Partagez | 
 

 Lord Augustus ; né pour dominer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 12:49


« Né pour dominer... »


Lord Augustus

Informations diverses



J'ai vu le jour le 02 décembre 582 à Lorgol .
J'ai En apparence la trentaine,
en réalité plus de deux siècles
.
Je viens du Duché de Cibella.
Je suis intelligent, retors, arrogant,
exigeant, dangereusement patient, raffiné,
cruel, capable de grosses colères et coureur
.
Mon allégeance va à moi seul .
Je suis Empereur d'Arven.
svan ??

Feat. Gerard Butler



Chroniques de Dragonvale


Une cascade de sang sur le marbre blanc. Doux rêve qui revient encore et encore bercer les nuits de l'Empereur, amenant un sourire carnassier sur ses lèvres fines tandis qu'il se laisse porter sur les voiles du sommeil. Ah Eimareen, Eimareen... Quel gachis que le meurtre d'une telle beauté mais quelle magnificence dans le complot, quelle gloire dans le rire sauvage précédant l'acte, quelle sensualité dans le meurtre parfait. Son rêve est parfaitement réaliste, d'autant plus qu'il respecte au détail près la réalité de ce qu'il se passa ce jour là. Le jour où lui, Augustus se dressa face à la première magicienne Sunbasa en jouissant de la surprise horrifiée qu'il pu lire dans ses yeux lorsqu'elle compris enfin qu'il était bien plus fort qu'elle. Et surtout, surtout, le jour où il enjamba le corps encore chaud et vidé de sa force vitale et physique de la dernière protectrice de l'impératrice pour lui porter enfin le coup fatal. Elle n'avait pas été assez rapide pour éviter la dague. Fasciné, il l'avait regardé s'enfoncer dans l'abdomen tendre et délicat tandis que le regard de sa victime se troublait sous la douleur. Il n'avait frappé qu'une fois, sachant que ce serait suffisant et il s'était délecté du tableau délicieux du flux sanguin qui avait éclaboussé les marches menant à Dragonvale. Ô terrible et magnifique instant que celui où la reine avait compris qu'elle était morte ! Il se souviendrait sans doute toujours de la douloureuse certitude qui s'afficha peu à peu sur son joli visage et il n'avait pu s'empêcher de s'incliner ironiquement en un dernier salut à celle qui avait été le dernier obstacle entre lui et le pouvoir. Elle lui avait montré les dents, folle de douleur et de rage mais il n'avait pu que rire et en lui l'amusement glacé de son loup avait fait écho tandis qu'il se retournait pour partir, certain d'avoir frappé à mort et négligeant d'achever sa proie. C'était pitié qu'il n'ai pas le temps à ce moment là d'assister à cette agonie tant attendue mais d'autres devoirs l'appelaient. Aurait-il dû l'abréger afin de mettre fin à une souffrance qu'il ne verrait de toutes façons en aucun cas ? Ah si il l'avait fait...

Comme toujours, cette simple idée le réveilla en proie à une sombre colère d'autant plus puissante qu'il ne pouvait la diriger que contre lui-même. Mais en vérité, comment aurait-il pu se douter qu'Eimareen trouverait en elle la force de se trainer de marche en marche jusqu'à l'académie ? Par quel affreux coup du sort avait-elle pu accomplir un tel exploit alors même qu'elle se vidait de son sang ? Il ne l'imaginait que trop bien rampant pouce après pouce avec sur le visage une expression de patience rageuse et opiniâtre. Par les esprits ! C'était bien là l'attitude habituelle de cette femme de refuser jusqu'à l'imminence de la mort pour s'opposer à lui encore et toujours et ce même au bord du gouffre de l'éternité. Il aurait dû se douter qu'il ne pouvait pas lui faire confiance pour mourir simplement dans son coin, non ! Il avait fallu qu'elle se traine jusqu'à l'académie pour mieux y pleurnicher sa cause auprès des dragons, ces viles créatures ! Et non content de sauvegarder son âme au sein même de l'école de magie ceux-ci avaient poussé le bouchon jusqu'à se permettre d'embarquer presque les trois quarts d'un duché de SON royaume, y compris l'académie par dessus le marché ! Enfin surtout l'académie en fait... Nightingale n'étant de toutes façons pas grand chose d'autre que le berceau de Dragonvale.

"Peste soit des dragons et de l'esprit d'Eimareen. Qu'ils la garde leur académie et qu'ils y pourrissent !"

Ainsi commença sa journée sur une malédiction hargneuse. D'aucun diraient qu'il s'était levé du mauvais pied mais les serviteurs impassibles qui attendaient d'avoir l'honneur de l'apprêter considéraient depuis longtemps l'air renfrogné et les grognements perpetuels de l'empereur comme tout à fait normaux. En fait pour être honnête il semblait même d'humeur assez avenante pour une fois, mieux valait ne pas parler des jours où il était d'humeur sombre !

Repoussant durement un valet trop entreprenant, Augustus encore en pagne et torse nu s'approcha du grand miroir qui décorait sa suite. Il y découvrit un homme élancé aux muscles noueux et aux épaules larges. De taille moyenne voir petite, il compensait par une démarche et une stature aussi royale qu'intimidante que l'on dirait souple voir étrange pour un homme si l'on ne savait qu'il était lié à un loup de neige et qu'en tant que tel il lui empruntait inconsciemment certaines postures et habitudes. Bruns et ondulés, ses cheveux toujours impeccablement coiffés rivalisaient d'élégance avec la légère toison qu'il se laissait invariablement pousser sur le visage. Une légère et fine moustache accentuait encore la moue désabusée et éternellement réprobatrice affichée sur ses lèvres fines qualifiées parfois de cruelles par les mauvaises langues pour peu qu'il n'ai pas encore eu le temps de les faire couper. Un nez fin et droit, une mâchoire carrée et à l'ossature saillante, des yeux de la couleur de l'acier à l'éclat difficilement soutenable derrière les sourcils épais et froncés et un front haut perpetuellement plissé achèvent le tableau et lui donne un visage ni laid ni spécialement beau mais indiscutablement viril donc attirant pour la gente féminine. Et si cela ne suffisait pas ses vêtements sombres mais somptueux attestant de son haut rang termineraient d'attirer leurs regards de même que la chevalière Waldemar à son doigt et le couteux médaillon à son cou. En argent et acier le médaillon bien sur, ses métaux fétiches.

"Tu comptes t'admirer ainsi longtemps ?"

La pique mentale lui fit hausser un sourcil. Il n'avait pas entendu Antarès entrer, comme toujours en fait. Rien de pire qu'un loup pour se faufiler sans bruit d'une pièce à l'autre et faire sursauter les serviteurs. Amusé, Augustus ne pu que constater qu'encore une fois son familier avait réussi son coup tandis que les valets tâchaient de reprendre contenance. Il grogna un assentissement lorsqu'ils lui présentèrent une tunique noire brodée d'or à la coupe sobre mais élégante et il se laissa apprêter tandis que sans plus de façon le loup trottait jusqu'au lit encore chaud pour mieux y bondir et s'y lover.

"A quoi bon être lié si tu t'obstines à vivre de nuit et à dormir le jour ?"

"A quoi bon partir chasser si la lune n'est pas là pour garantir les proies ? Je ne vois pas pourquoi je devrai être celui qui s'adapterait au rythme de l'autre" rétorqua le loup en plongeant voluptueusement la truffe dans l'oreiller de plumes.

Le roi soupira, Antarès était très certainement le seul être au monde à pouvoir lui résister ainsi. Pour tout dire c'était aussi le seul être qui lui importait, il ne pouvait s'empêcher de frémir de fierté à la vue des muscles roulants du somptueux animal et de sa majesté naturelle. Bien qu'aussi âgé que lui le loup n'avait pas souffert du passage des ans et il était aussi svelte et souple qu'un jeune louveteau. Ses crocs étaient blancs comme l'ivoire et son pelage aussi éblouissant qu'un tapis de neige fraiche sous le soleil du midi. Conscient du regard de son compagnon Antarès soupira d'aise avant de rouler carrément les pattes et le ventre en l'air, à demi enseveli sous les couvertures.

"Tu es ridicule" grogna mentalement l'humain sans pouvoir empêcher une bouffée de tendresse de passer à travers leur lien.

Lien qui fut brusquement rompu lorsqu'un serviture parmi les plus âgé trébucha malencontreusement et manqua renverser tout le contenu du broc qu'il tenait sur la tunique du roi. Nonchalant, celui-ci s'écarta juste assez pour le laisser s'écrouler par terre et non pas sur lui et pour faire bonne mesure il lui flanqua un coup de pied bien ajusté dans les côtes. L'homme laissa échapper un gémissement mais déjà Augustus sortait de la chambre et croisait les gardes à son seuil :

"Virez moi cet incapable" lança-t-il négligemment en s'éloignant, sachant qu'Antarès le rejoindrait sous peu.

La longueur excessive des couloirs du palais avait au moins un avantage, il avait le temps de penser ! Rien ne valait en effet une bonne marche silencieuse pour aiguiser ses neurones et faire le point sur les situations du moment. Connaissant leur maître, les gardes qui l'accompagnaient avait appris à marcher aussi silencieusement que possible malgré leur lourd équipement et à ne pas troubler ses pensées par la moindre parole maladroite. Satisfait, l'empereur laissait courir son regard sur les riches décorations, s'attardant un instant sur le chemin qui l'aurait mené aux quartiers des courtisanes. Irait-il voir Gaetane aujourd'hui ? Il se lécha les lèvres à cette pensée. Oui sans doute, elle était son jouet préféré depuis un bon moment et bizarrement il n'avait pour le moment pas envie d'en changer. C'était contraire à ses habitudes mais les yeux vairons pleins d'une fausse soumission et les autres attributs non négligeables qu'elle pouvait faire valoir l'attiraient irrésistiblement à intervalles réguliers. Oui, ses devoirs du jour bouclés il passerait la soirée en sa compagnie, c'était décidé.

"N'as-tu jamais pensé à te choisir pour de bon une femelle afin de créer ta meute ?"

Pour le coup Augustus sursauta, il avait cru le loup endormi.

"Je suis jeune, j'ai tout le temps pour cela."

Il sentit le grognement incompréhensif de son compagnon à travers leur lien. Celui-ci ne pouvait comprendre la réticence d'Augustus à perpétrer sa lignée le plus vite possible. Pourquoi faire alors qu'il était de toutes façons immortel ? Il ne tenait pas spécialement à voir la naissance d'un fils qui n'aurait rien de plus pressé à faire que de tenter de lui prendre le trône dès sa sortie du berceau. Non pas qu'Augustus craignit le moindre adversaire bien sur, il était fort, bien trop fort pour quiconque mais il était aussi prudent. Pourquoi aller au devant d'un danger que l'on peut éviter ?
Tout ceci lui fit repenser à son passé, à ce qu'il était il y avait de cela plus de deux siècles. Nul que lui et Antarès ne pouvait se targuer de vraiment le connaitre lui et son histoire, il ne tenait pas à donner des armes à ses détracteurs.

Il était né au beau milieu de l'hiver 582 à Lorgol, fils d'un inconnu de passage et d'une femme de petite valeur qui n'ayant malgré tout ses efforts pas réussi à se débarrasser du foetus ennuyeux et acharné à vivre qui se lovait dans son ventre s'était empressé d'abandonner le nourrisson sur les marches du premier temple venu. Il se passa des heures entières avant qu'un membre d'une confrérie d'adorateurs des dragons le découvre, nourrisson de quelques semaines à peine il était déjà frigorifié et au bord de la mort à ce moment là mais cette fois encore il s'accrocha férocement à la vie. On le changea, il fut nourrit tant bien que mal et réchauffé. C'est ainsi qu'il survécu et grandit au milieu des adorateurs décidé à en faire l'un des leurs qu'il le veuille ou non. L'enfant s'avéra rétif à leur enseignement, non pas qu'il fut idiot ou paresseux bien au contraire mais simplement il ne pouvait pas supporter de se plier devant qui que ce soit et encore moins d'adorer un être qu'il soit à plume, peau ou écailles. Malgré sa petite naissance, il était déjà sur de lui, d'une arrogance prudente qu'il cachait derrière un air de politesse et d'humilité totalement faux. Il avait d'autres projets que ceux pour lequel on le destinait, il ne serait pas adorateur !
Cette décision qu'il annonça fermement à l'âge de douze ans alors qu'on allait lui tondre le crâne amena sur lui la colère de toute la fraternité. Comment cela on l'avait nourrit, choyé, habillé et il ne voulait pas faire ce qu'on attendait de lui ? Il fut battu, sans cruauté mais avec fermeté par un frère persuadé de faire le bien en remettant ce jeune garçon dans le droit chemin. Il reçu la ceinture les dents serrées, plus horrifié par l'humiliation ainsi subie que par la douleur de son dos cuisant. On ne lui arracha ni larmes ni cris et encore moins la promesse de le voir se soumettre. Le soir même, il n'était plus là, il avait prit la fuite.

S'en suivi des années de galère, les gamins des rues n'étaient pas rares en ce temps là à Lorgol mais lui avait tout à apprendre à commencer par le vol. Il échappa de peu à la garde à de nombreuses reprises, il jeûnat souvent, mendia rarement, tua une fois. Sans doute aurait-il dû être touché par cet événement important de sa vie mais ce ne fut pas le cas. C'était un accident, le commerçant l'avait poursuivi alors qu'il lui volait un pain. Le gamin était grimpé sur les toits, comptant sur sa vitesse et sa souplesse pour échapper à son poursuivant, la glissade de celui-ci était inévitable. Il s'était rattrapé au rebord d'une gouttières et avait appelé à l'aide juste avant qu'elle ne cède. Augustus avait hésité à ce moment là, devait-il faire demi tour ? Un coup d'oeil en arrière lui avait suffit pour se dire que non, il ne devait rien à cet homme. Il avait apprit sans remords le lendemain que la chute lui avait été fatale. Ainsi allait la vie.

Que serait-il devenu sans la magie ? Il ne le savait pas trop, pour tout dire il préférait ne pas le savoir. Son passé lui faisait horreur, il valait mieux que cela, mieux que ce gamin crasseux qui avait survécu dans la rue.
Son pouvoir se manifesta assez tard, il allait sur ses quinze ans et devenait plutôt bon au jeu du "je-te-tire-la-bourse-et-tu-n'as-rien-vu". Il n'était presque plus obligé de voler à l'étalage, ambitieux comme toujours il mettait de l'argent de côté dans l'espoir de se payer un apprentissage auprès d'un artisan ou un autre. Malheureusement ses projets faillirent bien tourner court lorsqu'il plongea la main dans une poche prometteuse et qu'un étau de fer se referma sur son poignet. Attrapé !
Il avait poussé un rugissement de rage qui se voulait intimidant mais l'homme n'avait pas lâché prise. Le couteau rouillé qu'il avait alors sorti de son autre main lui avait échappé lorsque son adversaire lui avait séchement cassé le bras. Il avait gémit, se sachant perdu mais incapable d'implorer la pitié. Il connaissait la peine pour les voleurs, lui couperait-on la main ? Si c'était le cas alors il pouvait dire adieu au peu d'avenir qu'il avait.

Trainé vers le poste de garde le plus proche, le jeune homme avait refusé de capituler si facilement et s'était débattu à coup de pied, s'attirant la menace de l'homme de lui casser la jambe en plus du bras si il ne se tenait pas tranquille.
La colère montait en lui au même rythme que sa frayeur. Il ne voulait pas être jugé non non et non ! Hors de question qu'on l'enferme ou qu'on le mutile, il ne se laisserait pas faire !
C'est alors que c'était arrivé, il avait senti une grande force jaillir en lui. Son... Pouvoir ? Etait-ce cela ? Lui semblait grandir encore et encore en lui tirant des hoquets de souffrance et d'incompréhension. L'homme s'était arrêté, ahuri tandis que les tentacules mentales du jeune homme se déployaient et tâtait sa force vitale. Un instant sa force d'immobilisa tandis qu'Augustus tentait de reprendre ses esprits. Son ennemi resserra sa prise sur lui, faisant flamboyer sa colère et sa rage, le gamin montra les dents d'un air mauvais et rassembla toute sa force. L'instant d'après, l'homme était mort vidé de sa force vitale et Augustus se sentait fort comme deux hommes. Il l'avait... Aspiré ?
Conscient de son crime et de ce qu'il risquait si on l'attrapait, encore secoué aussi par cette aventure il avait prit la fuite à toute vitesse. A la fois ravi et terrifié par ce don inattendu.

Il lui fallu près de trois lunes pour se décider enfin à tester son nouveau pouvoir et quatre de plus pour comprendre que cela lui ouvrait des portes inespérées. C'est à ce moment là qu'il décida de revendiquer son titre de magicien débutant et de se rendre à l'académie Dragonvale. Ce fut difficile, il n'avait pas l'habitude de la discipline et ne supportait absolument pas qu'on lui donne la moindre leçon mais il aspirait les connaissances comme une éponge. Son don était puissant, son intelligence affutée. Très vite il devint bon, puis très bon. Malin comme un singe il n'aspira jamais la moindre parcelle de force vitale à l'académie de peur d'être attrapé, il profita plutôt de ses rares sorties pour traquer les êtres doués de magie latente et leur voler leur pouvoir. Il apprit à maitriser ses pouvoirs, n'acceptant pas la moindre faiblesse et s'entrainant jusqu'à épuisement.
Il fut aussi formé à l'équitation et à bien des disciplines auxquelles il n'avait jamais eu accès. Il savait lire et compter certes mais c'est à Dragonvale qu'il apprit la philosophie, les mathématiques et l'histoire. C'est là bas aussi qu'il apprit à se battre comme un gentilhomme bien qu'il n'oublia jamais les dures leçons que la rue lui avait inculquées. Décidé à faire oublier son passé peu reluisant il se glissa dans la salle des archives et fit disparaitre toutes traces de ses dossiers et de son passé. Il devint un autre être, un autre homme dont il était fier. A sa sortie de l'académie, diplomé bien sur et avec les meilleures mentions, il était un être différent mais toujours aussi ambitieux. C'est à ce moment là qu'il rencontra son familier et se lia à lui selon le pacte. Le loup blanc avait un caractère tout à fait compatible avec le sien, ils n'étaient qu'un. Heureux de sa nouvelle vie, Augustus n'avait pourtant pas l'intention de s'en contenter... Déjà, il nourrissait des projets ambitieux...

"Sa majesté souhaite-t-elle un rafraichissement avant le début des audiences ?"

Augustus hocha la tête, il avait soif et il savait que la matinée allait s'annoncer longue. Il devait trancher les différents entre ses sujets et faire justice. Ceux-ci savaient à quel point il était dur, pourtant ils revenaient sans cesse à la charge, espérant la pire punition pour leur adversaire de procès et l'obtenant souvent pour peu que le souverain ne se décide pas à punir les deux partis. Il soupira, allons bon, le soir finirait bien par arriver et avec lui le cortège de plaisir que lui assurait son statut. N'était-il pas le roi ? En lui, un gamin des rues ricana, satisfait de lui-même et des acquis qu'il avait gagné à la force du poignet...





Rapport Confidentiel


  • Gaetane de Salvemont: un bel objet à n'en pas douter. Une possession aussi utile qu'agréable dont il est très fier tout comme il pourrait l'être d'un joli bijou. Elle ne peut sortir du palais puisqu'il ne le permet pas, sa docilité parfaite lui plait même si il aime aussi le bref éclat de colère qu'il peut parfois apercevoir dans ses yeux. Ah Gaetane... Tel un faucon bien dressé perché sur son bras, nul doute qu'il ne la relâchera jamais.

  • Melsant de Severac : Melsant ? Vous avez dit Melsant ? Le prénom seul lui fait dresser l'oreille. Cette homme est intéressant, très intéressant même puisqu'il pourrait bien s'avérer utile. Guerrier solide sachant arracher la victoire là où ne loge apparemment que la défaite, pourquoi ne pas l'utiliser ? Oui pourquoi en fait... La méfiance sans doute, Augustus ne pouvait s'empêcher d'être prudent. Un jour peut-être...

  • Penelope de Flauvaire : Ah douce petite fleur... Si Gaetane est un bel objet alors Penelope est un superbe jouet. Comme elle est drôle et comme elle lui passe agréablement le temps lorsqu'elle se heurte à ses refus répétés ! Il aime la charmer ou se laisser tenter par elle pour mieux la repousser au moment où elle s'y attends le moins. L'éclair de fureur qui brille alors dans ses yeux vaut bien tout l'amusement du monde. Remplacera-t-elle Gaetane un jour ? Peut-être... Et peut-être pas.

  • Chimene d'Arven : Quelle horreur que cette femme ! Fière jusqu'à l'impudence, têtue jusqu'à l'idiotie. Il ne l'a jamais supportée. Jaloux lui ? Bien sur que non ! Logique simplement, il fait un meilleur souverain qu'elle alors pourquoi aurait-il pu être privé du pouvoir pour cette dinde inutile ? L'instant de sa mort avait été un réel plaisir pour lui et la rumeur disant qu'elle vivrait encore au sein de l'académie le rempli de fureur. Peste que cette femme incapable même de mourir lorsqu'il l'ordonne !

  • Hagen Haldann : Hagen, le dur et silencieux guerrier... Augustus l'apprécie comme il apprécierait un serviteur dévoué et loyal. A-t-il confiance en lui ? Difficile à dire car il n'a en fait totalement confiance en personne mais il doit bien avouer que cet homme là est sans doute son atout le plus précieux. Il s'en sert à loisir et même si il n'irait pas pleurer sa mort il préfère tout de même éviter de gaspiller une arme aussi acérée.






Hors Jeu



Svan ?
Mon pseudo est Matt.
J'ai 24 ans.
Je connu Dragonvale par PDR.
Mon avis sur le forum Magnifique et très soigné ! .
J'ai un autre compte ? non.
J'ai un dernier mot à dire :beuuu ?.



Dernière édition par Lord Augustus le Sam 9 Juin - 6:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 12:54

BIENVENUUUUUUUUUUE :roooh:

On va pouvoir se taper dessus :love: Enfin pas moi, moi je suis une fidèle et loyale partisane, c'mon frère le rebelle ! *oupas*

Bref, un Augustus quoi :love:

:saut:

EDIT : j'adore ton début de fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 12:59

Ooooh :roooh:
Un Augustus ! :ivre:

Tout d'abord, mille mercis de t'intéresser à ce personnage crucial pour l'avenir du forum ! :love:

Pour ce qui est de ton orthographe jusqu'ici, c'est fort correct et je n'ai absolument rien à y redire :vv:

Je te laisse compléter ton histoire tranquillement, n'oublie de bien aborder son enfance etc, pour bien t'approprier le personnage et l'adapter à ton envie ! :gouwana:

Je suis là pour toute question, surtout n'hésite pas.
Et bon courage, j'ai hâte de lire tout cela :bave:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 13:03

merci pour l'accueil Very Happy hâte de RP avec vous tiens.

Pas de soucis pour l'enfance du personnage, je ne sais pas encore comment je vais l'aborder mais je vais bien trouver. Pour le moment je vais dîner, j'ai un tout petit peu laissé passer l'heure x)

Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 13:50

AAAAH mon dieuuuuu !!! un Augustus !!! :gouwana: Bienvenue parmis nous !! Je vais enfin pouvoir te détester "en chair et en os" ^^ !! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 14:13

Bienvenue, et bon courage pour cette fiche.
Cela fait plaisir de voir un tel personnage pris, en plus nous avons besoin pour la future intrigue :copain:
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 14:24

Oh ! Un personnage éphémère qui va bientôt passer au fil de ma lame ! Twisted Evil

Bienvenue ! :sbam: :sbaf: :saut:

bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Jeu 7 Juin - 16:04

c'est ce qu'on verra :P

bon j'ai avancé encore un peu, suite demain ! Je développerais son passé maintenant que j'ai bien posé le personnage.

Bonne nuit à tous !
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 4:01

Woooooow, Un Augustus, bon choix de personnage ! :vv: Sois le bienvenu parmi nous !
Je sens que je vais adorer te détester :roooh:
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 4:53

lol merci ^^ je viens de finir mon histoire, ne me restera plus que les liens !
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 6:48

Ton histoire me plaît *-* Beaucoup *-*
Il y a juste quelques petites incohérences que je vais t'expliquer =D

1/ Les prêtres. Pas de clergé en Arven, hihi. Il n'y a pas de dieux. Les gens croient en la Fatalité et au Destin, mais ce ne sont pas des divinités au sens strict. Ils révèrent la puissance des Dragons, ça oui, et le gamin a pu tomber entre les pattes d'adorateurs, qu'il a fait massacrer jusqu'à dernier à son avènement - il n'aime pas les Dragons, et cette partie de son passé que tu as inventée pourrait l'expliquer à merveille *-*

2/ Le pouvoir personnel, c'est précisément celui de voler les forces vitales d'autrui. La glace est déjà réservée à Solveig et le froid est également pris je crois, il faudra que je vérifie. Quoi qu'il en soit, il a déjà un pouvoir personnel et ne peut en avoir deux =D

Pour le reste c'est tout bon, j'ai été agréablement surprise que tu sois allée chercher des détails ici et là comme Waldemar par exemple *-* Bravo, c'est plus que prometteur !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 8:07

Ah ah, j'allais justement poser des questions sur les religions dans ce monde, me voici renseigné ^^ je vais utiliser l'idée des adorateurs des dragons alors oui, ça expliquera en effet à merveille qu'il puisse à présent les détester.

D'accord pour la glace, j'avais encore un doute sur le système magique ^^" dommage ça collait bien au personnage Twisted Evil

Oui j'ai pêché tous les détails que j'ai pu pour bien cerner le personnage et son entourage de même que l'univers et son histoire. Il serait possible de me parler un petit peu plus de cette chevalière et aussi de l'autre artefact qu'il cherche là (une épée je crois ??) et qui serait sensé le rendre invulnérable (il est déjà immortel donc je suppose que vous voulez dire par là qu'il ne pourra plus mourir par blessure ni par maladie alors que là il échappe juste aux ravages du temps ?). Quel est l'histoire de ces objets et quels sont leurs pouvoirs exactement ?

Mici ! Je m'occupe des liens d'ici demain je pense, il fait trop beau pour travailler ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 8:22

Alors, concernant Waldemar, je te cite un passage des 4 PV de la famille Séverac qui t'expliquera tout cela :

Citation :
Ils sont peu nombreux à savoir que la prospérité des rejetons de la famille vient avant tout de Waldemar, le sceau aux armoiries de la famille enchanté par les Dragons à l'époque de la construction de Dragonvale, et remis aux Séverac d'antan pour les remercier de leur aide dans l'élaboration des plans. Sceau qui fut dérobé par un agent d'Augustus au retour tout récent de Dragonvale, sceau qu'il arbore maintenant à son doigt pour tenter de lutter avec succès contre l'Académie et les nouveaux magiciens. La fratrie éclata pour tenter de retrouver ce précieux héritage sans lequel Séverac serait condamné à disparaître.

Cet anneau en fait, est un genre de talisman qui assure le succès dans ce que son porteur entreprend. Augustus s'en sert pour trouver Dragonvale à coup sûr, mais comme les Dragons lui ont déclaré la guerre, bah ça marche pas What a Face

Quant à l'épée, je te cite deux extraits du PV d'Ingmar d'Ibelin dans les main duquel elle se trouve à présent :

Citation :
Ingmar a en sa possession un très ancien parchemin portant trace du pacte passé avec les Dragons : la terre de ses ancêtres pour l'Académie, et en contrepartie, Ragnar, l'épée enchantée par les Dragons eux-mêmes pour l'Impératrice Eilenn et ses descendants. Joyau sans prix, protégeant son porteur et ne répondant qu'à sa main, cette lame ne peut être que donnée librement consentie, et non par la force dérobée. L'épée est donc fidèle à la lignée d'Ibelin depuis des décennies, les barons successifs la gardant précieusement pour le jour où un roi ou une reine légitime retrouvera le trône, s'en servant quand le besoin s'en fait sentir. [...] il trempe la lame de Ragnar dans le sang des fidèles du tyran, exécutant ses cibles avec la Lame des Rois plutôt qu'avec le poignard rituel des assassins.

L'épée Ragnar est donc un héritage normalement en possession des Rois et des Reines d'Arven, depuis la Fondation de l'empire huit siècles plus tôt. Elle se transmet de génération en génération et nul autre que son détenteur ne peut porter la main dessus sans risquer la mort, et pour la transmettre à un nouveau Gardien il faut la donner de son plein gré. La seule exception : en cas de décès de son porteur, la Lame revient à celui qui la saisit en premier. A la mort de l'Impératrice Eimaren, Augustus n'a pas pensé immédiatement à récupérer l'Epée, focalisé sur l'Académie : et quand Dragonvale s'est enfuie, Gwennivald d'Ibelin, un maréchal des armées, y a pensé avant lui et a pris l'Epée pour la mettre en sûreté. Les Dragons ayant emporté la majorité des terres d'Ibelin avec eux dans leur fuite, ils ont confié en contrepartie Ragnar à la famille, dans le plus grand secret, charge à eux de la protéger et de s'en servir en attendant le retour de la lignée légitime sur le trône, ou du moins la mort du tyran.
L'Epée a plusieurs caractéristiques cachées, sa fidélité à son porteur en étant une. Une autre est de supprimer toute douleur quand son porteur la tient (bien sûr, quand il la lâche, l'effet s'arrête). Dans certains cas, elle peut guérir les blessures, mais uniquement quand son porteur s'avère être un magicien, ce qui n'est donc jamais arrivé en deux siècles.
Augustus la veut avant tout pour le symbole qu'elle représente : il n'a pas fait détruire les statues et effigies des anciens rois et reines de l'empire, aussi l'Epee est-elle toujours représentée avec eux, et c'est un symbole fort pour le peuple d'Arven. Disons qu'arborer la Lame des Rois enverrait un message assez fort à ceux de ses sujets qui envisagent de se rebeller ! A noter qu'il ne sait absolument pas où est l'Epée, mais que Ingmar sera prochainement vu avec (pendant l'intrigue je pense). Voilà voilà !

J'espère avoir répondu à tes questions concernant Waldemar et Ragnar ^-^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 8 Juin - 8:41

OMG OMG OMG OMG !!!
MON SEIGNEUR ! :love:
Bienvenue par ici !
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Sam 9 Juin - 6:44

Merci pour les infos, c'est beaucoup plus clair dans ma tête. Cela me servira très certainement dans les rps en particulier les intrigues !

Bon et bien je pense que ma fiche est terminée, j'ai corrigé les incohérences dans l'histoire, essayé d'améliorer l'orthographe et fait la fiche de liens. Si les concernés par les liens de mon personnage ont quelque chose à redire là dessus qu'ils n'hésitent pas hein ^^"

J'espère que je n'ai oublié personne, j'ai réutilisé la liste des liens de la fiche du poste vacant car je ne connais pas encore exactement tous les membres du forum o.O si certains veulent un lien dans le futur qu'ils n'hésitent pas à me contacter.

Je reste à votre disposition pour toute demande d'édition de ma fiche What a Face
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Sam 9 Juin - 12:22

Bon bon bon :roooh:
Merveilleuse fiche d'un bout à l'autre !
C'est donc avec joie que je te valide ! :vv:

Bon jeu parmi nous :tik:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Sam 9 Juin - 16:29

miciiiiiii ! *_*
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Dim 10 Juin - 0:07

    Wahou, très bel fiche, c'est prometteur ! Enfin un Augustus parfait *_*
    Franchement, avec ton histoire, la façon dont tu le décris, je le trouve presque attachant xD
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Dim 10 Juin - 0:37

Presque hein :mouais:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Dim 10 Juin - 4:24

mdr ! on verra ça dans les rps Twisted Evil je file voter puis je m'occupe de vous niark niark niark
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   Ven 15 Juin - 11:44

Bienvenue parmi nous Lord Augustus :vv:

Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lord Augustus ; né pour dominer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lord Augustus ; né pour dominer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» Dukan pour perdre moins de 5kg... ça m'inquiète...
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Sport pour affiner la silhouette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Ton personnage :: Oubliettes-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche