Partagez | 
 

 Intrigue #3 - La Guerre des Roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Je dirige tout.

avatar
Messages : 650

Registre
Âge du personnage: Âge de votre personnage
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Lun 16 Juil - 12:54


Intrigue #3 - La Guerre des Roses





Discours de Castiel de Sombreflamme, duc de Sombreciel, à sa domesticité assemblée.

Serviteurs, domestiques,

Ce Bal aura dû être le moment où je revenais vers vous, où je reprenais enfin cette couronne qui est la mienne et où je quittais Lorgol aux Mille Malheurs. Pourtant, le Destin a voulu que je doive retourner encore une fois en Cibella et que je laisse le palais à vos soins. La splendeur de cette soirée a su éblouir nos invités et la débauche de meurtres qui s'en est suivi a été une insulte à notre esprit, à notre grandeur. Sombreciel ne connaît pas le courroux des lames, que celui des mots et de l'esprit, et faire couler le sang sur nos terres est une injure encore plus grande qu'elle a été doublée de mensonges. On a parlé de magie, on a parlé de malédiction, et je vous dis que tout cela n'est que fables et fadaises. Nul doute la Main de la Nuit espère-t-elle que nous allons nous terrer, terrifiés par son courroux, mais nous ne sommes pas ainsi. Ce palais, je le laisse une nouvelle fois entre vos mains, jusqu'à mon retour. Je reviendrai et nous brillerons à nouveau.

C'est le sang qui a coulé sur le bal du Solstice, entachant de mort les fêtes de cette fin d'année 801 – un mois et demi plus tard, le tyran n'a pas oublié les poignards levés contre lui dans l'ombre, pas plus que la mort de son chambellan ni de son futur général des armées, ou bien les coups portées à ces membres de sa noblesse. Comment oublier les cris, la peur, l'horreur ? Lord Augustus a renforcé la sécurité de son palais, doublant la garde, recrutant de nouveaux soldats parmi les rangs de la Guilde des Guerriers. A la Cour, l'ambiance est tendue : Cyselle de Lagrance et Louis de Brunante se remettent de leurs blessures, sous les soins vigilants de leurs proches : la duchesse héritière est veillée par sa fidèle suivante Asma, et bénéficie de l'attention inattendue de Mélusine de Séverac, qui se sent coupable sachant que c'est sa sœur Mélisende qui a blessé Cyselle. Louis se remet dans la solitude – guère social, le jeune noble trompe l'ennui comme il le peut sur cette terre ferme dénuée d'intérêt. Gaëtane de Salvemont se remet de ses émotions suite à la tentative de meurtre perpétrée contre elle, et Castiel de Sombreflamme évolue toujours entre la lumière et la torpeur, plus que jamais perturbé par ce qui lui est arrivé. Meridia Nightingale, la jeune paria, et Solveig d'Ibelin la magicienne clandestine, ont lié une amitié nouvelle au milieu de tout ce chaos auquel rien ne les avait préparées. La bâtarde du Fratricide Hjalmar Nightingale aurait-elle choisi son camp ? En tout cas, les deux d'Outrevent sont plus que jamais révoltés contre les méthodes de la Main de la Nuit, et Denise Saldenow sûrement approuve leur vision. Ecoeurés l'un et l'autre par le comportement des Lames, ils s'en éloignent peu à peu, scindant les forces de la rébellion en se privant de l'appui des assassins. Mais qu'en est-il, justement, de la Confrérie Noire ? Retranchée dans la Tour Noire, au centre de Lorgol, l'Oracle porte le deuil de son frère adoptif, trépassé aux mains du duc Castiel. Bouleversée par la mort de l'homme qu'elle aimait en dépit des convenances, Svanhilde Nightingale a réveillé une très ancienne magie qui la change petit à petit – une force bien plus ancienne que l'humanité elle-même, qui s'est animée ce sanglant soir pour toucher l'assistance de son ombre létale, et les ténèbres petit à petit se créent une place dans son cœur.

C'est dans ce cadre lugubre que Lord Augustus se préoccupe soudainement de... sa succession. Faut-il y voir la prudence d'un souverain certes immortel mais point invulnérable qui cherche à se doter d'un héritier, ou bien le simple appétit de chair offerte d'un homme habitué à ce que toutes lui cèdent ? Le Roi en tout cas a décrété l'ouverture d'une grande compétition à laquelle sont conviées toutes les femmes à marier de son empire : roturières et nobles, loyaux sujets et rebelles : la famille de l'heureuse élue recevra une pleine et entière amnistie, et la joyeuse épousée aura l'insigne privilège de donner le jour à un enfant couronné. Bien peu savent que le souverain escompte semer la sécession dans les fronts des rebelles, creusant un peu plus le fossé entre les fidèles de Liam d'Outrevent et ceux de Svanhilde Nightingale. Décrétant caducs tous les contrats de fiançailles précédents établis au nom des candidates, il attire dans la danse tout ce que la Cour compte de bons partis et d'opportunistes, attirant à découvert ses ennemies et leurs alliés. Piège ou sincérité ? A vous de chercher à découvrir la vérité...

« Gente dame, douce demoiselle,

En ces journées froides d'hiver, la solitude étreint mon cœur. Je n'ai nulle épouse et point non d'héritier pour égayer mes journées – aussi ai-je décidé de choisir parmi vous celle qui portera la couronne des souveraines d'Arven et donnera vie à ma lignée. De la noblesse ou de petite extraction, que vous me soyez fidèle ou bien loyale à la rébellion, sachez que si vous êtes choisie votre famille et vos proches recevront une pleine et entière amnistie, et que vous règnerez à mes côtés sans partage, libre de me conseiller de vos avis sagaces.

Si vous désirez compter au nombre des candidates au mariage, faites-vous connaître auprès du chambellan des affaires royales, et soyez présente au palais impérial de Lorgol le premier jour de février, à l'heure où le soleil se couche, pour entrer dans la compétition. Vos proches et amis seront munies d'un sauf-conduit pour vous accompagner.

Que la chance soit avec vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 PNJ • Je suis le Destin

avatar
Messages : 301
Je réside : Dans le coeur de chacun.
Mon allégeance va : A nulle autre que moi-même.

Registre
Âge du personnage: Eternelle.
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Lun 16 Juil - 12:56


Un goût d'infini


Le temps passe. Beaucoup s'imaginent que son cours est immuable, mais je sais bien, moi, qu'il en est tout autrement. L'on parle souvent, dans les Huit-Duchés, des forces toutes-puissantes qui président à l'existence de chacun. Je suis l'une de ces forces, et je sens bien, aujourd'hui, que le temps accélère. Je le ressens dans chaque fibre de mon être, dans chaque battement de mon cœur, dans chaque inspiration que je prends. Les événements se pressent maintenant, après deux siècles de sommeil, et je vois Arven changer. Je ne suis pas censée intervenir – je suis supposée observer, et témoigner du cours des choses dans l'éternité.

Mais les règles ont changé.

On m'a appelée.

Au moment même du Solstice, à la seule seconde de l'année où je peux être atteinte, le sang a été versé pour moi, et l'on a invoqué mon nom. Un sacrifice m'a été offert, un tribut de larmes m'a été versé, et une offrande d'une vie, consacrée. J'ai été invoquée, et maintenant je suis libre d'agir pour influer sur le cours des choses, libérée de mes obligations, affranchie de mes chaînes. Je ne suis pas loyale au Seigneur Augustus, je ne suis pas non plus une rebelle. Je suis tout aussi primitive et sauvage que les forces qui m'ont attirée ici, je suis tout aussi insensible et implacable. Seul le sang peut m'influencer, et seules les larmes peuvent m'apaiser. On m'a appelée, et Arven devra apprendre à trembler devant mon nom, à se concilier ma bonne volonté.

Les règles ont changé.

On m'a appelée.

On m'a appelée dans ces moments cruciaux où la lignée royale est en péril, en ces mois où le pouvoir du trône impérial vacille. Je sais les efforts du Roi pour engendrer un héritier légitime – je sais les efforts des Rebelles pour lui voler sa couronne et rappeler à régner la lignée brisée des Reines de jadis. Je sais ce qu'il se prépare dans les Huit-Duchés, et j'y prêterai la main. Ô Mortels au fugace destin, sachez vous attirer mes grâces et éviter mon courroux, car je suis la clé de votre succès. Ô Mortels, vous qui portez mon nom sur vos lèvres et qui me chargez de tous les aléas de votre quotidien, invoquez ma protection dans les sombres heures de vos destinées.

On m'a appelée.

Je suis Loreleï – je suis la Fatalité.


Dernière édition par Loreleï le Mar 17 Juil - 1:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 PNJ • Je suis le Destin

avatar
Messages : 301
Je réside : Dans le coeur de chacun.
Mon allégeance va : A nulle autre que moi-même.

Registre
Âge du personnage: Eternelle.
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Lun 16 Juil - 14:48


Tumulte et Trahison


- Que vois-tu, ô douce Fatalité, dans les brumes sombres qui entourent ces idéalistes acharnés ?
- Je vois les Rebelles, choqués et amers...


Liam,

Il s'est passé moult choses durant ce Bal du Solstice.
Le chaos a engendré son lot d'erreurs, et les choix qui s'offraient à moi ont été des choix difficiles. Je ne me justifierai pas de mes décisions devant vous, vous n'avez aucune autorité pour me dicter ma conduite. Je consens néanmoins à vous informer qu'en ce qui concerne Cyselle, elle n'était pas visée par mes Lames et la confusion a induit son exécutante en erreur. La vie de Louis de Brunante ne vous concerne pas, et ne venez pas me parler de ce mariage ridicule.
Je ne vous rencontrerai pas. Vos mots étaient plus que clairs, aussi entendez bien les miens : si la Guilde des Rebelles cherche à entraver les actions de la Main de la Nuit, nous serons ennemis.
Tenez-vous-le pour dit.

Svanhilde Nightingale.

Discours de Liam d'Outrevent dans la Tour des Rebelles, janvier 802.

Rebelles,
Compagnons de lutte, frères d'armes, hier, aux fêtes du Solstice, le sang a coulé. Mais à celui de cibles légitimes s'est mêlé celui d'innocents...

Rebelles,
La main de la nuit a reconnu certaines de ses erreurs, mais que valent leurs excuses face à ces frappes aveugles qui fauchent indifféremment les uns et les autres.

Rebelles,
La tyrannie de l'usurpateur a désorganisé Arven, plongé les huit duchés dans le chaos. C'est par lui qu'a grandit la Confrérie Noire et c'est avec lui qu'elle sombrera. L'attaquer de front serait inutile et n'équivaudrait qu'à d'avantage de mort et de division. Ce ne peut être qu'en œuvrant pour la chute de l'oppresseur que nous démantèlerons ce réseau d'assassins.

Rebelles,
Il ne s'agit de pas fermer les yeux, nous ne pouvons pas – nous ne devons pas accepter que le droit de vie ou de mort soit ainsi l'apanage d'un petit nombre. Les meurtres ainsi perpétrés ne diffèrent en rien des tortures exécutées dans les sombres cachots de Lorgol.

Rebelles,
Aujourd'hui, nous devons taire notre ressentiment et demeurer unis dans l'adversité mais n'oubliez pas ce qui fait battre nos cœurs. Nous voulons voir Arven libre, Arven juste, et nulle liberté et nulle justice ne peuvent perdurer tant que persistent la crainte et l'incertitude quand au lendemain.

Rebelles,
Aujourd'hui nous devons nous taire mais demain je peux vous assurer que nul n'aura plus le droit de tuer impunément et qu'aucun crime quel qu'il fut ne sera toléré.

Pour Arven. Pour un avenir flamboyant. Faisons silence, mais n'oublions pas.



Dernière édition par Loreleï le Lun 16 Juil - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 PNJ • Je suis le Destin

avatar
Messages : 301
Je réside : Dans le coeur de chacun.
Mon allégeance va : A nulle autre que moi-même.

Registre
Âge du personnage: Eternelle.
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Lun 16 Juil - 14:52


Doute et Réflexion


- Qu'entends-tu, ô douce Fatalité, dans les murmures obscurs des couloirs cachés ?
- Je vois les Espions, bouleversés et inquiets...


Votre Grâce,

Recevez les excuses de l'Oracle pour la méprise dont vous avez été victime. Vous n'étiez pas la cible de la Lame qui s'en est prise à vous et je déplore votre blessure. Rassurez-vous : pour le moment, vous ne faites pas partie des ennemis de la Confrérie Noire. Il serait sage pour vous de demeurer notre alliée.

Que la Fatalité veille sur vos pas.

Svanhilde Nightingale.

Discours de Cyselle de Lagrance dans la Tour des Espions, janvier 802.

Amis Espions, Chuchoteurs de l’Ombre.

Le bal d’Hiver ne fut pas tel qui aurait du l’être, théâtre des faux-semblants et des mensonges. L’échiquier où les pièces s’entremêlent en une douce stratégie. Non.

Lorsque les douze coups de Minuit ont brisé les sons des violons, Ils ont attaqué. Les lames ont surgi sous les soieries, les masques tombés dévoilant les prédateurs. Les pions de la Confrérie Noire ont lancé leur attaque, dévastatrice. Et c’est un bal de sang et de mort que nous a finalement offert le roi, sans le vouloir.

Ils ont tué. Sans raison. Sans émotion. Ils ont tué, prenant sous leurs lames la vie d’innocents au nom de leur vengeance. Je fais partie des victimes de ces assassins. Me prenant pour la dame de Flauvaire, l’une de leurs meurtrières m’a attaqué, et ce ne fut que grâce à la dame de Séverac que je suis encore en vie.

J’ai depuis, reçu des excuses de la part de l’une eux. Assassin dont le nom n’est autre que Svanhilde Nightingale, dernière duchesse du nom. Prenez garde, mes amis. La Confrérie Noire pourrait attaquer à nouveau.



Dernière édition par Loreleï le Lun 16 Juil - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 PNJ • Je suis le Destin

avatar
Messages : 301
Je réside : Dans le coeur de chacun.
Mon allégeance va : A nulle autre que moi-même.

Registre
Âge du personnage: Eternelle.
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Lun 16 Juil - 15:02


Vengeance et Souffrance


- Que ressens-tu, ô douce Fatalité, dans le galop du sang des innocents ?
- Je vois les Lames de la Nuit, assoiffées de revanche et de violence...


Discours de Svanhilde Nightingale aux funérailles de Sigvald Nightingale, Tour de la Confrérie Noire, janvier 802.

« Mes frères, mes sœurs.

L'homme qui repose ici était mon frère. Dévoué, passionné, il a tout donné pour notre combat. Il est tombé au champ d'honneur, pour nos rêves et nos idéaux, et sa mort m'a ouvert les yeux.

La Confrérie Noire ne sera plus une fille de l'Ombre. Ses enfants ne seront plus traqués dans la nuit et abattus comme des chiens au détour des chemins d'Arven. Nous sommes les combattants de la liberté, les champions du peuple, les guerriers de l'obscurité – mais maintenant, nous agirons dans la Lumière, et nos ennemis seront tous abattus. De ce jour, je vous délie de vos chaînes, et j'abjure les anciennes règles. Je réclame vengeance pour tous ceux qui sont morts, justice pour ceux qui ont tout sacrifié – je demande réparation pour le sang de mon frère, et celui de son assassin devra couler pour m'apaiser. Je ne veux plus que mes Lames périssent loin des leurs, dans la crainte et la solitude, dans une lutte où nous aurons toujours le dessous. Je ne veux plus que mes sujets répandent leur sang pour notre allégeance. Je veux que le sang des coupables coule à sa place, qu'il dévale en une rivière écarlate les rues de cette capitale corrompue, qu'il lave nos larmes et essuie nos larmes, qu'il apaise nos brûlures et panse nos blessures. Je me bercerai de leurs cris et je me délecterai de leur agonie, et c'est leur souffrance qui rachètera nos sacrifices.

J'appelle ce soir sur nos ennemis la Loi Écarlate, et sur moi je déclare la Rage du Sang pour Castiel de Sombreflamme.

A partir de maintenant, nous n'avons plus que deux commandements : mort aux oppresseurs, et vengeance pour nos morts.

Affûtez vos lames : le bal des poignards s'est achevé, mais leur danse macabre ne fait que commencer. »

Extrait du Livre de la Confrérie Noire

Loi Écarlate : Ancien commandement de la Confrérie Noire qui voulait que tout ennemi de la Main de la Nuit soit torturé et exécuté après avoir vu périr devant lui l'être le plus cher à son cœur : époux, épouse, père, mère, frère, sœur, fils ou fille, sans distinction de sexe ni d'âge. Jugée injuste et barbare, cette règle fut abrogée en l'an 714 par Claridice Nightingale et réinstaurée en 802 par Svanhilde Nightingale suite à la mort de son frère.

Rage du Sang : État psychique spécifique des assassins de la Confrérie Noire lorsqu'ils demandent vengeance pour un mort. C'est une sorte de transe mystique qui leur permet de se focaliser sur un seul et unique but, tant que la personne qui leur a causé du tort n'a pas péri sous leur lame. Nombreux sont ceux à l'avoir déclarée, mais bien peu sont parvenus à l'état mental requis pour accomplir le rituel dans son intégralité, puisqu'il découle des pratiques magiques invoquant le sang des défunts, et que la magie a déserté Arven avant la fondation de la Confrérie. Certains y sont parvenus au cours des années en recourant à l'usage de plantes. La première Rage du Sang authentique depuis l'avènement d'Augustus a été atteinte par Svanhilde Nightingale suite au trépas de son frère, lorsqu'elle a inconsciemment appelé sur l'assemblée les forces primitives de la magie du sang répandu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   Mar 17 Juil - 1:35


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue #3 - La Guerre des Roses   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue #3 - La Guerre des Roses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Prisonniers guerre 39/45 - FRABOLOT
» reportage sur les cites de la 1ere guerre Iepre Sailant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Nouvelles désuètes-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche