Partagez | 
 

 Juste quelques gouttes... [Lucille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Jeu 14 Fév - 6:33




06 octobre 802
Juste quelques gouttes...
Pour apaiser mes peurs
  • Nom des participants : Lucille Sombrefiole & Aliénor de Sombreflamme
  • Statut du sujet : Privé parce que si Castiel d'amour arrive, ça va faire mal !
  • Date : 06 octobre 802
  • Moment de la journée & météo : Dans l'après-midi, le temps est venteux et frais mais le soleil brille.
  • Saison 2, chapitre 1



Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Jeu 14 Fév - 7:02

Elle n'est pas d'accord.

Elle n'a rien dit pourtant mais sa réprobation résonne dans ton esprit comme une évidence. Nul besoin de mots pour t'exprimer son mécontentement, juste un sentiment croissant qui s'est installé en toi à mesure que l'idée s'affirmait en ton esprit. Mais elle n'interviendra pas, tu le sais, elle te l'a promis. Tant que Castiel demeure calme et posé, tant que son règne se déroule sous les meilleurs auspices, elle restera coite. Bien sur, il est à craindre que ta décision - s'il en avait vent - le ferait entrer dans l'une de ces noires fureurs dont il est coutumier. Jamais encore il n'a élevé la voix sur toi, jamais il ne s'est emporté à ton encontre, restant tout de douceur et de courtoisie. Mais tu devines dans cet homme dont tu es devenue l'épouse, une violence et une noirceur qui t'effraient. Une violence qui pourrait bien se réveiller brusquement s'il était avisé de ce que tu t'apprêtes à demander à la petite suivante mise à ton service.

C'est en tant que parfumeuse qu'elle a été placée auprès de toi, rejoignant ainsi la chambrière, la dame de compagnie, la responsable de tes toilettes et celle en charge de tes parures. Nombre de domestiques dont tu ne sais bien souvent que faire. Certes, tu étais comtesse et fille de comte mais tu ne connaissais pas pareil luxe, à tant d'attentions. De la benjamine de la famille à la sage pupille de la couronne impériale, tu es habituée à davantage de simplicité, de sobriété. Mais il parait qu'un reine - et à plus forte raison, la reine de Sombreciel - se doit d'être entourée convenablement, alors soit. Tu n'es de toute façon guère capable de tenir tête à ton époux, tu ne le veux pas, et moins encore quand il s'en vient vers toi avec ce sourire immense et, au fond des yeux, l'évidente satisfaction de te savoir sienne. Alors tu acceptes tout, les bijoux, les robes, les livres, les gens qu'il place auprès de toi... Et si, parfois, tu te demandes comment occuper tout ce petit monde, tu es aujourd'hui bien aise de pouvoir avoir recourir à la petite parfumeuse.

Elle entre, justement, et tu lui souris. Un sourire plus doux, plus vrai que ceux que tu arborais à Lorgol. Tu perds peu à peu ce masque de froideur hautaine pour redevenir un peu de celle que tu étais avant le drame qui a décimé ta famille. Tu es heureuse ici, loin des médisances incessantes de la cour. Et s'il est des nobles pour persifler sur ton passage, ils se font rares. Peut-être parce qu'ils craignent que leurs mots ne reviennent aux oreilles de ton époux. Ou parce qu'ils applaudissent chaleureusement la façon dont il t'a conquise.



« Entrez Lucille, j'ai à vous parler. »
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Mar 26 Fév - 14:14

Voilà maintenant à peu près un mois que Lucille était retournée en Sombreciel. Jamais elle n'aurait pu prédire que ça se passerait de cette façon. Elle n'avait même pas pu découvrir Lorgol que la ville s'était changée en ruines alors qu'elle venait à peine d'arriver. Si elle avait cru au destin, la jeune fille aurait sans doute imaginé que quelque chose la retenait en Sombreciel, mais elle préférait croire que c'était son choix de venir ici. Car même si la perspective de retourner dans son pays ne l'enchantait pas, les privilèges qui allaient avec étaient plutôt alléchants. D'un logement à la taverne du coin presque par charité elle se retrouvait à habiter le palais du roi. Elle avait le maître qu'elle avait tant recherché et même un travail auprès de la reine. Reine avec qui elle avait rendez-vous aujourd'hui et comme une convocation de la reine ne se refuse pas, elle était en train de se rendre à ses appartements, tout en se regardant dans tous les miroirs qu'elle trouvait pour se rassurer sur son apparence.

Oh et puis Euphoria n'était pas si mal ! Non, même si c'était en Sombreciel, c'était bien différent de son coin perdu et il y avait de l'intérêt dans cette ville. Au final, il n'y avait pas de mauvais côtés à être ici. Elle n'avait pas à se soucier non plus de trouver des plantes exotiques car le préparateur de philtres du roi ne se contentait pas de faire venir des végétaux de la région. D'ailleurs, c'était tout de même un point qui attristait Lucille : pour elle, une des joies d'avoir réussi à préparer une excellente potion était d'avoir parcouru mille et un chemins pour trouver L'ingrédient rare. Mais elle saurait s'en passer, du moins le temps que dure son apprentissage.

Elle toqua à la porte. Le travail qu'elle avait à faire auprès de la reine était simple ou tout du moins, dans ses capacités. Alors elle n'avait pas d'appréhension quant à cet entrevue. Elle montrerait ce qu'elle avait préparé - et elle avait deux douzaines de fioles aux senteurs radicalement différentes - et ensuite elles choisiraient de quels parfums ceux de la reine devaient se rapprocher. Evidemment, la rouquine n'imaginait pas qu'Aliénor de Sombreflamme avait une tout autre tâche à lui confier. Pour le moment, elle la voyait comme la dame qu'elle devait aider à bien paraître, tout comme les autres servantes qui l'habillaient ou la coiffaient. A peine fut elle conviée que Lucille passa la porte.

"Bonjour... euh votre majesté."

Elle s'inclina maladroitement puis se redressa en attendant une invitation à s'asseoir ou tout autre ordre de sa supérieure qui lui souriait gentiment. Il n'y avait aucune raison que les choses tournent mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Mer 27 Fév - 11:19

Quel âge a-t-elle cette petite servante ?
Tu l'observes tandis qu'elle entre. La question ne t'avait jamais effleurée auparavant mais à la voir te saluer aussi timidement et maladroitement, tu t'interroges pour la première fois. Elle ne doit pas être beaucoup plus jeune que toi et pourtant vous êtres si différentes... Quelques secondes, tu restes pensive pour finalement lui désigner un tabouret proche d'un gracieux geste – Castiel aime cette grâce aussi essayes-tu de l'être le plus possible. Pour lui plaire.
« Asseyez-vous. »
Elle s’exécute et tu inspires profondément. Ce que tu t'apprêtes à lui demander est... Infiniment dangereux. Pour toi, qui n'est guère coutumière des drogues Cielsombroises. Pour elle, si Castiel venait à le savoir – et les puissances savent que ses colères ne s’embarrassent ni de raison ni de justice. Bien sur, tu réclamerais la responsabilité, te présentant comme seule fautive. Mais il faudra un exutoire à sa fureur. Et tu crains qu'il ne s'en prenne à elle.

Mais ta crainte est plus grande encore et tu sais que tu ne reculeras pas. A moins bien sue qu'elle ne refuse. Tu ne lui en tiendrais pas rigueur – les risques sont grands. Mais il te faudrait alors t'aventurer dans les sombres rues d'Euphoria, une idée qui n'est pas pour te rassurer.
Bien. Tu es déterminée donc. Alors cesse de tergiverser Aliénor, prends une grande inspiration et lance-toi.

« Nous n'avons pas encore pris le temps de parler, vous et moi, de vos attributions. Je pense néanmoins que vous êtres au fait de ce que le Roi attend de vous. Il vous faudra prendre la responsabilité de mes parfums – vous assurant que j'en dispose pour toutes circonstances. » D'un dîner officiel à une nuit conjugale. Tu n'ajoutes pas ces mots et reprend, d'une voix un peu plus tendue, tordant nerveusement tes doigts. « Mais j'ai également une autre demande à vous soumettre. » Tu te lèves. Tu sembles soudain nettement moins digne et assurée. D'un pas qui traduit ta nervosité, tu fais les cent pas devant ton fauteuil. « Cette.. requête n'est pas anodine. Elle comporte d'ailleurs des risques indéniables, pour vous comme pour moi. Aussi je pourrais comprendre que vous vous y refusiez.»
Des risques oui, à moins que ton noble époux ne l'apprenne jamais.

« Je souhaite que vous me concoctiez un contraceptif. »
Et dans tes yeux, ni froideur, ni hauteur. Juste une prière.
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Jeu 14 Mar - 14:33

Après avoir pris place, Lucille se demanda si elle devait la regarder, l'écouter et ensuite lui présenter ses préparation ou si elle devait prendre cette initiative d'elle-même. Dans sa maison à l'écart de son village perdu, elle avait rarement eu l'occasion d'apprendre les conventions sociales et elle avait une idée approximative de la politesse. Mais elle était consciente de ça, et impressionnée d'être face à une reine, alors elle avait peur d'enchaîner les gaffes. Maintenant qu'elle avait obtenu ce qu'elle voulait, il ne fallait pas qu'elle le perde. Dans sa tête, décevoir la reine c'était décevoir le roi, perdre tous ses privilèges, retourner au point de départ. Et ça, c'était inconcevable.

Elle opta pour laisser parler Aliénor.

Elle lui exposait son rôle, Lucille hochait la tête avec des "hmm hmm" montrant qu'elle l'écoutait bien. Puis elle arrêta de hocher la tête et suivit plus attentivement lorsque sa reine lui évoqua une autre tâche. Mystérieuse tâche qui devenait de plus en plus intéressante au fur et à mesure qu'elle lui disait à quel point elle était risquée. La rouquine n'avait aucune notion du risque, mais si la reine insistait sur ce point, c'était que ça devait être vraiment important.

Le choc.

La jeune fille resta un moment les yeux écarquillés face à la requête de la reine. Surprise plus que choquée. Au final, ce n'était pas comme elle l'avait imaginé : elle aurait à choisir entre le roi et la reine. Cette dernière lui assurait qu'elle comprendrait son éventuel refus, mais Lucille n'était pas sûre que ce soit vrai. Pourtant, plus que l'inquiétude de décevoir Aliénor, c'était de l'empathie qu'elle ressentait. La reine ne voulait pas d'enfant du roi, tout comme elle-même n'avait pas voulu de son propre mariage. Même si sa vie d'isolation lui avait conféré une certaine naïveté vis à vis des relations sociales, elle imagina sa reine malheureuse d'être avec son roi. Puis, cette même naïveté la mit mal à l'aise d'imaginer ce genre de choses.

"D'accord." répondit simplement Lucille.

Commençant à penser au côté pratique, à ses connaissances sur le sujet, à la manière de cacher la préparation de la potion, l'adolescente en oublia ses pensées culpabilisantes. Ce ne serait pas très dur à dissimuler, ce n'était pas ça qui l'inquiétait. Ce qui lui posait problème, c'était qu'elle n'avait jamais concocté de contraceptif et qu'elle ne pourrait pas demander à son maître des conseils, c'était trop risqué. Et il était hors de question que la reine soit empoisonnée suite à une expérience ratée. Elle se rongea un ongle, un peu soucieuse. Elle décida finalement d'avouer à sa reine :

"Sauf que j'en ai jamais fait..."

Une phrase un peu déstabilisante, surtout pour son interlocutrice qui devait déjà être bien désespérée pour lui faire une telle demande. Mais Lucille se voyait mal mentir à ce sujet, elle était bien trop honnête pour ça et d'une certaine manière, fidèle à sa reine, même si ça ne faisait pas longtemps qu'elle était à son service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Dim 17 Mar - 7:05

Elle accepte. Elle accepte et tu te sens tressaillir tant ton soulagement est grand. Peut elle comprendre, cette jeune fille à peine moins âgée que toi ? Peut elle comprendre ta crainte de porter un enfant, ton épouvante face à cette idée ? Tu te sens si jeune encore... Trop pour être reine, trop pour être mère. Nul doute que le jour viendra où tu cesseras de t'empoisonner pour porter fièrement l'héritier de Sombreciel, en dépit du malaise que t'inspire cette perspective. Plusieurs héritiers même, s'il plaît à ton époux - que ne serais-tu capable de faire, par amour pour lui ? Mais pas dès maintenant... Il est bien trop difficile encore de trouver ta place en ce royaume étranger où tous te dévisagent avec curiosité, davantage comme un bijou dérobé de haute lutte que comme une souveraine. Bien sur, ils sont courtois et respectueux. Mais tu les sens circonspects, comme s'ils attendaient que tu fasses tes preuves. A leurs yeux, tu n'es pas reine. Tu n'es que l'épouse légitime de leur roi et si d'aucuns diraient qu'il n'y a là nulle différence, tu en sens pourtant une.
Sans doute grandirais-tu dans leur opinion si tu portais leur prince, leur futur suzerain. Mais tu t'en sens incapable. Tu veux gagner leur respect par ton abnégation, ton obstination à les comprendre, ta dignité. En témoignent ces heures passées à lire sur Sombreciel tous les ouvrages qui passent à portée de ta main, avec cette frénésie qui est la tienne dès lors que tu te perds entre les pages. En témoigne également ton acharnement à comprendre ce maudit palais qui te perds au fil de ses détours, sans chaque fois te faire accompagner d'un domestique pour te guider. Et un jour, oui, un jour, tu seras mère. Quand tu auras appris à être reine, à être épouse, tu deviendras mère. Quand tu te sentiras prête, à défaut d'être enthousiaste devant les neuf longs mois de grossesse.

Mais très vite, tu déchantes. Car justement, il y a un « Mais ». Un détail non négligeable que la petite servante évoque avec un évident embarras. Un détail qui ferait presque s'emplir de larmes tes grands yeux clairs aussi tu te détournes, pour mieux dissimuler ton évidente déception. Si elle avait refusé, tu l'aurais compris. Remercié en lui demandant de demeurer des plus discrètes et de ne jamais, jamais s'en ouvrir à quiconque. Qu'elle hésite aurait allumé l'espoir au fond de toi et tu aurais attendu avec impatience qu'elle prenne une décision. Mais qu'elle s'avoue incapable de répondre à ta demande malgré son accord... Non, tu ne l'avais pas envisagé. Tu ne devrais pourtant pas être surprise : qu'une adolescente tout juste sortie de l'enfance ne sache rien de ce genre de... décoction n'a rien de réellement surprenant.

Une reine, une vraie dans toute sa dignité, lui signifierait sans doute que l'entretien est dans ce cas terminé. Ou la ferais punir pour incompétence. Mais c'est davantage la jeune femme qui s'exprime tandis que tu reviens t'asseoir dans ton siège.
« Auriez-vous... La possibilité d'apprendre - sans que quiconque ne se doute de rien ? Ou au moins une idée des plantes et méthodes à utiliser ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Dim 24 Mar - 4:41

C'est en voyant la reine détourner le regard que Lucille sentit son coeur se serrer. Elle le voyait, Aliénor était déçue, peut-être même qu'elle était vraiment triste. La jeune fille aurait préféré que sa reine s'énerve contre elle que de la voir aussi désemparée. Et le silence qui s'ensuivit fut des plus longs qu'elle n'ait jamais connu, long, lourd, et la culpabilisant de plus en plus à chaque seconde. Pour enfin se briser sous la voix hésitante de la reine.

Si elle pouvait apprendre ? Oui sans aucun doute, elle pouvait mener des recherches dessus, mais aussi surprenant que ça pouvait sembler, elle doutait d'elle. Tout ce qu'elle savait, elle l'avait appris en faisant des expériences puis en déduisant les propriétés des mélanges et des ingrédients. Faire l'inverse lui semblait comme se jeter dans le vide et voir si elle attérissait en vie. Mais là, sous le regard peiné de la reine, elle aurait promis n'importe quoi.

"Je vais étudier dans ce sens. Vous inquiétez pas, je serai discrète."

La première chose à faire serait de se renseigner sur les plantes, il n'y avait pas de méthode miracle pour ça : si elle ne pouvait pas demander à son maître, elle allait lire. Lire beaucoup plus et beaucoup plus vite. Pour réunir les ingrédients, elle commanderait ceux nécessaires pour cette potion au milieu d'autres, ça ne se verrait pas tant chaque végétal avait de nombreuses utilités. Elle irait peut-être même les chercher toute seule, s'ils se trouvaient dans la région. Mais une fois la potion finie, il y aurait toujours ce doute...

"Ne vous affolez pas... mais il faudra que je voie si elle est réussie avant de vous la donner..."

A ce moment là, elle pensait que suivant ce qu'elle mettait dedans, il y aurait peu de chance que la préparation, même ratée, soit mortelle. C'était de son efficacité qu'elle doutait, car elle ne pouvait en être sûre qu'en l'essayant sur quelqu'un. Ce qui pourrait aussi la prévenir d'effets secondaires éventuels. Ses essais précédents, elle les avait pratiqués sur elle-même, sauf dans le cas de poisons lesquels avaient été expérimentés sur des animaux. Mais concernant cette potion en particulier, la deuxième solution ne lui semblait pas assez fiable et la première...

Elle aurait vraiment promis n'importe quoi.

"Eventuellement je pourrais tester sur moi-même."

Ce qui ne la ravissait pas. Pas du tout, même. Etrangement, son insouciance l'empêchait d'évaluer les conséquences et d'angoisser à ce propos, ou alors peut-être qu'elle avait trop confiance en elle, malgré sa prudence, pour envisager que sa potion soit ratée. Non, c'était plutôt les conditions de son expérience qui la dérangeaient. Elle avait beau être cielsombroise, pour certaines choses elle était encore dans l'enfance.

"A moins que vous connaissiez quelqu'un d'autre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Ven 19 Avr - 16:30

Tu n'es qu'une enfant, Aliénor. Au fond de toi, malgré ton assurance de façade, tes manières étudiées et tes sourires gracieux, tu es et demeure une enfant, trop vite arrachée à l'insouciance des jours heureux. Trop vite précipitée dans le monde des adultes ou duplicité et responsabilités règnent en maîtresses absolues. Non, tu n'étais pas prête pour ces jeux de cour, de séduction et de pouvoir. Et si très souvent tu as espéré le mariage, si tu l'as appelé de tous tes voeux, consciente que là serait le seul sort en mesure de te libérer de la tutelle impériale, tu es si loin d'être prête pour une vie d'épouse et de mère. De Reine... Chaque jour est un défi, sous le regard inquisiteur des courtisans qui attendent de toi que tu trébuches, que tu te montres indigne de l'honneur qui a été fait. Superbe trophée, sans l'ombre d'un doute, dérobé à l'ennemi ancestral. Mais qu'es-tu de plus ?
Dans le regard de la petite servante qui te fait face, tu lis un début de réponse. Tu es une femme en devenir, presque encore une adolescente, sans confiance en elle ni faux-semblants et qui a infiniment besoin d'aide et d'amitié, dans ce grand palais froid. Et malgré ce refus premier, cet aveu de son ignorance, tu la vois déjà qui réfléchit et s'interroge, sans doute perdue dans les méandres de plantes aux noms inconnus. Mais les réserves qu'elle émet - toutes à son honneur - ne peuvent te satisfaire.


« Non... Non, c'est impossible... Vous ne comprenez pas, je... je ne peux pas attendre. » Ta voix s'est faite plus ferme sur ces derniers mots, pour bien lui faire comprendre toute l'importance d la célérité en cette affaire. Bien sur il ne s'agirait pas que tu sois malencontreusement empoisonnée par une tentative ratée mais vérifier l'effet d'un contraceptif prendrait des mois - sans parler des actes que cela suggère. Au vu de l'assiduité du Roi, tu ne disposeras certainement pas d'autant de temps que tu le souhaiterais. A cette idée nouvelle demeure attaché un mot : poison. Cette petite servante voudrait-elle te tuer, te droguer, te rendre dépendante qu'elle en aurait tout pouvoir. Un instant, tu t'effrayes de remettre pareille possibilité entre les mains d'une domestique. Mais as-tu le choix ? Peux-tu faire autrement que de lui faire confiance, aveuglément, sans plus de garantie que la compassion sincère que tu lis dans ses yeux ?

De nouveau assise, tu gardes quelques secondes les yeux fixés sur tes doigts qui se mêlent et s'entremêlent, signe de ton anxiété. Tes prunelles s'en reviennent finalement à Lucille, qui semble attendre que tu t'exprimes, que tu achèves de parler, de lui répondre. « Votre... prudence est toute à votre honneur et je loue la conscience que vous semblez mettre en votre ouvrage. Mais il est primordial que cela soit fait dans les plus brefs délais, comprenez-vous ? Ou tout du moins, il faut impérativement que je dispose d'une solution alternative en attendant que vous ayez pu mettre au point votre remède. » Un sourire, comme pour la remercier de se faire ta complice. « Vous serez amplement dédommagée pour votre peine, je puis vous l'assurer. Mais que la Chance guide vos essais, je ne peux réellement pas me permettre d'attendre. » Pas alors que c'est le temps lui-même qui joue contre toi, allié de la nature en cette perspective de vie nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 74
Je réside : à Dragonvale

Registre
Âge du personnage: Seize ans
Titres:
Autres visages: Lena
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Ven 30 Aoû - 1:06

Oui bon effectivement, la reine marquait un point. La préparation serait trop longue à tester et elle en avait un besoin urgent. C'était dommage, dans un sens, Lucille aimait faire les choses bien et expérimenter pendant longtemps. Surtout qu'il aurait pu être assez amusant de prendre un sujet de test autre qu'elle-même, sur la demande de la reine. Dans un sens, ce serait elle, son cobaye. Mince... pouvait-on considérer sa reine comme un cobaye ? Pourquoi la rouquine était-elle mal à l'aise à cette idée ? Ce n'était pourtant pas une question de morale...

Non, Aliénor lui faisait confiance.  C'était en ça que ça la dérangeait. C'est ce qui poussait à l'extrême la prudence de Lucille. Trop naïve pour imaginer les conséquences que ça aurait sur elle si elle ratait ou si elle se faisait prendre, elle pensait juste à quel point elle perdrait toute crédibilité. Et être considérée comme une jeune prodige lui convenait très bien ! Les gens en attendaient beaucoup trop d'elle, mais c'est avec cette pression qu'on devient la meilleure, non ?

De toute façon, concernant la reine, elle n'avait pas le choix.

" Bon, bon... Pas de test alors. Et je vais me dépêcher, d'ailleurs je ferais mieux de commencer immédiatement."

Elle buvrait tout de même un peu de chaque mélange, pour voir certains effets secondaires immédiats. Pour le reste, Aliénor avait raison, il faudrait de la chance. Quelque part, ce facteur hasardeux donnait un côté assez intéressant à ce que Lucille s'apprêtait à faire. Les scientifiques n'aimaient pas trop la chance, mais la jeune-fille avait un petit côté artiste qui ne demandait qu'un coup de pouce du destin. Mieux valait cependant le pousser un petit peu en commençant ses recherches le plus tôt possible.

"Vous avez autre chose à me dire ? Parce que sinon, je file, j'ai du travail. Ah oui euh, donnez moi une date limite pour vous remettre ma préparation s'il vous plaît. Je vous la remettrai en personne, bien dissimulée et tout et tout, vous inquiétez pas pour ça."

Lucille attendit une réponse de sa reine. Si elle était autorisée à partir, elle se dirigerait directement vers les bibliothèques de la ville pour commencer à étudier. Passé l'inquiétude, elle commençait à ressentir l'excitation de s'atteler à une préparation dont elle ne savait rien, c'était un défi pour elle et quoi de plus satisfaisant de réussir un défi ? L'avenir allait lui réserver des nuits blanches, beaucoup de nuits blanches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Ven 30 Aoû - 7:44

Elle est surprise la petite Lucille, tu le vois bien, dans sa moue incertaine, son parler soudainement plus familier. Mais comment l'en blâmer ? S'il advenait que votre petite expérience tourne mal, tu serais bien en peine de garantir sa sécurité. Si un quelconque empoisonnement, même mineur, te faisait garder la chambre, comment pourrais-tu intercéder en sa faveur ? Oui, c'est une demande bien égoïste que tu lui fais aujourd'hui, mettant ta vie en jeu entre ses mains d'enfant plutôt que d'assumer ton choix en allant quérir quelque apothicaire confirmé. Mais étrangement, tu as confiance en cette demoiselle. Ou peut-être est-ce seulement que tu ressens le besoin de pouvoir faire confiance à quelqu'un... En cette petite herboriste guère mois âgée que toi et qui réfléchit d'ores et déjà aux moyens qu'elle utilisera.

Tant d'application, d'empressement te fait sourire, sans trop que tu saches pourquoi. Mais avant de lui donner congé, de la laisser retrouver ses alambics et ses plantes, il y a une dernière chose que tu veux lui dire.
« Il n'y a pas de date limite. Le plus tôt sera le mieux. Cependant... Je souhaite que vous preniez ceci. » Tout en parlant, tu t'es approchée de la commode sur laquelle est posé ton coffret à bijoux pour en sortir une bague de moindre valeur, certes, mais qui assurera sa subsistance des mois durant si cela s'avérait nécessaire. « Je veux que vous sachiez que j'apprécie ce que vous faites pour moi, Lucille. Cette bague ne devrait pas être trop difficile à revendre et... si quelque problème devait subvenir, je ne veux pas que vous en soyez jugée coupable. Ceci vous permettra d'aller vous établir hors de Sombreciel. »

Un dernier remerciement et tu la laisses s'en aller, espérant seulement n'avoir pas aveuglément placé ta confiance en cette adolescente qui pourrait en quelques gouttes te tuer, en quelques mots t'attirer l'inimitié de tout le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   Ven 30 Aoû - 7:45

RP TERMINE ♥
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Juste quelques gouttes... [Lucille]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste quelques gouttes... [Lucille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Euphoria :: Palais de Castiel :: Appartements :: Suite des rois de Sombreciel-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche