Partagez | 
 

 Ardentes explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Ardentes explications   Sam 11 Aoû - 3:57

Ardentes explications

Au sommet de la tour des Rebelles, je caresse négligemment mon pendentif. Là bas, dans le palais, ma sœur en porte l'autre moitié. Assemblés, ils sont le sceau d'Outrevent, cette magnifique étoile dont nous sommes si fiers. Là bas, elle assiste à la cérémonie qui va lancer les fiançailles avec le Roi. J'ai refusé qu'elle y participe, car elle voulait le faire pour moi... Mais quand elle a proposé de le faire pour Arven, je ne sais pas si j'ai refusé par faiblesse, si je voulais uniquement la protéger, ou si j'avais raison de dire que cela la détruirait... Lisbeth, si forte qui paraît si faible... C'est bien là sa meilleure arme, mais elle est à double tranchant...

Je ne sais pas ce qui se passe en ce palais. Mes informateurs sont silencieux, et le palais et si bien gardé que je n'aurais certainement pas de nouvelles avant un moment. Nous savons que la garde a reçu pour instruction de suivre à la trace toute personne qui s'éloignerait du palais pendant, ou même après la cérémonie. Ils savent que les nouvelles seront très importantes à communiquer, et veulent profiter de cette occasion en or pour attraper nos espions. Heureusement, nous avons un coup d'avance sur eux, et aucun des nôtres ne sortira, mais le contre coup est bien entendu que nous, gens extérieurs au palais, ne seront au courant de rien avant que les gardes ne se calment. Alors nous attendons, calmement, sachant pertinemment que c'est aujourd'hui ailleurs que les choses se jouent...


* * * * *

Il est tard. Le manque d'informations me pèse. Je sens en moi grandir une rage et une frustration anormalement grande... Je veux savoir, et je saurais... Il pourrait s'être passé n'importe quoi. J'ai décidé de sortir pour me balader incognito dans les rues. Il y a peu, des espions ont repéré Louis de Brunante qui a décidé de son côté de faire de même. Évidemment. L'oiseau ne peut rester longtemps en cage. Et il ne fait pas partie des nôtres, il n'est pas au courant de quoi que ce soit. Alors évidemment, il est suivi, mais n'en sait rien. Et désormais, il est aussi suivi par les nôtres. L'occasion est inespérée, il a des informations, et lui faire prendre des risques n'est pas aussi grave qu'avec les nôtres. Alors que je m'approche de ma position, deux femmes sublimes viennent aborder les deux agents d'Augustus qui suivent l'heureux ignorant. Peu de temps après, ils sont suffisamment distraits pour que le risque soit devenu inexistant. Nous le dévions de sa route grâce à un gamin qui vient lui voler quelque chose dans sa poche. Le gamin l'amène dans une ruelle sombre. Je l'y attends.

« Louis de Brunante. »

Je sors Tarïl de son fourreau et pointe l'arme en sa direction. Les joyaux qui ornent son manche reflètent en ce lieu des lueurs inquiétantes et mouvantes. Derrière le Marquis, deux hommes ont pris position, armés, pour l'empêcher de fuir. Enfin, je le tiens. Je vais pouvoir mettre les choses au clair quand à ce mariage, je vais pouvoir savoir ce qui s'est passé en ce palais, je vais pouvoir connaître ses intentions. Un sentiment de victoire et de rage fait bouillir mon cœur. Tu vas rapidement me dire ce que je veux savoir, Marquis, à moins que tu ne préfère mourir dès l'instant des coups de mon épée.

« Je croyais que nous étions plus proches, il y a de cela bien des années. Mais aujourd'hui tu veux prendre ma place à la tête d'Outrevent, et mettre du même coup la main sur ma sœur ? Hé bien, si ta soif de pouvoir dépasse tant ta raison, saches qu'il te faudra d'abord m'affronter. En ce lieu et cet instant je te défis, prends ton arme, et bats toi jusqu'à périr sous les coups de mon épée. »

Ces mots ne sont pas ceux que je voulaient prononcer, mais l'avoir ainsi à ma portée a réveillé de plus belle la haine qu'il m'inspire depuis son infâme trahison. Je ne voulais que savoir, je ne suis pas sûr de vouloir ce qui va se passer, ce que j'ai provoqué. Quoi qu'il arrive, les histoires du palais viendront plus tard, d'abord, il va falloir éclaircir cette histoire, quitte à faire couler un peu de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Ardentes explications   Sam 11 Aoû - 11:32

    Tu veux hurler.

    Tu es sorti en courant du palais impérial suite à la cérémonie de présentation des prétendantes au titre d'Impératrice. Tu aurais dû ne pas y aller, tu le savais, et pourtant, tu y as été. Tu as réussi à te faufiler plus ou moins incognito, menaçant un garde de lui arracher les yeux s'il révélait qu'il t'a vu sortir. Et que personne ne doute de ton habileté à arracher des yeux. Ton pas est vif dans Lorgol, ton visage caché par le capuchon de ta cape de voyage furieux. Tu es un mauvais menteur et tu ne peux faire croire que tu es heureux de ce qui s'est passé à la Cour. Bien heureux il est que tu aies gardé quelques manières et que tu n'aies pas tout simplement attrapé Lisbeth pour l'arracher de son siège, la soustrayant ainsi de cette compétition dans laquelle elle s'est jetée tête première.
    Un gamin passe à tes côtés et il ne te faut pas deux secondes pour réaliser qu'il t'a volé quelque chose. Tu es d'Ansemer, après tout, tu as appris à repérer l'allègement d'une poche qui se vide soudainement sous les doigts agiles d'un voleur. « HÉ ! » Ta voix rauque et colérique résonne et tu t'élances à la suite du voleur, qui a profité de ta distraction pour chaparder les quelques pièces que tu avais dans tes poches. Ton pas de course est incertain, tu as toujours cette allure étrange de l'homme pas tout à fait à l'aise sur la terre ferme, mais tu rattrapes rapidement le gamin. C'est seulement lorsque tu te retrouves devant une figure que tu n'as pas vue depuis longtemps que tu sais que tu as été joué. Ô joie. Des hommes se placent derrière toi. Ton nom résonne, tu y réponds simplement, descendant ton capuchon de ta main droite :

    « Liam. »

    Pas de titre. Pas de nom. Tu n'as pas besoin de dire plus. L'arme pointée en ta direction s'accompagne d'un visage qui ne t'est pas du tout sympathique, en cet instant. La dernière fois que tu as vu Liam, vous n'étiez que des adolescents, et maintenant, vous êtes tous deux des hommes. Il n'a pas changé, te dis-tu intérieurement. Sa voix est plus forte, mais son regard toujours féroce. Tu sais que dans un duel à l'épée, tu n'as aucune chance de l'emporter contre lui. Vous avez ferraillé ensemble assez souvent pour que tu le saches et que tu te souviennes encore de tes défaites, jadis dures à ton coeur d'adolescent boudeur et aventurier. Maintenant, sans doute le prendrais-tu avec plus de légèreté, avec un rire même, une blague au final, une accolade pour sceller cette défaite. Sauf que cette provocation en duel n'a rien de vos jeux de jadis. Elle a tout le sérieux des mots qu'il te lance vivement, de ces accusations qui ne te ressemblent pas.

    La mention de Lisbeth te fait serrer les dents. Lisbeth. Sait-il seulement ce qu'il s'est passé au palais ? Il ne peut pas avoir entendu les mots que tu as glissé à son oreille en précipitation, mais il ne peut tout de même pas ne pas savoir...

    « Si c'est réellement ça que tu penses de moi, console-toi, je ne mettrai pas la main sur Lisbeth, sauf peut-être pour lui mettre une gifle. »

    Ta voix est dure, sèche. Tu en veux à Lisbeth, il faut croire. Tu sors ton sabre de ta main valide, la droite, espérant ne pas avoir à te servir de la gauche trop souvent. S'il faut croiser le fer pour échanger quelques mots avec Liam, tu le feras donc. Ton arme est loin d'être aussi magnifique que celle de ton adversaire : en mer où les pirates et les marins ont l'âme envieuse, vaut mieux ton sabre solide sans artifices. Seules sont audibles vos respirations furieuses, avant que le premier coup ne soit porté, tu ne sais même pas par qui, mais bloqué de toute façon. Le bruit du fer, l'épée contre le sabre, grincements qui parlent encore plus que vos voix.

    « Que ferais-je de tes terres, Liam ? Je ne veux même pas des miennes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Ardentes explications   Dim 12 Aoû - 7:23

Je ne le veux pas.

Alors que mon bras frappe et frappe encore, mon esprit lui lutte pour faire cesser le combat. Si l'affront, l'insulte qu'il a faite à ma sœur, lui valent à l'instant ces coups, ses mots, eux, m'ont bouleversé. Que sait-il que je ne sais pas ?... Certainement bien des choses, aujourd'hui. Pourquoi n'aurait-il pas Lisbeth ? Il lui est promis, il ne peux même plus se rétracter. Seule la mort pourrait mettre fin à leur fiançailles... Ou alors.. Non. Elle m'a promis.

Louis... Enfant, nous nous connaissions bien. Nous échangions les quelques mondanités que l'étiquette exigeait de nous, et de nombreuses passes d'armes pour nous tester l'un l'autre. Même si je gagnais souvent, il se battait toujours avec une férocité et un instinct qui, j’imagine, ont du bien lui servir par la suite dans la marine. Il n'aspirait alors qu'à fuir ces mondanités, il m'avait confié vouloir prendre le large... Peu de temps après, il embarquait sur le Bel-Ami. Pourquoi aujourd'hui vouloir marier ma sœur, pourquoi vouloir mettre la main sur Outrevent ? A moins que... Non. Il a changé. Il nous a trahi.

Des mots parviennent à mes oreilles. Mais je ne les entends plus. Furieusement, j'assène un coup contré de justesse, je saute en arrière, tourne sur moi même et assène avec la force prodigieuse de ma rage un coup qui, malgré le contre, lui fait perdre l'équilibre et tomber au sol, échappant son épée qui part voler à quelques mètres de là. Je fais virevolter mon épée au dessus de ma tête, et en un geste, l'abat sur ma cible qui n'a plus assez de force et de maintient pour riposter ou s'échapper.

Bruit violent du fer heurtant la pierre. Mon arme est arrivé juste à la gauche de son oreille. Je reste un moment immobile, épuisé. N'y comprenant plus rien. Enfin maître de mes sentiments. Aujourd'hui, face à lui, je ne peux plus penser tout ce que j'avais imaginer. Louis... Il n'a pas changé le moins du monde. Toujours dégoûté par les dîners mondains qui le réclament, toujours étouffé par ses responsabilités, suffocant de devoir ordonner aux domestiques. Aujourd'hui que le vois, je sais au fond de moi que la mer n'a pu le rendre avide de pouvoir. Elle l'a certainement au contraire éloigné encore un peu plus des mondanités qu'il haïssait tant. Il n'a certainement pas demandé ce qui s'est passé. Ce mariage arrangé n'est peut-être alors que le fruit de nos parents, pensant faire un bonne chose...

Je me sens fatigué, par le combat, par l'ampleur de mon erreur, par la difficulté de refuser l'explication simple que j'avais plaqué sur ce mariage... Rangeant mon épée dans mon fourreau, je m'affale à ses côté, assis contre le mur de cette sombre ruelle.


« Que se passe-t-il, Louis ? Je ne comprend plus rien à ce monde qui marche sur la tête... Pourquoi ce mariage, et qu'est-il arrivé à ma sœur ?... »

Oui, surtout... Lisbeth. Ne me dis pas qu'elle ne m'a pas écouté, ne me le dis pas, par pitié... Je ne suis pas sûr de vouloir entendre ces mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Ardentes explications   Lun 13 Aoû - 7:41

    Tu contres les coups rapidement, mais tu sais que tu ne gagneras pas ce combat inattendu. Tu n'as pas ferraillé depuis longtemps et il apparaît évident que ton adversaire n'a pas perdu la main, pour sa part, en ce qui a trait à l'épée. Intérieurement, tu t'en réjouis pendant une courte seconde : que le chef de la rébellion ait l'épée agile est inévtablement un avantage. Tu attaques une fois, tu te défends deux fois, il t'assène un coup si fort que tu en perds ton sabre et l'équilibre, t'échouant au sol sans grâce. Le fer sonne à tes oreilles. La lame est à quelques centimètres seulement de ton oreille gauche, de ton cou découvert, de tes yeux rageurs. Et pourtant, vous ne bougez plus. Ni l'un, ni l'autre. Vos yeux semblent lire dans ceux de l'autre. Tu n'es pas son ennemi. Il range son épée et s'affale à tes côtés, s'appuyant contre le mur. Tu attrapes ton sabre et le range également dans son fourreau, laissant quelques instants le silence revenir. Tu es un homme de peu de mots, mais dans ces circonstances, tu en as probablement trop. La voix de Liam revient à tes oreilles. Lui aussi est fatigué, tu le sens au ton de sa voix. Ta gorge se serre un peu en revoyant Lisbeth s'avancer vers l'Empereur, cette cascade de boucles sombres sur cette robe si blanche. Non, vaut mieux parler d'abord du mariage. Te défaire de ce qui te lie à cette supercherie. C'est seulement ensuite que tu pourras peut-être réussir à dire à quoi sa soeur s'est prêtée, dans quelle danse cruelle elle évolue désormais.

    « Nos pères... sont vieux, Liam. Tes yeux fixent le vide et ta voix est éraillée. Le tien est veuf depuis tant d'années, le mien aveugle. Je suppose que tous deux ont souhaité que leurs enfants perpétuent la lignée avant de donner le flambeau. Tu inspires. Je revenais à Brunante me ravitailler quand j'ai appris la nouvelle. C'était une idée de ma mère, je crois. Elle a toujours été proche de ton père, même suite au décès de ta défunte mère, qui était sa plus grande amie. Elle pensait qu'être marié m'empêcherait de reprendre la mer. » Voilà sans doute la triste vérité. Tu revois encore le regard aveugle, mais tout de même triste, de ton père se poser sur toi, celui mal à l'aise de Laurent, et celui de ta mère. Sotte mère, effrayée mère, mais fière mère, Outreventoise jusqu'au fond de son coeur. La peur que tu deviennes comme ton père, ou alors que tu disparaisses simplement, avalé par les flots. La peur de vos pères de mourir sans voir, triste image pour le tien, leur descendance. Ta voix est devenue plus atone vers la fin de ton court monologue, alors que tu tournes la tête vers l'homme à tes côtés. « Je n'ai pas besoin d'attaches, ni de terres. Tout comme Lisbeth n'a pas besoin d'un absent, ni d'un homme contraint à être à ses côtés. Elle n'a même besoin de personne à bien des égards. » Tu souris brièvement. Ta dernière rencontre privée avec la duchesse héritière n'a pas été de tout repos, c'est certain, mais à quelque part, cela n'a pas changé ton idée à son sujet. Fière, enflammée, indépendante. Cela te tuerait de le lui dire, mais celui qui sera à ses côtés aura la chance d'être avec une femme de tête.

    Cela dit, ton sourire fond bien rapidement. La scène de la cour impériale te lève le coeur et tu te redresses légèrement. Tu passes tes mains dans tes cheveux, mettant en bataille tes boucles sombres, prend une longue inspiration. Tu ne sais pas comment annoncer cela à Liam. Lui dire que sa soeur est en lice pour devenir l'épouse de l'Empereur. Aveuglé par ta rage et ta connaissance de cette ancienne Lisbeth farouche, tu n'as jamais pensé, ni même une seule seconde, qu'elle pouvait réellement vouloir devenir son épouse. Et si ? Non, Impossible. « Elle s'est proposée. » Les mots ont franchi tes lèvres avec difficulté, alors que tu maîtrises difficilement ton envie de vomir. De hurler, aussi. Encore. Tu te relèves du sol brusquement. Tu as besoin de bouger et tu ne peux supporter le regard de d'Outrevent sur toi. Oh, s'il savait comme toi-même tu te sens coupable de ne pas avoir réagi plus rapidement et de ne pas avoir réussi à lui faire reprendre raison...


Dernière édition par Louis de Brunante le Mar 18 Sep - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Ardentes explications   Lun 13 Aoû - 13:23

Nous reprenons notre souffle et nos esprits. Ennemis d'un instants revenus à la raison. Il est parti rechercher son épée et je n'ai pas bougé, confiant. Je suis fatigué de ce climat de méfiance, de ces complots et paroles qui nous font nous battre les uns contre les autres. Même des amis viennent à douter, à s'affronter, à se haïr... Nous devons changer cela. Nous devons changer tant de choses... Je voudrais m'excuser pour toutes mes erreurs, pour toutes ces choses que j'ai faites et que je regrette. Nous restons là, silencieux à ruminer chacun nos pensées, je poses alors mes questions, dépité de ne rien savoir, moi qui est d'ordinaire le premier informé.

Il me répond, et sa gorge serrée, sa voix éraillée, ne me disent rien qui vaille... Il m'explique alors pour le mariage, et il s'avère que j'étais bien ancré profondément dans l'erreur, tout comme ma sœur. Il se bat, comme elle, contre ce mariage... Son explication me paraît logique, et je pense que les choses se sont effectivement passé comme il le dit.


« Je comprends... Il aurait mieux valu que vous trouviez chacun époux ou épouse avant que nos parents ne s'en mêlent, c'aurait été plus simple.. Mais je suis mal placé pour en parler !... Enfin... Je n'ai pas vraiment le choix, personnellement. Ainsi parti, en tout cas, j'ai bien peur de finir ma vie en solitaire... »

Le commentaire qu'il fait sur la caractère de ma sœur me fait sourire. Oui, c'est sûr, elle n'a besoin de personne. Elle ferait plutôt de la bouillie du premier malheureux venu. Nous échangeons ce sourire entendu, connaissant tout deux le caractère flamboyant de Lisbeth, mais le sourire de Louis, bientôt s'efface. Il commence sérieusement à m'inquiéter...

« Elle s'est proposée. »

Je le regarde mais refuse de comprendre. Puis, petit à petit, l'idée progresse dans mon cerveau... Elle s'est proposée... Elle s'est proposée pour devenir l'épouse de Lord Augustus, tyran d'Arven depuis deux cent ans, démon incarné, source de tout nos problèmes. Lisbeth est forte, mais qu'adviendra-t-il lorsqu'elle devra essuyer ses colères et ses assauts ? Sera-t-elle assez forte alors pour tenir malgré tout ? Mon teint devient livide et je regarde Louis d'un air désespéré, le priant de me dire que c'est une blague, que Lisbeth est tranquillement rentrée dans sa suite et que rien de tout ça ne s'est passé, le priant même de me dire que c'est lui qui l'épousera... N'importe qui ferait mieux l'affaire qu'Augustus, et aux yeux des dernières révélations, je pense même que nos parents avaient raison...

Mais il ne me le dit pas.

Il se lève et marche, très perturbé, alors que je reste moi même muet de stupeur. Il ne le faut pas. Il faut qu'elle échoue. A tout prix.


« Elle veux le faire pour Arven. Elle veux le faire pour diriger sa vie et choisir son époux. Elle veux le faire pour réussir à prendre plus de pouvoir pour nous aider. Elle ne demandera pas mon salut, je lui ai refusé. Mais je lui avais dis aussi de ne pas se proposer... Y arrivera-t-elle ? Je n'en sais rien... Mais je ne lui souhaite pas d'être choisie... Il faut la raisonner, essayer de la sortir de là... »

Je suis désespéré.

« Si elle l'a fait, même moi vais avoir du mal à la raisonner... Mais je lui parlerais au plus vite. »

Silence...

« Qu'est-ce qu'il lui a pris ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Ardentes explications   Dim 24 Fév - 2:51

La nouvelle que tu viens de lâcher est affreuse. Une horreur. Tu n'oses pas regarder ton ami, ton frère, puisque tu peux si bien imaginer son expression et tout ce qui s'y lit. Le désespoir, la colère, l'incompréhension, la surprise, quelque chose qui exprime probablement ce que tu vis toi-même... l'amour qu'il porte à Lisbeth en plus. Tu finis par cesser de tourner en rond pour t'appuyer contre le mur et respirer longuement, écoutant les mots désespérés de Liam. Lui non plus ne comprend pas. Sans doute lui aussi a-t-il envie d'aller arracher l'Outreventoise au palais. Pour les mêmes raisons que toi, cette fois.
Tu ne peux pas accepter ça. Tu imagines déjà son couronnement. Une image que tu ne peux supporter, que tu ne pourras jamais supporter. Si cette scène arrivait... tu ferais comme tu l'as dit à Lisbeth. Tu confronterais le tyran en duel. Peu importe de mourir si c'est pour voir cela. Un hochement de tête découragé, un chuchotement, ton visage entre tes mains – ta tête te fait mal :

« Si seulement je savais... » Tu as essayé de lui parler. Et ça n'a rien donné. Évidemment. C'est toi, c'est elle, c'est vous, votre entêtement, vos idées, vos chamailles, votre rage, vos problèmes et peu importe ce que tu lui diras, tu as l'impression qu'elle fera exactement le contraire uniquement pour te faire rager. Grincer des dents. Même si là, elle devait avoir une bonne raison de se proposer ainsi. Et quant à sortir de là... Tu émets un petit rire triste, noir. « Elle ne voudra jamais. Elle est plus entêtée que... que n'importe qui. Elle a pris cette décision, elle ne peut plus revenir dessus et même si elle le pouvait, elle ne le ferait pas. Vous la connaissez bien. Trop bien. Je suis allé lui parler... et évidemment, ça n'a rien changé, mais je voulais juste qu'elle sache que... » Que quoi ? Que tu es là ? Fidèle à son frère ? Qu'elle n'a pas besoin de faire cela pour épargner la vie de Liam, sa liberté, alors qu'il l'a volontairement amputée pour sauver Arven ? Que se sacrifier n'est pas la solution ? « ... qu'elle n'avait pas besoin de faire ça. Pas si elle veut libérer Arven. » Vaut mieux résumer ainsi. Tes poings frappent le mur de rage. Par les tentacules du Kraken ! Tu aimerais tant pouvoir faire quelque chose ! Tu aimerais tant, juste une seconde, que tes discussions avec Lisbeth ne ressemblent pas à, à, à ce qu'elles sont, justement! Des batailles. « C'est jamais simple, avec elle. »

La seule chose qui te réconforte dans cette discussion inattendue qui avait fort mal commencé est la confirmation de ce que tu pensais : Lisbeth n'a pas changé. Elle est vive, entêtée, fidèle à son frère et à Arven, pas au tyran. Elle n'a pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ardentes explications   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ardentes explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crest : Explications
» Spectacle "Les falaises ardentes" (76).
» Explications
» Quelques explications sur les causes des séismes et tsunami au japon
» Couture - Tutos (& explications)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: La Cour des Miracles :: Rues et ruelles-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche