Partagez | 
 

 Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Je dirige tout.

avatar
Messages : 650

Registre
Âge du personnage: Âge de votre personnage
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 29 Sep - 15:24


Un heureux événement


Topic Général 1 - Mariage de Chart et Gaëtane


TOUR 1
le lien


Quelques semaines ont passé depuis le couronnement mouvementé de la nouvelle impératrice d’Arven, que nul ne saurait avoir oublié. Qu’il s’agisse du retour inattendu de Lionel d’Outrevent au bras de sa nouvelle compagne, de la présence exceptionnelle des principaux opposants à l’empereur ou encore de l’arrivée majestueuse de Dragonvale en pleine salle de réception, les échos de cette cérémonie courent encore dans les rues de Lorgol. Mais alors que le souvenir en est encore frais, de nouvelles festivités sont annoncées au peuple d’Arven : le mariage de Chart Saldenow avec la belle Gaëtane de Salvemont, ancienne favorite en titre.

Tous deux sont là, pâles et solennels dans leurs tenues soignées, attendant, silencieux, l’instant qui unira leurs maisons et leurs destins. Les courtisans arrivent, venant prendre place dans la vaste salle de cérémonie du palais, commentant l’absence de l’empereur qui n’a pas souhaité quitter ses appartements, reléguant la responsabilité de marier les deux jeunes gens à sa toute nouvelle épousée, l’impératrice Cyselle d’Arven.

Invitant la foule au silence, elle entame l’antique cérémonial, se tournant en premier lieu vers Dolph Saldenow et Armand de Salvemont pour les inviter à prendre la parole. Les paroles de Dolph sont éloquentes, pompeuses, tandis qu’il souhaite à son cadet bien-aimé autant de bonheur en ménage que celui qu'il connaît lui-même. Le père de la fiancée est plus sobre, plus concis, se contentant, en quelques mots, d’espérer pour sa fille félicité et descendance.

D’une voix claire, Cyselle rappelle aux deux fiancés les engagements qui seront les leurs à compter de ce jour, s’apprêtant à joindre leurs poignets par un lien de soie, destiné à demeurer noué jusqu’au matin de leur nuit de noces.

________________________________

Ce premier tour de jeu durera jusqu’à mecredi soir, 22h (France). Vous pouvez poster un ou deux messages racontant l’arrivée de votre personnage et décrivant ses sentiments vis-à-vis de ce mariage précipité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 30 Sep - 6:27

Un mariage. Encore. Pourquoi faut-il donc que tous convolent quand tu restes là, n'attendant que de prendre époux pour pouvoir retrouver la jouissance de tes terres. La perspective t'agace prodigieusement et tandis que tu laisses Aubépine s'occuper de tes cheveux, tu songes qu'il te serait bien plus agréable de rester là, dans la solitude de tes appartements, plutôt que d'assister à cette union de convenance qui verra se réunir encore cette cour que tu exècres. Mais cela t'es impossible. Tu le sais. Ce serait déshonorer l'homme qui t'as pris sous sa tutelle que de refuser de te déplacer pour ce mariage qu'il a lui même arrangé. Aussi tu te laisses apprêter, ressassant ton désir de ne pas t'y rendre, repoussant autant que possible le moment de quitter la solitude de ta chambre.

Sans doutes les débuts de ta période lunaire - et les maux de ventre en résultant - sont-ils fortement impliqués dans ta mauvaise humeur. Pourtant, alors qu'enfin tu franchis la porte de ta suite, nul ne saurait deviner tes véritables sentiments à l'égard des réjouissances organisées en ce jour. Ton impassibilité et ta froideur arborés comme un masque, tu te mêles avec déplaisir à la foule des courtisans qui se presse pour prendre place dans la salle d'audience. Silencieuse et digne, tu t'assieds à la place qui es tienne en tant que pupille de la couronne d'Arven et pose sur la foule rassemblée là un regard des plus neutres. En apparence. Car les jugements que tu formules en ton for intérieur ne sont guère cléments. Rares sont ceux qui échappent à ta vindicte silencieuse. Plus rares encore qu'à l'accoutumée maintenant que Solveig est partie. A la pensée de ton amie, partie pour l'académie de Dragonvale sous tes yeux, ton coeur se serre. Tu te sens bien seule en son absence, n'osant pas même lui écrire de peur que tes lettres à une mage ne soient interceptées et mal interprétées. Ce ne serait pourtant pas à une mage que tu t'adresserais mais bien à une amie très chère. Que t'importent ses pouvoirs au regard de l'apaisement qu'elle avait le don de t'offrir, sans rien attendre en retour. Ces pensées mélancoliques t'emplissent sans que tu y prennes garde, affaiblissant ta carapace aussi les chasses-tu sans plus attendre. Il te sera bien temps de regretter la perte de ta confidente quand tu retrouveras la solitude de tes draps. En attendant... Tu ne peux te permettre de laisser voir la détresse qui est la tienne.

Tes yeux viennent se poser sur le duc de Sombreciel, superbe et altier, comme à son habitude. Et sur lui, tu ne trouves nulle critique à faire. Bien sûr, on le dit instable, dangereux, changeant. Mais à tes yeux d'enfant, il n'est rien de tout cela, seulement... un duc régnant, fort bel homme et dont l'indéniable prestance te fascine - papillon attiré par la vive lueur d'une bougie allumée. Et d'ailleurs, jamais il ne s'est adressé à toi autrement qu'en gentilhomme courtois. Vos regards se croisent et tu te détournes, refusant de laisser croire que tu l'observais.
Tes yeux tombent sur Niamh d'Isle-d'Or, cette petite parvenue qui t'insupporte si bien et si tes lèvres se pincent, ce n'est qu'imperceptiblement. Mais avant que tu n'aies pu laisser libre cours à l'agacement qui te saisit à sa vue, votre nouvelle impératrice s'avance face à l'assemblée, captant immédiatement ton attention. Ses mots font naître en toi incompréhension et colère. Quoi, alors que tu n'es venue que pour honorer ton suzerain, il n'a pas pris la peine de se déplacer parmi vous ? Tu as beau n'avoir nul a priori négatif sur ta souveraine, ce n'est pas pour elle que tu t'es déplacée. Ton coeur brûle d'une envie de quitter les lieux sur le champ. Tu n'en fais rien cependant, bien trop consciente du manquement à l'étiquette et à la bienséance que cela constituerait mais tu détournes les yeux de Cyselle pour revenir vers le duc de Sombreciel, l'observant à la dérobée pour ne pas laisser tomber ton regard sur quelqu'un qui aviverait encore ton dépit d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 13 Oct - 8:16

Entré parmi la foule des domestiques, je suis habillé de vêtement très simple, mon visage est caché par une fausse barbe, vieilli artificiellement grâce à un peu de maquillage. Je suis assez méconnaissable. Mais surtout, personne n'ira regarder les domestiques. Je m'active donc, rendant service à quelques petites nobles que je ne connais pas et dont pas grand monde ne se soucie.

Je tenais à être là pour garder un œil sur ce si attendu mariage. La bas, je vois Gaëtane et Chart, impassible, attendre que le destin termine de sceller leur triste sort. Comment vivent-ils tout cela ? Plutôt mal, à première vue et d'après ce que je sais d'eux. Dans la foule, je cherche des yeux Denise pour savoir si elle parvient à garder le regard haut, ou encore ma sœur Lisbeth, que je n'ai pas revu depuis le couronnement, et à propos de qui je me fais tant de soucis. Deux mois. Cela fait deux mois qu'elle est partie. Je n'ai reçu d'elle qu'un petit morceau de parchemin abîmé me disant qu'elle était en sécurité, que je ne devais pas m'inquiéter, qu'elle n'était pas seule. Sérieusement ? Mais que devais-je tirer d'un tel message ? N'avais-je pas le droit à un peu plus d'explications ? Où est-elle à présent ? Je ne suis même pas certain qu'elle n'est pas à Dragonvale, bien loin du monde où l'on se trouve. Je m'inquiète, et le cherche partout du regard. Si j'ai une chance de la voir réapparaître, c'est bien ici. Elle est conviée à ce mariage, et il est d'une importance capitale pour son amie Denise. Elle sera sans doute là... Sauf si elle n'a pas pu venir... Et dans ce cas j'ai d'autant plus grandes raisons de m'inquiéter pour elle.

Mais je n'ai guère le temps de vaquer à ces recherches que me voici à nouveau hélé par un petit nobliaux qui désire une coupe de vin. Je m'en vais donc chercher un petit plateau pour servir ces gens qui n'ont nullement conscience de la véritable identité de la personne à qui ils s'adressent aujourd'hui avec autant de respect qu'à leur chien. De ma vie de noble, jamais je n'ai traité l'un de mes serviteur ou sujet avec dédain ou mépris... Et après avoir désormais mainte fois été dans leur position depuis lors, c'est absolument certain que jamais je ne le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 13 Oct - 14:27

Tu ne pensais pas remettre les pieds au palais impérial avant longtemps, mais vos obligations vous ont rattrapé, sous la figure rassurante de ta tante Freyja. Oh, pas de remontrances, peut-être un regard faussement sévère, seulement la demande de revenir à Lorgol pour le mariage de Gaetane et Chart.
Tu aurais voyagé encore longtemps.

Vous passez les portes, les têtes se tournent, les sourcils se froncent. Tu serres les lèvres pour retenir ton rire en voyant certains tendre la tête pour mieux vous voir, les deux fugitifs du couronnement de l'Impératrice. Difficile de cacher la disparition de la duchesse héritière d'Outrevent, paraît-il, et si ta présence est moins remarquée à la Cour, ton départ ne s'est pas fait dans la discrétion. Tu échanges un regard complice avec Lisbeth, ta main posée au bas de son dos, alors que vous avancez dans la foule des courtisans. Tu tentes de ne pas regarder Lionel d'Outrevent, évidemment présent pour un événement d'une telle importance, mais celui-ci vous aperçoit d'une évidente manière et semble s'avancer vers vous, jusqu'à ce que sa blonde créature lui susurre quelque chose à l'oreille. Son geste s'interrompt, il semble se figer dans sa marche et reste finalement sur place, où il lui revient d'être pour un duc régnant. Cette simple vision te crispe légèrement et tu détournes donc le regard pour chercher dans la foule ton frère, qui est vraisemblablement resté au palais pour satisfaire sa culture dans l'immense bibliothèque, ta tante peut-être si elle s'est jointe à ces mondanités, Liam, même si s'aventurer ici serait risqué. Comme si ça va l'empêcher de se pointer au mariage de sa cousine. Votre chemin vous approche des Saldenow ; tu sais que Denise est une amie de Lisbeth, comme elle est une de tes sympathiques connaissances, et la disparition de sa fille a laissé sur son visage une pâleur inquiétante.
Une main se pose sur ton épaule et tu te retournes pour voir ton frère, son visage juvénile prit dans une expression entre la colère et le soulagement. « Par les sept mers, où étais-tu ? Ce n'est pas important, je suis revenu. Un reniflement mécontent de Laurent, qui se tourne ensuite vers Lisbeth avec un sourire cette fois plus doux. Lisbeth, enchanté de te revoir. Vous arrivez à temps, la cérémonie va bientôt comm... » La voix de Cyselle de Lagrance l'interrompt dans sa phrase, invitant toute la foule au silence. Tu te redresses légèrement pour ne pas réellement écouter le discours pompeux de Dolph et celui plus humble d'Armand de Salvemont, tes doigts caressant la taille de Lisbeth distraitement.

Après ces deux mois de fuite avec l'Outreventoise, la Cour te semble encore plus absurde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 13 Oct - 16:20

Le silence. La compréhension. L'intimité d'une relation nouvelle qui se crée.

Et de nouveau le bruit incessants des courtisans en mal de rumeurs. La curiosité malsaine qui se darde sur tout nouveau venu. L'impersonnalité de ces nobles qui ne se connaissent que par leurs titres sans chercher à savoir qui se trouve en face d'eux.

D'avance, je suis lasse.

Pourtant, il me faut être là et de nouveau endosser l'épuisant masque de courtisane qui est le mien, renouer avec les responsabilités qui m'incombent. Ô par Eimaren toute puissante, comme je voudrais être loin d'ici. Retrouver le calme et le repos des deux mois qui viennent de s'écouler. Fuir encore, visiter les huits duchés. N'avoir d'autre préoccupation que le choix d'une route à emprunter ou d'une pause à faire à l'ombre d'un bosquet. Si douce parenthèse - bien souvent ponctuée d'inévitables disputes - qui s'achève en ce jour... Grâce en soit rendue à nos domestiques de Souffleciel qui ont affirmé à qui voulait l'entendre que je me trouvais bel et bien en ma demeure familiale, m'offrant ainsi ce repos dont j'avais tant besoin. Et que je regrette déjà amèrement.

C'est pourtant d'un pas aussi assuré qu'à l'ordinaire que je pénètre en ces lieux qui déjà m'indisposent, duchesse héritière respectable jusqu’au bout des ongles. Et nul ne saurait deviner que derrière mon sourire aimable se dissimule une furieuse envie de tourner les talons et de retourner galoper sur les routes d'Arven. Ne serait-ce la main de Louis qui m'encourage à avancer et me pousse en avant... Ironie du sort que ce soit lui qui m'incite à demeurer en ces lieux qu'il exècre probablement plus encore que moi. Altière je m'avance à ses côtés, indifférente à ce qui m'entoure. Indifférente surtout au regard que me lance mon père. Indifférente à cette épouse que je ne saurais tolérer. Indifférente aux murmures que suscitent notre retour.

Le rouge de l'infamie menace de me monter aux joues. A les entendre ainsi chuchoter, il me semble que tous savent, que tous me fustigent. Il n'y a pourtant qu'un intérêt curieux dans leurs regards. Nul ne sait que la dauphine du duché de l'honneur a abdiqué le sien par l'abandon de sa vertu...

Dans la foule, j'aperçois le visage livide de Denise. Chère Denise que j'ai si lâchement abandonné en cet instant tragique ou, plus que jamais, elle aurait eu besoin de ma présence et de mon amitié. Comme je m'en veux... L'épuisement et le rejet total des jeux de cour qui avaient conduit à mon déplorable état sont les seules excuses que je puisse lui offrir. Et comme elles me paraissent futiles au vu de ce visage aux traits tirés par le chagrin et l'inquiétude. Mais avant que je n'ai pu la rejoindre pour lui présenter tous les regrets qui sont miens, Laurent de Brunante surgit devant nous, avec un regard courroucé que je n'aurais jamais cru voir chez cet enfant insouciant. Faut-il que notre fugue l'ait inquiété - ou du moins celle de son frère - pour qu'ainsi il vienne nous exprimer sa désapprobation. Son ton se fait cependant bien plus courtois à mon égard. Mais avant que je n'ai eu le temps de lui répondre, la voix de Cyselle - chère Cyselle élevée à ce rang qui me fait tant horreur - réclame notre attention. L'heure n'est plus ni aux discussions ni aux déplacements - quoi que je ne sois pas à la place qui échoit à mon rang. Qu'importe. Silencieuse, je me tourne vers notre nouvelle impératrice, lumineuse en dépit du lourd rôle qui est devenu sien, la regardant accomplir les gestes rituels de la cérémonie. Ces mêmes gestes qui bientôt uniront mon existence à celle de Louis, dont les doigts distraits font monter en moi de doux frissons que je ne sais maintenant que trop bien identifier.

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 13 Oct - 17:14

Je n'aime pas cet endroit. Du temps d'Eimaren, Lorgol et son palais étaient sûrement un merveilleux lieu à habiter, mais depuis l'avènement du tyran l'ombre de la mort y plane bien trop lourdement pour que j'y puisse m'y sentir tout à fait bien. Je ne suis arrivée que depuis ce matin, et déjà je voudrais repartir. Après un mois et demi passé dans l'enceinte merveilleuse de Dragonvale, retrouver la capitale est un vrai supplice, et je saigne de devoir m'infliger cette punition. Je voudrais tant pouvoir rester auprès des Dragons, me nourrir de leur sagesse et de la profondeur de leur conversation... Mais non. Du palais impérial est arrivée la nouvelle de l'annonce du mariage de l'héritier des Saldenow avec l'héritière des Salvemont, et la prière ardente de la jeune Gabrielle m'a incitée à produite quelques efforts pour rouvrir l'ancien portail magique reliant le sommet de la tour céleste à la Tour de la Guilde des Mages de la capitale. Après plusieurs essais infructueux, deux Dragons ont consenti à répondre à mes questions, et avec leur aide j'ai réussi à réactiver l'antique passerelle enchantée. Désormais, nous pouvons nous rendre à Lorgol, mais j'ai dû faire une erreur quelque part, car jamais le portail ne s'ouvre au même endroit dans la capitale, et l'on ne sait jamais où l'on va arriver. Et pour repartir ? Rien de plus simple ! Il suffit de se concentrer sur l'intensité de la magie en soi pour repérer la vibration ténue indiquant la présence d'un portail, et se diriger vers sa source jusqu'à basculer dans Dragonvale. Allez expliquer la difficulté de l'exercice pour de tous jeunes magiciens à des Dragons totalisant plus de dix siècles d'existence...

C'est pour cela que je n'ai emmené avec moi que ceux que je sais capables de trouver le chemin du retour, et que je leur ai expliqué où j'allais et où se réfugier s'ils étaient découverts. Je sais qu'à la Tour de la Confrérie Noire ils seraient en sécurité si on les découvrait, et je peux ainsi mener ma mission à son terme sans me mettre trop en danger. Et puis, honnêtement, qui me reconnaîtrait ? Pour assister au mariage de celle qui sera un jour duchesse de Cibella avec cet homme étrange au cœur rebelle, et dont le sang, à ma très grande surprise, s'est avéré couler en la jeune Nereïa que j'ai enlevée dans ce même palais, je ne pouvais faire autrement que me déplacer en personne, et cela même sous un faux visage. Les cheveux teints en noir, une robe bleu de nuit toute simple enveloppant mes jambes et une cape doublée d'hermine pour réchauffer mes épaules, je promène en toute sérénité le renflement déjà prononcé de mon abdomen qui clame à la face du monde l'entrée dans mon cinquième mois de grossesse. L'enfant que je porte a commencé, depuis peu, à se faire percevoir par ses mouvements – et toute concentrée que je sois sur les invités qui m'entourent, je n'en reste pas moins intérieurement focalisée sur cette vie fragile qui se développe en mon sein. Je dois profiter de mon bref passage pour honorer de ma présence l'union des futurs ducs de Cibella, et également pour m'entretenir avec Enguerrand des activités de la Confrérie – et une fois les noces passées, je rentrai à Dragonvale, qui est vraiment l'endroit où je puis me reposer en toute sécurité pour préparer la venue au monde de mon bébé. Un visage connu parmi les serviteurs attire mon attention – j'ai reconnu les yeux frondeurs de l'héritier déchu d'Outrevent, et lui adresse un discret sourire alors que j'attrape d'une main une coupe emplie d'eau sur son plateau. Continuant mon chemin, j'aperçois la sœur de Liam, Lisbeth, au bras de son fiancé auquel de biens tendres liens semblent désormais l'attacher. Chère petite duchesse désespérée, privilégiée parmi les privilégiés, avec au fond des yeux son rêve vibrant de liberté... J'hésite à aller vers elle, lui adresser quelques mots – la silhouette de Castiel de Sombreflamme n'est pas loin et sa vue m'en empêche alors que la Rage du Sang se réveille soudain, inondant mes veines d'un déluge flamboyant qui me fait grincer des dents alors que mon bébé m'adresse ce qui doit être un coup de pied, ténu certes mais qui me plonge dans un abîme sans fin d'émerveillement.

L'Impératrice s'avance. Le mariage commence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 14 Oct - 9:38


Le mariage.
Se marier signifie s'unir à quelqu'un par les liens du mariage. Unir un homme et une femme qui s'entre joignent en une communion parfaite. Cette communion devrait commencer par du respect, de la considération, des petites attentions, des pensées communes et peut-être, et on l'espère tous, l'Amour. L'harmonie règne entre les deux, leur entente est des plus étranges mais aussi des plus extraordinaires, ils se comprennent mieux que quiconque et savent quand l'autre va mal, même si il le cache. Ils se connaissent comme s'ils s'étaient toujours connus, parfois ils se surprennent et découvrent un nouvel aspect de la personnalité de l'autre, et cela les rend encore plus fous d'amour. Ils s'aiment, c'est tout. C'est étrange cette affinité entre deux personnes, on voit les autres avec ce lien particulier, on ne le comprend pas, mais quand il se crée enfin entre toi et quelqu'un, tu te demandes encore comment tu as pu faire sans et soudain, tu crains de le perdre.

Je connais ce lien, cette affinité, ce fil rouge qui me relie à elle.
Je le sens chaque jour qui se tend et se resserre, qui prend mon cœur et mon âme en otage.
J'ai appris à apprécier cette possession.
Aujourd'hui, je me marie.
Heureux évènement, pensez-vous ? Cela le devrait, je devrais être heureux, fou de joie, follement amoureux... Oh oui, je le suis. Mais pas de la mariée, pas de celle qui se tient droite à côté de moi, le regard aussi désarmé que le mien. Je la dévisage, elle est toute aussi impassible que moi à la situation. Elle est d'une grande beauté, bien évidemment, de longs cheveux blonds éclatants et des yeux qui, je dirais, avaient sans doute hésité à sa naissance entre le bleu et le marron, fascinants le Tyran lui-même. On racontait qu'ils étaient vairons, des yeux rares à rencontrer dans une vie. Cette femme doit être tout à fait captivante avec cet envoûtant avantage, que ce soit aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Malgré ses atouts, sans doute pour lesquels ma mère l'avait également choisi, mon cœur ne bat pas pour elle. Toute mon affection est entièrement destinée à une seule personne :

Denise.

Aujourd'hui, je me marie, mais pas avec la bonne personne, pas avec elle.
Elle est là, dans la foule qui se densifie pour la célébration de mon union avec une autre. Elle semble perdue, ne sachant pas où elle se trouve. Les gens la frôlent, la bousculent, elle reste là immobile, désorientée par son esprit inconsolable. Je n'ose croiser son regard, lire son désespoir envers moi et son inquiétude envers notre fille. Elle lira la même chose dans les miens, elle seule pourra voir au-delà de mon indifférence et de ma placidité. « Ne me regarde pas, je t'en prie. Il ne faut pas que tous voit ma détresse, personne ne doit savoir. Souviens-toi, Nereïa est plus importante que tout et passera avant nous, quoiqu'il arrive. » Si je la contemple, ne serait-ce qu'un instant, j'ai peur de ma faiblesse, j'ai peur qu'elle ne me convainc de descendre les marches, de me jeter sur elle, de la prendre dans mes bras, de la rassurer et puis, j'aurais envie de plus, d'embrasser son front, ses yeux, ses joues, sa bouche, ses larmes... et de l'enlever là, devant tout le monde, devant l'impératrice, devant les Ducs et les Duchesses, et devant Dolph, stupéfait par la démence de mon geste.

« Pardonne-moi. Je ne peux fuir avec toi. J'aimerais tant pourtant...
Je dois rester là, remplir mon devoir.
»
J'entrevois au loin Lisbeth d'Outrevent, qui vient tout juste d'entrer, accompagnée de son fiancé. Tous les regards se tournent vers eux et les discussions fusent à leur égard, suite à leur disparition lors du couronnement de l'impératrice. J'espère la voir transpercer la foule à ma place pour venir soutenir son amie mais, à peine cette pensée m'est-elle parvenue à l'esprit, que la voix de Cyselle de Lagrance me sort de mes réflexions, décrétant le silence des convives.

C'est la fin... ou le commencement ?
Mes yeux te disent adieu, mais mon coeur s'obstine à l'Espoir.
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Lun 15 Oct - 6:21

Ce mariage, celui de Chart, c'était une grande source d'inspiration pour Geneviève. Elle y avait souvent songé. Qu'il se passe de façon heureuse, avec elle dans la robe de la mariée, ou de façon moins agréable... Avec Denise, par exemple. Quoique. C'était très égoïste. Aurait-elle apprécié de se marier avec Chart tout en sachant qu'il en aimait une autre ? C'aurait été un cauchemar. Aimer dans l'ombre reste toujours plus agréable qu'être marié à un homme qui nous ignore. On a la liberté en plus. Il était quasi certain que Chart n'aurait pas attendu pour la tromper. En ce cas, il l'aurait senti passer. Parce-qu'il aurait été très aisé de révéler l'affaire avec Denise Saldenow au grand jour. Finalement, ce mariage était une bonne chose. D'une part il évitait à Geneviève de se retrouver face à un dilemme, et surtout il punissait les deux amants. Maintenant que Chart était marié il serait bien moins facile de rejoindre sa chère Denise. Bien fait !

C'est avec un sourire malsain et presque un ricanement qu'elle observa l'homme s'approcher de l'autel. Aurait-elle eu la même réaction en sachant qu'il était le véritable père de Nereïa ? Peut-être pas. Elle le pensait loin de ces soucis, à peine concerné. Voire coupable. Pourquoi pas après tout ? Il était amoureux de Denise, non ? L'enfant -supposé- de son frère et de la Dame, c'était le fruit d'un "amour" -pouvait-on parler d'amour ?- qui lui était insupportable. Et la perte d'un enfant est souvent la cause d'une scission au sein d'un couple. Tout lui apparaissait de façon claire désormais ! Qu'il était machiavélique ! Cela le rendait presque plus attirant.

Il y avait une petite tâche sombre dans cette histoire, c'était la peine de Denise. Geneviève y était plus sensible qu'elle ne le montrait, ou même qu'elle aurait voulut l'être. Mais après tout, tout cela n'était que punitionméritée pour cette femme adultère. Tant de Justice dans le Destin donnait envie de croire en l'intervention d'une force magique. En revanche, l'histoire apparaissait d'une façon beaucoup moins radieuse et angélique lorsqu'on songeait à la jeune Nereïa. Cet être innocent n'avait pas à payer les péchés de sa famille. Ce n'était pas elle qu'il fallait maudire, c'était ses parents, au sens large du terme. Père, mère, oncle. La seule pensée de ce que pouvais vivre ou avoir vécu cet enfant suffit à faire effacer le sourire qui parait les lèvres de Geneviève.

Elle baissa les yeux. Elle ne voulait ni voir ni entendre la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Lun 15 Oct - 15:28

CE SOIR C'EST LE GRAND BAL, METS DU FARD SUR TES IDÉES PALES,
ON VA FAIRE TANGUER LES ÉTOILES BIEN PLUS HAUT, BIEN PLUS HAUT ENCORE.

Un Mariage. Qu'est ce qu'un mariage après tout ? Rien d'autre qu'un ballet insipide où sont envoyés en pâture sur la scène deux âmes s’unissant à contrecœur en un spectacle clinquant de dentelle et de joyaux. Le tout devant un public fardé dans les toilettes les plus exquises. Public de loups affamés, la gueule entrouverte prête à flairer la moindre erreur, la moindre faille. L'union de deux Maisons scellées par l'enchainement l'un à l'autre de deux âmes esseulées mise en scène dans cet habituel étalage de fards et de Noblesse débridée. Tel était l’enjeu : Unir les familles pour la Gloire et le Renom de ce sang des plus purs. J'observais les invités arriver d'un air distrait, moulée dans une somptueuse robe drapée bleue pâle brodée de fils dorés dessinant de fines roses perlées sur le tissu importé de Lagrance. Des bracelets d'or ornés de saphirs ornant mes poignets tandis que sur ma tête siège fièrement la couronne d'Impératrice. Couronne je le sais tachée du sang de Chimène d'Arven. Couronne m'enchainant à la couche de l'Empereur. Couronne synonyme d'espoir et de changement. Utopie brulante dans mon cœur rebelle.

Mon regard se pose enfin sur les futurs époux. Gaëtane de Salvemont, sublime dans sa robe virginale, mais sous ses paupières fardées j’entraperçois la douleur et la résignation tandis qu'elle salue ses invités d'une élégante courbette suivit d'un sourire. Un sourire bien léger. Pâle reflet de la noirceur de cette âme blessée par des années d’enchainement au service d'un Homme. Des années où n'était qu'un jouet. Vulgaire animal de compagnie tout juste bon à exhiber le jour. Objet de luxure désinhibé la nuit. Désormais je comprenais cette douleur qu’autrefois jamais je n'aurais pu identifier sous ces faux semblants. Je ne pouvais que comprendre ce qu'elle pouvait ressentir ainsi tenue en laisse comme un vulgaire chien. Un sourire ironique se dessine sur mes lèvres, ressentait-elle le même dégout que celui qui tords mes entrailles à chaque fois que les mains de l'usurpateur caressait ses courbes ? Sentait elle les même battements de cœurs frénétiques lorsque les pas Augustus claquaient sur le marbre de ses appartements, annonciateurs d'une nouvelle nuit d'ébats ? A ses cotés, Chart Saldenow, Noble héritier cadet du nom mois prestigieux duché des Océans. Le visage fermé, indéchiffrable. Je les observe quelques instants, avant de m'avancer.

C'est à moi aujourd'hui que reviens le devoir d'unir ces deux âmes en perdition, le pouvoir d'enchainer ces deux cœurs pour le restant de leurs jours. Je poussais un soupir, prononçant d'une voix claire les mots traditionels unissant depuis des générations les destins et les cœurs dArven. Amis des Huit Duchés, nous voici réunis en ce soir pour assister à l'union de deux enfants d'Arven . Ce soir le sang de Salvemont se liera à celui des Saldenow. Comme le veux la tradition, je me tourne vers les deux fiancés, prenant dans mes mains le lien de soie qui nouera les poignets des futurs époux, scellant ainsi leur destin commun, envers et contre tous et surtout contre les cœurs. Gaetane de Salvemont, fille d'Armand et d'Odania de Salvemont et Chart Saldenow, fils d'Océane Saldenow. Vous voici réunis en ce jour pour unir vos deux lignées, car aujourd'hui le Duché des Océans épouse celui du Commerce. En nouant ce lien autour de vos poignets vous engagez l'Honneur de vos duchés. La Fierté de vos lignées. Vous vivrez désormais dans la fidélité et dans le respect réciproque. Je marquai une pause, laissant les futurs époux ressasser mes paroles et leur serment d'allégeance tandis que je les observe en silence.

Derrière les visages de marbre, les cœurs, eux ne sont que verre brisé.
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 99

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 2:00

C’est l’occasion idéale.

Perle sera certainement là. C’est pour cela que j’ai embarqué dans cette folle aventure, cette virée en ville pour assister à un mariage dont je me moque complètement. Pour cela, et pour profiter un peu du bonheur de se noyer dans une foule, d’être totalement anonyme, de pouvoir dérober n’importe quoi à n’importe qui sur un simple coup de tête. Après tant de mois à Dragonvale, j’en rêvais. Alors je suis monté avec eux. J’ai noté exactement le passage par lequel on pouvait accéder au portail.

Si l’une des filles a eu la nausée et le vertige, sur le toit de cette tour battu par un vent intense, je m’en suis personnellement senti revigoré, on ne peut plus vivant. Je me suis un peu approché du bord, prudent, et ai contemplé pour la première fois ces paysages du meilleur point de vue que l’on puisse imaginer. J’ai avais le souffle coupé. Le nid des dragons, les montagnes, le lac, la forêt. Nous étions si haut que nous pouvions voir des nuages passer en dessous de nous, au loin, en bas. Je crois n’avoir jamais observé un si magnifique tableau…

Qui manqua de peu de m’être fatal. Si Diamant ne m’avait pas retenu, s’il n’avait pas agi sur mes pensées, je crois bien que j’aurais cédé à l’appel du vide. Une irrésistible envie m’attirait vers le précipice. Je n’avais qu’une idée en tête : sauter. Sauter et tomber sur cette incroyable distance, me sentir si libre, si vivant... Voler.

Je crois que je lui en dois, des choses, à cet oiseau…

Je rejoignis les autres. Nous traversâmes le portail… Diamant passa en premier. Quelques autres à sa suite, puis vint mon tour. Sensation étrange. Je sentis la magie m’englober d’abord, se mêler à mes membres, me pénétrer, vibrer en harmonie avec la magie qui m’habite comme pour mieux l’étreindre, prendre possession de chaque fibre de vie, l’assimiler totalement… Puis, dans un éclair, je la sentis me saisir. Me brûler. Me déchirer. Cela ne dura qu’un instant, mais fit vibrer toutes les cordes de mon âme d’une souffrance sans pareille. Je sentis ma propre magie se rebeller vivement, s’insurger. Puis il y eu une sensation de folle vitesse, une sensation de douleur intense. Puis plus rien.

On raconte que chacun vit le voyage à travers ce portail de manière assez différente. Pour moi, ce fut épouvantablement désagréable. J’arrivais de l’autre côté à genou, affalé sur le sol. Je me remettais peu à peu du choc. Mes yeux se posèrent alors sur mes mains, fripées. Je me relève, perplexe, pour constater en m’emparant d’une de mes mèches de cheveux qu’ils sont… Quelque peu grisonnants.

Bon. Sang-froid. Calme. Pas de panique. Bons côtés : Mon déguisement pour la cérémonie est déjà tout trouvé, et étant donné mon pouvoir, je dois être capable moins même d’inverser les effets. Enfin… J’espère. Mauvais côtés : Je n’avais pas besoin de déguisement, je ne sais pas combien de temps je vais rester comme ça, je ne sais même pas vraiment à quoi je ressemble et dernier point : que va penser Perle en me voyant comme ça ?

Bref. Passent les commentaires des camarades, je prends un peu de temps pour réfléchir. Certainement mon pouvoir a-t-il interféré au moment du choc. Toujours est-il que je crois que je ne vais pas être un très grand fan de ce moyen de locomotion.

Il ne nous faut pas longtemps pour rejoindre le lieu du mariage – il faut avouer que la Duchesse de Nightingale, quel qu’est pu être son passé, connaît bien la ville – mais nous nous séparons un peu avant l’arrivée, pour ne pas nous compromettre si jamais l’un de nous devait être démasqué. Nos habits, qui ont été gracieusement prêtés par l’académie à ceux qui le désiraient –j’ai personnellement tenu à prendre des choses à moi (ou presque), question de principes – nous assurent une entrée facile dans les rangs des nobles. Diamant, lui, restera à l’écart le temps de cette cérémonie. Apparemment, le petit éclair bleu a été amplement remarqué lors du dernier banquet, et personne ici ne souhaite un nouveau coup d’éclat. Quand à mon âge… Apparemment, je rajeunis au fur et à mesure que le temps passe. Je ne parais déjà plus qu’une quarantaine d’année. Tout ça va être très discret… Mieux vaut que je ne parle pas trop longtemps à des gens si je veux rester discret...

Je me fonds dans la foule, à présent totalement apaisé dans mon élément, et immédiatement, je n’ai plus qu’une préoccupation : savoir où se trouve ma chère Perle Clairargent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 14:35

Par les doigts fureteurs de Perle ! Dans quoi t'es-tu encore fourrée ? Dans quel guêpier ? La rumeur court et enfle dans les couloirs du palais, relayée sûrement par les agents de Hugues Hurlenfer à qui tu regrettes de t'être confiée tant les ragots se sont multipliés depuis. Tout le monde te semble parler de cette Lame de la Confrérie Noire recluse dans le plus profond des cachots, évoquant vos traits tellement identiques, vos voix similaires, jusqu'à vos gestes et vos expressions qui seraient... les mêmes. Certains, ignorants de la composition exacte de ta fratrie, se demandent si c'est toi qui vas et viens, à travers les murailles, tantôt marquise et tantôt prisonnière, sans même se demander pourquoi le tyran te laisserait agir ainsi sans lever le petit doigt. Mais d'autres, ceux qui savent, ceux qui connaissent l'histoire des deux jumelles de Séverac, la petite fée solaire et l'amoureuse de la lune, ceux-là se doutent que l'âme en peine recluse dans les oubliettes du palais n'est pas Mélusine, marquise de Sinsarelle, mais bien Mélisende, comtesse de Chamaar. Que vos parents doivent se torturer à cette bien sombre idée...

Te reprenant dans un sursaut, tu lèves le menton, pétrie de fierté et d'arrogance. Nul ne bafouera les Séverac de ton vivant – nul n'oserait, en tout cas. A ta suite, Perle se faufile, ta lourde mante dans les bras, prétexte bien utile trouvé pour permettre à celle qui est désormais ta suivante de se faufiler à la fête sans être refoulée par les gardes un peu trop zélés depuis la visite-surprise de Dragonvale il y a deux mois de cela. Dans un coin de la salle, tu aperçois l'héritière d'Outrevent et son fiancé – le regard glacial qu'elle te jette devient méprisant lorsque Castiel de Sombreflamme, dans un geste théâtral, te salue ostensiblement devant l'assemblée des nobles qui te traitent un peu en lépreuse depuis que les rumeurs se sont répandues. Il est de notoriété publique que le sombre seigneur de Sombreciel éprouve une affection toute particulière pour les Séverac, et sa protection t'épargne bien des avanies – tu en es consciente, et ta propre impuissance te ravage. D'un geste sec, tu intimes à Perle l'ordre d'avancer, dans ce jeu de rôle de la maîtresse hautaine et froide devant sa suivante brimée que tu as passé des heures à lui enseigner, pour vos sécurités respectives. Cyselle d'Arven arrive – le mariage commence.

Par les jupons de Mél... Par tes jupons. Que cette comédie te pèse...

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 15:22

Un autre mariage. Toujours pas le tien.
Il faudrait que tu y penses. Que tu ne laisses pas Sombreciel sans héritier de ton noble sang, au cas où quelque chose de fâcheux devrait t'arriver.

Alors que le couronnement de Cyselle comme impératrice avait son lot d'intérêt, le mariage de Chart Saldenow avec Gaetane non. Tu serais même resté couché, si tu n'étais pas duc. Peut-être est-ce parce que tu es encore révolté du coup en traître fait par Augustus, celui que de marier ce bel oiseau qu'est Gaetane. Un bel oiseau qui a vécu si longtemps en cage pour y revenir à peine le goût de la liberté perçu sur sa langue. Cette fois, c'est à toi d'être vêtu ostensiblement de noir et de toiser avec dédain le futur époux. Son visage à lui est de marbre, triste tout de même, et tu es passé plus tôt dans les appartements où la Salvemont se préparait pour lui offrir tout ton soutien. Tu as salué Mélusine en arrivant dans la salle où se déroule le mariage, bien bas même pour faire taire les chuchotements que tu as entendu à son sujet. Tu as aussi entendu parler que Mélisende serait enfermée dans les cachots et si cette attaque t'a blessé, elle fait en quelque sorte partie de ta famille, elle est encore plus vicieuse que cela rejaillit sur Mélusine. L'éclabousse, la porte en déshonneur, et des Séverac toujours tu te porteras garant. Un sourire pour ton amie, rapide, et tu reprends ta posture digne, tes yeux courant sur la foule amassée.

D'autres nobles arrivent, plus ou moins heureux. Joyeux. La duchesse héritière d'Outrevent, fraîchement revenue de son escapade avec son fiancé. Et à voir le sourire complice de Brunante et les joues roses de Lisbeth, peut-être le palais ne tremblera plus sous leurs chamailles. Une noble aux cheveux noirs, dont le renflement du ventre indique une grossesse. Son visage te dit quelque chose, mais avant que tu aies le temps de le détailler, elle est partie un peu plus loin. Aliénor. Tu lui adresses un mince sourire en surprenant son regard une seconde porté sur toi. Cyselle d'Arven entre finalement et commence cette cérémonie, mais ton attention n'est définitivement pas sur l'échange de vœux. Que ça se finisse vite. Tu inspectes silencieusement tes onglets, propres et bien taillés, avant de laisser reporter tes yeux une nouvelle fois sur Aliénor. Sa vue est franchement plus agréable que celle de ton amie en train de se faire emprisonner une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 15:24

Une mante. En plein mois de mai. Non mais franchement ! Je sais bien que c'était un excuse pour que je puisse l'accompagner en ayant l'air indispensable mais est-ce qu'elle avait besoin de me faire porter de tas de fourrures ? C'est lourd en plus ! Et puis niveau crédibilité... Je sais pas moi... J'aurais pu prendre son mouchoir ou sa chaise pliante, tiens. Ça n'aurait pas été plus incongru après tout ! Surtout dans cette salle où il faut demeurer debout ! Au moins, j'aurais eu une raison de poser mon fardeau. Avec peine, je réussis pourtant à la suivre, me faufilant tant bien que mal entre les nobles. Quelqu'un a-t-il un jour dit à ces dames que leurs jupons étaient horriblement encombrants ? Bon d'un autre côté, c'est vrai que c'est joli. Surtout ceux de Mélusine d'ailleurs. Je manque d'ailleurs de lui rentrer dedans tandis qu'elle s'arrête pour saluer le duc de Sombreciel.

Rester discrète. Devenir invisible. Quelle bonne idée finalement cette mante immense qui me cache en bonne partie. Pas que je veuille me dissimuler de lui mais... Mélusine pourra bien dire ce qu'elle voudra, ce n'est pas parce qu'il se montre courtois et... attentionné avec elle qu'il l'est avec tout le monde. Ou en tout cas, ses "attentions" ne plaisent pas à tout le monde. Je ne me souviens que trop bien avoir vu les servantes du palais tirer à la courte paille pour savoir qui irait s'occuper de lui. Et généralement, la tête décomposée de l'heureuse élue était... éloquente. Au moins autant que celle qui partait pour la suite de de Brunante ! En bref, je n'ai pas spécialement envie de bénéficier d'attentions, même "ducales" !

Mon regard se tourne alentour et je regarde distraitement les différentes personnes présentes. Peu à peu, je commence à les reconnaitre et à les relier les uns aux autres. Mais que c'est compliqué ! Mes yeux tombent sur un homme dans la quarantaine dont les traits me font étrangement penser à ceux d'un pleutre de ma connaissance. C'est ridicule, bien sur. Ce lâche n'a rien à faire dans une telle assemblée et il n'est pas si âgé. Mais cette simple vue suffit à me mettre de plus mauvaise encore. Comme si la mante ne suffisait pas !

Fort heureusement, avant que le duc n'ait eu le temps de trop s'intéresser à ma présence dans les jupes de Mélusine - vous ai-je déjà dit que je les trouvais admirables ? - la voix de la nouvelle impératrice se fait entendre, réclamant l'attention de l'assemblée.


Dernière édition par Perle Clairargent le Mar 16 Oct - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 15:24

Encore une cérémonie. Une de plus. Entre courbettes et sourires, entre mensonges et faux-semblants, entre embrassades et poignards. Les invités se regardent, se toisent, s’observent. Se saluent sans sentiments. Ils sont tous là, nobles et héritiers, ducs et comtesses, impératrices et princesses. Réunis pour célébrer l'union des maisons Saldenow et Salvemont. Tous présents, aux aguets. Silencieuse et docile, comme à mon habitude, je sers et ressers. Sans jamais croiser un regard, juste écouter, et agir si besoin. Comme pour me le prouver, la sensation de mon poignard, attachée à ma cuisse par une ceinture de cuir, dissimulée sous ma robe de servante. Cette lame avait déja servi, et je n'hésiterais pas une seconde à faire couler le sang une nouvelle fois. Pour la cause que je défendais, et pour lui qui n'étais plus. Pour nous. Pour moi, et pour les générations à venir.

Cyselle d'Arven, toute de grâce et d'élégance, sa silhouette gracile ne cachant rien de son statut d'Impératrice d'Arven. Son regard indéchiffrable se promenait sur l'assemblée, s'arrêtant sur les futurs époux. Deux âmes prêtes à s'unir, sous les applaudissements de toute la noblesse de Lorgol et d'au delà. Deux âmes unies par le mariage. Rien de plus qu'un contrat, qu'une cérémonie liant deux âmes. Mais pas deux cœurs. Sans un mot, je posais une bouteille d'un vin délicat sur la table qui allait accueillir les époux tandis que mon regard se porte sur eux. Gaetane de Salvemont, délicate rose, dont les épines étaient tombées voila bien longtemps. Se cheveux blonds encadrant le visage d'une condamnée. Rose fanée tentant le tout pour le tout afin de ne pas perdre la face. Rose de glace ou de verre, elle reste là, le visage fermé dans une expression qu'elle tente à tout prix de garder.

Prêt d'elle, le visage tout aussi indéchiffrable, Chart Saldenow, cadet de la lignée et futur époux. Tout comme sa pâle fiancée, il salue la foule sans sentiments. Dans ses yeux vides, je reconnais ce que l'on aperçois en contemplant notre image dans un miroir. Un nous pâle et sans émotions, vulgaire reflet d'un visage sans âme. Pourtant c'est bel et bien Chart qui se tient face à ses invités. Je lève les yeux vers lui, tentant de trouver en ses yeux une lueur de vie, d'amour ou d'espoir. Les souvenirs me reviennent, quelques semaines en arrière. Peu après le banquet de couronnement de l'impératrice. Un couloir sombre, puis deux amants s'embrassant tendrement. Les mains de l'homme caressent le dos de la femme, l'attirant contre lui avec fougue. Elle l'embrassant avec tendresse. Deux âmes liées par quelque chose de bien plus puissant qu'une cérémonie. Deux âmes unies à jamais. Ils se séparent et nous regardent, un instant surpris de nous voir, avant de nous saluer et de partir. Leurs yeux brillant de tristesse et d'amour.

Aujourd'hui, plus rien de brille dans les yeux de Chart Saldenow. Vides et sans vie. Tout comme cette cérémonie qui n'a pas lieu d'être. L'impératrice Cyselle s'avance vers les futurs époux, prête à unir à jamais ces deux âmes. Bien que, je savais, rien n'unirait jamais ces deux cœurs.

Rien.
Revenir en haut Aller en bas
 J'ai un couple guimauve badass ♥

avatar
Messages : 181

Registre
Âge du personnage: 37 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 16 Oct - 15:28

Sombre mer, mais que diantre peut-il bien y avoir dans le sang de ces enfants pour les rendre aussi agaçants ? Par moments, je ne sais plus vraiment qui de Lisbeth ou de Louis me porte le plus sur les nerfs. Pourtant, l'honorable dame de Brunante, vieille fille avérée du haut de ses trente-presque-quarante ans, est réputée pour sa patience proverbiale – n'a-t-elle pas dans sa prime jeunesse couvé d'un regard attendri les jeux échevelés des héritiers de Brunante et d'Outrevent alors qu'ils scellaient les prémices de fiançailles dont j'ai pu, moi-même, constater les effets lors de mes retrouvailles avec mon neveu et sa promise ?

Une femme enceinte passe devant moi, promenant fièrement son abdomen proéminent, et mon sang ne fait qu'un tour. Par toutes les putains des ports, si le ventre de ma nièce devait s'arrondir avant la légitime union autorisant leurs ébats, Léopold va en avaler son chapeau. Bon certes – ce serait fort amusant, mais la réputation de ces petits me tient tout de même à cœur. Impossible de deviner comment Lionel réagirait toutefois, il m'a l'air tellement coiffé de son Arabella qu'à mon sens ses préoccupations se trouvent plutôt quelque part dans le décolleté de sa duchesse, voire sous ses jupes... Il est assez ironique que ma nièce découvre le pouvoir caché entre ses jambes au moment même où elle se fait éjecter du cœur de ses gens par une aventurière usant adroitement du sien. Le seul mystère dans cette équation, c'est le nombre de personnes ayant visité le fond desdites jupes avant Lionel, mais allez faire entendre raison à un duc vieillissant qui se découvre soudain toute l'ardeur d'un jeune bouc émoustillé par une chèvre bien attifée... Dire que mon fier capitaine a le même âge que lui – il est fort dommage pour Lionel qu'il ne puisse absolument pas soutenir la comparaison avec la vigueur forcenée d'un pirate fier et brave, dans les moindres recoins de toute sa personne. Oui. Tous les recoins. Je sais de quoi je parle. Les vieilles filles, ça existe, chez les pirates, mais les vieilles vierges, ça non. Il faut bien s'occuper pendant les traversées de trois mois, par tous les ponts de l'Audacia !

Quoi qu'il en soit, je suis bien aise d'avoir découvert que mon gentil neveu semble doté de toutes les qualités propices à l'engendrement d'une joyeuse lignée – et tout aussi visiblement, Lisbeth semblant fort apprécier ce... traitement, je n'ai aucun doute sur la perfection de leurs rejetons, tant qu'ils arrivent dans l'ordre prévu – ces deux-là n'ont jamais rien fait comme les autres, après tout, alors bon... Distraitement, mon regard scrute les mariés du jour, bien mal assortis : ils semblent l'un comme l'autre ne rêver que de fuite, notamment la blonde génisse creuse et vide qui ose arborer les magnifiques yeux de Lysandra en leur associant un regard de bête traquée que je n'ai jamais vu sur le visage superbe de la duchesse d'Outrevent – la vraie, pas celle qui a acheté sa couronne à huit fleurons en tortillant son cul un peu trop près du nez d'un duc que je ne croyais pourtant pas assez sénile pour tomber aussi bas. Ils sont là, tous les deux, contre un mur – je m'apprête à foncer sur mon doux neveu Laurent qui semble en pleine algarade fraternelle, lorsque Cyselle d'Arven s'avance pour entamer les réjouissances. Tout cela ne me passionne guère – aussi, en attendant de pouvoir rejoindre mes poussins, j'embarque mes jupes de velours bleu sombre totalisant à elles seules trois fois de toile que tous les mâts de l'Audacia, droit vers les rafraîchissements proposés par des serviteurs assez benêts, noyant mon ennui profond dans une coupe d'un breuvage bien trop fade pour mon palais de pirate brûlé au rhum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 PNJ • Je suis le Destin

avatar
Messages : 301
Je réside : Dans le coeur de chacun.
Mon allégeance va : A nulle autre que moi-même.

Registre
Âge du personnage: Eternelle.
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 17 Oct - 16:54


Un heureux événement


Topic Général 1 - Mariage de Chart et Gaëtane


TOUR 2
quand la Fatalité ne se contrôle plus


Ô Destin, cette cérémonie est d'un ennui... C'est vrai. Regardez les tous, sages petits badauds venus assister à un mariage dont ils n'ont cure. Y-a-t-il une seule personne dans cette assemblée qui se satisfasse d'être présente ? A l'exception bien sur de ce benêt de Dolph Saldenow qui arbore un sourire des plus niais. Non... Définitivement, je ne vois là que mines renfrognées et sourires hypocrites. Croyez-vous que je ne vous vois pas ? Mais ne vous inquiétez pas. Pour cette fois, je ne vous tiendrais pas rigueur de votre manque d'attention. Au contraire ! je vais même alléger l'atmosphère pesante de cette triste union. Qu'en dites-vous ? Un peu d'animation ne pourra guère faire de tort à quiconque, n'est-ce-pas ?

Alors voyons... Que vais-je bien pouvoir imaginer pour ramener sur vos visages fermés quelques sourires ? Que diriez-vous de transformer l'impératrice en une petite souris ? Je suis absolument certaine que cela vous plairait, mes dames. Ou peut-être pourrais-je, par un amusant tour, défaire ces si nombreux liens qui retiennent vos élégantes toilettes ? Oui, nulle doute que cela affolerait les sens de vos galants compagnons. A moins que... Une idée des plus séduisantes m’apparaît soudain... Préparez-vous, petites brebis...

Mais... Non ! Ce n'est pas là ce que je souhaitais ! Par toutes les forces de la Nature et d'Arven, mes pouvoirs ne répondent plus à mon bon vouloir !

Ô Destin, qu'ai-je fait ?

________________________________

A force d'avoir trop usé de ses pouvoirs, la Fatalité semble avoir quelques difficultés à les contrôler. Et en lieu et place des plaisanteries au goût discutable par lesquelles elle se proposait d'animer un peu le mariage en cours, elle a interverti les corps des invités ! En cette cour pleine de secrets et de faux semblants, nul doute que cela pourrait se révéler fort embarrassant ! Non pas que vous puissiez librement tout comprendre des secrets divers que peut avoir votre nouvelle enveloppe corporelle. Vous ne ressentez que des sensations diffuses, des émotions, quelques bribes de souvenirs... Bien peu de choses en somme. Mais suffisamment pour vous éclairer sur la personne en question. A condition bien sur que vous ne cédiez pas purement et simplement à la panique.

Voici, pour le tour à venir, vos nouveaux corps (Vous → Votre nouveau corps) :
  • Aliénor → Ariadne
  • Liam →Gaëtane
  • Louis → Cyselle
  • Lisbeth → Svanhilde
  • Svanhilde → Lisbeth
  • Chart → Dolph
  • Geneviève → Denise
  • Cyselle → Pénélope
  • Answald → Freyja
  • Mélusine → Louis
  • Castiel → Aliénor
  • Perle → Castiel
  • Agnès → Liam
  • Freyja → Jodhaa
  • Ariadne → Hagen
  • Denise → Chart
  • Hugues → Mélusine
  • Solveig → Genviève


N'hésitez pas à vous mettre en relation avec votre hôte du moment et à bien réfléchir à ce que vous pouvez tirer de ces quelques minutes pendant lesquelles vous aller occuper son corps. Il y a nombre de choses à apprendre - pour l'évolution de votre personnage ou plus généralement. Vous pouvez aussi nous interroger si besoin, pour que l'on vous aiguille.

Ce tour de jeu durera jusqu'à lundi soir, 22h (heure française). Vous êtes libres de poster autant de messages que vous le souhaitez - en prenant cependant en compte que cet échange de corps ne durera guère plus de cinq minutes IRP. Bonne balade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Jeu 18 Oct - 11:25

« Hum... qu'est-ce qui se passe ? »
Ma vue m'ennuie, me pique, me gêne... « La fatigue sans doute. »
Il faut dire que ces temps-ci, le sommeil a bien dû mal à me gagner... Seules mes perpétuelles inquiétudes viennent me tourmenter et elles ont la fâcheuse tendance à me posséder, jour et nuit. J'ai beau frotter, essayer de calmer et de soulager mes yeux, un étrange brouillard vient les submerger.
« Qu'est-ce ? Suis-je malade ? Vais-je m'effondrer là devant tout le monde, devant cet enfer qu'est cette cérémonie ? Pas besoin de te réjouir, cela ne changerait rien à la situation et ne ferait que la reporter ultérieurement. » Les vertiges viennent s'en mêler maintenant, mon corps se balance lentement d'avant en arrière, incontrôlable mouvement de déséquilibre. Je ne me contrôle plus, mon corps s'affaiblit, se vide. J'ai l'impression de partir. Je secoue ma tête pour reprendre mes esprits et pense ironiquement : « Allons, je ne vais pas mourir, pas maintenant ! Mes problèmes sont trop nombreux, il est hors de question que je m'en aille comme cela. Pas ici. Pas aujourd'hui. » Une déchirure me broie de l'intérieur, me fend en deux... elle écrase toute résistance. Je ne ressens aucune douleur, juste une délivrance. Mon âme s'évade t-elle ? J'ai l'impression que mes jambes cèdent sous mon poids et pourtant, rien ne bouge. Ma bouche s'entrouvre et articule dans le vide, mais seul le silence ose en sortir. Ça y est, l'ombre se referme sur mes yeux... la lumière diminue.
« Denise. Nereïa. »
Dans un dernier mouvement, j'aperçois le reste des convives et vois le même trouble les frapper.

Noir.
La lumière. J'ai l'impression qu'elle prend tout son temps pour venir se frayer un chemin jusqu'à moi, alors qu'en réalité, cela ne lui prend qu'une seconde. Je suis encore là. Je ne suis pas mort, seule bonne nouvelle de la journée. Les yeux plissés, reprenant contenance, je regarde autour de moi et m'aperçois que je ne suis plus au même endroit. Armand de Salvemont, le père de Gaétane, se retrouve à mes côtés, alors qu'il y a à peine quelques minutes, il prononçait son discours, auprès de Dolph, « Je n'ai pas dû m'apercevoir qu'il avait changé de place, voilà tout. » J'ai encore l'esprit embrumé, je me passe la main sur le front et m'arrête net sur l'une de mes mains. Non, les deux...
« Attendez... » Mon regard évolue le long de mes bras, mon torse, mes jambes, mes pieds... Pétrifié. Je me retrouve pétrifié, le cœur figé dans un ultime battement. Dolph apparaît de part et d'autre de moi, ce sont ses mains, ses bras, son torse, ses jambes... et je n'ose regarder dans le moindre objet, de peur qu'il ne me renvoie mon image et me confirme mon raisonnement. Son image. Son apparence. Son sourire arrogant, ses paumettes saillantes, ses yeux transperçants d'insolence et de fierté. Plusieurs sentiments me traversent et me surprennent par leur intensité : les miens d'abord, surprise, effroi, incompréhension, inquiétude et de l'envie étrangement... L'envie de me montrer publiquement avec Denise, être son époux... mais ce sentiment s'efface très vite, laissant une pointe de jalousie se déverser. Je ressens également ce qu'éprouvait Dolph à ce moment précis, satisfaction, plaisir, espoir, amour fraternel... Tu es si enchanté pour moi... Je ne mérite pas tant de considération de ta part mon frère... Ah, ma culpabilité est toujours là elle. Celle-là, elle ne me quittera pas avant longtemps. S'en est trop d'un seul coup.
« Quel inouï sortilège est-ce là ? » J'ai l'impression que l'on m'a secoué et que l'on m'a ajouté différentes sensations et émotions qui ne m'appartiennent pas et c'est tellement invraisemblable de passer de la joie à la tristesse et de l'espérance au désespoir. C'est affreux, je suis en total contradiction avec lui, je refuse d'apprécier ma situation, d'éprouver autant d'émois positifs ! J'ai déjà assez de mal comme cela à me convaincre que tout ira bien, que je trouverais un avantage dans ma future position de Duc de Salvemont, époux de l'ancienne favorite du tyran. Je souffre et lui est heureux. Une torture. Parfois, je me dis que je mériterais ce genre de traitement pour avoir trahi la confiance de mon frère et bien, la voici, elle m'apparaît enfin, ma punition. J'accepterais mon sort si il n'y avait pas Denise.
Denise, où est-elle ? Comment va t-elle réagir ? Va t-elle me croire ?
La foule est déchaînée, des cris de surprise s'échappent, la Stupeur règne.

« Je ne suis donc pas le seul, abandonné par mon corps, prisonnier d'un autre. »

Au loin, je m'aperçois enfin et un autre sentiment, profondément enfoui en Dolph, caché comme un secret inavouable, vient faire son apparition et surgit de nul part : le Soupçon. Quand je me regarde, quand il me regarde, le soupçon reste présent, en arrière-plan de son esprit. Une infime méfiance, mais elle est là ! Je revois des bribes de souvenirs, moi, Denise, se lançant des regards discrets, presque indétectables tant nous nous montrons prudents, mais il a réussi à en capter quelques uns, quelques attentions, cette proximité entre nous, cette étrange intimité, comme si j'étais un confident, quelqu'un de plus fiable que lui. Il s'est juste fait quelques réflexions, mais son raisonnement n'est pas allé plus loin, son attention s'est portée sur autre chose. Mais, il a gardé en mémoire ce qu'il a vu et aux moindres autres actions du même genre, il les mettra avec les autres, finira par les assembler, et son scepticisme grandira. Je me revois lui sourire, le verre levé dans sa direction, pour lui faire oublier le sourire échangé avec Denise et lui, me défiant du regard, comme pour me montrer que je n'avais pas intérêt à le provoquer ou même à le trahir.
« Trop tard. J'espère qu'un jour, tu nous pardonneras. Mais j'en doute et je le comprends. »
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 20 Oct - 8:38

Tout est en place. Tout est parfaitement réglé, orchestré. Tout le monde est là, patient, les uns le cœur lourd, les autres le sourire aux lèvres, d'aucuns parfaitement attentifs à ce qu'il se passe en ce lieu. Nul ne se doute alors qu'une puissante magie ancestrale, libérée par des actes insensés, va en cet instant crucial renverser le cours de cette histoire.

Pas plus que les autres, je ne vois venir le destin, la sorcellerie. Je circule parmi la foule, je sers des verres de vins à quelques personnes ennuyées ou bien simplement assoiffées. Dans ma position de l'ombre, je suis la discrétion même et je peux observer tout ce que je souhaite. Une personne, toutefois, semble m'avoir reconnu. Elle aussi est dissimulée au yeux de la foule, les cheveux teintés, le ventre rond, des vêtements bien couvrants, si l'on ne l'observe pas de près, on aurait du mal à reconnaître la duchesse de Nightingale. Elle me sourit, je fais de même. Cela commence à devenir une habitude. A chaque grande réunion, nous sommes là tout les deux, pièces maîtresses de l'échiquier dissimulées parmi les pions. Si nos vies et nos manières ne différaient pas tant, nul doute que nous aurions pu être amis.

Rapidement, elle s'écarte, et le ballet des petites discussions recommence. Passant de groupe en groupe au fil des ordres, je me retrouve bientôt derrière une table à servir quelques boissons. La venue d'une personne bien particulière me surprend alors. N'est-ce pas Freyja de Brunante à qui je vient de servir un verre de vin ? Cela fait une éternité que je ne l'avais pas vue ! Je la vois plisser les paupières en buvant son verre et aussitôt me vient une idée. Je sors d'une de mes poches une petite flasque de rhum que je promène souvent avec moi. J'en verse discrètement le contenu d'en un verre et le lui offre.

« Je suis sûr que ceci vous conviendra mieux, madame. »

Elle me regarde dans les yeux et semble me reconnaître au moment où sa main s'empare du nouveau verre. Et c'est alors que d'un seul coup tout s'effondre.

Les images de la foule se brouillent, dansent devant mes yeux. Je suis pris d'un violent mot de crâne tandis que je perd peu à peu connaissance. Je me retiens de crier, mais ne suis de toute façon pas convaincu que je le pourrais. Que se passe-t-il, ai-je été drogué ? Je sens mon corps rester immobile alors que mon sang semble se retirer peu à peu de lui, refluer vers mon cœur.. Avant de s'échapper.

Un bref instant. Le noir. Le silence. Le calme. L'infini. Le vide.

Puis j'ouvre les yeux à nouveau, comme réveillé d'un mauvais rêve. Les images de la foule sont encore un peu flou... Mais j'ai changé de position. Il me semble que... Je suis sur la scène. Je suis au devant de la foule. Je ne suis plus protégé par l'ombre, je suis sous le feu ardent de la plus vive lumière.

Je veux chasser ces images de ma vue, et commence à me frotter les yeux... Avant de me rendre compte que je suis en train d'avoir la vision la plus étrange de toute ma vie. Une chose tellement insensé que je reste quelques secondes totalement figé, totalement bloqué, incapable d'assimiler cette information insensée.

Mes mains sont fines, lisses, féminines. Des mains de femmes, à n'en point douter. Je baisse instinctivement les yeux. Un corps frêle, une robe, un décolleté, des bras fins... Je manque de m'évanouir tant mon cerveau se refuse totalement à croire en cette information démente. Je reste bloqué alors que je me fais la remarque que ce corps, cette robe... Ne sont autres que ceux de la mariée. Gaëtane. Je lève les yeux. A mes côté, mon ami Chart et la belle Cyselle. Puis la foule. Malgré que je sois à la place de la mariée, je ne semble pas être au centre de toutes les intentions. Chacun a l'air totalement perturbé par sa propre personne... Comme si ce que je venais de subir... Ne m'était pas réservé.

Je nage en plein délire. Je ne peux croire à cette magie. Je ne peux croire qu'un mage soit si puissant pour réaliser un tel tour de force. Je ne peux simplement humainement pas croire à ce qu'il se passe.

Je me pinces le bras pour me réveiller. Cela me fait bien mal et semble parfaitement réel, mais même cette sensation me semble étrange. Je ressens mon corps d'une façon si différente, si inhabituelle. La posture, le naturel des gestes... Et puis cette robe ! Le corset serré, les bijoux aux doigts, le collier, les boucles d'oreilles... Tout cela semble si réel... Et si étrange.

Je me sens profondément mal. Mais au fond de moi, j'ai l'impression que cette sensation n'est pas à amputer seulement au malaise du changement de corps, comme un artefact profond du fil conducteur de la vie de mon hôte. Je me sens captif, terriblement triste, inquiet aussi. Je me sens comme emprisonné, loin des miens. Je ressens de la haine. Une haine profonde envers mes geôliers, envers le monde. Je ressens un insupportable déchirement...

Comment peut-on vivre avec tout cela ?...

J’hésite à m'insurger contre ce maléfice, pour ne pas paraître suspect et trop discret, mais je ne veux être le premier à parler, de peur d'avoir à décliner mon identité. Au pire, j'inventerais un faux nom. Heureusement, la panique ne tarde pas à se répandre, et tous sont horrifié de leur nouvelle identité. On scrute la foule, à la recherche de quelque mage, ou de je ne sais quel illuminé qui voudrait se dénoncer après un tel crime.

Je m'insurge moi-même contre ce maléfice, avant de demander à mes voisins qui ils sont réellement. Je pense d'abord à garder ma fausse personnalité de serviteur, mais j'ai peur de n'effrayer des nobles à savoir qu'un simple manant est dans le corps d'une si grande dame, alors je me décide de jouer le rôle d'une dame quelconque, cela me suffira à passer inaperçu, du moins le moment que l'on comprenne véritablement ce qu'il se passe ici. Je pense aussi à fuir, écoutant les sentiments qui brûlent en moi, mais je sais que cela ne lui rendra pas service, qu'il faudra de toute façon qu'elle revienne une fois le sortilège passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 99

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 20 Oct - 14:45

Elle m'a vu.

Elle m'a regardé. Mais ne m'a pas reconnu... Ou plutôt... Je me rappelle soudain mon âge apparent. Bien sûr ! Je souris tristement et la suis des yeux. Il faut que j'aille lui parler. Il faut que j'aille lui dire la vérité, je suis un mage, que Dragonvale est venu me chercher, que je n'ai jamais voulu la quitter... Je m'avance vers elle, fondant la foule. Je la perd un instant, la retrouve du regard... Et c'est alors que se produit un événement auquel, je dois avouer, je ne m'attendais pas.

Je sens un frémissement. Est-ce de la magie ? Brusquement, tout le monde semble s'arrêter. De parler, de bouger. Un brusque silence, un brusque immobilisation. Je sens moi même le contrôle de mes membres me quitter alors que je me fige. Une étrange magie m'englobe, me rappelant un peu celle du portail... Mais cette fois, il n'y a aucune explication cohérente sur sa présence. Je ne sens plus mes pieds, mes mains, mais jambes, mes bras... Une vague de froid, glaciale, s'empare de mes membres, et une drôle d'impression me vient : C'est comme si mon âme elle même étaient en train de se retirer de mon corps, quittant les fibres de celui-ci, se retirant dans mon souffle.

Quel mage, quelle entité, quelle horreur est-elle capable de faire ça ? Autour de moi, les gens semble souffrir du même mal...

Nous allons tous mourir.

Je jette un dernier regard à Perle.

Puis je sens que je m'élève. J'ai l'impression d'être en dehors de moi. Je reste étrangement conscient. Je vois mon corps s'éloigner de moi.. Ou plutôt moi m'éloigner de mon corps...


* Non ! Non non non non noooon ! *

Mais ma volonté n'est manifestement pas suffisante. Je m'envole... Puis un choc. Le noir...

J'ouvre les yeux. Bien. Constatons les dégâts.

Premièrement, je ne suis pas mort. Bonne chose, s'il en est. Deuxièmement, les gens autour ne sont pas morts non plus, et semblent tous profondément déboussolés. Troisièmement, je ressens encore mon lien avec Diamant, mais il s'est considérablement affaibli. Je tentes de lui transmettre qu'il n'a pas à s'inquiéter. Quatrièmement.. Mon corps. Ah, voilà, trouvé. Quelqu'un l'habite, et semble déboussolé. J'entreprends de le surveiller. Cinquièmement, j'ai un verre d'alcool dans la main, je ressens un certain ennui d'être ici, un peu de peine aussi...

Mais au fait : qui suis-je ?

Je suis une femme. Pas de prime jeunesse, certainement pas non plus de prime noblesse à en constater par ces mains calleuses, et par le fait que le verre de rhum que je viens de porter à mes lèvres qui en temps normal m'arracherait le palais... M'apparaît aussi doux qu'un bête jus de pomme. Je garde un œil sur mon corps et pose mon verre.


« Bon, je crois qu'il va m'en falloir un autre, là. »

Si c'était déjà pas facile de trouver Perle et de lui adresser la parole, maintenant, pour retrouver son esprit dans la foule et lui parler dans ce corps... Cela tiendrait du miracle. Plus qu'à patienter, donc. Et à tenter de comprendre ce qu'il se passe, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 9:31

Prisonnière. Enchaînée. Piétinée. Je ne peux plus bouger. Plus parler. Laissez-moi respirer ! Laissez-moi m'envoler, rendez-moi mes ailes, la liberté m'appelle – oh par pitié, cessez de me blesser, laissez respirer mon étincelle.

Un instant l'oppression me submerge. Pourquoi ? Pourquoi moi, pourquoi cet acharnement, pourquoi le deuil et la douleur, soudainement ? Le monde a vacillé autour de moi, et dans une seconde infime tout a basculé. J'étais près du mur pour apposer subrepticement mon sceau sur le livre des témoins, après avoir échangé un sourire avec Liam d'Outrevent qui n'a pas semblé surpris par ma grossesse, lorsque ma vision s'est obscurcie. Où suis-je ? Pourquoi la détresse m'étreint-elle aussi fortement ? Un regard à mes côtés me signale que je me tiens à présent debout près de Louis de Brunante, et dans un déclic tout se met en place dans mon esprit où Arius me communique, comme de très loin, sa curiosité intriguée. Lui aussi a perçu le déferlement saccadé de magie, et puisque je suis désormais Lisbeth d'Outrevent, je vais devoir ne pas la compromettre.

Je ne souffre plus. Je ne ressens plus ce deuxième cœur qui battait au rythme du mien, cette sourde pulsation du venin qui lentement s'instillait dans mes veines alors que la Rage du Sang me tenait toute entière dans ses flammes ardentes. Partie, l'exquise agonie du pouvoir de la mort qui brûlait haut et fort en moi dans les racines de mon être – je ne ressens plus qu'un rythme très lointain, bien éloigné de l'ancienne puissance souveraine qui avait élu domicile dans ma chair la nuit du solstice.

Mais pourquoi cette angoisse, cette résignation, cet affreux goût de cendres sur mes lèvres ? L'enfant innocente se battrait-elle aussi au nom d'une cause perdue, a-t-elle compris à son tour qu'Arven serait sauvée, mais pas pour elle, ni pour moi ? Je ne sais pas, ce que je perçois est très diffus, confus même, mais je trouverai bien le moyen d'en parler avec elle maintenant qu'elle est revenue de sa fugue de deux mois. Partagerions-nous cette détermination morbide de nous sacrifier pour épargner la douleur et la souffrance à ceux qui nous entourent, partagerions-nous cet idéal d'absolu qui nous mènera avec certitude tout droit à notre perte ? Je ne sais pas, vraiment. Cette détresse lancinante que je perçois en elle me parle et réveille quelques échos enfouis de ma propre fatalité, mais concernant Lisbeth et ses ressentis je n'ose pas m'avancer.

Quelque chose me perturbe toutefois. Je capte toujours les pensées distantes d'Arius, et je sais très bien qu'il s'agit d'un oiseau, alors pourquoi donc ai-je la sensation que mon Familier est... poilu ? D'une fourrure certes douce et soyeuse, mais une fourrure tout de même. Perplexe, mon regard balaie les environs, les murs de la salle, les angles de la maçonnerie, le rebord de la fenêtre – et là, la voilà. Une martre. Une magnifique martre, rousse, éclatante, merveilleuse, l’œil vif et le regard bien plus intelligent que la normale. Un Familier ? Sombres dragons, pour Lisbeth d'Outrevent ? Un instant, l'envie de rire me tenaille et je laisse échapper un gloussement nerveux avant de crisper le poing sur mes lèvres dans le chaos ambiant. Lisbeth d'Outrevent, magicienne. Le monde marche sur la tête.

Je vois le monde avec quelques centimètres de plus - ce changement de perspective me surprend, et je suis mal à l'aise dans le corset étroit de la petite duchesse d'Outrevent. Du coin de l’œil, je vois mon corps, figé contre le mur près du registre des témoins. L'incompréhension se lit sur son visage – à grands pas, je fais avancer ce corps qui ne m'appartient pas et j'agrippe mes propres épaules, braquant mes yeux vers les miens, découvrant avec une bouffée d'émotion mes traits tels que Sigvald les voit. Ces yeux clairs, ces mèches que je sais blondes mais que j'ai teintes en brun pour les dissimuler, est-ce bien moi ? Je ne pense pas avoir jamais affiché sur mon visage une telle stupéfaction, mais je remarque aussi la proéminence de mon ventre, et soudain j'ai peur pour mon enfant, dans ce corps habité par un inconnu, tandis qu'il se crispe et glisse au sol, sujet visiblement à une intense douleur.

« Ecoute-moi bien, qui que tu sois. Cet enfant m'est plus précieux que tout le reste d'Arven, alors tu en prends soin tant que tu es là, compris ? Accepte la douleur, fonds-toi en elle - elle deviendra supportable. »

Une nouvelle vague de résignation menace de me submerger. Juste ciel, Lisbeth d'Outrevent, reprends-toi ! Tu ne vas pas à l'abattoir telle une brebis neurasthénique, tu montes à l'échafaud certes, mais la tête haute et avec panache ! Il faudra vraiment que j'aie une discussion avec cette enfant. Pour le moment, je me contente d'observer mon propre corps, attentive aux fluctuations de la magie. Que s'est-il passé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 10:49

Je souffre.

D'ainsi voir le bonheur d'une amie si chère impitoyablement détruit à jamais, j'ai mal. Mon coeur saigne de n'avoir pas su être là pour elle en ces moments difficiles. Et l'expression douloureuse de son visage n'est pas pour apaiser les remords qui m'assaillent.
D'ainsi observer l'inacceptable comportement d'une femme qui se prétend duchesse d'Outrevent qui ose, par ses minauderies et son comportement indigne, ridiculiser le nom de l'une des plus anciennes lignées d'Arven. Heureuse soit-elle de n'être pas plus près de moi car je crains que j'aurais eu grand peine à taire tout le mépris qu'elle m'inspire, cette intriguante qui ose, impunément, souiller la mémoire de ma mère.
D'ainsi remettre le pied dans l'engrenage immuable des jeux de cours, tandis que le souvenir encore vif de mon escapade court dans mon esprit. Ô Eimaren, comme j'ai mal d'à nouveau reprendre ce rôle, le mien, que je ne supporte que dans l'espoir d'un jour voir ton nom rétabli, que par l'espoir de lendemains meilleurs.

Ce soir, pourtant, je n'y crois plus. J'ignore quand ma foi en notre cause a vacillé. Depuis quand ce sentiment d'impuissance grandit-il en moi ? Est-ce depuis mon départ pour Outrevent, à l'automne, quand l'apparition de ma magie a fait vaciller mes certitudes ? Est-ce depuis le Bal du Sostice, qui m'a ouvert les yeux quant aux horreurs que nous perpétrons en vertu d'un monde meilleur ? Ou sont-ce là les vestiges du désespoir qui fut le mien quand, enchaînée dans le palais, j'ai vécu chaque nuit, en rêve, la mort de mon frère au nom d'une cause qui nous dépasse ? Je n'en sais rien... Mais en ce bal d'hypocrisie et de faux semblants, quotidien sans cesse renouvelé d'une Cour corrompue depuis longtemps, je ne me sens moins à ma place que jamais. Et ce, d'autant plus depuis que je suis passée dans ma suite pour m'y changer avant la cérémonie. Ma suite... Celle des ducs d'Outrevent où mon père et sa... concubine ont tout naturellement élu domicile. A ce souvenir, un rictus étire mes lèvres. J’ignore encore où je vais élire domicile mais ce ne sera certainement plus ici… Peut-être en ma tour de Souffleval…

Droite et silencieuse, j’écoute Cyselle avec attention tandis qu’elle noue autour des poignets des futurs mariés le lien qui les unira à jamais. Et si la présence de Louis auprès de moi m’évoque quelque réaction, mon maintien ne le laisse nullement voir tant je demeure immobile. Si parfaitement immobile… Mes paupières seules viennent troubler mon inertie quand, dans un mouvement des plus naturels, je cligne des yeux.

Tout bascule.
Une fraction de seconde. Une parcelle d’infini. Et une douleur soudaine qui m’envahit et me transperce de part en part. Une douleur telle que jamais encore je n’en ai connue. Instinctivement, je me plie en deux, une main posée sur ce cœur fait de haine et de souffrance pure qui pulse en ma poitrine, parallèlement au mien. J’ai mal. J’ai mal si simplement, si profondément. Et je demeure là, à terre, prostrée, tentant d’endiguer le flot d’émotions qui menace de m’engloutir toute entière. Désespoir. Fureur. Violence. Tristesse. Espoir. Résignation. Tant de sentiments qui, comme un seul homme, se sont frayé un chemin en mon âme, ne laissant derrière eux qu’une sombre dévastation. D’où me viennent-ils, ces intrus soudain ? Et quelle est cette indicible souffrance qui parcourt mes veines, brûlant et transpirant par tous les pores de ma peau ?

Un coup soudain, au niveau de mon abdomen, interrompt le chaos de mes pensées confuses et je baisse les yeux vers l’origine du choc, vers mon ventre. Ô Eimaren suis-je… Je n’ose donner corps au mot qui me vient à la vue de mon abdomen proéminent, révélant une grossesse avancée. Non, bien sûr que non. Par toutes les forces protectrices d’Arven… Ce n’est pas possible ! Ce n’est pas… moi ? Toujours au sol, je tente d’assimiler cette information. Mais nombreux sont ceux à s’opposer à ce qu’elle accède aux méandres de mon esprit. Raison, rationalité, cohérence. Tous sont là pour contrer la marche inexorable de cette idée. Mais eux-mêmes sont troublés par ce qu’ils ne peuvent justifier. Et que peuvent-ils objecter à cette silhouette blanche qui vient à ma rencontre et me redresse, m’enjoignant de veiller sur l’enfant qu’elle porte ?

Une nouvelle vague de douleur et de fureur mêlée m’assaille et de nouveau je me courbe en un réflexe défensif. Mais que puis-je contre la violence de cette souffrance qui me tenaille de l’intérieur ? L’évocation de l’enfant que je… que cette femme porte a réveillé en moi le souvenir d’un être tendrement aimé. Et le deuil de cet amour. L’enfant qu’elle porte en était le fruit. Là est la seule certitude qui parvient à se faire jour au milieu de la douleur sous laquelle je vacille. Ô oui, elle l’a aimé, de tout son être, de toutes ses forces, de toute son âme. Et quelle beauté dans la profondeur de cet amour qu’elle lui portait… Un visage surgit du fin fond des brumes, l’écho de caresses dans l’intimité d’une chambre. Et enfin un nom. Sigvald Nightingale. Mon… son frère. Son frère ? Ce corps lourd aux boucles brunes serait-il alors celui de la duchesse meurtrière ? Et dans le mien, frêle silhouette tout de blanc vêtue…

Ç’en est trop… Toute cette souffrance, tout ce que je ressens… Et cet enfant de l’inceste pour qui je tremble maintenant… Je ne le supporte plus. Je saigne de l’intérieur, blessée par ce poison qui se distille en moi au compte-goutte. Je ne demande rien qu’un instant d’apaisement. Tout pourvu que je ne souffre plus, pourvu que cela cesse. Par pitié… Jamais je n’aurais envisagé qu’il soit possible d’ainsi endurer la douleur et de nouveau, l’abnégation de cette femme trop tôt blessée par la vie force mon admiration entre deux vagues de souffrance.

Oui Svanhilde, vous êtes forte dans votre infinie douleur et je sais aujourd’hui que jamais votre cœur meurtrit ne saurait guérir de ce qui lui a été infligé. Et quelques soient mes sentiments, je ne saurais condamner un amour aussi beau que le vôtre, fut-il incestueux… Et je jure, par tout ce qui m’est cher, que je prierais pour qu’enfin vous trouviez ce repos que vous appelez ainsi de toutes vos forces. Mais par pitié, faites cesser ces infinies souffrances. Rendez-moi ma vie…

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 12:47

Le discours de Cyselle est sobre, bien à l'image de sa personne. L'ancienne duchesse héritière de Lagrance a toujours eu ce don pour afficher cette grâce discrète, ce halo de lumière qui émane d'elle malgré le titre qui la couronne désormais. Ton visage affiche une expression de mépris et tu laisses encore une fois la cérémonie, puisque tu as repéré dans la foule ta tante partie se servir un verre d'un quelconque alcool qu'elle trouvera probablement fade. Vous avez les mêmes goûts, de ce côté-là. Tu lèves la main pour la saluer de loin, discrètement tout de même vous êtes au milieu d'un mariage d'une certaine importance, avant que ton frère attrape ta main et la rabaisse. « Oh, Laurent, ne fais pas ton rabat-joie. Je fais bien ce que je veux. Et moi aussi. » Tu tires la langue à ton cadet, puis tu reviens à ta fiancée. Tu déposes franchement ta main sur sa taille et l'attires un peu plus près de toi. L'envie de lui susurrer quelques mots coquins à l'oreille traverse ton esprit et tu te retiens de justesse – ce serait vil de la faire rougir encore plus à cet instant et que les regards soient encore plus attirés par cet inconfort. Tu approches tes lèvres du visage de Lisbeth et alors que tu déposes un baiser léger sur sa tempe, quelque chose se passe.

Ce que tu ressens est indicible. Comme si le feu de ton coeur s'était changé, était devenu quelque chose de différent, de plus aérien, mais de tellement triste à la fois. De lourdeur. Une tristesse qui est diffuse dans ton coeur désormais mince et frêle, qui fait légèrement trembler tes mains blanches. Tes yeux observent ces mains douces qui ne sont pas les tiennes, mains qui sont sur le point de nouer un lien de soie autour de deux poignets tout aussi tremblant que tes doigts fins, puis tu les relèves. Choc. Tu es devant une assemblée, et sur ta tête le poids d'une couronne. Un hoquet de surprise.

« Que le Kraken me croque, qu'est-ce que c'est que cette mascarade ? »

Dit avec la voix de Cyselle d'Arven, ça a un charme fort différent.

Tu plaques ta main sur ta bouche, offusqué par le ton de ta propre voix, et de ce même fait, tu échappes au sol le lien de soie supposé lier les deux époux à la vie et à la mort. Même que ce n'est pas une si mauvaise idée que cela, en fait, que de laisser tomber ce ruban : peut-être arriveras-tu, le temps que tu occuperas ce corps, à faire éviter une catastrophe et un peu de malheur à un pauvre homme et une toute aussi pauvre dame ? Tu te recules d'un pas, encore sous le choc, et tu cherches ton corps des yeux. Tu te vois, au loin, et ton expression nettement déboussolé. C'est de ça dont tu as l'air ? Tu secoues la tête et tu reprends ton souffle, coupé depuis longtemps. Le sentiment de dégoût, lié à cette image de l'Empereur que a été vague dans ce corps que tu occupes momentanément, se dissipe sensiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 13:02

Par les discours de Dolph Saldenow... Je m'ennuie ! Ou plutôt, je sens que je vais m'ennuyer sévèrement. A quoi bon toutes ces simagrées ? Je n'apprécie pas forcément les coutumes bellifériennes mais elles ont au moins l'avantage d'être expéditives. On enlève une vierge, on l'épouse dans la nuit, on consomme et le tour est joué. Et éventuellement, le lendemain on vient faire la fête avec sa toute nouvelle belle famille. Nul besoin de longues cérémonies ! Et puis cette mante pèse tellement lourd... Et il fait si chaud ! Si chaud... Je me sens un petit peu mal dans cette atmosphère étouffante. J'ai besoin d'air. De respirer. Vite, une grande inspiration... Ma tête tourne, mes pensées s'embrument. De l'air...

Et... qu'est ce que je fais là moi, à côté du duc d'Outrevent ? Je n'étais pas là. J'avais besoin d'air et... Et depuis quand respirer vous permet-il de changer de place à une vitesse ? Pourquoi ne suis-je plus avec Mélusine ? Et quelles sont ces étranges sensations de dépit et de mécontentement que je ressens soudainement ? Je ne suis pourtant pas dépitée. Juste agacée de devoir encore assister à une interminable cérémonie. Et... surtout, pourquoi est-ce que je couve la moitié des femmes de l'assemblée d'un regard appréciateur. Et où est passée cette maudite mante ? Si je l'ai perdue... Je doute que Mélusine accueille la nouvelle avec contentement. Non, non, il faut que je la retrouve. Que je les retrouve toutes les deux d'ailleurs, la mante et Mélusine !

Bon. Du calme, ma fille du calme ! Tout cela ne veut rien dire, c'est indéniable. Mais inutile de perdre tout bon sens. D'abord, virer cette mèche brune qui m'agace à retomber devant mes yeux. Comment ça cette mèche brune ? Depuis quand suis-je brune. Et qu'est ce que c'est que cette main énoooorme que je viens de tendre devant moi ? Ce n'est pas à moi ça ! Non, non, non, certainement pas, j'en suis absolument certaine. Aussi certaine que de la bêtise d'Answald, c'est dire ! Là, il va définitivement falloir que l'on m’éclaire. Parce que oui, cette main est masculine et non, elle n'est pas à moi.


- Par les jupons de Mélusine et par tous ceux qui sont passés dessous, quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'il se passe ici ?

Oups. Ma nouvelle voix a beaucoup plus de force que l'habituelle - et il me semble d'ailleurs l'avoir reconnue comme étant celle du duc de Sombreciel. Intéressant. C'est donc cela d'être duc ? Moui. Rien de bien palpitant à première vue. C'est le fouillis là dedans. Je n'y comprends absolument rien ! Des pensées opposées se croisent, se contredisent... Comme si le duc lui-même était incapable de savoir ce qu'il pense ! Si ce n'est pas malheureux ! Par contre, j'aime bien sa voix. Elle a résonné haut et fort et du coup, un certain nombre de regards se sont tournés vers moi. Qui ne suis pas vraiment moi d'ailleurs !

Bref. C'est bien beau tout ça, mais je pourrais retourner dans mon corps à moi ? Il me semble avoir déjà dit que la noblesse, ce n'était pas pour moi. Et je crois que ma moue courroucée transmet assez bien ma perplexité quant à cette drôle d'ironie. J'ignore qui est responsable de tout cela mais il ferait bien de faire marche arrière, ce corps ne me plait pas beaucoup. Il est bien trop encombré.

D'un autre côté... Ce doit être drôle de voir le grand duc de Sombreciel qui fait la moue...
Revenir en haut Aller en bas
 J'ai un couple guimauve badass ♥

avatar
Messages : 181

Registre
Âge du personnage: 37 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 13:04

« Par l'impuissance de l'Empereur, qu'est-ce que c'est que ce chambardement ? »

Ma voix sonne tellement peu comme à l'accoutumée qu'un rire nerveux m'échappe. Devant les yeux, j'ai mon corps – oui oui, mon corps, celui de Freyja de Brunante, seconde de l'Audacia – et même si j'avoue qu'il est bien doux de constater que les années qui ont passé sur moi n'ont pas affecté la plénitude de mes formes, j'aimerais bien les habiter pleinement, lesdites formes. Il m'a fallu des efforts pour me maintenir en bonne forme physique, et je n'ai pas envie que son habitant temporaires ruine cette somme de travail. Bon, pour le moment, il se contente de boire – c'est une saine activité que je m'empresse d'encourager d'une vigoureuse tape sur l'épaule.

Ooooh. C'était quoi, ça ? Je me suis déplacée avec une rapidité de félin que je ne me connaissais pas. Un instant, une bouffée de sensations m'agresse, faite de souvenirs épars, d'un appel du vide obsédant – perplexe, j'accuse le coup, perturbée. C'est quoi, ça, par les cornes de la Couronne ? Ça ressemble à cette liberté puissante et intense que je ressens sur le pont de l'Audacia alors qu'il fend les flots vers l'horizon, le vent dans ses voiles et l'eau sous sa coque. Ca ressemble à cet appel du large qui m'enchaîne et m'obsède, cette sirène immatérielle qui me murmure à l'oreille mille promesses d'aventure sur l'océan. Mais c'est... différent. Là, l'eau est rouge, ce sont des rivières de sang qui cascadent en torrents sur ce corps dans lequel je suis. Et j'entends le chant du sang, les mille promesses séductrices que susurre la mort au cœur froid qui bat dans cette poitrine. Une liberté absolue et un pouvoir considérable, tant tuer se fait dans l'impunité la plus totale, la plus complète. Je ne sais pas qui je suis – mais j'ai peur d'aimer ce que je ressens.

Peut-on aimer tuer sans avoir jamais assassiné quiconque ? Je tue oui, mais dans la bataille, avec aux joues le feu du combat – pas de sang-froid, pas... comme ça.

Mais je crois que j'aimerais ça.

… Par toutes les caresses de mon capitaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 21 Oct - 13:33

Tu as baissé les yeux en sentant son regard dardé sur toi. Et sous l'ardeur de ces prunelles noires, tu te sens proche de défaillir. Ton sang court dans tes veines, galopant et faisant s'affoler ton coeur. Mais tes pensées, elles, sont d'un tout autre genre, bien plus lucides, bien plus sévères. Ou du moins l'ont-elles été quand tu te morigénais d'ainsi réagir à la vue d'un homme qui n'a probablement tourné les yeux vers toi qu'à défaut d'avoir plus belle femme à regarder. D'un homme qui ne connait probablement ton nom que parce qu'il est rattaché depuis peu à la couronne d'Arven.
Oui tes pensées étaient des plus raisonnables. Mais peu à peu elles glissent vers la confusion, vers l'incompréhension. Ta vision se trouble au point que tu ne distingues plus ce qui t'entourent que sous la forme de vagues tâches colorées que tu serais bien en peine d'identifier.

Et brusquement, te voilà près de lui. Derrière lui pour être exact, à une place qui n'est nullement la tienne à ainsi être retrait d'un homme auquel rien ne te lie. Aussitôt tu esquisses un pas en avant pour reprendre la position qui te reviens de droit avant de soudainement t'interrompre. Que fais-tu ici ? Par quelle sombre magie t'es-tu retrouvée à plusieurs mètres de l'endroit où tu te trouvais il y a encore une seconde ? Ton regard se tourne instinctivement vers ton siège et un cri te vient aux lèvres. Car là, sous tes yeux ébahis, c'est toi que tu vois, vision improbable s'il en est. Pourtant de ta stupeur, nulle manifestation sonore n'est venue témoigner. Seul un son guttural s'est échappé de ta gorge. Tes mains se sont plaqués contre ton cou, comme pour contenir l'inhumanité qui ressort de cette plainte déchirante que tu as émise. Et soudain tu prends conscience du vide contre ton palais, de l'absence de ta langue dans ta bouche. Cette femme, qui qu'elle soit, ne peut parler et sitôt tu t'émeus de sa triste condition.

D'autant que les images qui te traversent n'ont rien de rassurant. C'est une domestique, assurément, ses mains abîmées en témoignent. Et visiblement au service d'un maître dangereux. Tu sens la peur qui émane d'elle, sa crainte de faire une erreur qui lui coûterait quelque correction supplémentaire. Pour intransigeante que tu sois envers ceux qui te servent, tu n'en es pas pour autant violente et les vagues sensations qui te parviennent te déconcertent. D'autant qu'ils se rattachent à une présence qui t'es vaguement familière sans que tu sois en mesure de l'identifier sous l'effet de la panique qui s'est faite omniprésente et te harcèle sans répit aucun.
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Palais de Chimène :: Ancienne salle du trône-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche