Partagez | 
 

 Lucille Sombrefiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 4:10


Lucille

Sombrefiole





Mab


Mab


ft. Rachel Hurd Wood


30 mai 786

en Sombreciel

16

de Sombreciel

à personne pour le moment

apprentie fabricante de potions en recherche d'un maître



La Voie des Arcanes


Immobile.

La bouche et les yeux grands ouverts.

Aucun sentiment. Ou alors tellement trop qu'il était impossible de décrire ce mélange.

Voilà comment se retrouva Lucille dès son premier pas dans Lorgol. Oh, elle avait pourtant vu des villes au cours de son voyage. D'accord, ni des aussi grandes, ni des aussi majestueuses, ni des aussi... impossible à imaginer ! Même en ayant vu de loin les silouettes des tours, même en préparant son esprit à ce qu'elle allait voir en arrivant là-bas, elle était ébahie. C'était ce qu'il en coûtait d'avoir passé pratiquement toute sa vie au milieu de nulle part, sans aucun contact avec l'extérieur de son coin perdu. Elle avait du mal à contenir son excitation et en même temps, elle était totalement perdue. Il y avait tellement de choses à voir que visiter toute la ville prendrait beaucoup plus de temps que de visiter tous les endroits où elle était allée depuis plus d'un mois. Son regard se perdait... Toutes ces tours, toutes différentes, tout ce qu'on pouvait distinguer depuis l'entrée de la ville et tout ce qui était sans doute encore caché ! Elle en avait le tournis. Sans parler des rues qui étaient bondées... La rouquine n'avait jamais vu autant de monde dans un même endroit. La capitale était bruyante.

Au bout de quelques minutes ou de quelques heures, elle-même ne le savait pas, elle commença à penser pratique. "Il me faut trouver un endroit où dormir...", se dit-elle tout en guettant le ciel dont on voyait qu'il s'assombrissait, malgré les nombreuses lumières de la cité. Une ville aussi grande devait regorger d'auberges, le problème étant d'en trouver une bon marché et avec de la place. Certes, la jeune fille avait gagné un peu d'argent en vendant ses potions dans les petites villes, mais elle était très loin de rouler sur l'or. Or, il faudrait qu'elle puisse vivre correctement le temps de trouver un maître fabriquant de potions, le convaincre qu'elle méritait ses enseignements et les suivre, par la suite. Car elle était là pour ça. D'accord, pour le moment elle était enchantée par tout ce qu'elle avait autour d'elle, mais se connaissant, elle préfèrerait bien vite repartir vers de nouvelles aventures si elle n'avait pas la motivation nécessaire pour rester en ville.

Les gens pensent - et sans doute leurs croyances sont fondées - qu'on trouve tout à Lorgol. Ils avaient donc été unanimes lorsque Lucille avait demandé où elle pouvait trouver le maître qu'il lui fallait pour poursuivre son apprentissage. Ceux qu'elle questionnait à présent à propos d'une auberge avaient, par contre, des avis complètement différents. Ca faisait dix minutes qu'on lui avait au moins indiqué cinq directions différentes. Soupirant, déboussolée, elle décida d'avancer en ligne droite et de loger au premier endroit qu'elle verrait. Elle avait marché toute la journée et les émotions avaient été trop fortes. Maintenant, tout ce qu'elle voulait, c'était se reposer pour pouvoir mieux reprendre ses recherches dans ce labyrinthe, dès le lendemain.

~*~

"Quoi ?! Mais c'est vraiment... vraiment trop cher !"

"Peut-être bien, jeune-fille, mais c'est comme ça. Maintenant, si vous n'êtes pas intéressée, j'apprécierais beaucoup que vous arrêtiez de me faire perdre mon temps."


Résignée, Lucille sortit des pièces de sa bourse et les posa sur le comptoir. Elle prit la clef presque sauvagement et après avoir été indiquée, elle se rua vers sa chambre. Cette voleuse d'aubergiste lui avait ruiné le moral et maintenant, la rouquine déprimait en se demandant combien de jours elle allait pouvoir tenir à ce rythme. Non, ce n'était pas possible. Il fallait vraiment qu'elle trouve un autre endroit si elle ne voulait pas finir dans la rue d'ici une semaine. Mais là, il était trop tard, c'était bien pour ça qu'elle avait accepté de presque s'arracher un bras pour payer une nuit dans cette chambre hors de prix. En plus, ce n'était même pas joliment décoré ! Est-ce que tout était aussi cher à Lorgol ? Ca ne l'étonnerait même pas, vu le nombre de gens qu'il y avait dans les rues, les commerçants devaient en profiter un maximum.

Allongée sur son lit, elle regardait les peintures de fleurs au plafond en s'amusant de leur représentation naïve. Elle se disait que sa mère aurait pu faire beaucoup mieux et que sans doute elle faisait beaucoup mieux dans les villes où elle allait, sinon, comment aurait-elle eut autant d'argent ? Ce fut à ce moment là que la jeune fille se rendit compte à quel point ses parents lui manquaient. Elle n'avait même pas pu leur dire correctement "au revoir" et pourtant, elle était sûre qu'ils avaient repéré son petit manège. Son père avait dû être fou de rage, sa mère avait dû le calmer et ensemble ils avaient dû se dire que de toute façon elle obtiendrait ce qu'elle voulait, elle l'avait toujours fait. Lucille prit son livre et en arracha une page pour écrire une lettre à ses parents, leur dire au moins que les ours ne l'avaient pas mangée, que ses expériences ne l'avaient pas tuée. Mais elle repensa à son village... qui emménerait une lettre dans un endroit aussi reculé ? Elle-même n'était même pas capable d'expliquer comment y aller !

Alors elle froissa son papier et à la place, elle commença à écrire son histoire au fond du livre.

Je m'appelle Lucille Sombrefiole...



Je m'appelle Lucille Sombrefiole.

Je viens d'un tout petit village. Perdu au milieu de nulle part, de là-bas on ne voit que des collines, une forêt, un lac... Le tout étant toujours entouré d'une épaisse brume. Les gens là-bas disent en rigolant qu'il est impossible de le localiser sur une carte mais passé la plaisanterie, je suis sûre qu'ils ne sont pas certains eux-même de l'endroit où ils se trouvent. En tout cas, moi je ne le savais pas du temps où j'y habitais. Il y avait ses avantages à vivre en communauté : le commerce n'existait pas, chacun mettait ses talents et son travail au service des autres, du village, et il n'y avait presque jamais de problème avec ça. Les gens là-bas ne voyageaient pas, dès qu'il s'agissait de s'éloigner un tout petit peu du cercle d'habitations ça les angoissait et j'imagine que c'est à cause de ça que je suis devenue ce que je suis. Avec mon envie de voyager et de découvrir le monde.

Ma mère était une des rares à aller en ville. C'était une artiste, elle aimait aller voir les musées et les spectacles au moins autant que de réaliser ses propres toiles. Elle revenait toujours avec des tas d'histoires à raconter, histoires qui suscitaient des frissons chez nous, pour les autres c'était de l'inquiétude, pour moi de l'excitation. Comme ma mère partait deux semaines tous les mois, j'ai passé plus de temps avec mon père. Il était l'apothicaire du village et faisait office de médecin car il n'y avait personne d'autre pour ce rôle. C'est ce qui l'a poussé à m'apprendre très tôt à reconnaître les plantes et à me faire étudier leurs propriétés. Je dis souvent que j'ai un don avec ça, mais plus j'y pense, plus je me dis que ça a dû s'imprégner en moi quand je n'en avait même pas encore conscience, car il m'emmenait avec lui au bord du lac ou dans la forêt quand il allait chercher ses ingrédients et il me parlait. A présent, je me demande s'il a trouvé quelqu'un pour me remplacer...

J'ai aussi appris très vite à lire et dès que j'en ai été capable, j'ai commencé à passer ma vie dans les livres de la bibliothèque de mon père. Au village, ils n'étaient pas beaucoup à savoir lire, encore moins à écrire. On m'a raconté qu'à une époque, une érudite faisait l'école aux enfants mais les parents préféraient apprendre les travaux manuels à leur descendance pour qu'elle puisse continuer à servir au village. D'un côté, en m'apprenant à lire, mon père faisait exactement la même chose. Pourtant, les autres ne le voyait pas comme ça. "Eux, ce sont les intellectuels !" disaient-il en riant quand il parlaient de nous. Comme s'il s'agissait d'une tare ! Il y n'y avait pas d'enfant de mon âge, un garçon d'un an de moins que moi, une fille de trois ans de plus que moi qui était la soeur d'un autre garçon de sept ans de plus que moi, entre eux, personne. Petite, j'ai essayé de jouer avec eux, mais j'ai très vite abandonné, les expéditions avec mon père étaient beaucoup plus intéressantes. De toute manière, ils ne me supportaient pas.

Pour mes dix ans, j'ai eu le plus beau cadeau de ma vie et la pire nouvelle aussi. Ma mère m'avait ramené un livre de la ville, mais pas n'importe lequel ! Celui-ci était très gros, très beau et aussi très vierge. "C'est pour écrire tes petits secrets !" s'amusait elle. Ca m'énervait. Il avait une serrure pour le fermer et les lanières de cuir de la couverture pouvaient facilement coincer une plume. Comme je n'ai jamais eu de "petit secret", j'y dessine les fleurs que je croise et y ajoute des annotations au fil de mes expériences. Actuellement, j'y écris mon histoire, au cas où je perde la mémoire suite à une de mes expériences. En tout cas, quand j'ai reçu ce présent, ça a été pour moi le plus beau jour de ma vie. Une heure après, mon moral est redescendu.

"Tu as dix ans maintenant, tu peux comprendre ce genre de choses..." était l'introduction bancale de ma mère qui savait que m'annoncer ce qu'elle avait à m'annoncer ne me plairait pas. Il était "fort probable", non, "quasiment sûr", d'après ma mère qui ne voulait pas me froisser, que je devienne plus tard la femme du garçon de sept ans de plus que moi. Je pense que je l'ai toujours su quelque part, mais je n'avais jamais voulu y réfléchir. "Tu as le temps !" m'a-t-elle dit, "A peu près jusqu'à tes quinze ans !". Mais je n'avais envie de me marier avec lui ni maintenant, ni cinq ans après, ni mille ans après. "Je te dis ça maintenant pour que tu puisses te faire à l'idée...". Je n'en revenais pas d'une telle trahison, moi qui pensais que plus que n'importe qui, ma mère me laisserait vivre ma vie. Et de son côté, j'étais persuadée que le concerné n'était pas plus enthousiaste que moi. Pour eux, j'étais trop étrange.

A partir de ce jour-là, j'ai commencé à vouloir partir. Je continuais de lire mes livres, comme si de rien n'était, mais même s'ils traitaient tous de près ou de loin à l'herboristerie, j'y décelais des informations sur le monde. Lire qu'une plante se trouvait dans des zones très sèches me faisait suffisamment rêver pour que j'imagine le désert. Il ne fallait pas seulement que je m'échappe d'ici, mais aussi que je voie tout ce qu'il y avait à voir ! Et même si pour l'instant je fais une petite pause à Lorgol, je compte bien reprendre mon voyage un jour et réaliser mon rêve. Pour en revenir à cette période de ma vie, c'est aussi à ce moment-là que j'ai commencé à préparer mes propres potions sans aide. D'abord en me basant sur des recettes que je connaissais, puis en faisant des mélanges inconnus, pour faire des découvertes. Je notais, et je note toujours, chaque détail de mon expérience et j'en tirais des conclusions. Je préparais aussi quelques poisons, juste en cas de besoin.

Le jour de mes seize ans, les gens préparaient mon mariage et moi je préparais mon discours d'adieu. Je suis partie ce jour-là, mais pas particulièrement comme je l'aurais voulu. Enfin à ce moment-là, je n'en savais rien et j'avais prévu une sortie spectaculaire. Maintenant, je me demande si mes parents ne l'avaient pas vu venir car alors qu'auparavant j'insistais, criant et pleurant, pour qu'ils empêchent ce mariage, j'étais étrangement calme les semaines qui ont précédé l'événement. J'avais caché non loin du lieu de cérémonie un sac à dos avec des habits, des fioles vides, des fioles pleines, des herbes de toutes sortes, beaucoup d'encre et mon cahier. Ainsi qu'une bourse pleine d'argent de la ville, elle n'avait rien dit mais là j'en suis sûre, ma mère l'avait remarqué. J'avais sur moi les autres potions utiles bien dissimulées dans les pans de ma robe de mariée. J'avais prévu de dire "au revoir" à tout le monde, y compris à mes parents, de lancer une potion qui créait une fumée épaisse et de disparaître en récupérant mon sac. C'était un très bon plan. Je n'avais évidemment pas prévu ce qui allait suivre.

Mon fiancé est entré dans ma chambre par la fenêtre, une fois ma mère absente. J'imagine qu'il avait guetté son départ depuis l'extérieur. Il m'a attrapée rapidement, trop rapidement pour que je puisse réaliser. Il avait un couteau sur ma poitrine et il disait "C'est le seul moyen d'empêcher tout ça... Je ne veux pas que toute ma vie soit gâchée...". J'ai crié "Attends !" mais il commençait à reculer son bras pour frapper. Là, je ne sais pas d'où j'ai tiré ma force mais je me suis dégagée en le poussant violemment. J'ai pris ce que j'avais sous la main en profitant qu'il soit sonné, sans vraiment regarder. J'espérais tomber sur la potion de fumée mais au moment de la lancer, j'ai vu la lueur verte. C'était un poison. Sans réfléchir, j'ai ouvert le flacon et projeté le liquide dans ses yeux. Il hurlait. Je n'avais pas le temps pour les remords, j'ai pris la fuite en passant par là où j'avais laissé mes affaires. Tout le monde me regardait sans comprendre, pendant que je partais à la nage. Certains moins lents que les autres ont essayé de me rattraper, mais l'effet de surprise m'avait laissé de l'avance et j'étais arrivée sur terre qu'ils étaient tout juste au milieu du lac. J'ai tout de même continué à courir.

Epuisée et seule au milieu de la forêt, je me suis arrêtée. Il n'y avait plus aucun risque. D'une part, passé le lac, entre tous ces arbres, ça aurait pris un moment pour me retrouver, d'autre part, ils avaient tous trop peur pour venir jusqu'ici. J'étais trop enfoncée dans les bois, même mon père n'était jamais allé aussi loin. J'ai ouvert mon livre pour y ajouter les nouveaux effets découverts de mon poison. Et en le rangeant dans mon sac, je me suis rendu compte que j'avais oublié de prendre quelque chose d'essentiel : la nourriture. Sur le coup, je m'en suis voulue d'avoir été aussi stupide mais une fois la panique passée, je me suis dit que je devrais profiter de mes connaissances pour me nourrir avec les fruits et champignons de la forêt. Peut-être même qu'avec le temps passé en milieu sauvage, j'arriverais à tuer mes propres lapins. Je me suis empressée de fabriquer un lance-pierre et à ramasser des munitions. J'y repense en souriant, heureusement que je n'ai pas croisé d'ours sur le chemin de la ville, j'étais naïve de penser que j'aurais pu me défendre avec un lance-pierres.

J'ai passé la frontière puis j'ai traversé Lagrance et Cibella pour arriver enfin à Lorgol. J'ai croisé des paysages magnifiques sur mon chemin, j'ai fait de nombreuses découvertes. Comme je le pensais, il y avait encore de nombreuses plantes et de nombreuses fleurs dont je n'avais pas connaissance mais plus que tout, j'ai été émerveillée par la beauté de ce qui m'entourait. J'ai souvent des pensées pour mes parents et pour les villageois, enfermés dans ce qui les satisfait, et ils ne connaîtront jamais le changement et ne verront jamais l'infime partie du monde que j'ai visitée. Je me suis arrêtée dans les villes, j'ai parlé à des gens différents, j'ai parlé de ce que je faisais, de ce qui m'intéressait. Ils ont même acheté mes potions, pour certains ! "Avec un tel potentiel, vous devriez chercher un maître à Lorgol pour vous perfectionner." Conseil que j'ai suivi, puisque me voilà aujourd'hui, prête à apprendre de nouvelles choses. Mais mon escale ne durera pas pour toujours, j'espère bien reprendre la route et voir le reste du monde, il me reste encore tant à découvrir.

Vue par son village, Lucille fait partie de la famille étrange. Quand elle n'est pas chez elle pour lire, c'est qu'elle est allée cueillir des fleurs avec son père. Mais lui, il a leur confiance, elle ce n'est encore qu'une enfant qui fait des expériences trop dangereuses pour qu'ils puissent lui confier leur santé plus tard. Elle ne parle à personne, elle ne joue pas avec leurs enfants, elle ne participe pas à la vie de la communauté, elle ne sert à rien.

Vue par son fiancé, Lucille est une menace. Elle n'est aimée de personne et ils veulent qu'il passe le reste de sa vie avec elle. Il sera rejeté, tout comme elle l'est, et il ne s'entend même pas avec elle ! Ils n'ont rien en commun, pendant que lui apprenait à fabriquer des maisons, elle elle était dans ses livres ! Elle ne vaut rien et si elle meurt, personne ne la regrettera à part ses parents. Elle est dérangée, il n'aurait aucun mal à faire passer son décès pour un suicide.

Vue par sa mère, Lucille est brillante et créative. Elle est fière d'elle, elle a réussi à lui transmettre son âme d'artiste, elle dessine même un peu ! Elle sait que sa fille n'a peur de rien et elle sait aussi qu'elle a soif de liberté, elle sait qu'elle ne pourra pas la retenir et elle a deviné juste. Même si la passion de sa fille l'inquiète, même si elle pense que ça pourrait l'entraîner vers toutes sortes de dangers, elle la croit capable de se débrouiller seule car elle a toujours été très autonome.

Vue par son père, Lucille est l'intelligence même. Il n'a eu besoin que de l'initier, le reste, elle l'a appris et expérimenté par elle-même. Elle surpasse toutes ses attentes mais elle est bien trop impulsive pour être prête à s'occuper des gens du village pour le moment. Il faudra lui inculquer la patience et ce sera sans doute l'apprentissage le plus difficile qu'elle connaîtra. Parfois, elle le déçoit, elle est vraiment trop têtue ! Et son entêtement, même s'il la pousse en avant pour ses découvertes scientifiques est en train de nuire à sa vie.

Vue par elle-même, Lucille est entre deux mondes. Elle vient de tout quitter pour se lancer dans l'inconnu et elle n'a pas peur. Ses parents lui manquent, malgré son esprit solitaire, elle aimait leur présence. C'est bien les seuls qu'elle regrette ! Elle ne regrette même pas d'avoir blessé son fiancé, et c'est peut-être la seule chose qu'il l'effraie. Elle ne se croyait pas capable de pouvoir faire du mal aux gens sans remord et elle est d'autant plus inquiète qu'elle avait même tiré de cet accident la satisfaction d'avoir trouver un nouvel effet de sa potion. Après cet événement, elle se décrirait alors comme prête à tout pour apprendre, il n'y a plus que ça qui importe. Mais elle a des doutes, est-ce qu'elle a perdu son innocence enfantine ? Sa conscience ? En a-t-elle jamais eu une ?



   
Futée

 
Indépendante

 
Rêveuse

 
Sincère

 
Artiste

 
Têtue

 
Impulsive

 
Insouciante

 
Naïve

  
Incorrecte



   

       
Personne

       

       

       

       
A son arrivée à Lorgol, Lucille ne connaît personne. C'est les risques d'une vie d'ermite dans un village à la con !

   

 
   ...

Je m'appelle Laura et j'ai 20 ans. J'avais "joué" (non c'est un bien trop grand mot) ici il y a quelques temps, en fait je m'étais juste arrêtée à la fiche de personnage (hé mais je m'étais appliquée hein ! j'avais même fait une super blague nulle à la fin, mais comme je ne recycle pas mes blagues, vous saurez pas.) et quelques scénario avec les autres membres. Si j'ai abandonné après, c'est non seulement par manque de temps, mais aussi parce que je n'étais pas à l'aise avec ce personnage qui était "prédéfini". Aujourd'hui, je reviens avec un personnage à moi (même si certains raccords avec l'univers ont été conçus en commun) et plus motivée que jamais !

MAINTENANT Y A DES DRAGONS QUI VOLENT ET MEME QU'ON PEUT LES ATTRAPER !!



Dernière édition par Lucille Sombrefiole le Mar 12 Nov - 14:32, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 5:25

    BIENVENUE ! Very Happy

    J'espère que tu resteras cette fois ^_^
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 5:44

Merci !
Promis Wink Sauf si je meurs, mais c'est pas souhaitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 6:02

Bienvenue ! Enfin re apparemment. :love:
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 6:13

Merci !

Et j'en profite pour dire que ma fiche est terminée (pour moi, tout du moins ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 6:18

Rebienvenue alors :love:
ET JE TROUVERAI QUI TU ETAIS :ahaha:
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 6:20

Merci et bonne chance ! Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 8:02

Moi je sais qui c'était :red:

Je m'attelle de ce pas à la lecture de ta fiche ♥️

EDIT : tout ça me semble très bien =) Tu es très agréable à lire et tu as bien su intégrer ton personnage à l'univers en justifiant tous tes choix (j'avoue qu'au début j'ai tiqué sur la lecture mais puisque tu l'expliques, c'est très bien ♥️)

Seul petit point noir pour moi, je ne vois pas ce que vient faire Lucille dans la Confrérie Noire. Tu l'as mis comme groupe mais je ne comprends pas vraiment quel lien elle a avec eux, d'autant que tu n'en parles du tout dans ta fiche. Si tu pouvais m'expliquer ça, ce serait parfait =) et juste après, je te validerai !
Pense également à remplir ta fiche de personnage dans ton profil Wink

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 8:44

Arf j'aurais espéré que Svanhilde passe avant toi...
En fait avec elle, on s'est dit que pour mieux intégrer mon perso dans le contexte, le maître qu'elle rencontrera dans un futur proche fait partie de la Confrérie Noire. Lucille n'aura à tuer personne... du moins pas directement, puisque j'imagine que ses préparations passeront entre des mains moins innocentes ^^
Il n'y a pas de parties "détails" ou je ne sais quoi, je ne savais pas exactement où le préciser puisque c'est quelque chose qui concerne l'avenir de mon personnage, mais pour plus de commodité, j'ai déjà indiqué le groupe dont elle fera partie.

Et oui bien sûr, je remplirai la fiche, quand tout sera OK :)

(A quel niveau tu as tiqué ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 8:57

Désolée de te décevoir :P C'est souvent moi qui valide les fiches ^^

D'accord pour l'explication, si tu as vu tout ça avec Svan, je n'ai rien à redire =)
J'avais tiqué sur le fait qu'elle sache lire et écrire mais tu l'as très bien justifié ensuite :)


Donc, je te valide ! Je vais te mettre dans ton groupe.
N'hésite pas à aller créer ta fiche de liens et ta fiche de RP et à aller réserver ton avatar ! Et bien sur, si tu as besoin de quoi que ce soit, nous sommes là ♥️

Bon jeu en tout cas, j'espère que ce personnage t'inspirera plus et que tu nous resteras longtemps :roooh:

:love:

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 9:23

Merci beaucoup alors :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 10:00

Un peu en retard, mais re-bienvenue Very Happy (même si tu avais du être là avant moi x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 10:04

J'ai été là si peu de temps que ça ne compte pas ! Merci beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 12:16


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 12:44

re-bienvenuuuue :vv:
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 12:54

Merci !

Svan > :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Mer 16 Jan - 18:16

Chimène ? (j'avoue que j'ai fait toutes les fiches aux archives... Casserole et que je suis même pas sûre de moi :casseerole:)

Poon ?
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Jeu 17 Jan - 11:54

Eeet ben non !! Il faut mieux retourner les archives ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Jeu 17 Jan - 11:57

:pleure:
JE TROUVERAI !
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Ven 18 Jan - 7:03

Re-bienvenue ! =p

Han j'ai tellement de choses à lire pour rattraper mon retard moi ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Ven 18 Jan - 15:47

OUIIII, UNE DE MES SUJETTES ♥️ Et son talent ! Et ses boucles ! Et tout ! ♥️
Bienvenue sur Dragonvale :roooh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Lun 21 Jan - 6:26

Merci à vous deux !
Wow quel enthousiasme !! Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   Lun 21 Jan - 10:02

Vous vous calmez tout de suite, celle-là elle est à moi et je partage pas ! :bat:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lucille Sombrefiole   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucille Sombrefiole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) Katie McGrath - Lucille Sharpe (Crimson Peak), Nellie Lovett (Sweeney Todd).
» Lucille
» Pudding au pain et Nutella - façon Lucille C
» Les musiques de Lucille amour et rock'n roll
» Un monstre à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Ton personnage :: Capitale-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche