Partagez | 
 

 Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Mar 21 Aoû - 15:10


Je veux vivre autre chose que cette vie !



  • Noms des participants: Mélusine de Séverac & Perle Clairargent

  • Statut du sujet: Privé

  • Date: Mois 802 Début en février 802, suite en mars 802

  • Saison 1, chapitre 4



Ça y est. Je l'ai fait. J'ai sauté le pas. J'ai quitté ma petite bourgade en direction de la capitale. Fini les combats incessants, fini les plaisanteries grivoises des guerriers rustres de Bellifère, fini cette existence sans guère de sens ni d'intérêt. Devant moi se dressent les mille tours de Lorgol, droites et fières. Cette vue me coupe le souffle, alors même que je suis en ville depuis quelques jours maintenant. Il y a tant à faire ici, tant à découvrir... Les rues sont à mes yeux un dédale interminable sans logique, ni sens. De partout, les passants surgissent, s'interpellant à qui mieux mieux. Et le tout me semble absolument chaotique. Il parait qu'en plus, j'arrive dans une période plus agitée encore qu'à l'ordinaire. Le tyran chercherait épouse et de ce fait, nombre de visiteurs sont montés en ville pour venir y proposer leurs filles ou leurs sœurs. Trouver un lieu où me loger n'a pas été tâche facile dans l'effervescence ambiante. Et il n'est bien sur pas question de tenter quelques excursion profitable tant que je ne saurais pas me repérer dans cette ville les yeux fermés. J'ai trop besoin d'échappatoires et de cachettes pour me permettre de me lancer à l'aveuglette. Bientôt, je m'occuperai des opulents bourgeois corrompus de la capitale. Bientôt. Mais pas tout de suite. Et nul doute que si je ne trouve pas très vite un moyen de renflouer mes quelques ressources, l'aubergiste chez qui je loge n'aura aucun scrupule à me mettre dehors.

Alors... pourquoi pas le palais ? Il y a là bien assez de nobles pour qu'un domestique trouve à s'y employer et je suis suffisamment habile de mes mains pour être embauchée. D'autant qu'il est guère d'endroits où soient amassés plus de richesses injustes que là bas. Mettre la main sur une ou deux parures de diamants... Juste en passant, rien de bien important. La plupart de ces nobles ont hérité sans voler. Ils ne sont pas mes cibles principales. Et puis... qui sait ? Peut-être parviendrai-je là bas à glaner quelques informations sur ce père que je voudrais tellement connaitre. Oui, en attendant d'être en mesure de reprendre mes activités, je suis certaine que le palais impérial fera l'affaire.

Il ne me faut que peu de temps pour mettre en pratique mes décisions. Aussi je me dirige vers ma cible d'un pas décidé. Et après quelques minutes d'un entretien bien superficiel, me voilà revêtue de l'ordinaire de toute servante en ces lieux. Je suis domestique au palais désormais, nourrie, logée, blanchie. Mais allouée au service de l'une des prétendantes au trône. Drôle d'idée que celle là. Je ne comprends pas ce qui peut les pousser à tout sacrifier pour partager la couche de l'empereur. Surtout s'il leur faut rester cloitrées. j'ai entendu dire qu'elles restent enfermées depuis une semaine déjà et qu'un mois s'écoulera avant qu'elles ne puissent revoir l'extérieur. Enfin. Cela m'importe peu. Tant que je ne suis pas restreinte moi aussi à ce bien triste sort.

Il ne me reste plus qu'à prendre mon service. La dame de Séverac m'attend impatiemment, m'as-t-on dit. Je doute qu'elle soit si pressée que cela de me voir, moi, personnellement, rejoindre ses appartements. Elle n'est probablement préoccupée que de son désir d'être servie dans la minute, comme nombre de grandes dames. Et parce qu'elle est une grande dame, elle a surement des coffrets débordants de bijoux fabuleux dont la vue à venir me fascine par avance. certainement trop pour qu'elle parvienne à en garder le compte. Une seule bague suffirait à nourrir des familles pendant plusieurs semaines. Je n'ai pas une âme de justicière, j'avoue ne voler que pour le plaisir de l'acte et ma propre subsistance. Mais parfois, de telles inégalités me révoltent, quand bien même les munis n'y sont-ils pour rien. Comment ne pas l'être alors que je pénètre dans cette suite luxueuse, pleine de tentures, de dorures, de tapis et de tableaux... Il y a tant et tant de décorations que j'en perds le compte. Et je serais encore plus incapable de mettre un nom sur chacun des objets que je découvre en ces lieux.

Toute à ma surprise, j'avance sans même m'annoncer. De ma vie, je n'ai vu tant de richesses en un endroit. Pourtant, loin de me plaire, cette somptuosité forcée me met mal à l'aise. Je serre plus fort que jamais cette perle, objet de mon tout premier vol, dont la superbe simplicité me rassure en ces lieux chatoyants ? Silencieusement, je fais quelques pas de plus jusqu'à m'approcher d'une tablette sur laquelle est posée une première cassette pleine de parures en tous genres. Retenant à grand peine d'envie grandissante de m'en saisir sans attendre mon reste, je demeure plantée là, à admirer ces pierres précieuses aux mille reflets, sans plus prendre garde à ce qui m'entoure.
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Mer 22 Aoû - 12:22

Tu tournes en rond, dans cette suite confortable que l'on t'a attribuée. Dehors, la neige tombe et recouvre l'univers de son épais manteau blanc, et tu observes la chute des flocons immaculés derrière ta baie vitrée, bien à l'abri derrière le verre teinté. Le soleil de l'après-midi ne perce pas l'épaisse couche des nuages, et tu ne peux t'empêcher d'avoir envie de pleurer, dans cette immensité étincelante si différente du sable et du roc de Sinsarelle. Étrangère, malvenue, dans cette Cour emplie de murmures et de complots, dans cette capitale étouffée de crimes et de vices. Séverac te manque affreusement. Ta sœur te manque plus que tout le reste : bien qu'indépendantes l'une de l'autre, Mélisende et toi n'avez jamais été séparées aussi longtemps par le passé, et tu t'inquiètes farouchement pour la fragilité de son esprit et l'ampleur de ses tourments. Mélisende... Et Melsant, et Melbren. En danger aux aussi – tous en péril, les héritiers de Séverac, et vos parents qui doivent trépasser d'angoisse dans le manoir familial – votre père arpenterait les longs couloirs de long en large, sans une marche sans trêve ni repos, bouillant de ne pas savoir, et votre mère regarderait blanchir ses cheveux au bord du lac qui abritait autrefois vos ébats d'enfance dans l'eau claire, aux plus chauds des jours d'été.

Une sensation humide sur ta joue interrompt tes pensées. D'un doigt tremblant, tu recueilles la larme solitaire qui s'est échappé de tes yeux perdus dans le lointain, te réprimandant pour ta propre faiblesse – d'ici quelques semaines, tu seras peut-être Reine, et les reines ne sont pas censées pleurer ailleurs que dans le secret de leur for intérieur, dans l'intimité de leur cœur. Dans quel défi au-delà de tes capacités t'es-tu lancée ? Elles sont tellement nombreuses, ces candidates – et tellement illustres pour certaines. Les duchesses héritières de Lagrance, de Cibella, d'Outrevent – la duchesse réprouvée de Nightingale... Tant de femmes, bien meilleures que toi. Tu doutes de tes forces, Mélusine, petite fée solaire – tu doutes de toi-même dans ce pays où l'ombre gagne de plus en plus.

Un bruit de pas derrière toi te tire de tes sombres méditations. En tant que candidate, on t'a attribué une servante, mais la pauvre fille était si maladroite qu'elle s'est cassé la jambe dans un des escaliers du palais – on t'a assuré qu'elle serait remplacée dans la journée, et c'est certainement le travail de la jeune fille qui vient d'entrer et qui contemple tes bijoux avec des yeux écarquillés. Celle-ci a une certaine douceur dans ses traits, une finesse de la silhouette, une élégance innée que tu apprécies. Tu lis l'intelligence dans ses yeux clairs, et une vague envie alors qu'elle couve les pierres vives du regard. Un sourire désabusé s'affiche sur tes lèvres.

« Ces parures ne m'appartiennent pas. Elles sont à la disposition des candidates au trône, car nous devons chaque soir paraître à la table du Roi parées différemment afin de prouver notre bon goût, mais toutes ces pierres sont des joyaux de la Couronne. »

Une certaine amertume est perceptible dans ta voix. Tous ces joyaux à ta portée, et le seul que tu désires, Waldemar qui orne le doigt du tyran, celui-là t'est inaccessible. Ironie du sort... D'un sourire contraint, tu tentes de faire bon accueil à cette nouvelle servante que l'on t'envoie.

« Entre, petite. Je suis la marquise de Sinsarelle, Mélusine de Séverac. Je suis Cielsombroise. Quel est ton nom ? »

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Lun 3 Sep - 6:34

Ô ces bijoux... Si beaux, si étincelants... Et juste à portée de ma main. La tentation est forte de m'emparer d'un joyaux parmi cette multitude. Qui s'apercevrait d'une bague manquante dans ce fouillis de pierreries ? Pourtant je n'en fait rien. Ce serait trop facile. Je n'aurais aucune gloire à ainsi me saisir d'un de ces trésors. D'autant que les risques viendraient ensuite, pour parvenir à sortir du palais. J'ignore le sort qui est fait aux voleurs en cette ville et je ne souhaite pas spécialement le connaitre. De plus, j'ai besoin de cet emploi, je ne suis pas encore prête à voler de mes propres ailes en ces rues inconnues. Aussi je m'éloigne dans un pas, résistant à l'impérieuse tentation. Désormais moins à même de tendre la main, je n'en demeure pas moins fascinée. Au point de ne pas entendre les pas qui s'approchent de moi et de sursauter en entendant une voix claire s'élever dans le silence de cette trop luxueuse suite.

Instinctivement, je me retourne pour plonger dans une bien maladroite révérence. J'ai suffisamment côtoyé les riches demeures pour savoir que celle qui se tient face à moi est de haute naissance. Sans doute même la dame que l'on 'a envoyé servir. Et bien qu'elle ne semble pas des plus ravies de mon arrivée, il me semble qu'une inclination respectueuse s'impose. Mais même courbée, je garde les yeux sur elle. Elle est belle, cette prétendante à l'empereur. Très belle même, avec ses longs cheveux noirs et ses yeux couleur de glacier. Pourtant, elle n'a pas l'air satisfaite d'être ici, en ces conditions. Les mots qu'elle m'a adressé m'ont paru plein d'un sentiment trouble ressemblant un peu à de l'insatisfaction. Ou à du regret. Que regrette-t-elle donc cette marquise ? Sa liberté ? Son choix ? Les motivations qui peuvent l'animer e semblent totalement obscures. Tout autant que ce qu'elle me dit être son identité. Marquise de Sinsarelle ? Cielsombroise ? Ces mots aux sonorités sifflantes ne m'évoquent rien d'autres que de lointaines contrées que je serais bien en peine de situer. Sans doute mes origines l’informeront-elles davantage, son éducation doit lui permettre de savoir d'où je viens. Mais que dire ? Je n'ai que le nom de ma mère à lui présenter, celui de mon village. Rien qui puisse la renseigner sur moi. Je ne sais même pas quel nom je dois décliner. Finalement, après une seconde d'hésitation, je réponds :

- Perle. Je m'appelle Perle.

Elle n'a pas besoin de connaitre cet autre nom qui est moins le mien que le souvenir d'un homme que je n'ai jamais connu. Bien sur, j'espère glaner des renseignements dans ce palais. Mais j'ai trop souvent vu les nobles passer leur chemin sans la moindre considération pour nous autres, femmes et hommes du peuple, pour avoir encore des illusions à leur sujet. Celle-là, comme tous les autres, se moque bien de mes petites préoccupations. C'est auprès des domestiques que je trouverai peut-être une piste.

J'ajoute, pour faire bonne mesure et ne pas laisser un silence désagréable s'installer :


- Je peux faire quelque chose pour vous ?


Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Jeu 20 Sep - 20:56

Elle est mal à l'aise, cette petite.

Il n'y a rien de la servante en elle.

Un instant, tu laisses le silence s'installer, la tenant toute entière sous le poids de ton regard. Son malaise t'intrigue. Elle ne semble coutumière des suites des dames de la haute noblesse, et ne paraît pas savoir non plus ce qui est attendu d'elle. Nouvelle au palais, nouvelle dans la capitale, nouvelle dans la servitude peut-être ? Tu n'en sais rien, mais elle t'intrigue. Qu'est-ce qu'une enfant perdue vient donc faire au milieu de tes joyaux et de tes jupons ? Elle est propre, en tout cas : sa peau est nette, ses cheveux bien coiffés, et ses mains sont exemptes de ces taches qui alourdissent celles des souillons que tu croises parfois au gré des services. Sa tenue est bien entretenue, soigneusement apprêtée – tout cela sent la jeune femme dotée d'un certain respect de sa propre personne, et cela te plaît.

«  Perle. C'est un joli prénom. Quel nom l'accompagne ? »

Le ton de la question est anodin, mais tu ne peux te défaire d'une certaine méfiance devant cette jeune femme qui ne semble pas totalement à sa place dans la livrée banale et sans attrait d'une servante du palais. Peut-être s'agit-il là d'une espionne chargée de rapporter tes moindres faits et gestes, telle la dernière que tu t'es empressée de renvoyer pour une peccadille ? Peut-être désire-t-elle te trahir d'une manière ou d'une autre, te nuire, ou te faire quitter la compétition au titre de reine ? Impossible de le savoir. Elle ne semble pas rouée et n'a apparemment pas la carrure d'une intrigante, mais deux précautions valent mieux qu'une et peut-être est-elle en fait excellente comédienne. Dans ce monde cruel où tu es née, il ne peut y avoir de place pour les faux-semblants et les méjugés. Triste vérité, oui – mais pour survivre, il va falloir te méfier. De tout : de la plus basse des servantes à la plus noble des dames, dans ce funeste palais où tu es enfermée jusqu'à la fin des épreuves.

La Guilde des Voleurs ne pourra pas te sauver si tu te trahis.

Parfois, tu rêves de ta mort, certaines nuits.

Rêves noirs, terreurs absurdes, tu le sais : rien ne prouve ton appartenance à la guilde des détrousseurs et des grands voleurs, mais tu frémis à l'idée que l'on te confonde. Cela te mettrait dans une position affreuse, et tes parents certainement en souffriraient grandement. Sans parler des camarades monte-en-l'air que tu pourrais être amenée à trahir sous la torture – il paraît que les bourreaux impériaux sont des artisans et qu'ils ont brisé plus d'une volonté de fer par le passé. Dans ces conditions, il te semble nettement plus raisonnable de te méfier de ta nouvelle servante.

« Allons, petite, parle-moi de toi – je ne suis pas un Dragon, je ne vais pas te manger. »

Tout cela, avec le masque froid, hautain et dédaigneux de la Dame de Séverac, Marquise de Sinsarelle, qui découvrirait une tache malséante sur sa robe favorite.

Pauvre enfant.

Pauvre de moi.

Le monde marche sur la tête.

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Ven 21 Sep - 15:31

Elle se méfie de moi, c’est évident. Mais, par la stupidité des guerriers de Bellifère, j’ignore bien pourquoi. Je ne dois pourtant pas avoir l’air très dangereuse avec ma petite taille et mes bras minces, plus habitués à dérober les fruits de ma convoitise qu’à lever une arme, en dépit de mes origines.
Alors pourquoi ? Pourquoi cette défiance évidente, ces mots secs, ce ton froid ? Je n’ai pas une excellente opinion des nobles, toujours trop prompts à nous écraser our leur bon plaisir, que ce soit sous les taxes ou les sabots de leurs chevaux. Et le comportement hautain de celle-ci ne tend certainement pas à les faire remonter dans mon estime.

Et que de curiosité pour ma petite personne. Je suis habituée à l’ombre et a discrétion. Pas aux questions. Une envie, un réflexe me cire de croiser les bras, de lui adresser ma moue la plus insolente. Mais je suppose que ce ne serait pas le meilleur moyen de garder ce travail que je viens tout juste d’obtenir. Aussi je m’exhorte à la politesse, levant à grand peine les yeux au ciel pour finalement lui répondre.


- Clairargent, ma Dame. Mais sans doute cela ne vous dit-il rien.

Et pour cause ! Quel noble irait connaitre le nom d’une banale blanchisseuse de Port-Bravoure ? Mais à peine cette m’a-t-elle effleuré que je me mords les lèvres. Sans doute une telle franchise – que d’autre appelleraient impertinence – n’est-elle pas non plus la bienvenue. Il va me falloir être très attentive à ce que je dis…
Mais est-ce ma faute si elle me tente par ses remarques ? Avant que je n’ai pu les retenir, les mots jaillissent, en réponse aux siens.


- Pour sur ma Dame ! Vous n’êtes pas assez grosse pour leur être comparée !

Oh par… par les dragons bedonnants justement ! Ne suis-je donc pas capable de me taire ? je n’ai nul besoin d’écouter la petite voix narquoise pour connaitre la réponse à cette question. Non. Définitivement non.

Trouver rapidement une réponse plus adéquate, plus proche de ses attentes… Rien ne me vient. Je reste muette, incapable de trouver quoi que ce soit à dire. Pas que ma vie soit un vide intégral mais… je n’ai ni envie de parler de ma chère Fleur, ni de ma mère. Et moins encore de ce pleutre, de ce fuyard d’Answald ou de ce père inconnu dont je compte bien découvrir l’identité.

Allez Perle. Réfléchis ma fille. Pour une fois que tu pourrais parler à bon escient, ce n’est pas le moment de rester silencieuse !
Finalement, je tente une réponse, qui ne satisfera probablement la dame mais aura au moins le mérite de me tirer de ce fâcheux silence. De toute façon, je doute de pouvoir rattraper ma bêtise précédente alors… un peu plus, un peu moins, quelle importance ?

- Je viens d’une petite ville côtière de Bellifère. C’est vraiment très petit et pas très intéressant. Vous ne connaissez surement pas. Et vous ? Je suis certaine que votre vie doit être bien plus intéressante que la mienne !

Et mon plus beau sourire en prime. Je n’ai plus qu’à espérer qu’elle ait de l’humour, de la patience ou toute autre estimable qualité qui la dissuadera de me mettre immédiatement à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Sam 13 Oct - 17:58

C'est plus fort que toi : devant la confusion de cette enfant que l'on jette dans tes jupons, tu ne peux t'empêcher d'éprouver une immense défiance. Qui est-elle, au fond ? Ces informations très vagues et parcellaires qu'elle te délivre avec un sourire empli de candeur pourraient très bien n'être que de la poudre aux yeux, et enfermée dans ta réclusion comme tu l'es actuellement, tu ne désires aucunement te livrer aux inquisitions indiscrètes d'éventuels ennemis. Aussi, d'un geste agacé comme si elle t'avait importunée, tu la congédies, sur une tirade un peu sèche mais néanmoins courtoise.

« Très bien, jeune demoiselle, nous verrons si tu seras d'une quelconque utilité à mon service, qui je l'espère ne nécessite aucun courage particulier... Je te laisse la soirée pour te familiariser avec le rangement de mes effets, et j'attends de toi un service efficace et diligent à partir de demain. Va, maintenant – je suis lasse, et je désire me reposer. »

Elle sort sur un petit salut, le rouge aux joues, et songeuse tu te demandes dans quel engrenage délicat tu as bien pu mettre le doigt cette fois...



Un mois plus tard...



« Perle Clairargent ! »

Tu es entrée dans tes appartements dans un grand envol de jupes sombres, le sourcil froncé et l'œil orageux. Perle s'y trouve en effet, rangeant une pile de jupons propres dans la large armoire qui renferme une partie de tes vêtements, et ton irruption tempétueuse l'interrompt dans sa tâche. Le passage inattendu de l'Académie de Magie de Dragonvale dans la salle du banquet t'a permis d'entrapercevoir le visage de Melbren et cela t'a emplie de soulagement, mais les actes de ta servante pendant la confusion intense t'ont plongée dans un abîme de perplexité offensée. Comment a-t-elle osé chiper la couronne impériale des reines d'Arven au beau milieu de l'assemblée ? C'était d'une imprudence folle, et un tel acte fou aurait bien pu te compromettre, toi, Mélusine de Séverac, sa maîtresse au palais, et t'entraîner dans sa chute si elle était découverte ! C'est donc une pluie de reproches qui dégringole sur ses épaules dans un déluge courroucé alors que tu laisses parler ta théâtralité toute cielsombroise et arpentes en long, en large et en travers le parquet ciré de tes appartements, mêlant amples battements de bras et mouvements cinglants de ta longue chevelure dans une crise de colère bien féminine que tu ne feins qu'à moitié.

La vérité, c'est qu'au cours du mois écoulé, tu t'es vivement attachée à la petite frimousse de ta nouvelle servante, et que la voir écartelée pour crime de lèse-majesté te ferait vraiment de la peine. Elle est audacieuse, cette Perle, et elle a l'estomac bien accroché : pour chaparder ainsi un trésor de la couronne sous le nez même de son dernier propriétaire, il faut être doté d'un sang-froid peu commun et tu as apprécié la flamme brûlante que ce discret coup d'éclat t'a permis de déceler en elle. Cela ne fait que deux heures que le banquet s'est achevé dans la confusion la plus totale, et déjà pourtant une décision a mûri dans ton esprit. Le potentiel incroyable de cette petite mérite d'être cultivé, développé, façonnée avec amour et générosité, et tu as bien ton idée sur la manière de procéder.

Voilà pourquoi tu stoppes net ton monologue furieux, pour t'asseoir sur un fauteuil délicatement brodé de scènes champêtres offert par ton bon ami Castiel de Sombreflamme – il a décidément des meubles étonnants, ne peux-tu t'empêcher de penser, alors que ton regard s'attarde sur le détail de l'une des broderies que tu n'avais pas remarqué. Songeuse, tu regardes Perle qui n'a pas bougé – et au lieu d'une algarade supplémentaire, c'est une proposition qui s'échappe de tes lèvres.

« Petite, que dirais-tu d'entrer dans la Guilde des Voleurs ?»

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Lun 15 Oct - 4:11

La couronne d'Augustus. Dissimulée dans mes quelques effets personnels. J'ai encore peine à croire que je l'ai fait. Cela m'a pourtant semblé si simple dans le chaos ambiant. Ce n'est qu'après que je me suis demandée si personne ne m'avait réellement vu. Certes, les gardes étaient bien trop occupés à défendre l'empereur et à se ruer vers la duchesse blonde et j'avais eu soin de justifier ma présence dans ce coin de la salle par un semblant d'aide apporté au duc de Sombreciel. Mais même ainsi... Il se pouvait tout à fait qu'un oeil distrait ait perçu mon geste. Enfin. Je suppose que si c'était le cas, la personne en question serait déjà venue me faire part soit d'un avis d'arrestation, soit de chaleureuses félicitations, non ?

C'était donc l'esprit parfaitement en paix que je m'occupais du linge de Mélusine, mes pensées ne cessant d'en revenir à cet objet merveilleux qui se dissimulait sous mes jupons. Après cet exploit, je me sentais capable de tout. Et d'ailleurs, peut-être pourrais-je maintenant reprendre mes activités. Depuis mon arrivée à Lorgol, je n'avais absolument rien dérobé. Pas la moindre broche. Pas le plus petit bracelet. Et les agréables frissons de goût du risque et de satisfaction mêlés commençaient à réellement me manquer - d'autant qu'il était hors de questions de s'en prendre aux bijoux de Mélusine ! J'avais maintenant suffisamment repéré la ville pour pouvoir me le permettre. Mais depuis une semaine déjà que je réfléchissais à cette idée, je n'avais toujours pas franchi le pas. Reprendre la pratique de mon art signifiait également que je récupèrerais ma liberté en quittant ce palais plein de faux semblants. Mais aussi quitter Mélusine, ce qui m'enchantait nettement moins. Enfin, il allait bien falloir que je le fasse. L'empereur était marié, ses prétendantes de nouveau libres d'agir à leur guise... Rien ne garantissant que je reste au service de la marquise. J'avais été embauchée pour la servir pendant qu'elle était enfermée. Et puis, peut-être voudrait-elle rentrer chez elle maintenant ! Et il était hors de question que je me retrouve au service de n'importe quel noble ronchon. Je m'entendais bien avec ma maitresse, je n'allais pas tout recommencer à zéro. Certainement pas ! Oui, partir était la meilleure solution même si je n'en avais pas vraiment envie. Je préviendrais Mélusine dès que je la verrais. Inutile de partir à sa recherche dans tout le palais. Surtout pour lui annoncer une telle nouvelle !

Un bruit de porte claquée. Il semble qu'effectivement, ce ne soit pas la peine de la chercher partout. D'une révérence - que j'avais enfin réussi à maitriser au terme de longues semaines d'efforts - je la salue, me demandant si la colère sur son visage était en lien avec mon départ. Non, c'est impossible, je ne lui en ai pas encore parlé et... Oh par la couronne d'Augustus... Elle sait ! Et visiblement, elle est furieuse. J'aimerais bien lui dire de ne pas s'en faire, que personne ne m'a vu - enfin, c'est ce que je pensais avant qu'elle n'arrive - et que de toute façon, l'empereur a surement d'autres couronnes à se mettre sur la tête. Mais mes maigres tentatives pour tenter de me justifier sont noyées dans sa colère. Peut-être que si je prend un air désolé, elle s'arrêtera plus vite ? Parce qu'à ce rythme, ce ne sont pas seulement mes oreilles qui vont souffrir mais aussi sa voix.

Un instant, elle s'arrête et se laisse tomber dans un de ces fauteuils étranges qui meublent sa suite. C'est le moment ou jamais de m'expliquer et de lui dire de ne pas s'en faire pour sa réputation puisque je m'en vais. J'ouvre la bouche, bien décidée à parler à mon tour mais pourtant, rien ne me vient. Parce qu'avant que j'ai pu dire quoi que ce soit, elle a reprit la parole, sur un ton bien différents. Et moi, je reste là, la bouche ouverte, à ne plus savoir que dire. Pour le coup, elle a réussit à me surprendre et à me faire taire. Coup double. Moi. Dans la Guilde des Voleurs. Elle me proprose de rejoindre la Guilde des Voleurs. Par les semelles de la duchesse de Nightingale ! La prestigieuse guilde des voleurs, qui rassemble les plus habiles de notre profession ? J'en ai déjà entendu parler, bien sur, par d'autres chapardeurs, plus âgés que moi et qui colportaient toutes sortes de rumeurs sur leur compte. Mais jamais je n'aurais cru pouvoir y entrer ! L'information semble flotter un instant entre nous, le temps que je l'assimile. Et soudain je m'exclame.


- Par les jupons de Mél... Je veux dire, la guilde des Voleurs ? Moi ?

La proposition me semble irréelle. Je suis loin de pouvoir prétendre les rejoindre. D'accord, je suis une voleuse relativement talentueuse. Mais pas à ce point là !

- Je... Pourquoi ? Je n'ai pas les capacités ! Je n'ai jamais rien volé d'autres que des babioles !

Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Jeu 1 Nov - 20:45

Doctement, tu lèves l'index, l'agitant de droite à gauche sous le nez de ta servante. Il va falloir que cette petite apprenne les vertus de la sincérité – du moins, avec les personnes susceptibles de l'aider à avancer dans la vie. Pour peu qu'elle accepte ta proposition et que tu lui fasses découvrir les arcanes secrètes et les passages cachés de la Cour des Miracles pour l'introduire à la Guilde des Voleurs, il ne faudrait pas qu'elle essaie de mentir à Hiémain. Rien qu'à l'idée de ta petite Perle tenant tête à l'intégralité de la guilde résolument misogyne, un large sourire vient étirer tes lèves, et c'est dans un éclat de rire réprimé que tu réponds à l'impertinente.

« Je t'ai vue chiper cette couronne, jeune fille, et ce n'était pas une babiole, oh non loin de là ! C'était un acte magnifique dont bien peu de voleurs auraient été capables, cela montre ton sang-froid et je vois en toi de grandes capacités. J'ai bien envie de te présenter à la Guilde sous ma tutelle. »

Tu t'adosses à ton fauteuil, songeuse. Chaque Voleur a droit à intégrer un apprenti sous sa tutelle au Conseil de la Guilde, et ce choix est entériné après un entretien avec le Fils des Ombres – tu connais assez Hiémain pour savoir qu'il fera confiance à ton choix, mais les autres voleurs risquent de poser un souci. Beaucoup prennent ombrage de ta présence parmi les proches de leur chef respecté, et tu te méfies des extrémités auxquelles certains pourraient recourir. Peux-être ferais-tu mieux de prévenir ta servante dès maintenant, qu'elle sache à quoi s'attendre et les dangers auxquels elle s'expose en envisageant ta proposition ? Ou bien, en bonne cielsombroise, tu vas la laisser décider et tu la préviendras. Après. Cette petite, après tout, te semble avoir le cœur bien assez vaillant pour cela, même si dans ses yeux tu peux lire un océan de questions.

« Je suis étonnée que tu n'aies pas compris avant que j'appartiens à la Guilde des Voleurs. Je ne l'ai pas clamé haut et fort dans les rues, mais je ne me suis pas cachée de toi non plus. Je sais que tu n'es pas dénuée de curiosité par les commérages dont tu emplis mes appartements, mais je ne sais sur quoi mettre un tel défaut d'attention. Avais-tu donc une telle confiance dans mes manières de noble irréprochable ? »

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Dim 11 Nov - 5:49

Ohlala. La Guilde des Voleurs. J'ai du mal à imaginer cela. Et sous la tutelle de Mélusine ! J'avoue être... intimidée. Enfin non. Pas intimidée. Surprise. Et un peu flattée aussi. J'ai du mal à conserver cet air contrit que j'avais pris tout à l'heure. Enfin quoi, il s'agit là de la très prestigieuse Guilde des Voleurs de Lorgol, ce n'est pas rien ! Alors d'accord, j'ai réussi à m'emparer de la couronne impériale mais... c'était un coup de chance plus qu'une véritable démonstration d'habileté. Alors de là à me faire cette proposition...

Mais je sais déjà que je vais accepter. Je reste là à ne pas trop savoir que dire, à me demander si j'en suis digne ou pas, si je peux dire oui ou non... Mais je sais très bien que je suis d'accord et plutôt trois fois qu'une d'ailleurs. J'essaye juste de ne pas avoir l'air de me ruer sur sa proposition. Et puisqu'elle me donne l'occasion de faire trainer un peu les choses, je vais en profiter pour réfléchir en même temps. Ça ne me fera pas de mal de ne pas me précipiter.

Si je savais qu'elle était une voleuse... Et bien, disons que oui, j'ai remarqué que ses bijoux avaient tendance à changer. Je les ai suffisamment rangé pour le savoir. Bon, d'accord, dire que j'ai suffisamment lorgné dessus serait plus juste. Mais ça revient au même. Et il y a bien trop de nuits où elle s'absente pour que je ne me sois pas posée de questions. Je sais qu'elle a le jupon léger mais tout de même ! D'autant que des... rendez-vous galants ne justifieraient pas qu'elle passe par la fenêtre. Mais j'aime bien Mélusine. Et même, j'irais jusqu'à dire que je la respecte - ce qui n'est pas si courant. Alors je n'ai pas cherché à en savoir plus, c'est aussi simple que cela. Je ne suis pas aveugle pour autant.


- Ce n'est pas parce que je suis curieuse que je ne respecte rien ma Dame. Vous avez tout à fait le droit d'agir comme bon vous semble, je ne me permettrais pas d'en faire des rumeurs. Enfin, pas que je ne le fasse jamais ni que je n'en alimente mais.. Enfin, pas sur vous en tout cas.

C'est de pire en pire. J'arrive de moins en moins à m'exprimer correctement et à dire ce que je veux. Les tournures de phrases compliquées ne sont définitivement pas pour moi, c'est bien pour les nobles. En d'autres circonstances, je lui aurais juste dit que je la respecte trop pour chercher à en savoir plus sur ses activités. Mais voilà, c'est la Cour, c'est Mélusine, je ne suis que sa domestique et... Par toute la rouerie de la Fatalité, que c'est compliqué tout cela !
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Mar 25 Déc - 20:12

Un sourire amusé détend tes lèvres. Elle bafouille, elle s'emmêle, et tu as simplement envie de rire, tant elle est touchante dans sa confusion, elle qui pourtant n'a pas la langue dans sa poche. Un rayon de soleil dans la grisaille de la Cour – une fleur sauvage qui s'épanouira bien mieux dans la chaleur de la Cour des Miracles que dans le froid polaire des relations de cour au palais impérial. Plus tu y penses, plus tu es persuadée du bien-fondé de ton choix – cette petite a le sang d'une voleuse et l'âme bien noble pour une enfant née dans le ruisseau. Il va falloir que tu la présentes lors de la cérémonie d'initiation, et même si une part de toi tremble pour elle, tu es convaincue qu'elle saura convaincre les Maîtres Voleurs de ses capacités. Il va néanmoins falloir convaincre un second Voleur de la recommander – un Voleur qui lui ferait passer les épreuves d'entrée et qui serait à même d'approuver ton choix. Des Voleurs, tu en connais une bonne quantité, mais qui saurait se montrer assez objectif pour ne pas assimiler Perle à toi trop totalement, tout en la considérant avec bienveillance ? Vincent, peut-être ? Césaire, qui partage ton affection pour le fantasque Duc de Sombreciel que vous servez tous deux ? Evannah ?

Mmm. C'est un autre nom que tu as en tête.

« Alors, c'est décidé, petite. Nous irons, toi et moi, rencontrer dans une quinzaine celui de la Guilde qui évaluera ton aptitude à te conformer à nos règles et ce que tu pourras nous apporter. Arriver recommandée par moi sera tout autant un avantage qu'un handicap, tu t'en rendras vite compte – je compte à la Cour des Miracles autant d'amis que d'ennemis et tu devras apprendre très vite à naviguer dans des eaux troubles, mais tu verras aussi combien la Guilde peut t'apporter de chaleur et de réconfort. Isolée des miens comme je le suis, c'est la Guilde qui est devenue ma famille, et j'ai dans l'idée de faire en sorte que ce soit l'un de mes amis qui t'évalue. Il saura faire la part des choses et ne pas tenir compte de mon patronage, tout en gardant l'esprit ouvert à ta nature de femme. C'est lui déjà qui m'avait acceptée dans la Guilde à mon arrivée à Lorgol et je n'ai pas eu à faire usage de mes jupons pour l'en convaincre – je sais qu'il saura apprécier la somme de tes qualités à leur juste valeur. »

Dois-tu lui dire qui tu as en tête ? Va-t-elle s'en effrayer ou en tirer l'honneur conséquent qui en découle ? Un peu des deux, certainement.

« C'est le Fils des Ombres qui te fera passer le Serment, petite. Sois prête. »

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Dim 20 Jan - 3:06

Je bois ses paroles. Ce qu'elle m'explique est... Passionnant. Un peu angoissant aussi. Tout cela n'a pas l'air simple ! Pour ne pas dire carrément compliqué et dangereux... Oh, certainement pas plus que certains de mes vols - m'emparer de la couronne impériale au nez et à la barbe de tous ces nobles était infiniment plus culotté je suppose - mais... Là, l'enjeu est tout autre ! Il s'agit d'intégrer LA Guilde des voleurs de Lorgol, s'il vous plait ! Même si je n'aime pas beaucoup l'idée de devoir être jugée, je dois avouer que l'idée est très séduisante ! Et puis... Il y a un petit quelque chose en plus qui pique ma volonté... À entendre Mélusine, être une femme sera l'un de mes principaux désavantages... Et pourquoi donc, je vous prie ? Ces messieurs de la capitale seraient-ils à ce point convaincus de leur supériorité ? Ah mais je ne me laisserai pas faire, ça non ! J'ai déjà prouvé à ce cancrelat d'Answald que je n'avais pas besoin de mes formes - certes modestes - pour être meilleure que lui, je recommencerai ici !

Bien que perdue dans mes pensées, j'écoute attentivement les explications de Mélusine qui m'inspirent mille et mille questions. Quand a-t-elle intégré la Guilde ? Qu'a-t-elle dérobé de plus précieux ? En quoi consiste exactement l'initiation ? Est-elle sûre que je serai à la hauteur ? Après tout, elle ne m'a vu accomplir qu'un petit vol sans grandes difficultés, en dépit des risques. Où se réunit la Guilde ? Est-il vrai qu'elle s'est appropriée une tour volée pierre par pierre en une nuit ? Et qui est cet ami dont elle parle ?


« Nom d'un dragon ! »
Le fils des Ombres. La réponse à ma dernière question parvient à me faire des yeux encore plus grands, si tant est que ce soit possible ! Le fils des Ombres. Rien que ça. J'ai beau n'avoir que peu de connaissances, je sais parfaitement de qui il s'agit : ni plus, ni moins que le plus grand voleur d'Arven. Et il est un ami de Mélusine... Pire encore, c'est lui qui décidera de mon entrée dans la Guilde. Je suppose que je devrais être honorée... Je suis plutôt... Paniquée. Me penser suffisamment habile pour me faire une telle proposition, c'était déjà inattendu et je ne suis pas certaine de le mériter mais alors là !

« Oh par la barbe du Destin ! Mais je ne peux pas accepter ça ! » Le juron est sorti tout seul alors que je croyais l'avoir seulement pensé. Tant pis, au vu de ma discrétion légendaire, je pense que Mélusine a du en entendre bien d'autres depuis le temps. « Non, non, non ce n'est pas possible du tout ça ! Enfin je veux dire, ce serait un honneur mais je n'en suis pas digne du tout ! Je ne suis pas... » Je ne suis pas capable de faire ça ! Je ne suis qu'une petite voleuse de campagne moi ! Et puis depuis mon arrivée ici, je n'ai quasiment rien volé excepté cette satanée couronne ! Je ne suis absolument pas prête pour ça ! Je ne suis pas... « à la hauteur... »
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   Sam 16 Mar - 14:04

Un autre sourire étend tes lèvres. Elle doute. Tu te rappelles, fugitivement, de la femme que tu étais il y a quelques années à Séverac, lorsque tu es entrée par jeu dans la cellule locale de la Guilde des Voleurs, pour tromper l'ennui, avant de te révéler élève efficace et voleuse ambitieuse. D'échelon en échelon, tu as grimpé l'échelle, et c'est lors d'un court séjour à Lorgol que tu as été déclarée membre à part entière de la Guilde – c'est le Fils des Ombres lui-même qui t'a fait passer l’Épreuve et tu tires une immense fierté d'avoir réussi là où bien d'autres ont échoué. Perle réussira aussi – tu ne sais pas combien de temps il te faudra pour la former, mais elle est prometteuse, et la Guilde lui apportera beaucoup, tu en es convaincue.

« Tu t'es déjà montrée à la hauteur en dérobant la couronne de l'empereur. Ravale tes doutes, cultive à la place l’orgueil et la fierté, et surtout, sache savourer le plaisir qu'il t'est donné de laisser libre cours à ton talent. Rends-moi fière, petite Perle, fais en sorte que je ne regrette pas mon choix d'apprentie. J'ai confiance en toi. »

Deux semaines. C'est le temps qu'il te reste pour lui enseigner les bases du Serment, même si rien ne prépare vraiment à la présentation officielle. Allons, tu verras bien ce que te dira votre roi secret – les pièces sont en place, et que la partie soit belle...


_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je veux vivre autre chose que cette vie ! [Mélu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je veux vivre autre chose que cette vie.
» matin et soir, qd donner autre chose (ou en + )que le lait ?
» Jouets et beaucoup d'autre chose a vendre
» bébé ne veut pas manger autre chose que mon lait
» Dis-moi quelque chose sur toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Palais de Chimène :: Appartements-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche