Partagez | 
 

 Something in the way you move...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Something in the way you move...   Lun 14 Jan - 10:06


Something in the way you move

Not really sure how to feel about it


  • Noms des participants: Ariadne Beauvent & Melsant de Séverac

  • Statut du sujet: Privé

  • Date: Août 802

  • Moment de la journée : Matin

  • Saison 1, chapitre 5.

Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Something in the way you move...   Lun 14 Jan - 10:29




    Réveillé par la lumière du jour, Melsant n'avait pas trainé au lit ce matin-là, disposé à faire un tour dans les rues de Lorgol avant de se diriger vers le lieu de ses entrainements. Peut-être au passage, récupèrerait-il une pomme sur l'étal de ce petit nain à l'air roublard, qu'il aimait à embêter ?
    A force de vivre dans cette ville, le Séverac s'était fait quelques connaissances appréciables, dont plusieurs commerçants, qui se débrouillaient pour faire tourner leur boutique malgré la répression qu'exerçait Augustus. Aux aurores, les allées s'animaient, le peuple d'Arven grouillait de joie et d'espoir, et Melsant s'y mêlait avec un plaisir non dissimulé.
    Ce fut donc sans fioritures qu'il sortit de la taverne où il logeait, vêtu seulement de sa tenue de combat, sans cuirasse, et d'une cape légère le protégeant de la fraicheur du matin, et de l'impudeur.

      - Attention où tu cours, bonhomme, gronda-t-il gentiment un gamin qui venait de foncer dans ses jambes, tête baissée. Mine de rien, Melsant récupéra dans ses petites mains la bourse qu'il lui avait subtilement dérobée - on ne l'avait pas si facilement, avec un ami voleur dans ses proches. Sois prudent.


    Il lui adressa un clin d'oeil moqueur, en lui jetant une pièce tandis qu'il s'enfuyait sans demander son reste, l'attrapant en plein vol - façon de parler. Certains, beaucoup même, réussissaient à subsister par ce genre de larçins, aussi.
    Le guerrier trouvait dans ses gestes désespérés une tristesse qui le touchait - même s'il ne voulait pas en être la victime.

    Alors qu'il s'approchait d'une devanture, un mouvement attira son regard, et il s'arrêta, paralysé par la surprise. Parmi les passants, il avait reconnu une silhouette, agile, fine.
    La jeune fille aux deux brutes. La fille à la robe tâchée de sang.
    Il la suivit des yeux, la perdit un instant dans la foule, bouscula un couple mécontent pour essayer de la suivre.
    Mu par un désir incontrôlable, il se précipita à sa poursuite, évitant les coups de coude rageurs des malotrus qu'il dérangeait dans sa course.

      - Hey ! Hey, toi ! Appelait-il, en vain, alors qu'elle s'avançait, elle, sans difficulté, glissant, légère, entre les habitants de Lorgol. J'te tiens !


    Il saisit enfin son poignet, la forçant à se retourner vers lui.
    Mais lorsque ses prunelles rencontrèrent les siennes, Melsant ne sut plus vraiment ce qui l'avait poussé à faire ce geste, totalement déplacé.


Dernière édition par Melsant de Séverac le Dim 27 Jan - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Something in the way you move...   Dim 27 Jan - 16:27

    Ce matin, tu quittes le Palais pour l'une des rares fois depuis ton arrivée. Tu es chargée d'allée faire quelques cours pour ton maître, celui-ci t'a confié une petite bourse et t'as bien indiqué ce qu'il souhaitait ; majoritairement, des produits venant de son duché natal. La confiance qu'il place en toi te surprend énormément, tu as droit de circuler comme tu le souhaites dans Lorgol et le palais impérial à la condition que Césaire sache où tu te trouves. Mais tu pourrais aussi bien décider de fuir, non ? Non. Non, jamais tu n'oserais, tu ne connais personne ici ou presque et tu sais très bien que Castiel saurai te retrouver où que tu décides d'aller.

    Mais c'est avec plaisir que tu déambules dans les rues de Lorgol, en ce jour de marché. L'odeur des épices t'attirent et tu essaies de reconnaître celles que tu connais ; les étalages couverts de marchandises divers, de tissus colorés, de nourriture. Les forains appellent le chaland, hurlant leur prix avec leur forte voix, présentant leurs produits comme les meilleurs de tout Lorgol, voire d'Arven. Un sourire éclaire ton fin visage, tant tu es heureuse de te retrouver ici. Loin, l'inquiétude, loin, l'angoisse. Tu profites de ce moment et tes joues se parent de légères couleurs roses. Tu regardes avec nostalgie un étalage qui expose des toiles et tu te perds dans celles qui représentes Ansemer. Ici des dunes, là l'océan, là-bas un oiseau marin. Le marchant se tient légèrement en retrait, et t'observe sans rien dire.

    Reprenant ta route, tu trouves enfin un marchand qui vend ce que Castiel cherche. Un mariage a été annoncé et ton maître souhaite se faire confectionner un nouvel habit à porter – d'ailleurs, peut-être entre temps changera-t-il d'avis et s'habillera d'une autre façon-, mais en attendant, tu es chargée de rapporter des échantillons de tissus. Cette requête aussi t'étonne, car tu sais qu'il pourrait tout aussi bien demander au marchand de venir exposer ce qu'il a à vendre directement au Palais, mais non. Peut-être pense-t-il que comme tu as été blanchisseuse et couturière, tu sauras faire un bon choix. Peut-être te teste-il ? Tu ne comprends pas très bien parfois où ce qu'il cherche...

    Tu indiques du doigts à l'homme qui vend les étoffes celles dont tu souhaites un échantillon parmi le panel qu'il te montre et tu le règles d'une pièce d'or avant de reprendre la route. Cette fois, c'est pour le plaisir à nouveau que tu déambules dans le marché. Tu regardes les curiosités que ce duché et que la Capitale cachent, ces objets que tu ne connais pas. La façon de parler des gens autour de toi te fascine aussi, vous parlez la même langue, mais un léger accent vous distingue. Bien sûr, tu ne parles plus, mais en Ansemer, l'accent est différent de celui d'ici. Tu te déplaces avec aisance dans cette foule dense. Le brouhaha qui t'entoure te plaît, de même que les couleurs et les odeurs. Tu iras plus souvent te perdre dans les rues de Lorgol, quand tu les connaîtras mieux.

    Soudain, tu sens ton poignet être attrapé, et instantanément, la panique te prend. Ton estomac se serre. On te force à te retourner et la surprise ainsi que la peur se note dans ton regard et ton visage. Tu palis, tandis qu'en face de toi se trouve le guerrier qui t'a sauvé quelques jours auparavant. Ton regard se teinte t'angoisse alors que sa poigne te serre un peu trop fort le bras. Ton pouls s'accélère, mais plus que le tien, tu perçois aussi le tien et sans que tu ne t'en rendes vraiment compte, tu agis sur celui de l'homme. Comme une décharge, il doit sentir son cœur battre plus vite le temps d'une seconde à peine, mais tu sais comme cela et douloureux. Consciemment cette fois, tu détaches ton attention de la circulation de son sang et celle-ci reprend son rythme normal. Tout s'est passé trop rapidement pour lui, mais si lentement pour toi. C'est arrivé encore une fois.

    Tu voudrais pouvoir te dégager de son emprise, mais tu ne peux, il te sert encore bien trop fort. Que te veux-il, cette fois ? Achever ce qu'il n'a pas commencé l'autre jour ? Il pourrait faire ce qu'il désire de toi, tant il est fort comparé à toi, si frêle, si fine. Ton sourire t'a quitté ainsi que les jolies couleurs qui ornaient ton visage. Tu es pâle. Pâle et terrifiée.
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Something in the way you move...   Lun 28 Jan - 8:53

    Quel idiot ! Il l'avait effrayé, bien sur ! Melsant se mordit la lèvre, dès qu'il découvrit l'épouvante qui se lisait dans les yeux de la demoiselle... Cela n'avait jamais été dans son intention de lui faire peur, mais il fallait bien avouer qu'il s'était vraiment mal pris à la tâche.
    Il n'eut pas le temps de s'en excuser sur le champs, avant de ressentir un pincement douloureux au coeur, comme si les tourbillonements de son sang devenaient totalement hors de contrôle. Le Séverac était habitué aux souffrances physiques, mais celle-ci lui était si inconnue que son visage se crispa de surprise. Heureusement, cette étrange et désagréable émotion se dissipa très vite.

      - Outch ! T'as senti ça ? Demanda Melsant, encore un peu choqué par la décharge brutale qu'il venait de se prendre - et imaginant là un phénomène tout à fait naturel, comme le petit picotement qui se produisait parfois au contact de deux peaux, lorsque le temps était à l'orage : en beaucoup plus violent. C'était pfff... Il allait ajouter un mot définissant son inconfortable état, quand il eut soudain honte de se prétendre terrassé par un fléau invisible et inexplicable. Rien, laisse tomber.


    Il sourit à la jeune fille, gentiment, avec toute la sincérité dont il faisait preuve d'ordinaire dans ses gestes, quand il ne s'agissait pas de feinter un adversaire au combat, ou d'épeler son nom. Le guerrier n'était pas manipulateur, encore moins fourbe... Il appréciait toujours mieux les méthodes franches que les coups bas, bien qu'il n'eut parfois pas le choix.

      - C'est moi, Tristan Sombreval, déclara-t-il, presque sur le ton de l'interrogation, toujours stupéfait qu'une fille puisse le dévisager avec tant de méfiance. Je t'ai débarrassé de deux brutes l'autr'fois, à l'arène, insista-t-il en n'obtenant aucune réaction de son interlocutrice, pas même un son d'approbation.


    Là, il était un peu vexé... L'avait-elle oublié ? Il fronça les sourcils, boudeur. C'était peut-être la première fois qu'il se heurtait à ce genre de situations, dans laquelle il ne jouait pas le beau rôle. Ah non, il y avait eu aussi leur dernière rencontre. Son humiliation était-elle toujours liée à la servante ? Pourquoi recherchait-il donc tant sa compagnie, pourquoi l'attirait-elle tant, alors ?
    Melsant devait être masochiste... Sa profession ne contredisait pas cette constatation, en tout cas.

      - J't'ai fait peur ? Demanda-t-il gêné, comme pour la retenir, pour essayer de la rassurer. J'voulais pas, excuse-moi... Je m'attendais juste pas à te revoir un jour.
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Something in the way you move...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Something in the way you move...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sac a langer Baby move
» Vos commentaires sur l'immatriculation " K "
» Christopher ❖ Time to move on
» [Poussette] Kiddy Click'n Move 3
» Le pire move du CH selon vous...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Hors-Jeu :: Archive rp-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche