Partagez | 
 

 Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 31 Oct - 8:34

Un ami. Un frère.

Trahison.

Louis a été pour moi bien plus qu'un simple invité de mon père alors que tout jeune nous jouions ensembles. Pourtant, aujourd'hui, il a déshonoré ma sœur, et même s'il en est le fiancé, il savait parfaitement l'interdit que ce geste représentait. Pour sa peine, je me devrait de le châtier en l'instant. Pourtant, alors qu'il tourne les talons, un tas de choses retiennent mon geste. Je suis lui. Il est Lisbeth. Une foule de gens complètement déboussolés, dépossédés de leur corps, nous entourent de toute part. Quel sens aurait en cet instant la moindre menace, le moindre défis ? Nous ne sommes pas nous même... Et qui plus est, il est inutile d'ébruiter la nouvelle tant que je suis le seul à être au courant de ce qu'ont commis ces derniers temps les deux amants. Alors je décide de le laisser aller pour l'instant.

Mais en moi, la colère gronde. Sourde et forte, prête à jaillir. Il n'y aura nul échappatoire pour aucun de ces deux là quand j'aurais mis la main sur eux. Ce n'est pas parce que l'usurpateur du trône m'a démis de mes droits que je ne prend plus part à la vie de mes pairs depuis plus de neuf ans, ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer à jouer l'agneau.

Je jure dans ma barbe, comportement tout à fait digne de Louis, et je me retourne vers la foule. Je jettes au passage un coup d’œil à mon corps, qui n'a pas l'air trop désorienté, et qui n'a toujours pas l'air d'avoir décidé de se jeter de lui même dans les bras d'un des gardes les plus proches – j'ai sur ce point une chance folle. Une seule chose me choque, son occupant se tient bien, trop bien pour un domestique, et pourrait faire capoter mon déguisement si nous n'étions dans une situation si peu banale à l'origine. Je me fais la remarque qu'aussitôt mon corps réinvesti, il faudra que je coure à toute jambes loin de ces lieux où le risque que je sois déjà repéré est bien trop grand à mon goût.

Souvenirs. Alors que mes pensées dérivent, celles de mon corps fendent les vagues en un autre temps, un autre lieu. Je le vois au devant des flots, aspirant à plein poumons l'air chargé de sel de l'océan déchaîné sur lequel son navire se déplace à toute allure, les voiles gonflées, projetant de tous côtés des gerbes d'eau et d'écume. Je vois sa famille, je vois aussi sa rage envers Lisbeth se muer en un sentiment plus profond. Je vois son questionnement, sa pitié, sa rage, sa peur.

Pourquoi avez-vous tous décidé de vous mettre dans des situations aussi désagréables qu'insensées ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 31 Oct - 8:40

Quels que soient nos hôtes du moment, je ne saurais tolérer leurs actions plus avant. Pensent-ils donc qu'ils peuvent régler leurs comptes ainsi ? Bien sur, le chaos est à son comble et la majorité des invités est bien trop apeurée par ces étranges phénomènes qui nous saisissent pour prendre garde à une dispute parmi tant d'autres. Mais pour ma part, je n'accepterai pas cette situation plus longtemps. Mais comment agir quand je tremble pour ce corps dans lequel j'ai échu, pour ce frère que j'aime si tendrement, bien que je l'ai délaissé au cours de ces derniers mois ? Je devrais m'avancer, exiger de celui qui me possède qu'il cesse immédiatement. Mais je n'en fais pourtant rien. Pour Liam. Vraiment ? Est-ce vraiment mon désir de le sauvegarder qui m'anime ou seulement la crainte de m'approcher à nouveau de Louis fut-ce quelqu'un d'autre en lui. Je ne me souviens que trop de ses étreintes, de ces instants passé à ses côtés... Et je ne souhaite pas voir resurgir ces émotions qui n'ont pas lieu d'être, désormais entachées par bien trop de déception. Pourquoi d'ailleurs suis-je aussi déçue ? Il n'est certes pas le premier à s'être révélé indigne de ma confiance... Alors pourquoi est-ce que je me sens ainsi trahie, trompée ? Et surtout, pourquoi si profondément, comme si cela m'importait ? Après tout... Je n'ai que faire des états d'âmes de ce marin. Il ne m'est rien, si ce n'est mon futur époux - de convenance, seulement. Je ne ressens rien à son égard. Absolument et définitivement rien.

Mais j'ai mal.

Cette Lisbeth qui n'est pas moi, en tournant les talons, m'offre l'occasion de m'extirper de ces pensées tortueuses sur lesquelles je refuse de m’appesantir. Il serait inutile de chercher à comprendre une douleur là où il n'y qu'une déception bien naturelle . Et rien d'autre. Et maintenant que mon corps s'est éloigné de celui de mon promis, sans doute vais-je pouvoir enjoindre mon occupant actuel à davantage de retenue. Mon retour à la Cour après deux mois d'absence a été bien assez remarquée pour que nul n'en rajoute. A grand peine, je m'efforce d'adopter une démarche malhabile pour que nul ne puisse reconnaître mon frère grimé sous ces traits grossiers. Et tandis que mon corps passe devant moi, je presse le pas pour en attraper le bras. Étrange sensation que de me retrouver à nouveau face à moi. D'autant plus étrange que j'ai cette fois le temps de m'observer, n'étant pas envahie par la douleur ressentie dans le corps de la duchesse de Nightingale. Mon regard, cependant, n'est guère affable tant je suis mécontente d'ainsi me voir en personnage de vaudeville. Aussi je lâche, entre mes dents serrées :


- Qui que vous soyez, veuillez cesser immédiatement vos simagrées. Je me moque éperdument de savoir quels sont vos problèmes, ayez au moins la décence d'atteindre la fin de ce... chaos pour les régler plutôt que de vous en prendre à l'honneur de jeunes gens respectables.

Jeunes gens, oui. Je ne souhaite pas être reconnue à nouveau. Juste faire cesser cette mascarade avant de trouver un instant pour réfléchir aux pensées e Liam - cet enfant, notamment, qui m'intrigue. J'ai retenu de justesse le ricanement qui me montait à la gorge à qualifier Louis de "respectable" et déjà, je tourne les talons. Je ne peux prendre le risque qu'il soit reconnu par un agent du tyran. Et aussi désagréable que me soit cette pensée, il n'est pas à exclure que mon corps soit habité par un partisan de l'usurpateur. Auquel cas... Il ne me restera plus qu'à prier Eimaren que nul ne comprenne la véritable nature des liens qui m'unissent toujours à mon frère et à notre cause...

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 31 Oct - 16:23

Le goût de la trahison laisse une trace amère dans ma bouche. De nos jours, c'est malheureux, il faut se méfier de tout le monde... Bientôt, je devrais même me méfier d'un simple enfant... Celui-là, il ne perd rien pour attendre, attends que je retrouve mon corps, tu ne vas pas apprécier de me faire face, crois-moi ! Si tu oses t'attaquer à mes proches, tu vas rapidement m'affronter, ingrat ! Ma lame, tu la verras de près, enfin, si tu arrives déjà à l'apercevoir... Tu ne verras que le reflet du soleil s'y refléter, juste une étincelle jaillir dans ta direction, et te défigurer, avant de te plonger dans la noirceur totale. Ma main droite se crispe sur son épée. Je la caresse d'un doigt. Il glisse aisément sur la froideur de l'arme. Elle n'est pas aussi belle que la mienne. Et je veux le tuer de « la lame des rebelles ». Dommage. Ce sentiment de tuer me pique, me brûle, il devrait ne pas me plaire autant et pourtant, il me donne l'envie de mettre entre parenthèse ma raison... Mauvaise idée.

« Quel plaisir je prendrais à le tuer... »
Cette pensée règne et apparaît sous mes yeux comme une évidence, un destin que je dois suivre et accomplir. Ah, mais est-ce vraiment moi qui pense cela ? J'ai l'impression que c'est Hagen qui me transmet son but ultime. Il me donne l'envie de... sang. Sauf que moi c'est son sang que je désire avoir sur les mains, lui c'est celui de Liam ! Ça suffit avec tes envies de meurtre, ou c'est moi qui te tue !
Enfin, je vais d'abord attendre de sortir de là, je ne vais pas te faire le plaisir de me sacrifier pour toi... Insignifiant.
Mon regard était plongé dans le vide durant tout ce temps, ma main droite toujours crispée à son épée, ma main gauche agrippée à ma poitrine, je sens à nouveau les tourments, m'arrachant à ce corps qui me tarde de fuir, presque autant que celui de Dolph, mais pas pour les mêmes raisons.
Heureusement, le tyran n'a pas assisté à la cérémonie... heureusement ou malheureusement ?
Le sacrifice serait alors envisageable.

Les yeux fermés, je prends une profonde inspiration, un mélange d'appréhension et d'agacement. Je relâche mon souffle d'une pression brusque.
« Bon, qui suis-je désormais ? » Quelles choses vais-je encore découvrir ? Le fait qu'on est accès à autant de choses me perturbe, même si dans le cas des deux corps que j'ai possédé, cela s'est avéré fort utile, mais cela ne fût pas une agréable expérience... Ce qui m'inquiète, c'est le mien !

J' ouvre soudainement mes yeux et me cherche instinctivement du regard, je n'ai pas changé de place, c'est déjà ça. Toi là-bas, quand je reviendrais, prépare-toi à tuer ! J'expire longuement, ce qui soulage ma poitrine qui s'était subitement resserrée. Je tire le tissus qui me dessine les côtes. Ah mais que l'on est mal à l'aise là-dedans, qu'est-ce que... Mes yeux se baissent vers la poitrine en question qui est beaucoup plus volumineuse que dans les précédents corps... voir du mien... Je relève la tête en me raclant la gorge, qui s'éternise, et s'éternise, entraînant une toux fort gênante. Je pars en quête d'un verre d'eau et le boit, cul sec comme on dit. Tout en regagnant ma place pour essayer d'éclaircir ma situation, je reprends contenance, une fois de plus. Je m'attendais à tout, sauf à cela. J'avoue que je n'y avais même pas songé. Quelle naïveté montres-tu là ? Une femme. Aucune toilette coûteuse. Une suivante d'après sa tenue. Bon, je continue mon inspection, avec autant de délicatesse que possible. Je ne voudrais pas froisser cette femme si jamais elle surveillait son corps de loin. De longs cheveux bruns, presque noirs, je les ai déjà vu. La place de la jeune femme confirme rapidement ma théorie : elle est juste derrière Denise. Denise... Comment n'ai-je pas pu la remarquer ? Son cou délicat, une mèche folle qui coule dans sa nuque... Cette place me conviendrait davantage que celle sur laquelle je suis coincé là-bas ! Hum... n'oublions pas que ce n'est pas Denise qui est dans ce corps en ce moment, mais une inconnue, ou un inconnu... Ne pensons pas à cela, ne pensons pas à cela ! J'aurais préféré me retrouver dans son corps, au moins je l'aurais gardé en attendant son retour, je me serais permis de fouiller délicatement ses sentiments, pour entendre la vraie voix de son amour. Je flâne paisiblement à mes rêveries, qui me changent de mes précédentes envies de meurtre, quand la Jalousie m'attrape et me secoue. Cette fois, ce n'est pas ma jalousie contre Dolph qui revient, mais celle de ce corps, contre... Denise ? Je n'arrive pas à discerner pourquoi. Elle l'envie et... la hait. La nature des gens est déconcertante vue de l'intérieur. Je sens de la solitude, le besoin de se faire remarquer, de trouver un bon parti, le besoin d'amour, le besoin...de quelqu'un. Je n'avais jamais vraiment fait attention à la suivante de Denise, je sais son prénom, Geneviève, mais je ne connais rien d'elle. Au fond, on a tous envie de la même chose : d'amour et de bannir la solitude.
« Amour », ce sentiment reste en suspens et mes yeux se dirigent instinctivement dans la foule... et se posent sur moi. J'aimerais bien m'approcher de moi-même, je ne sais pas ce que je pourrais faire, je ne pourrais même pas menacer la personne en question qui s'y trouve, on trouverait cela suspect. Et puis, une suivante ainsi s'adresser au marié, ce serait étrange, surtout en pleine cérémonie, mais je crois que cela n'étonnerait plus personne, vu le chaos qu'est devenu ce mariage. Ça prouve qu'il ne devait pas avoir lieu... Je me dévisage plus attentivement et je m'attarde encore et encore, comme si je n'arrivais pas à m'en détacher. Je me surprends à me fixer pendant de longues minutes. Et à détailler ma silhouette. Ma carrure élancée, mes cheveux blonds étonnamment obéissants, mes yeux bleus dont je devine l'éclat et la profondeur, ma mâchoire carrée, mes lèvres fines, légèrement pleines... L'inquiétude m'a t-elle faite pleinement sienne ou quoi ? Je suis inquiet, il est vrai, à propos de l'esprit qui m'a envahi, mais de là à me contempler avec autant d'insistance... Je tente de détourner mon regard mais, une bouffée d'amour vient se pendre à mes lèvres, et attraper mon esprit. Elle l'enlace, l'embrasse dans une chaleur étouffante. Mon cœur cogne, cogne, encore et encore, accélère dans une musique qu'il connaît sur le bout des doigts. J'ai chaud, j'ai mal, mes yeux dévorent, mon cœur s'agite et attend mais en réalité, il ne connaît pas vraiment la patience. Contrairement au mien, dans mon corps. La chaleur vient se lover contre mon esprit, se frotte, espérant le voir réagir. Ma tête tourbillonne, se vide et se remplit. Mon corps pense tout seul, et déferle son désir contre mon esprit, bien chamboulé. Je m'abandonne quelques instants à cette bouffée d'affection. J'y goûte légèrement et je me souviens.
C'est tendre, je connais cela. J'ai connu cela, la force du premier amour, ou du grand amour dans mon cas. Je le ressens encore, chaque jour, il ne m'a jamais quitté. Il s'est peut-être amplifié d'ailleurs, mais il est toujours là, et je ne m'en suis jamais lassé. Ni de cette force, ni d'elle. Denise.

La chaleur me quitte d'un seul coup, le vide se déverse aux côtés de mon esprit, qui se sent bien seul pendant quelques secondes. Mais enfin, je retrouve un peu d'espace et je peux de nouveau réfléchir. Le rouge de l'amour se change en noir, le retour de la haine et de la jalousie. Mon cœur se serre, et je sens comme un coup d'aiguille, non, comme un coup de poignard le transpercer. La douceur a laissé place à la douleur. Sentiment de trahison.



« Celui qui a dit que les hommes et les femmes ressentaient les choses de manière différente,
n'a définitivement jamais été dans un corps de femme..
. »

*
*
*
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Ven 2 Nov - 12:17

Oh ! Visiblement, mon souhait va être exaucé. Enfin je l'espère, vu les vertiges qui me prennent... Il ne manquerait plus que je fasse s'évanouir le duc de Sombreciel. L'image serait sans doute cocasse mais il doit déjà être suffisamment pénible de perdre connaissance, je n'ai pas vraiment envie d'en faire l'expérience dans le corps d'un autre – surtout celui là !

Peu à peu, cet étrange malaise que je ressens s'atténue et effectivement, je ne suis plus le duc de Sombreciel. Tant mieux. C'était vraiment trop le fouillis pour moi. Remarque, ce nouveau corps n'est pas beaucoup plus calme bien que moins divisé. Une femme cette fois. Que je n'ai aucun mal à reconnaître – un coup d'oeil sur ses vêtements me suffit amplement. C'est moi qui les lui ai passé ce matin et en ai arrangé les jupes. Et je dois avouer qu'ils me plaisent beaucoup ses jupons ! Cette tenue n'est sûrement pas des plus pratiques – et je ne comprends pas comment fait Mélusine pour agir avec autant de tissus encombrants – mais c'est fort seyant ! Par contre, il y a des habitudes vestimentaires auxquelles j'aurais du mal à m'habituer je crois. Encore que... Ce n'est pas si désagréable ce petit courant d'air frais... Enfin bref, passons ! Pas que les jupes de Mélusine m'ennuient - oh d'ailleurs, il semblerait que j'approche de la réponse à ma précédente remarque. Pas celle concernant ce qui se passe ici, je ne crois pas que quelqu'un soit capable de m'expliquer cet étrange phénomène. Par contre, concernant ceux qui sont passés sous ses jupons... Disons juste que le nombre m'a l'air... considérable !

Et à vrai dire, ça ne m'a l'air d'être la préoccupation principale de ma noble maitresse. Non pas que cela m'étonne. Entre nos petites entreprises nocturnes et nos projets, il y a de quoi être fatiguée ! Sans compter les rumeurs douteuses qui courent au sujet d'une femme emprisonnée dans les cachots et qui lui ressemblerait étrangement. Comment voulez-vous qu'elle soit sereine quand on la regarde partout avec suspicion ? Elle y pense d'ailleurs à cette femme. Mais ce qui me parvient ne ressemble pas à de l'agacement. Non... c'est plutôt... de l'inquiétude. Comme si le sort de cette prisonnière lui importait. Oui, c'est ça, elle est inquiète. Pour une personne qu'elle aime, avec qui elle a tout partagé. Sa... soeur ? Oh, oh, doucement ! Je ne veux pas voir tout son passé, ça ne me concerne pas du tout ! Mais à vrai dire, je ne peux pas faire grand chose contre ces souvenirs qui flottent partout ici. Je la vois, enfant insouciante, aux côtés de deux petits garçons dont l'un me rappelle curieusement quelqu'un et d'une autre petite fille qui lui ressemble énormément. Sa... soeur ? La ressemblance est troublante. Elle me rappelle le cas de deux insupportables gamins de Port-Bravoure qui ne cessaient de se moquer de moi. Des jumeaux... Mais Mélusine ne m'a jamais parlé d'une soeur jumelle. Encore moins emprisonnée pour meurtre ! Enfin d'un autre côté, ce n'est pas forcément quelque chose que l'on dit à tort et à travers.

Ah, ah non, pas tout de suite ! Pas de nouveau ces vertiges ! Je viens peine de comprendre, je veux savoir si j'ai raison ! Et trouver qui est ce marmot qui trainait non loin et que je n'arrive pas à reconnaitre ! Bon. Peine perdue, je me sens partir du corps de Mélusine pour arriver... dans un autre, apparemment masculin. Génial. Ce n'est pas que ça me déplait mais bon, je me satisfaits très bien de mon corps à moi ! J'aime bien être une femme même si je suis petite, rousse et maigrichonne. Et puis ce corps là est grand. Beaucoup, beaucoup trop grand ! Bon, certainement pas plus grand que la moyenne ni même que les deux précédents mais trop pour moi ! Et puis... OH ! Par toute l'infinité de la stupidité congénitale d'Answald ! C'est lui ! Ce corps lourdaud, peu maniable et trop grand : c'est le sien ! Par... Par... Rah j'en perds mes mots ! Que fait-il ici ce fieffé imbécile ? Et pourquoi semble-t-il beaucoup lus vieux d'un coup ? Il me semblait bien avoir vu un homme qui avait un vague air de ressemblance avec lui mais... Par tous les jupons de Mélusine, et par tous les hommes qui savent qu'elle ne porte rien dessous : ÇA NE VA PAS DU TOUT !

Non, je ne veux pas être là, je ne veux pas être lui ! Surtout pas ! Qu'est ce que c'est que cette plaisanterie de auvais goût ? Quand je dis que la magie n'est pas une bonne chose ! Une seconde... Pourquoi est-ce qu'il réagit quand je pense à la magie ? Non. Non, non, non, non, non, je ne veux pas le savoir. Je ne veux rien savoir de lui. Je vais me fermer pour ne rien entendre, rien sentir et je vais ressortir de ce corps illico ! Oui, je vais fermer mon esprit, parfaitement ! Et pas plus tard que maintenant ! Mais cette étrange bourdonnement qui pulse là... Enfin je ne sais même pas si bourdonnement est le terme approprié. Je... vibre de l'intérieur. Enfin non,
il vibre.

Maudite curiosité... J'avais dit que je ne voulais rien savoir ! Et maintenant... Maintenant je me demande ce que c'est que cette vibration. C'est... surprenant. Intense aussi. Mais qu'est-ce que c'est ? Un mot me vient à l'esprit. Mais non. C'est ridicule. Totalement ridicule ! Non, non, non, ça n'a rien à voir ! Ce n'est tout simplement PAS possible. En fait, l'idée est même très drôle tellement elle est ridicule. Je refuse d'associer le mot qui me vient à l'esprit avec... lui ! Non mais sincèrement, avouez que c'est impensable qu'une personne aussi... détestable et inapte soit... Mage ?
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Ven 2 Nov - 22:27

Ohlà. Bon, quoi encore, cette fois ? Le vertige revient, et s'en retourne brusquement – pour la troisième fois, tu ouvres les yeux d'un corps qui ne t'appartient pas.

Et quel corps. Hmmmm. Sans même le regarder dans les miroirs qui parsèment les murs, tu le sens frémir. Nerveux. Puissant. Bien bâti. Tu peux sentir les muscles sous ta peau, vibrer d'une énergie toute masculine qui t'étourdit un peu – un regard en coin t'apprend que tu es maintenant le très charismatique dauphin d'Erebor, Anthim Badr, pour lequel bien des femmes papillonnent des cils dans les couloirs du palais. Et dans la tête d'Anthim, c'est... étrange. Plein de murmures, de secrets. Qu'est-ce donc là que tous ces mystères et ces passages dérobés ? Tu laisses l'écheveau des impressions se dévider, lentement, tentant d'associer des mots aux bribes parcellaires d'images qui s'engouffrent dans ton esprit étonné. Des soupirs, des chuchotis – des conversations surprises, mémorisées, restituées. Un espion ? Mille jupons froufroutants, l'héritier d'Erebor serait-il agent de la très secrète Guilde des Espions ? Voilà qui est intéressant, et il faudra nécessairement que tu t'en entretiennes avec lui, car Espions et Voleurs sauraient s'entendre, tu en es convaincue.

Tu en es là de tes réflexions lorsqu'une chevelure de femme plus loin dans la salle attire ton attention. Une chevelure sur laquelle, visiblement, le corps que tu occupes a déjà plusieurs fois posé les yeux, tant la vague de chaleur qui t'envahit à cette vue semble familière. Impossible de résister à la pulsion impérieuse qui te pousse en avant – de tes grands pas rapides, tu te retrouves près d'Aliénor de Bohémont qui s'accroche aux épaules d'une femme brune, enceinte et visiblement perturbée. Aliénor – mille pensées évanescentes se bousculent et tourbillonnent alors que tu perds pied, submergée par les émotions de ce corps qui ne t'appartient pas. L'angoisse d'Anthim, sa quête d'une épouse convenable, l'observation attentive des dames de la Cour, et les dernières élues potentielles – tout cela se cristallise autour de la personne d'Aliénor, noble et droite, que tu vois maintenant très bien coiffer la couronne d'Erebor à tes côtés. Pas par amour – pas encore, non, mais la dame est fort belle, de haute naissance et de manières raffinées, et tu es convaincu, toi Anthim, qu'elle ferait une bonne souveraine pour ton duché.

La tête te tourne.

As-tu vraiment saisi la dame par la main, là, devant toute l'assemblée, sans même savoir si elle se trouve bien dans son corps ? As-tu vraiment prononcé ces paroles fatidiques dont l'écho semble s'attarder dans les airs, ces échos sanctionnés par le hochement de tête saccadé, machinal, de certains membres de l'assemblée qui esquissent l'antique geste des témoins attestant la validité d'une telle demande ? L'as-tu vraiment dit ? Apparemment oui.

« Aliénor, dame de Bohémont, en ce lieu et en cette heure, j'appelle sur vous les vœux de mes pairs. A vos pieds je dépose l'honneur de mon nom et la gloire de ma maison – puissiez-vous y entrer comme épouse et porter à mes côtés fièrement le fardeau de notre lignée. »

… Par tes jupons enrubannés et par la légion de celles et ceux qui s'y sont succédés, tu viens de demander très officiellement la main d'Aliénor de Bohémont pour Anthim d'Erebor.

Pour l'amour du ciel, il te faut un remontant.

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Ven 2 Nov - 23:16

Le temps ralentit autour de vous. Dans les yeux d'Ariadne, la peur toujours. La supplication.
Et dans les tiens, ceux de Svanhilde, cet amour passionné qui se mêle si bien, si douloureusement, à cette rage destructrice qui vous unit.
Une troisième présence entre subitement dans votre espace, dans cette longue inspiration qui s'éternise. Aliénor. Non, pas Aliénor. Aliénor doté d'yeux de colère et de froid, et pourtant toujours de ce port de tête haut, royal. Tu ne sais qui est dans ce corps, mais elle donne une splendeur nouvelle à la jeune femme pour laquelle ton coeur bat de façon bien inconstante. Sa menace fait naître un sourire de madone sur les lèvres de ce corps que tu occupes, avec à chaque seconde plus de plénitude et d'entièreté. « Jamais je n'oserai, madame. » Ta réponse est rêveuse et tu vas pour ajouter quelque chose quand une énième personne s'impose. Cette fois bien moins agréable d'oeil et de compagnie, puisqu'on parle ici d'Anthim d'Erebor.

Ton visage prend une moue agacée et par réflexe, tu vas pour le chasser avec mépris quand celui-ci prend la main d'Aliénor et que sous tes yeux et tes oreilles horrifiés, il lui demande sa main.

« NON ! » Le cri a passé ta bouche avec fureur, frayeur, et si tu n'étais pas dans le corps de Svanhilde, si tu ne devais pas la protéger, protéger ce qui vit avec tant de force à l'intérieur de toi, et si tu n'avais pas un minimum de manières, nul doute que tu mettrais ta main au visage de ce duc héritier que tu méprises franchement. Tu ne veux pas. Pas Aliénor. Et tu n'as cure que tu sois le seul à connaître cette affection que tu éprouves pour la comtesse de Bohémont, que tu ne lui as jamais déclaré quelconque flamme : Anthim n'a pas le droit. C'est à ton regard qu'elle appartient, à tes rêves. Tu aimerais lui dire qu'elle sera malheureuse en Erebor, au milieu de ces terres infertiles et sèches, que de la plus haute tour de ton palais, elle pourra voir et respirer la mer, que la rage et le dégoût que tu éprouves à son égard sont supplantés par la tendresse, la curiosité, le désir.
Mais ce n'est pas Aliénor. Et tu ne sais pas non plus si cet être misérable est véritablement Anthim.
Tu poses précipitamment tes mains sur tes lèvres et tes yeux courent jusqu'à ceux de la dame de Bohémont. Non, hurlent-ils, pas lui, crient-ils. Ta respiration est redevenue précipitée, anarchique, et tu secoues légèrement la tête, sans t'en rendre compte.

Non non, qui que tu sois. N'acceptes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 3 Nov - 0:24

Alors que tu tentes de fuir, attitude typique de toi dans le corps de ta promise, quelqu'un t'arrête. Tu retiens à peine ta main et elle tremble d'envie de repousser ce manant qui est venu t'arrêter dans ta course. Tu lui en ferais bien, de donner mauvaise réputation à des jeunes gens respectables. Tu vibres, tu vibres si fort, et la flamme de Lisbeth, cette magie qui l'emplit et que tu ne peux identifier, ta propre force de vivre, tout ça te fait frémir, exhaler une aura puissante de colère. Tu dégages ton bras avec force, retiens ton pied d'écraser ce pied inconnu, et tu ne reconnais même pas ces yeux que tu connais pourtant fort bien. Ta voix cingle, résonne, mais heureusement est cachée par le brouhaha chaotique qui a envahit la salle du trône : « Je n'ai pas d'ordre à recevoir. » L'homme est déjà parti, te laissant seul avec ta mauvaise humeur qui redescend à chaque respiration.

Cela fait si peu de temps que tu es dans le corps de Lisbeth, littéralement elle, et tu hais franchement cela.

Tes yeux pâles suivent les différents personnages de la Cour dans la salle et tu renonces finalement à fuir. Si elle désire le faire, elle le fera. Et si tu veux lui parler, tu lui parleras. Seulement, il faudra attendre que cette magie se dissipe, que tu regagnes ton enveloppe corporelle... et peut-être un semblant de calme, également, de stabilité. Tes bras se croisent sur ta poitrine, tu as subitement froid, et tu fermes les yeux. À ton esprit tu fais remonter tous tes souvenirs, tous vos souvenirs. Si tu as pu percevoir ces quelques traces dans les corps de celles que tu as occupé, peut-être Lisbeth verra-t-elle dans sa mémoire ces quelques bribes de toi ? Vos baisers, oui, mais cette nuit surtout où tu l'as rejointe pour être à ses côtés coûte que coûte. Et même si à tout cela se mêle ton désir constant de reprendre la mer, de quitter cette terre qui t'a donné naissance uniquement pour que tu la quittes, plus fort sont les battements désordonnés de ton coeur pour l'Outreventoise. Colère et rage, affection et tendresse, des sentiments forts auxquels tu ne sais pas quels mots apposer.
Que ceux de ton intensité.
Et les yeux fermés, tu peux presque penser que les bruits qui t'entourent sont les chants de la mer lorsque celle-ci hurle et tente de tuer, d'avaler, d'engloutir. Tu peux presque penser que tu es ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 3 Nov - 5:12


    « Jamais je n'oserai, madame. »


Tu n’apprécies guère cette réponse lancée de façon si désinvolte, ton esprit tout entier rugit de se trouver dans ce corps encombré de tant d’objets inutiles. Il te manque une partie de toi à cet instant précis, tu sens le vide laissé par les ténèbres et peut-être qu’à cet instant tu réalises que tu n’es rien sans eux. Tu n’as plus rien de celle que tu aurais pu être, et dans ce corps qui n’est pas le tiens c’est le désarroi complet. Mais soudain, ta main semble happée par une force étrangère, et quand tu te retournes c’est le duc héritier du duché d’Erebor qui se tient devant. Ce duc que tu as toujours admiré, même en devenant membre de la Main de la Nuit, ce duc qui te rappelle d’où tu viens, qui tu as été. Il se tient droit, l’élégance personnifié, tu ne sais d’où viennent ces étranges sensations, de toi ou de celle dont tu occupes le corps ? Le duc a toujours été l’objet de tes rêveries, plus jeune, se pourrait-il qu’il existe encore des restes enfouis de ces vieilles rêveries subsistant au fond de toi ?

    « Aliénor, dame de Bohémont, en ce lieu et en cette heure, j'appelle sur vous les vœux de mes pairs. A vos pieds je dépose l'honneur de mon nom et la gloire de ma maison – puissiez-vous y entrer comme épouse et porter à mes côtés fièrement le fardeau de notre lignée. »


Durant quelques secondes tu restes là, sans rien dire, sans même pouvoir respirer. Tu n’entends même pas le hurlement du duc de Sombreflamme qui s’oppose à cette union. Est-ce réellement le duc d’Erebor qui se tient devant toi ? Après tout, au même titre que les autres il a probablement été changé de corps. Mais cependant, il y a quelque chose dans cette demande qui te pousse à prendre une décision. Tu ignores de quoi il s’agit, peut-être l’envie que tu as toi, Jodhaa Andhaar de finalement pouvoir fonder une famille un jour, aussi cruelle sois-tu ? Peut-être est-ce l’envie profonde d’Aliénor de Bohémont –ainsi est-ce le nom de ton hôte, de trouver un mari afin de s’éloigner d’Augustus qu’elle n’aime finalement pas tant que ça ? Tu sens peut-être la chance avec ce mariage de la rallier à la cause des rebelles si tant est qu’elle s’éloigne du tyran. C’est un mélange d’émotions toutes plus troubles les unes que les autres qui se marient dans ta tête, dans votre tête. La décision que tu es sur le point de rendre bouleversera à jamais le cours de la vie de cette femme.

    « Duc d’Erebor, en ce lieu et en cette heure, j’accepte de devenir votre épouse. »


Tu as tourné ta phrase de la façon la plus courte possible afin de ne pas trahir la personne se cachant au fond de la dame d’Aliénor. Tu te doutes que cette phrase est loin d’être satisfaite pour une personne de la noblesse telle que ton hôte mais peu importe, à présent leur destin est uni. Lentement, tu t’inclines face au duc d’Erebor avant de t’approcher lentement de lui exauçant l’un de tes vœux les plus chers Jodhaa, approcher enfin celui qui représente ton duché. Tes yeux ne se sont pas posés une seule fois sur le duc de Sombreflamme, il semble même que le corps d’Aliénor de Bohémont s’y refuse, comme terrorisé par la réaction que pourrait avoir le duc.

Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 99

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 3 Nov - 15:26

Allez Sibeliane, livre moi tes secrets.

Je les sens flotter à la lisière de mon esprit, feuilles portées par le vent. Je les sens, là, tout prêts à être découverts… Pourtant je ne parviens pas à mettre la main dessus malgré mes efforts. Quoi que je fasse, quoi que je pense, ces bribes de souvenirs restent inlassablement hors de ma portée. Je ne parviens qu’à attraper quelques fugaces sensations… Avant qu’elles ne s’échappent à nouveau.
Puis je finis par devoir partir moi aussi.

Je m’envole… Lâchant prise avec une pointe de dépit. Puis j’investis encore un autre corps. Encore pas le miens. Encore une femme… Mais cette fois ci, je la connais… Mieux que quiconque.

Perle.
C’est toi que je suis venu chercher… Pourtant, en cet instant, je me rends compte combien tu me fuies. Combien tu me hais.
Flèche transperçant mon cœur.

Des bribes de souvenirs, des bribes de joies. Brisés. Brisés par mon départ soudain. Brisé par mon abandon. Incompréhension. Peine. Rage. Rancœur. Puis tu es partie. Partie chercher ton père, qui ne t’as jamais importé autant qu’il comptait pour ta mère… Tu es venue à la cour. Récemment, je t’ai vu y voler la couronne de l’empereur. Quelqu’un d’autre t’as vu le faire. Aujourd’hui, tu t’engages de plein grés dans la guilde que nous aurions dû rejoindre ensemble, main dans la main, tandis que je reste prisonnier à Dragonvale, me liant chaque jour un peu plus à la guilde des Mages, qui choisit ses membres bien plus qu’ils ne la choisissent. Je voudrais pouvoir te dire ces mots que je meurs d’envie de prononcer depuis bien trop longtemps. Te dire que je ne voulais pas. Te dire que je n’ai pas eu le choix. Mais encore une fois, je dois attendre… Maudite magie… Comme j’aimerais être suffisamment puissant pour pouvoir l’inverser… Je suis certain que n’importe lequel des grands dragons le pourraient… Ils sont si puissants, si majestueux…

Un peu dépité, je laisse vagabonder mes pensées et celles de Perle tandis que je me rapproche de mon corps véritable en traversant la foule en furie, me disant qu’au moins, si je réintègre mon corps juste après et elle aussi, je pourrais peut-être enfin lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Sam 3 Nov - 16:59

Tu la détestes.

Oh oui, tu la détestes cette blonde demoiselle qui n'a pourtant d'autres torts que de te rappeler par sa joie de vivre l'ampleur de la perte qui est tienne.Tu ne supportes pas cet éternel sourire qu'elle a plaqué sur les lèvres. Tu abhorres la candeur de son visage ingénu qui n'a jamais connu nulle perte ni douleur. Tu exècres ses manières qui te semblent fades et affectées tandis qu'elle cherche époux - tout comme toi. Et d'ailleurs, à la simple pensée qu'elle puisse trouver meilleur parti que toi, cette fille de petite noblesse, cette arriviste, tu trembles d'indignation. Ce serait là le comble de l'humiliation à tes yeux. Si tu savais Aliénor, ce qui t'attends. Ô si tu savais, sans doute ne formulerais-tu pas de telles pensées.
Mais il y a tant d'innocence et de douceur dans ce corps. Tant de compassion et générosité envers autrui. Tant de bonheur et d'espoir surtout. Ces derniers sentiments surtout blessent douloureusement ton coeur d'enfant égoïste. Et c'est bien une larme qui t'échappe alors que tournent dans ton esprit les échos de jours heureux, mêlant des bribes de ta mémoire au passé de celle dont tu occupes actuellement le corps. Tu pleures oui et quand enfin revient cette confusion qui a accompagné les précédents manifestations de la magie, tu l'accueilles presque à bras ouverts, fort désireuse de quitter enfin ce corps qui ravive tes douleurs à peine cicatrisées. Et aussitôt, c'est tout une autre gamme d'émotions qui t'envahit - cette fois bien plus semblables aux tiennes.

Solitude.
Mal-être, désir d'être ailleurs, colère sourde envers ceux qui t'entourent.
Solitude, encore. Toujours. Incroyablement présente. Bien plus profonde et ancrée que la tienne. Cette femme est seule. Désespérément et éternellement seule. Nulle famille sur qui compter, nuls amies pour s'épancher. La détresse qui émane de ce nouveau corps t'émeut - de même que la souffrance de la petite servante de tout à l'heure. Et tu songes, soudain, qu'il t'es bien doux de pouvoir compter sur Solveig - quand bien même ne peux-tu plus correspondre avec elle aisément depuis son départ pour Sombreciel. Et puis il y a ton frère qui, malgré sa défection, continue de t'aimer, à distance. Non tu n'es pas seule. Pas vraiment du moins. Tandis qu'elle... elle n'a pas ta chance. Tu ressens profondément la détresse qui est sienne et tu en viens à t'interroger sur son identité. Qui est-elle ? Une vitre proche te renvoie le reflet d'une femme blonde aux yeux pâles. Une femme que tu connais pour l'avoir souvent croisé dans les vastes couloirs du palais impérial. Adelheid Nightingale, la bâtarde du Général des Armées Impériale. Sitôt cette pensée venue à ton esprit, tu la regrettes. Car tu sens, tu ressens profondément, violemment la haine qu'elle a de sa condition, de ceux qui lui ont donné le jour de si indigne manière, la condamnant au mépris alors même qu'elle venait au monde. Et soudain, tu t'en veux de n'avoir jamais tendu la main vers elle. Pourtant tu sais que tu ne feras rien de plus en sa faveur. Tu ne peux te permettre actuellement d'avoir un geste de bonté envers une femme de si petite naissance. Du moins tant que ta situation demeurera aussi précaire. D'autant que jamais tu ne prendrais le risque de déplaire à un éventuel futur époux par des amitiés mal placées. Tu exhales un soupir de regret et tes yeux se tournent d'eux-mêmes vers le duc de Sombreciel. Au moins peux-tu ici l'observer sans crainte qu'il ne remarque tes regards mal dissimulés.

Pourtant, tes yeux se voient rapidement détourné de l'objet de leur adoration quand des mots improbables te parviennent aux oreilles. Et plus improbable est la voix qui les prononce sur un ton des plus solennels. Dire que tu es surprise serait un euphémisme. C'est une véritable stupeur qui te saisit et te fige sur place. Jamais, dans tes rêves les plus fous, tu n'as imaginé qu'un duc héritier puisse demander ta main. Tu espérais bien le cadet d'un comte ou un marquis mais un
duc ? Mais surtout, surtout, jamais tu n'aurais pensé assister un jour à ta propre demande en mariage, simple spectatrice. Et c'est toujours bouche-bée et impuissante que tu t'entends accepter.

- NON !

Le cri a fusé, instinctif, faisant écho à celui d'une femme écho qui semble prendre tout cela fort à coeur. Pourtant, en toutes autres circonstances tu aurais évidemment agréée une si honorable demande. Il fait long temps que tu as renoncé à l'idée de vivre un jour cet amour qui emplissait les pages de tes romans d'adolescente. Alors bien sur que tu aurais accepté, pour la sauvegarde de tes terres et le rétablissement de ton nom. Mais... pas ainsi. Pas alors que tu n'es nullement maîtresse de ton avenir et qu'un autre vient de répondre à ta place, scellant ton destin.

Tu voudrais bondir, tu voudrais hurler, tu voudrais agir. Mais tu ne fais rien. Que pourrais-tu bien faire, sous les traits d'une femme que nul ne considère en ces lieux ? Impuissance. Encore. Toujours. Elle pulse en toi, plus fort encore qu'à l'accoutumée, amplifiée par celle du corps qui t'abrite. Tout cela n'est qu'un affreux cauchemar. Tu ne peux croire à la scène qui vient de se dérouler sous tes yeux. Et pourtant. Tu viens très officiellement d'accepter d'épouser le duc héritier d'Erebor - et ce à ton corps défendant. Ou plutôt à ton esprit défendant. Ton esprit, ton corps... Soudain te vient l'idée que, peut-être, lui non plus n'est pas lui même. Que cette demande a été formulée par un autre et qu'il ne désirera pas en tenir compte - mais qui donc oserait ainsi forcer la main d'un homme de sa condition ? Ô espoir insensé qui te prend d'imaginer que tout cela n'aura nulle valeur et que cette demande - que tu espères depuis si longtemps - sera faite dans les formes et à nulle autre que toi.

Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 4 Nov - 3:52

Que se passe-il ?

Je reprends mes esprits peu à peu, le cœur battant la chamade tandis que je sens les paupières fardées de Pénélope s'alourdir peu à peu avant de se fermer. Noir. A nouveau je ressens ce moment de flottement étrange. Hors du temps, semblable à cet instant incertain entre le sommeil et le réveil, lorsque l'esprit vagabonde encore entre les ténèbres et la lumière. Consciente sans l’être réellement. Hors de tout durant une poignée de secondes imperceptibles, à peine le temps d’un battement de cils. Alors que j’ouvre enfin les yeux je ne peux ressentir un cri de surprise en m’apercevant que je ne me trouve plus au même endroit, mais ma voix n’est pas celle de Pénélope, non. Une voix grave, chaude. Un ton masculin orné de l’accent fort du duché de l’Honneur, la fierté de la lignée d’Outrevent résonant dans la voix de son héritier déchu, une voix que je reconnaitrais entre mille. Liam. Ainsi c’est dans le corps de Liam que mon esprit à cette fois décidé de vagabonder ? A nouveau, je ressens ce flot de souvenirs ardents, la soif de liberté que j’ai toujours connue dans le cœur de mon ami d’enfance. Bribes de souvenirs qui remontent. Enserrant mon esprit dans un torrent insatiable. Torrent me trainant au soir de mon institution à la couronne d'Arven, lorsque le duc d'Outrevent avait présenté au Monde son épouse ainsi que le nouveau comte des Marches d'Argent alors que le goût amer de la trahison se fait ressentir. D’autres sentiments entrmêlés. Rage. Colère. Haine. Des bribes d'émotions tourbillonnent en moi au fur et à mesure que les souvenirs de Liam me prennent. Je ressens ce désir ardent de mort. Une flamme brulante, non. Ardente en ce cœur que je ne connaissais pas ainsi. Un instant fugace j’aperçois l’image de la duchesse de Nightingale comme en parfait écho avec ces émotions violentes. Deux âmes rebelles bien différentes. Mais si différentes au fond ? Je dois dire que ce flot de sentiments me permet d’en douter. C’est sur cette interrogation que je sens mes yeux se fermer encore une fois.

Noir.

A nouveau ce moment de flottement. Hors du temps. Hors de l’espace. Hors de tout. Un instant entre rêve et réalité. Imperceptible. Puis à nouveau j’ouvre les yeux avec les sensations que rien ne s’est passé, comme si j’avais simplement cligné des paupières. Et pourtant, ce n’est pas le corps de Liam que s’éveille mon esprit, ni même celui de Pénélope et encore moins le mien. Mon regards parcours la pièce, les visages perdus et les toilettes clinquantes à la recherche d’un quelque que indice qui m’aiderait à connaitre l’identité de mon hôte. Soudain, mon regard se pose sur un miroir où se reflète le reflet de la Lady de Sévérac. Marquise de Sinsarelle. Mélusine. Aussitôt, son reflet me rappelle à la nuit du Bal d’Hiver, où la confrérie Noire avait entaché de ses lames la neige d’écarlate. Elle était là, me protégeant de cette meurtrière qu’elle semblait pourtant connaitre. Depuis je dois dire que je ne savais quoi penser d’elle. Oui, elle m’avait sauvé, mais à quel prix ? Un flot d’émotions exacerbées me prend alors, comme à l’instant avec Liam. Souvenirs entremêlés. Sentiments dévoilés ; comme un livre ouvert sur l’âme de la jeune femme. En ce torrent endiablé je ressens un sentiment familier. L’utopie d’une vie, brulante comme un espoir. Celui d’une Arven libérée de ses chaines de sang et de mort. Rebelle. La même utopie nous unit, qui l’aurait cru ? Une autre image s’impose alors à mon esprit. Une silhouette parmi les ombres, invisible. Puis soudainement une main qui s’échappe avant de se refermer sur une bourse attachée à une ceinture. Le temps d’une expiration et la main disparait. Voleuse. Je ne pu retenir un léger cri de surprise. Ainsi, la jeune marquise fait partie des enfants des rues et de la nuit ? Jamais je ne l’aurai cru. Pourtant à peine le temps de me poser la moindre interrogation qu’une nouvelle image s’impose à moi en ce torrent endiablé et incontrôlable. Torrent d’émotions, de sentiments, de souvenirs. Une fenêtre sur sa vie que je ne peux refermer. Cette fois c’est l’image de la jeune servante de Mélusine que je vois, non, que Mélusine à vu. Sa main jaillit, se saisissant d’un éclat clinquant d’un bijou plus brillant que les autres. La couronne. Sans que je ne puisse agir, la mémoire de Mélusine me montre la petite servante se saisir de la couronne Impériale. Comme une pièce de théâtre ou je ne suis que spectatrice, à ceci prêt que ce n’était pas les facéties des acteurs que je voyais. Mais un vol. Celui de la couronne de mon époux. Comment réagir ? C’est sur cette question qu’à nouveau mes yeux se ferment.

Par les Jardins de Lagrance, quand tout cela cessera-il ?



Citation :

MOUHAHA il m'en aura fait baver ce tour, en passant, je tiens à remercier chaleureusement Firefox qui a gentiment bugué hier soir et qui m'a fait perdre mon rp presque fini. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Dim 4 Nov - 6:05

Le doute s’installe. Le sien ou le mien ? Je l’ignore. Lui, général des armées impériales, protecteur du royaume et symbole vivant de la lutte contre les rebelles. Haï par mes pairs et moi-même et pantin au service du tyran. Lame dont je ressens les doutes et les peurs. Lame que tuer n’anime plus comme avant. Lame dont les doutes éveillent les miens. Homme ? Je tente d’en savoir plus sur cet homme dont la dévotion sans failles ne semble être qu’une armure. De glace et de sang. De violence et d’obéissance. Ses doutes m’échappent tandis que mes jambes se mettent à trembler. Ma tête tourne et mes pensées s’envolent m’offrant une sensation que je ne connais que trop bien. Le noir m’envahi alors que je quitte ce corps.

Esprits en tous genres. Faites que je réintègre mon corps.

Des sensations me reviennent. Corps qui m’obéit de nouveau. Pourtant, je comprends immédiatement que ce n’est pas mon corps que je possède. Mais quelle est donc cette sombre mascarade ? Pourquoi cette danse entre esprits et corps ? Je me calme, observant ce corps que j’occupe désormais. Fin et léger, vêtu d’une superbe robe sertie de fils d’ors et de pierres précieuses. Des mains aux doigts fins, aux ongles longs et soignés, habillés de bagues d’ors et d’argent. C’est la longue chevelure blonde et ondulée qui confirme ma nouvelle identité, Pénélope de Flauvaire, la belle et délicate fleur de l’empereur.

A l’image d’une rose insolente et ambitieuse, la duchesse bafouée de Flauvaire a toujours su cacher ses pétales délicats derrière des épines acérées. A moins que ce ne soit le contraire.

Étrange symphonie de sentiments en l’âme de Pénélope. Tantôt haine, tantôt désir. Tantôt jalousie, tantôt ambition. Je ferme les yeux, tentant de contrôler ce flot contradictoire de sentiments qui s’affrontent en elle. Audace et courage, ceux d’une jeune déshéritée qui a osé réclamer son dû à l’empereur lui-même. La frustration de celle fleur caressée mais guère aimée, d’où naitra haine, ambition et désir. Dont les épines s’affutent en observant sa rivale de toujours, la belle favorite Gaetane de Salvemont. Haine, jalousie et désir, tels sont ses sentiment alors que son regard se porte sur la désormais dame Saldenow. Une haine qui anime le cœur de Pénélope, mais qui le détruit. Désir et Haine. Destruction et souffrance.

Qui viennent se ficher en mon âme. Comment un être humain peut-il ressentir tant de haine ? Comment une femme peut laisser cette haine détruire ce qu’il reste d’un cœur brisé par la trahison et la solitude.

Comment ?

Autour de moi, tous s’accélère, Liam, Lisbeth et Louis semble engagés dans une curieuse danse de sentiments, de révélations et de promesses. Mais Louis est-il bien le marin de Brunante ? Et la belle Lisbeth est elle bien l’héritière d’Outrevent en ce moment ? Mon regard se porte sur le fier duc d’Erebor. Mon cœur s’enflamme en un désir ardent. Lui, le charismatique héritier, plus qu’un homme, un passeport vers les hautes sphères de Lorgol après la guerre des roses perdue. Comme un moyen d’échapper à la frustration de sa condition, comme une lumière dans une nuit sombre. Le Dauphin tant désiré pourtant semble bien indifférent face à la Fleur sauvage d’Augustus.

J’assiste impuissante à la demande en mariage de puissant héritier d’Erebor, acceptée par Alienor de Bohémont.

Est-ce vraiment Anthim d’Erebor derrière le corps puissant du Dauphin ? Aliénor se cache-telle derrière cette demande acceptée ? Je l’ignore, une chose est sûre, quelles qu’elles soient, les âmes occupant ces corps peuvent craindre la haine de la Fleur épineuse de Flauvaire.
Revenir en haut Aller en bas
 Je dirige tout.

avatar
Messages : 650

Registre
Âge du personnage: Âge de votre personnage
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Lun 5 Nov - 5:11


Un heureux événement


Topic Général 1 - Mariage de Chart et Gaëtane


TOUR 5
retour à la normale


- QUE DONC SE PASSE-T-IL ICI ?

La voix a tonné, inaudible pourtant aux oreilles humaines, précédant l'apparition du Destin. Une scène étrange se joue, que nul ne peut percevoir alors qu'il toise, de son regard sévère, la Fatalité qui ne sait que répondre. Comment lui avouer, à lui qui est la plus puissante des forces régissant Arven, qu'elle est incapable de contrôler ses pouvoirs et moins encore d'annuler un sortilège qu'elle a elle-même lancé ? Qu'elle ne comprend pas comment elle a provoqué pareil chaos ?

Lentement, le Destin étend son bras sur l'assemblée. Un léger frémissement passe dans l'air tandis que tous réintègrent leurs corps en à peine un battement de cils. Et d'un second geste, il achève de déposséder la Fatalité de ses pouvoirs. Nulle force supérieure matérialisée en Arven ne peut user de ses possibilités de la sorte. Leur enveloppe n'a pas la puissance suffisante pour fournir la magie nécessaire. Permettre à la Fatalité d'en user encore ne mènerait qu'à de nouveaux dérèglements. C'est une jeune femme aux cheveux bouclés qui apparaît au milieu des courtisans hébétés, prenant la fuite avant qu'on ne la remarque et ne la questionne.

Bien qu'un peu sonnée elle aussi, l'impératrice Cyselle a de nouveau en main le ruban de soie tombé sur le sol et c'est d'une voix des plus neutre - bien qu'un peu ébranlée - qu'elle achève d'unir Gaëtane de Savemont et Chart Saldenow qui devient, de ce fait, duc héritier de Cibella et prend le nom de son épouse.

________________________________

Vous revoilà enfin dans vos propres corps - agréable sensation, non ? D'autant plus que vous n'avez pas du tout l'impression de l'avoir quitté un jour - et encore moins que quelqu'un d'autre a utilisé votre corps pendant ce temps. Et ne seraient-ce les souvenirs que vous avez de ce qui vient de se passer et l'incompréhension collective, vous pourriez bien croire que vous avez rêvé tout cela.

Ce dernier tour de l'intrigue durera jusqu'à vendredi soir, 22h (France). Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez pour conclure et vous exprimer sur ce qui vient d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mar 6 Nov - 15:07

Cette haine la consume. Me consomme, comme un feu ardent qui vient peu à peu gommer toute trace d'humanité en elle. Haine mêlée de désespoir, qui vibre en elle comme une intolérable cacophonie, à laquelle on ne peut échapper. Que reste-il hormis cette haine brulante ? Reste-il des sentiments derrière ces flammes ardentes qui la détruisent de l’intérieur. La belle et ambitieuse Pénélope de Flauvaire n’est elle donc qu’un morceau de haine pure ? J’ai mal. Mal de toute cette haine, de ce feu silencieux qui me consume de l’intérieur. Qui la consume. J’ai mal. Détruite. Brisée. Oubliée la petite fille des souvenirs de Pénélope, joyeuse et ambitieuse. Oiseau aux ailes brisées dont il ne reste que des serres redoutables. Femme aux rêves brisés dont il ne reste que la haine. A la fois bourreau et lumière. Seul sentiment un tant soit peu humain dans une enveloppe de souffrances. Sentiment qui rassure et détruit. Je n’ai guère le temps de réfléchir au paradoxe qui anime Pénélope de Flauvaire. De nouveau, les ténèbres m’envahissent. Je perds le contrôle. Puis pars. Encore.

Je bouge une main. Un bras. J’expire. J’inspire. Puis ouvre les yeux. Ce corps que je peine à m’approprier me semble étrangement familier. Ais-je réintégrer mon corps ? Il semblerait bien. Je ne peux retenir un soupir de soulagement tandis que non loin de moi, l’impératrice d’Arven termine d’unir les époux d’une voix tremblante. Très vite, les sensations me reviennent, si familières que c’est comme si jamais je n’avais quitté mon corps. Mais l’ai-je seulement quitté ? Soulagement et incompréhension se lisent sur tous les visages. Pourtant, tout en moi me crie que cela n’était qu’un rêve. Qu’une facétie de mon imagination. Pourtant, mon cœur s’emballe alors que mes yeux s’arrêtent sur Liam, dont le déguisement parfait le rendait méconnaissable. Pourtant je sais qu’il est là. Et c’est un sentiment étrange, comme une sorte de respect mêlé d’admiration qui m’envahit. Renforçant mon affection à son égard. Je garderai le secret Liam, je te le jure. Murmurais-je à mes pensées, sans vraiment savoir comment je le connaissais. Le souvenir d’un jeune garçon me fit frémir.

S’est-il vraiment passé quelque chose ? Tout semble me prouver que non. Et, tout est comme avant.

Presque comme avant.

Un instant, une seconde, je croise le regard de Pénélope. Sans être certaine de la connaître vraiment, je parviens à y capter une lueur étrange. Brûlante comme la haine qui consume son corps. Une haine exacerbée a fait écho à mes propres démons. Ma propre haine. Celle envers ces nobles arrogants qui vivent insouciants des vies qu’ils ont brisés. Insouciants de ceux qu’ils tuent chaque jour. Ceux qui ont brisé ma vie et contre qui j’ai juré de me battre. Haine qui chaque jour me fait avancer. Efface doutes et souffrances pour qu’il ne reste qu’une seule chose. Ma mission. Haine qui m’habite. Me détruit ? Je l’ignore encore. Une chose est sûre, la haine la consume, elle, chaque jour. Mais la fait avancer.

Qu’en est-il de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 7 Nov - 14:27

Tu ne parviens pas à détacher tes yeux de ce spectacle improbable qui t'a vu accepter officiellement - et devant témoins - de devenir l'épouse du duc héritier d'Erebor. Et pourtant force t'es de constater que c'est bel et bien ce qui vient de se passer. Mais malgré le cri qui a fusé de tes lèvres, tu ne sais que dire. Que faire. Tu te sens bien mal à l'aise dans ce corps étranger et tu n'oses pas réellement agir avec celui-ci. D'autres pourtant n'ont pas eu ces égards vis à vis du tien. Mais une sorte de pudeur te retiens. Et tandis que tu restes là, à tergiverser sans savoir que faire, tu bascules de nouveau. Et cette fois, il ne te faut qu'une poignée de secondes pour reconnaître le corps que tu as rejoins.

A dire vrai, tu n'as même pas besoin de le reconnaître. C'est comme si tu rentrais chez toi, brusquement. Les sensations et émotions qui fourmillent dans ton esprit sont sans nul doute les tiennes - sans parler de cette douleur violente qui te ravage le bas-ventre. Tu te sens toi, tout simplement. Et ne serait-ce les échos poignants de la haine que t'inspire Niamh d'Isle d'Or et la solitude infinie d'Aldheleid Nightingale, tu pourrais presque croire que tu as rêvé tout cela et que rien de tel n'est advenu. Abstraction faite également de ta station debout quand tu devrais être encore assise à ta place et le regard du duc héritier du Désert posé sur toi. Et là encore, tu ne sais comment réagir, et encore moins que dire pour lui signifier que si tu es flattée de sa demande, ce n'était pas réellement toi en ce corps qui a acquiescé à sa demande. Alors, pour ne pas avoir à exprimer sitôt les troubles qui t'embrument l'esprit, tu te contentes d'une élégante révérence avant de rejoindre ce siège que tu n'aurais jamais du quitter.

Mais si ta posture a repris cette imparable froideur dont tu es coutumière, tes pensées elles se sont faites vives et empressées, distillant dans ton esprit troublé les échos de ton amour pour Castiel de Sombreflamme et l'honneur immense, mêlé de stupeur ,de la demande d'Anthim d'Erebor.
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 7 Nov - 14:54

Je rouvre les yeux.

J'ai l'impression de me réveiller d'un mauvais rêve. Les souvenirs improbables, les sensations volées que je viens d'éprouver.. Tout cela se bouscule dans ma tête en un violent concert de protestations... Que vient-il de se passer ? Je l'ignore totalement... Je ne pourrais même l'imaginer, l'entrevoir... Ce que je viens de rêver s'est-il vraiment produit ? J'ai l'impression que tout est normal. Je suis moi, comme je l'ai toujours été. A l'aise dans ma tête, seul avec moi même...

Pourtant, je ne peux ignorer mes souvenirs. Je ne peux ignorer tout les gens qui regardent leur corps d'un air soulagés autour de moi. Je ne peux non plus ignorer la peur, alors que mon inconscient me met en garde : Les gens sont tous affolés, ou du moins vont l'être. Une puissante magie a été à l’œuvre en ces lieux, quoi qu'il se soit réellement passé. Je ne peux ignorer cette grandissante menace : Quand quelque chose se passe mal, les gardes sont les premiers à bloquer les sorties et chercher le coupable. Je ne cherches donc pas encore des réponses à mes trop nombreuses questions. Mon premier réflexe, du à de trop nombreuses années d'expérience, est de me diriger vers une sortie.

Les regards inquiets fusent, emplis de questions, de pourquoi, de comment ? Chacun crois avoir rêvé, des murmures s'élèvent, tandis que nombreux sont ceux qui questionnent leur voisin, leur ami, leur valet... Cela s'est-il vraiment passé ? La question est sur toutes les lèvres. Personne ne voudrait qu'on le prenne pour fou, ainsi la gêne s'installe confortablement en cette salle emplie d'incompréhensions. Pourtant, bien vite, les murmures accéléreront alors que les réponses tomberont comme des couperets. Oui. Ce que nous venons de vivre était bien réel. Et si nous en avons tous appris beaucoup sur les autres, il ne faut pas oublier tout ce qu'ils ont appris sur nous. Bientôt, de nouvelles questions succéderont aux premières. Bientôt, chacun voudra connaître les aventures de son voisin sans vouloir conter les siennes. Bientôt, tous voudront connaître ce qui a provoqué tout cela, le brouhaha reprendra possession de ces lieux qu'un instant de calme et d'incompréhension vient de réduire au silence. Bientôt, le vacarme reprendra et les pies de la cours dénonceront à qui veux bien l'entendre les cœurs qui n'ont pas leur ferveur envers le tyran, ou même les gens qu'elles ne portent simplement pas dans le leur. Les cris fuseront, les noms tomberont, trop noyés dans le bruit pour être entendus. Ce n'est qu'après l'intervention des gardes et le rétablissement du silence que la chasse commencera. A ce moment là, nous serons loin. A ce moment là, aucune âme rebelle estimant n'être plus en sûreté en ces murs ne les aura quitté. Nous ne serons heureusement pas les seuls, les nobles craintifs ou les serviteurs trop superstitieux auront d'ores et déjà couvert notre départ.

Quoi qu'il arrive, je ne sais encore si cet événement nous apportera plus de bien que de mal. Tout ce que je sais, c'est que j'aurais certainement préféré que les secrets que j'ai découvert en ces lieux restent cachés en leur demeure la plus naturelle, les pensées de leurs propriétaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 7 Nov - 15:10

Le silence. Enfin.
Ou si ce n'est pas le silence, du moins cela s'en approche-t-il. Non pas que les courtisans aient cessé de faire part de leur hébététude - bien au contraire. Mais en moi, la tourmente de sentiments qui ne sont pas les miens a cessé - enfin. Plus de douleur insoutenable ni de rêves d'évasion, plus d'inquiétude à l'encontre d'un enfant qui m'est étranger. Non... Seulement mes doutes et mes questions, tourbillonnants et incessants. Mais du moins me sont-ils agréablement familiers après tout cela, en dépit des souvenirs nouveaux qui sont venus s'y mêler. Car oui, je me souviens de ce que je viens de vivre, quand bien même semble rentrer maintenant dans l'ordre. Je ne m'en souviens que trop. Et il est nombre de choses que j'aurais préférer ignorer sur ceux dont j'ai été l'involontaire occupante. Mais il est trop tard maintenant. Et tandis que chacun s'efforce d'effacer de son visage toute trace de surprise - notamment la petite comtesse de Bohémont qui semble avoir du mal à assimiler ses soudains fiançailles - je tente moi-même de repousser cette multitude de pensées dans un recoin discret de mon esprit. L'heure n'est pas à m'interroger sur tout cela et moins encore à le ressasser. Ce soir, devant le feu - qu'importe que nous soyons en mai, seule la vision envoûtante des flammes saura apaiser mon âme tourmentée - je pourrais prendre le temps de réfléchir à tout cela et de tirer les conclusions qui s'imposent.

Ce soir oui. Et dès que je le pourrais, je quitterais ce palais que j'abhorre. Mais pas maintenant. Pour l'instant, il y a Cyselle, qui tente, en dépit de tout, d'achever d'unir les deux époux. Il y a Louis, là bas, que je n'ai pas l'intention de laisser m'approcher. Il y a Liam dont je connais désormais le déguisement et que j'espère voir fuir au plus vite. Il y a la Duchesse meurtrière, qui porte en elle tant de douleur et d'espoir et vers qui j'aimerais aller pour la soutenir sans toutefois oser. Il y a ces femmes et ces hommes qui, comme moi, comme nous, ne comprennent pas et ont peur, soudain, pour ces secrets qu'ils auraient voulu conserver. Mais il est trop tard désormais. Nul ne sait ce qui s'est passé pendant ces minutes où le temps a semblé ralentir pour nous plonger dans une valse infernale. Moi-même, je ne me souviens que de trois personnes. Mais n'étaient-elles vraiment que trois ? N'y en a-t-il pas eu d'autres ? Et combien se sont succédé en moi, pouvant de ce fait découvrir l'emplacement de notre tour, mon amour pour mon frère ou tout simplement mon allégeance aux rebelles - corps et âme. Sans parler de ces sentiments incompréhensibles qui m'envahissent à l'égard de ce maudit marin auquel on m'a promise et que je ne veux jamais, JAMAIS, voir révélés à quiconque.

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Mer 7 Nov - 16:28

Non, je me suis trompé. Ce n'est pas de la haine qu'elle éprouve envers Denise, elle... elle lui en veut, elle est en colère contre elle, jalouse et trahie. Mais pourquoi, que lui a t-elle donc fait ? Je la questionne, en vain. Elle se referme, essaye d'oublier, elle me cache quelque chose. Je ne vois rien, c'est flou. Je ne vais pas plus loin, je prends en compte le fait qu'elle ne veut dévoiler ses raisons, et tant qu'elle n'a aucune mauvaise intention, je ne ferais rien de plus. Son corps se relâche, apaisé par mon abandon. Elle revient petit à petit, cette chaleur, elle redevient tiède, et vient de nouveau se caler contre moi. Son corps réagit très bien à ma présence, c'est... drôle.
« Mais comment, dans une pareille situation, puis-je trouver quelque chose de drôle ? »
Drôle dans le sens... étrange. On dirait presque que son esprit est encore là, contrôlant ses réactions. La magie et le corps humain regorgent décidément de pleins de mystères ! D'ailleurs, le mien commence à me manquer... Quoique, il ne me tarde pas d'avoir ce lien autour de mon poignet. Soupir. Porter une robe, je l'avoue, est tout aussi étrange, mais à mon grand étonnement, j'ai réussi à marcher correctement avec. Mais ce n'est pas pour autant que je veux de nouveau atterrir dans les jupons plus volumineux d'une autre dame ! Je préviens à l'avance si la personne responsable de ce chaos m'écoute..
Ah, on dirait que l'on m'a entendu,
je ressens de nouveau ces vertiges qui me sont maintenant si familiers.
Pourvu qu'une mèche blonde apparaisse au-dessus de mes yeux...

Noir.
Sursaut. J'ai littéralement sursauté en découvrant mon bras tendu devant moi. Mon bras, ma main, mon corps ! Je n'ose bouger (de peur que l'on me retire de nouveau de mon corps, on ne sait jamais, soyons prudents..), j'observe lentement ma promise, ses yeux intrigués clignent autant que ceux de l'impératrice. La salle s'agite de contentement et retrouve peu à peu son calme.
« Est-ce que tout cela c'est vraiment passé ? N'ai-je pas rêvé ? N'avons-nous pas tous rêvé ? Mais par quel miracle aurions-nous réussi à imaginer quelque chose d'aussi réel sinon ? Si ce n'était pas réel, si ce n'était pas de la magie, on ne pourrait pas inventer tout cela...Non. C'est impossible. » Le trouble tourmente chaque personne présente à cet instant. Les chuchotements persistent, les gens se questionnent discrètement du regard, se soufflent des murmures à eux-même, tous cherchent des réponses. Moi, je ne sais plus quoi penser... Ce calme, que le soulagement m'avait apporté, soudain, s'envole et mon cœur s'emballe d'un seul coup, comme si j'avais reçu un coup de fouet. Cyselle d'Arven prononce, d'une voix tremblante, les derniers mots qui unissent nos destins. Le lien autour de mon poignet pèse si lourd, je le sens qui se frotte contre ma peau, j'ai pourtant l'horrible impression qu'il la cisaille avec plaisir. Je reste fixé sur nos deux mains posées l'une sur l'autre. Nous étions déjà unis par des fiançailles, par ce simple contact des doigts, puis par ce petit lien et maintenant officiellement, par les liens sacrés du mariage. Mon visage actuellement ne doit pas refléter le bonheur qu'il devrait ressentir à ce moment précis. Je ne sais pas, je n'arrive pas à changer d'expression. Je suis figé. « Mais enfin, bouge, fais quelque chose, réagis ! »

« Je vous présente officiellement, Chart et Gaetane de Salvemont,
duc et duchesse héritiers de Cibella !
»


Le nom fend le silence qui m'avait envahi. De Salvemont.. Chart de Salvemont.
Une partie de moi feint encore l'étonnement « Quoi ? Moi ? Vous parlez de moi ? Vous êtes sûr ? », une autre semble toujours sous le choc depuis l'annonce des fiançailles, et la dernière semble déjà résolue. La foule encore tourmentée, acclame les paroles de l'impératrice, et enchante la salle de leurs acclamations réjouies, qui me semblent tellement fausses, tellement contradictoires avec mon propre ressenti. Et je suis sûr que c'est pareil pour Gaetane... Les clappements répétitifs me réveillent enfin et me sortent de mon affliction. Je reprends le contrôle. J'inspire et expire, relève les yeux vers
« ma femme », et lui sourit, un sourire un peu contraint, mais qui se voulait rassurant, pour moi comme pour elle. Je lui prends la main avec sollicitude, elle avec pudeur, nous nous tournons ensemble vers les convives et les saluons d'une révérence. Dolph me félicite du regard. Hagen près de l'impératrice profite, sans le savoir, de ses derniers moments de liberté. Geneviève derrière Denise, regarde ailleurs, et tu ne sais pas Chart qu'elle fait tout pour oublier à quel mariage elle se trouve.
Et mon attention ne peut s'empêcher, comme à son habitude, de se diriger vers celle qui fait battre mon cœur. Elle essaye de ne pas me regarder. Elle a peur, m'évite, essaye de se perdre dans les ovations. Mon poing se serre et se desserre doucement. Dolph est derrière moi, je sais qu'il ne verra rien. Mon sourire contraint s'étire en un sourire réconfortant, dans mes yeux, déborde tout l'amour que j'ai pour elle. Regarde, mon affection déborde littéralement de mon cœur.
« Tu le vois, n'est-ce pas ? Tout cela est à toi. Ne l'oublie pas, ne t'inquiète pas... »

Une larme flotte au coin de ta bouche, une autre s'en est allée vers ta gorge. Mais cela, tu ne le sais pas. Tu n'as pas fait attention, tu étais trop perturbé pour cela. Tu ne sais pas que quelqu'un a pleuré avec tes yeux pendant ton absence. Personne ne voit cette unique larme encore accrochée à tes lèvres, elle est si claire, si transparente. Elle disparaît enfin lorsque ta bouche s'est changée en sourire. Elle s'est glissée à l'intérieur et un petit goût salé est venu titillé ta langue. Mais cela non plus, tu n'y as pas pris attention.

Denise me regarde, me contemple, capture mon visage dans son esprit.
Une larme flotte aussi au coin de sa bouche.
Mais cela, je ne le vois pas.


*
*
*
Revenir en haut Aller en bas
 Admin ♥ Pirate des tempêtes

avatar
Messages : 319
Je réside : sur l'Audacia
Mon occupation est : pirate sur l'Audacia
Mon allégeance va : à Philippe et Raphaël Jedidiah, à Allister Ralj et à Liam d'Outrevent

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Castiel de Sombreflamme & Octavius Sang-dArgent & Bérénice du Nénuphar-des-Lys
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Jeu 8 Nov - 20:55

La mer.

Les brouhahas s'estompent, tu vacilles, puis ils reviennent bien fort entre tes deux oreilles. Tu ne veux pas rouvrir les yeux, mais tu le fais. Tu es dans ton corps, cette fois, et dans tes têtes s'effacent doucement les souvenirs et sensations de ce que tu as vécu dans les enveloppes de Cyselle d'Arven, de ta tante et de Lisbeth. Lisbeth, que tu cherches évidemment des yeux. Elle a cela dit été plus rapide que toi et... et elle est partie, voilà. Attitude typique d'elle, comme on le disait plus tôt. Ton regard continue tout de même de balayer la foule des courtisans, sans succès, et la silhouette de ton frère qui revint à tes côtés ne te sort même pas de tes pensées. Il posa sa main sur ton épaule, tu sursautes légèrement. « Elle est encore partie. » Plus une affirmation qu'une question. Tu hoches la tête et soupires lourdement, puis masses tes tempes. Tu as peur de savoir qui a été dans ton corps – qui verrait ce que tu y caches. Ton amitié avec Liam pourrait te valoir ta tête, la piraterie de ta tante la sienne, et tes sentiments pour Lisbeth... enfin, sentiments, c'est vite. Enfin, ces sentiments, faute d'autre mot, ne te coûteront pas la vie, mais cela te gênerait de les reconnaître à quelqu'un.
Même à toi, tu ne veux rien reconnaître, et fi de ce que tu as dit plus tôt. Ou presque.
« Cette fois, je te préviens, tu ne pars pas sur les routes d'Arven sans avertir personne, courir après ton destin comme un cheval sauvage. » La voix sérieuse de Laurent te fait sourire légèrement. Non, tu ne quitteras pas Lorgol. Pas cette fois.

Quoique ça dépend d'où ta fiancée a disparue.
Quand tu sauras... tu aviseras peut-être.
En attendant, il faut la trouver.


Dernière édition par Louis de Brunante le Sam 23 Fév - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Jeu 8 Nov - 21:33

Elle accepte.

Tu hurles. À l'intérieur et à l'extérieur. Dans ton être, c'est un immense cri déchirant, et de la bouche attirante de Svanhilde, un râle d'animal blessé. Et même lorsque tu reviens dans ton propre corps, c'est encore cette douleur qui se tord en toi. Et le vide qui y est revenu, ô ce vide encore plus grand maintenant que la vie qui grandit dans le ventre de la Main de la Nuit t'est absente. Tes yeux noirs fixent Aliénor, la dévisagent comme pour voir jusqu'au fond de son coeur. Est-ce elle qui a réellement accepté ? Était-ce son réel désir ?

Le souffle te manque.
Le vide te pèse.

Tu poses ta main sur ta poitrine. Tu veux qu'Il soit là, qu'Il vienne te réchauffer de son coeur battant, de sa fourrure épaisse, qu'il se fasse ombre de la nuit pour mieux calmer les pleurs de ta Lumière, qu'il se fasse cet Autre qui voit une haine grandir encore plus pour le duc héritier d'Erebor. Et si ce n'était que de toi, que de ces sentiments nouveau et déchirants, tu prendrais la première épée d'un garde pour la ficher au milieu du coeur d'Anthim, comme une partie de toi l'a déjà fait dans le ventre d'un autre homme. Un autre homme attaché à une autre femme chère à ton coeur.

Svanhilde.

Ton coeur bat, ton souffle revient, et quand tu cherches Svanhilde du regard, logiquement près d'Aliénor, elle est au sol. Svanhilde. Il ne faut pas qu'elle soit découverte. Brusquement, tu quittes ta place et tu cours jusqu'à elle. Tu cours pour t'agenouiller à ses côtés, la soulever, mettre ta main sur son front pâle. Vivante, mais évanouie. Ta servante est encore là et tu relèves la tête pour lui parler d'une voix blanche. « Ariadne, va préparer la chambre pourpre de ma suite. Trouve Césaire et envoie-le m'aider à la transporter. » Tu ne veux pas regarder Aliénor. Tu ne dois pas. Sinon, tu sais que les larmes couleront sur tes joues, toi qui ne pleure jamais ou seulement sur la beauté de l'art et de l'esprit. Je t'attends. Je suis là. Je ne te laisserai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Ven 9 Nov - 12:28

Fini. Ça y est, c'est terminé. Le monde tourne à nouveau, et te voici de retour dans tes jupons. La tête te lance et tu te sens nauséeuse – ton estomac proteste comme s'il avait été conscient des esprits étrangers occupant ton corps au cours de la demi-heure écoulée. Tu ne t'es jamais évanouie, de toute ta vie, Mélisende étant bien plus coutumière des malaises que toi, mais l'idée de t'effondrer en remettant ton avenir entre les mains d'autrui te semble étrangement séduisante. Tu te sens aussi vaillante qu'un chaton nouveau-né, mais d'autres ont besoin de toi : Perle est là, toute pâle, vacillante, et sur son visage crispé on peut lire une terrible envie de fuir. Comme cette envie répond parfaitement à la tienne, tu l'attrapes d'une main avant de ramasser tes jupes de l'autre.

Une génuflexion rapide devant l'Impératrice, et voilà : vous vous esquivez toutes les deux en direction de tes appartements, parmi la foule des courtisans inquiets qui se pressent autour de leur reine en quête de réconfort qu'elle saurait leur prodiguer. Du coin de l’œil, tu aperçois Castiel s'esquiver : tout ton être te clame qu'il ne va pas bien non plus. Tu connais bien ton duc fantasque et rieur : dans une telle situation, il serait bien plus enclin au rire qu'aux larmes, et c'est leur spectre amer que tu devines derrière ses yeux d'encre. Tu déposes dans les bras de Perle ta mante qu'elle avait lâchée, lui intimant l'ordre de rentrer t'attendre dans tes appartements – et à toutes jambes, tu te lances à la poursuite de Castiel, au son étouffé de la trompette du héraut dans la salle de bal, loin, très loin là-bas au bout du couloir.

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Je dirige tout.

avatar
Messages : 650

Registre
Âge du personnage: Âge de votre personnage
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   Ven 9 Nov - 14:16


Un heureux événement


Topic Général 1 - Mariage de Chart et Gaëtane


CLÔTURE
tous nos vœux de bonheur


Et voilà, ils sont unis : Gaëtane et Chart de Salvemont sont les nouveaux dauphins de Cibella. Etrange mariage que celui-là, il faut bien le dire : les invités, après un salut sommaire, s'enfuient à toutes jambes vers la sécurité de leurs appartements ou de leur Tour en ville. Plusieurs femmes ont perdu connaissance dans l'assemblée : leurs proches les évacuent dans le chaos ambiant. Les choses ont commencé à se calmer toutefois et l'Impératrice se prépare à délivrer un discours de félicitations pour le jeune couple – la trompette claire du héraut qui sonne haut et fort s'en vient lui couper la parole.

L'homme qui entre est couvert de poussière et semble parvenu au-delà de l'épuisement. C'est d'une voix hachée qu'il prend la parole :

« Votre Majesté Impériale, votre noble époux l'Empereur ne consent pas à me recevoir mais les nouvelles dont je suis porteur ne souffrent aucun délai. Sa Grâce votre mère, la duchesse Cyclamyde, s'est déclarée indépendante par un courrier confidentiel au début de la semaine, et votre époux avait enjoint aux armées de Bellifère de marcher contre elle. Madame, le duc Taurus vient de trépasser des suites de sa maladie, et sa noble épouse refuse de mettre ses hommes au service de l'Empereur. Ce soir, Lagrance et Bellifère se sont alliés et proclament leur sécession conjointe de l'Empire. La reine de Lagrance et la reine de Bellifère viennent d'établir leur souveraineté absolue sur leurs territoires. Madame, je vous en prie, menez-moi à votre époux : il doit être informé. »

Tous mes vœux de bonheur au jeune couple : ce mariage commence décidément sous les meilleurs auspices...

________________________________

Et voilà, c'est fini ! Nous attendons avec impatience les réactions que vous nous communiquerez dans le topic de flood, n'hésitez pas à nous faire part de toutes vos remarques afin que nous vous proposions à l'avenir une intrigue encore plus top-moumoute (spéciale cassedédi à Ariadne qui a envahi ma tête avec cette superbe expression).

Rendez-vous section Intrigues - un concours spécial vous attend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue #4 - Topic Général 1 ¤ Mariage de Gaëtane et Chart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Topic Officiel] Je cherche une chanson, aidez-moi!
» Plus Belle La Vie : Le topic des fans !
» TOPIC PIERCING & TATOUAGES
» Le topic des images étonnantes
» [Shop] HOT TOPIC (USA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Palais de Chimène :: Ancienne salle du trône-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche