boule de poils rousse qui poussa le lourd battant en bois avec difficulté, avant de courir joyeusement en direction de Solveig, qui l’accueillit en riant dans le creux de ses bras. Elle était si attendrissante cette boule ébouriffée de miel et de caramel croquant, aux yeux comme des pépins luisant de pommes rainettes ! Elle la câlina un moment, l’écureuil se roulant en boule sur ses genoux. Ce moment de pluie apaisa Solveig ; les gouttes d’eau sur le carreau coloré battaient frénétiquement la mesure d’une chanson qui lui ressemblait, la chaleur de la pièce puis celle de son familier étaient une caresse sur sa peau. Elle attendait, que quelque chose de nouveau se présente à elle, qu’un évènement la fasse avancer un peu plus sur son chemin. Ici, elle pouvait enfin choisir sa voie, libre de ses choix. Ici sa vie prenait un nouveau tournant.

La pluie cessa progressivement, les nuages laissant peu à peu place à quelques rayons de soleil. Solveig se leva et déposa avec tendresse le petit écureuil endormi entre les coussins de son lit. Elle attrapa sa cape de laine pourpre, l’attacha d’une broche dorée, et fermant la porte avec précaution, traversa les couloirs de l’auberge, poussa la grande porte d’entrée, et sortit dans la rue. Sur le pas, elle leva les yeux sur le ciel ; les trouées dans les nuages laissaient passer des faisceaux de lumière pale, une ébauche d’arc en ciel se formant sur leur trajet.

Après tout, l’Espoir ne renaissait-il pas en Arven ?




Rapport Confidentiel


INGMAR D'IBELIN ~ ft russel crowe - Confrérie Noire

L'honneur est une question sacrée - Ils sont tous deux fervents partisans de la rébellion. Lui dans la Confrérie Noire, elle à Dragonvale. Solveig pense à lui tous les jours, immensément fière de son père, de ses idéaux (qui sont d'ailleurs également les siens), de son combat. Ils défendent ensemble l'honneur de leur famille, qui fait partie des plus grands noms de Nightingale. Même s'ils ne se voient pas, les courriers passent tout de même, et ils restent en contact. Solveig se doute de son penchant sentimental pour Mélisende de Séverac mais ne lui en a rien dit. Même si au début elle ne le voyait pas d’un bon œil, elle accepte à présent qu’il cherche à recommencer une nouvelle vie. Après tout, le pays en lui même n’est-il pas en pleine mue ?

( GABRIELLE DE SALVEMONT ~ ft dianna agron - Guilde des Mages

La lumière dans l'obscurité -Elle et Solveig sont devenue amies à leur arrivée à Dragonvale. Cette dernière a perçu d'emblée la détresse de Gabrielle et s'est appliquée à être présente pour elle et la divertir de ses soucis, lui faisant visiter les merveilles de ses terres retrouvées tout autour de la citadelle. Solveig apprécie le fait de pouvoir être un repère pour la petite duchesse, qui souffre cruellement de l'absence de sa sœur. Elle sait qu’elle agace quelquefois son amie avec son indépendance et son obstination, mais c’est ce qu’elle est et Gabrielle finira par s’y habituer ! Elles se soutiennent mutuellement, et cette sensation est agréable et rassurante quand on est projeté dans le monde inconnu de la magie et de la rébellion. )

ALIÉNOR DE BOHEMONT ~ ft michelle trachtenberg - A la Cour

Confidentes – Aliénor et Solveig s’adorent mutuellement. Vivant les mêmes choses, Solveig sait qu'elle peut tout raconter à son amie, et vice-versa. Cette relation lui permet aussi d’extérioriser tout ce qu’elle garde au fond d’elle pour ne pas contrarier d’autres personnes avec ses états d’âme. Elles attendent les moments où elles peuvent être ensemble avec impatience, parce qu’elles savent que ce moment sera ponctué de rires, de joie et de confiance. Seulement, Solveig possède aujourd’hui le pouvoir de la Glace, et a rejoint Lorgol. Elle ne l'a pas dit à Aliénor pour éviter qu'elle soit en mauvaise posture. Elles se voient beaucoup moins qu'avant, et Aliénor commence à se poser des questions sur le sens de leur amitié. Solveig envisage peut-être de lui envoyer des lettres, mais le secret de sa nouvelle demeure et de sa nouvelle vie serait difficile à dissimuler. Solveig est pour le moment indécise, Aliénor lui manquant beaucoup parfois, bien qu’elle ne le montre pas.

( AMATE CHEMSA D'EREBOR ~ ft amanda seyfried - Guilde des Mages

Coup de foudre – Elles étaient faites pour se rencontrer. Leur allégeance à la rébellion, leurs caractères acharnés et curieux, leur fierté, tout a créé entre elles un lien qui devient chaque jour plus fort, Dragonvale rapprochant les deux jeunes femmes. Solveig apprécie énormément Amaté Chemsa pour sa passion communicative et la lumière qu'elle dégage, cette lumière qui complète son pessimisme personnel. Si elle n'avait pas été là auprès d'elle à l'Académie, l'angoisse naturelle de Solveig lui noircirait surement ses journées. La joie qui émane de leur amitié rayonne dans Dragonvale quand elles sont ensembles : Amaté Chemsa, bien plus qu'une amie, bien plus qu'une confidente, est un véritable soutien, une présence de tous les jours qui rassure énormément. )

( EDWIN HAMERIC ~ ft penn badgley - Guilde des Mages

Tristesse –Solveig reste intriguée par ce concitoyen si sombre et si amer, qui lui adresse à peine la parole. Elle se demande parfois ce que cache le douloureux silence qu'est celui du jeune homme. Elle est également la seule à l'avoir jamais entendu jouer de la harpe en dépit de ses doigts abîmés. Elle n'en a soufflé mot à personne et attend le moment propice pour lui en parler. Secrètement, elle espère avoir l’occasion de lui redonner un peu de joie de vivre. )

AILEN SAAB ~ ft zhang ziyi - Guilde des Guerriers

Tendre amertume – Solveig adore sa soeur aînée - car quoi qu'on puisse en dire, elle considère Ailen comme telle. Mais elle a l'impression que la réciproque n'est pas vraie et qu'Ailen ne l'aime pas, la voyant comme un fardeau et un poids, n'appréciant pas d'avoir dû s'occuper d'elle toutes ces années. Elle est partie d’Ibelin précipitamment, et n'a depuis plus aucune nouvelle, pensant qu’Ailen vit à présent libre et comme elle l’entend. Solveig a rejoint Lorgol, et ne se doute absolument pas que Ailen y réside aussi et fait partie de la Guilde des guerriers. Ailen non plus n’est pas au courant de la venue de l’héritière d’Ibelin dans la capitale. Que se passera-t-il si elles se croisent dans les rues de Lorgol un jour ?




Hors Jeu



COPYRIGHT ICI
Mon pseudo est Irina.
J'ai 17 ans.
Je connu Dragonvale au hasard : ça fait un ptit moment qu'il me tente *_*.
Mon avis sur le forum Tout est magnifique, le design, le contexte... Bref un grand bravo à tout le monde pour ce rpg fabuleux ! :dieu: .
J'ai un autre compte ? nope.
J'ai un dernier mot à dire : Deux en fait x) :
J'aiiiime Dragonvaaale !! :gouwana:
.



Pour les liens entre parenthèses :

Dû au récent recensement et au départ de beaucoup de mages, la géniale admin Svanhilde Nightingale m'a proposé la possibilité de jouer à Lorgol (en attendant la venue de partenaires aux pouvoirs magiques), en supposant n'être pas encore rentrée à Dragonvale :pompom: (comme cité dans le test RP quoi ^^) .
Voilà, au cas où il y aurait des incompréhensions ! Merci d'avoir lu !! :love:


Dernière édition par Solveig d'Ibelin le Jeu 19 Avr - 10:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 5:20

Bienvenue Solveig, petit souci d'images au niveau de l'avatar ? Et la bannière est beaucoup trop grande :yeux: Ca déforme toute la page =S Bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas ici ^^ Et pas de souci pour Lorgol, bien au contraire :copain:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 6:19

Voilà, j'espère que c'est un peu mieux =) ??
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 6:25

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! MA SŒUR ! :vv:
Bienvenue par ici et bon courage pour la suite de ta fiche ! Par contre, il doit y avoir un soucis de code, une balise mal fermée ou quelque chose, parce que ça déforme totalement la page.
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 6:53

MA GRANDE SOEUUUUU[...]UUR !!!!!! ♥️ :copain:
Merci Ailen ! Et je vais vérifier tout ça, en effet, c'est pas joli joli ... --'
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 8:03

CA Y EEST !! j'ai tout arrangé ! Et du coup, j'ai aussi mis le test RP :saut:
Ouf, c'est beaucoup mieux comme ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 8:16

Alors, alors :roooh:
Je me charge de ta fiche, et elle me paraît parfaite ! Il y a juste le passage où tu parles d'Ailen : cette dernière à quitté le domaine d'Ibelin dès que Soleveig a été majeure et capable de prendre soin d''elle, je ne pense donc pas qu'au moment où tu parles d'elle dans ton test RP, elle soit encore avec Solveig ^^
J'ai aussi l'impression que tu as bien cerné tous tes liens. J'aime beaucoup ton style, fluide et simple. A mon sens, c'est une bonne fiche prête à être validée !
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 8:53

Bonjour bonjour ! ^^

Je dois dire que ta fiche est vraiment merveilleuse - je suis particulièrement attachée au personnage de Solveig et je suis vraiment soulagée que tu l'aies aussi bien cernée. Tu écris d'ailleurs avec une belle fluidité et un style remarquable, j'ai hâte de te croiser en jeu !

Je te laisse entre les mains compétentes d'Ailen pour rectifier le petit détail qu'elle t'a signalé, n'hésitez pas à voir ensemble si vous voulez développer votre histoire commune !

Bienvenue à nouveau :roooh:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 9:37

Merci beaucoup beaucoup :roooh: vous me faîtes rougir avec tout ces compliments ...!!

Ailen : Je modifie tout de suite ce petit détail ! *n'étais pas au courant qu'elle était partie à la majorité de solveig :yeux: mais ça me semble tout à fait logique ^^*

merci pour tous ces messages de bienvenue ! :copain:


Dernière édition par Solveig d'Ibelin le Mer 18 Avr - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 9:43

D'accord, préviens moi quand tu auras changé !
EDIT : je n'ai plus rien à dire, Svan, c'est à toi !
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 10:09

Hé bien félicitations, tu es VALIDÉE !
N'hésite pas pour toute question à t'adresser aux membres du staff, nous serons ravies de te renseigner.

Bienvenuuuuue ! :saut:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 10:34

Bienvenue :copain:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 14:05

Ouaaaiiii !! :saut: mercii ! :roooh:

Rp Time ??! :copain:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Mer 18 Avr - 14:09

En effet, tu peux dès à présent poster fiches de liens & et récapitulative de tes RP et commencer tes premiers RP :war:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   Jeu 19 Avr - 8:34

ok super !! :saut:
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔   

Revenir en haut Aller en bas
 

Solveig Brunhilde d'Ibelin ➵ Sometimes the breath we’re taking changes everyone before… ♔

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Breath of God
» I will fight till I take my last breath...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Ton personnage :: Oubliettes-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche