Partagez | 
 

 Entends moi rugir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Entends moi rugir   Dim 17 Fév - 13:52



8 octobre 802
Entends moi rugir
Certains ont intérêt à surveiller leurs arrières...
  • Nom des participants : Liam d'Outrevent et Anthim d'Erebor
  • Statut du sujet : Très Privé !
  • Date : 8 octobre 802
  • Moment de la journée & météo : Matin, assez tôt
  • Saison 2, chapitre 1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Dim 17 Fév - 16:10

Pourquoi se devait-il que les choses bougent trop vite, changent et se retrouvent particulièrement compliqués à appréhender et comprendre. Anthim en avait assez... assez de tout ça... depuis un mois et un peu plus, sa vie était devenue un véritable calvaire. Lui, le prince d'Erebor, si fier, si solide comme les montagnes se retrouvait six pied sous terre à se morfondre sur une situation qui lui échappait complètement et qui, à mieux y réfléchir, lui faisait peur. Car oui, l'Erebien ne supportait pas ne pas savoir ce qui se passait, encore plus lorsque ça le concernait directement, et le pire, c'est que tout ça le concernait, sans savoir pourquoi... Mais il fallait remonter loin des semaines avant pour comprendre ce qui avait bien pu se passer. Si c'est la tête haute mais l'âme honteuse que Anthim avait réussi à surmonter son humiliation face à Sombreflamme, cet état d'esprit ne resta pas longtemps à la suite du mariage une nouvelle fois désastreux qui eut lieu à la Cour. Rien n'aurait pu être plus affreux pour Arven que ce qui est arrivé ce jour là, et quand il y réfléchit, il ne saurait pas dire exactement ce qui c'est passé puisque ses souvenirs sont flous, et même lointain. Qu'importe au fond, puisque le pire restait à venir. Il n'était pas resté longtemps alors que l'école de magie tombait sur Lorgol, détruisant tout dans sa chute. N'ayant d'autre choix que de fuir avec ses hommes, Anthim songeait à retourner en Erebor, mais c'était sans compter sur la mauvaise rencontre qu'il fit sur le chemin... A peine quelques semaines après sa première humiliation, voilà qu'une seconde, de plus grosse ampleur encore lui tombait dessus. Et si pour la première il avait sans difficulté compris ce qui lui était arrivé, pour cette dernière, il n'eut pas le temps de bien comprendre que déjà son corps ne lui obéissait plus, que ses yeux ne regardaient plus ce que lui même voulait et que ses pensées étaient parasitées par autre chose, quelque chose de dangereux, il le savait, mais personne ne pouvait l'entendre, personne ne pouvait savoir que le prince d'Erebor était posséder par un dragon.

Car c'était bien ça, le problème. Il avait assisté à leur semi libération une première fois à Lorgol, et voilà que lui en subissait les conséquences. Oh, depuis il avait réussi à comprendre un peu mieux, et c'était bien ça qui était le pire et qui donnait parfois au jeune homme de tout abandonner. Mais à chaque fois qu'il faisait chemin pour retourner à Vivedune, ce dragon, cette Obsession, venait lui reprendre son corps pour partir ailleurs, loin de sa destination. Et c'était d'ailleurs, ce qui en ce mois d'octobre, après avoir une nouvelle fois traversé le désert, il se retrouvait, sans en avoir envie, à Sombreciel. Pourquoi ce lieu. De tous les royaumes, cette dragonne avait choisi celui qui lui était le plus hostile, et au delà de cette simple constatation, le plus détestable. Anthim n'avait jamais aimé Sombreciel, même avant de connaître son Roi. Mais il l'exécrait encore plus maintenant, et c'était peu dire. « Tu es toujours d'une sale humeur Anthim » La faute à qui ? « Me reproche tu ton échec face à Sombreflamme ? » L'Erebien aurait voulu s'énerver, mais il n'en avait même pas le courage. Se souvenir de ce qui c'était passé fin aout avait tendance à lui rappeler trop de mauvaises choses. Tais toi. La dragonne ne répondit rien, mais le prince savait qu'elle souriait, et avec son propre visage qui plus est. Cette situation, si elle n'effrayait plus Anthim, avait le don de le mettre hors de lui. Car cette présence inopiné à Sombreciel n'était dû qu'à une seule et unique chose, et ça, le jeune homme en avait mis du temps à le comprendre, et ne l'aimait pas du tout. Comment pouvait-il accepté cela. « En me laissant faire ? » Pourquoi prendre la peine de répondre, de toute façon, il avait déjà essayé de toutes les façons de reprendre ce corps qui aurait du être le sien.

Euphoria, une ville à l'image du fou qui la gouvernait. Anthim n'était certes pas objectif sur tout ce qui appartenait à Castiel, mais il avait des raisons non ? Que trop même. Bizarrement, Obsession n'avait pas l'air de se perdre dans ce dédale de ruelles toutes semblables les unes aux autres, mais il sentait déjà que les choses allaient bientôt tourner en sa défaveur. Parce que de toutes les personnes sur qui la dragonne aurait pu jeter son dévolue, il avait fallu qu'elle choisisse lui. Déjà, en soi, ça le dérangeait plus que de raison que la créature mystique tombe amoureuse d'un homme (elle pouvait, ce n'était pas le problème) et se mette en quête de le rejoindre, mais en plus dans le corps du prince d'Erebor. À croire que le Destin n'avait pas fini de vouloir l'humilier. Et sans pouvoir rien faire, Anthim se regarda approcher à pas feutrés vers l'Outreventois qui, pour d'obscures raisons, se trouvait aussi à Sombreciel. Si seulement il avait pu dire non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Mer 20 Fév - 10:38

Que de bouleversements, en ces temps troublés...

La Chute nous a tous surpris. L'apocalypse a ravagé Lorgol.. Nous avons passé de nombreux jours à chercher les survivants, à sauver ceux qui pouvaient encore l'être. Les bûchers sont restés allumés pendant de nombreuses heures. Et comme si cela ne suffisait pas, la Chute a été accompagnée de nombreux événements bien étranges... On parle de dragons, on parle d'écrins, de calices, de hérauts. On parle vaguement de la Rose Écarlate... Je ne sais plus que croire, je ne sais plus que comprendre.

Tout d'abord, Lior et Outrevent ont accaparé toutes mes pensées. Aerandir, mari décédé d'Agnès, s'est vu réincarné dans le corps de mon fils, et ensemble, nous avons commencé à chercher une solution à ce problème... Quelque peu gênant. Du côté d'Outrevent, c'est cette misérable Arabella qui occupe mes pensées. Mon père, bien mystérieusement décédé, a laissé derrière lui sa place à Arabella et à celui qu'elle présentait autrefois comme son frère : Armand. Ils ne sont pas légitimes à cette place qui devrait être la mienne, mais l'absence de parole de mon père à mon égard fait que nos sujets suivront la voix de la justice, ils suivront la nouvelle souveraine... Jusqu'à ce que je viennes chambouler ses plans. Pour l'instant, j'ai décidé de calmer le jeu, de dire à ceux qui sont restés fidèles à notre famille de rester à l'écart de tout cela, de sonder le terrain, et de répandre la nouvelle de mon retours prochain. La patience sera ma meilleure alliée. Cette fille de catin ne saura que faire de son statut de reine.

Mais ce n'est pas la seule raison de mon éloignement. Après avoir aidé à m'occuper de Dragonvale dévastée et avoir pris le temps de pleurer mon père ainsi que les nombreux morts que ce renversement de pouvoir a causé, j'ai décidé de partir pour Euphoria, sommes toute bien loin d'Outrevent. J'ai entendu de nombreuses paroles sur le duc Castiel de Sombreflamme et j'espère bien la-bas pouvoir peut-être mettre la main sur ma sœur disparue et le mystère qui l'entoure. Je ne comprend pas ce qui m'arrive la concernant. Peu de temps après le chute, je me suis rendu compte que je ne ressentais plus grand chose la concernant. Même sa disparition ne m'a pas causé de tristesse. Je ne comprend pas, ai-je rêvé mes souvenirs ? Ai-je souffert trop de peines pour pouvoir encore me soucier de Lisbeth ? Toujours est-il que je me dois de la retrouver. Elle pourrait m'aider à retrouver ma place, et l'enfant qu'elle porte sera mon neveu, elle n'a pas le droit de s'enfuir avec lui, de le garder ainsi pour elle seule.

Je suis donc parti pour Euphoria, et y suis arrivé dans la journée d'hier, bien décidé à ne pas y rester trop longtemps. On m'a accueilli au palais et on m'a assuré que je pouvais y loger aussi longtemps que je le souhaiterais. Au fond, cela fait quand même du bien de ne plus avoir besoin de se cacher, et d'être accueilli comme le Noble que je suis...

Aujourd'hui, j'ai décidé d'investiguer en ville, et suis donc sorti dans les rues. Je ne m'attendais pas, en venant à Euphoria, à découvrir un nouveau problème que les Dragons allaient me poser... Dans les rues de Dragonvale, j'entendis vaguement un pas qui tachait d'être silencieux s'approcher de moi. Beaucoup trop près. Je me retournais prestement.


" Par la Fatalité et tout ses pouvoirs, Anhtim d'Erebor ! Quelle surprise de vous voir... Ici. Qu'est-ce qui peux bien vous amener à Euphoria ? Ce n'est quand même pas votre légendaire amitié avec le roi de Sombreciel ? "

Je riais sous cape. La mésaventure du prince d'Erebor avec Castiel avait fait le tour des huit duchés aujourd'hui redevenus royaumes. Pauvre Anthim, qui n'avait su défendre ses intérêts face à un Castiel empressé de lui voler sa promise... Dans les rues de Sombreciel, il ne devait pour sûr pas en mener bien large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Ven 22 Fév - 15:32

Penser était devenu difficile avec deux esprits dans un seul corps. Pour Anthim, entendre la voix d'Obsession le rendait littéralement dingue, il avait parfois envie de la faire taire, d'imposer le silence, et il arrivait que, par miracle, elle se taise. Mais ça, c'était dans le cas où Anthim parvenait à récupérer son corps... et au contraire, lorsqu'il n'était pas le maitre, il n'était que spectateur, s'observant lui même faire des choses qu'il ne voulait pas. Encore heureux, la dragonne évitait de trop sortir du rang, et la seule chose que le prince d'Erebor avait à lui reprocher c'était l'affection trop « voyante » qu'elle portait aux hommes et en particulier à Liam d'Outrevent. L'héritier déchu n'avait jamais vraiment fait parti des proches connaissance d'Anthim. Bien sur, comme tout le monde, il n'ignorait pas qui était l'ancien chef de la guilde des Rebelles (pouvait-on dire maintenant qu'elle existait encore ?) et à l'inverse, Liam ne devait pas ignorer qui était son homologue d'un pays voisin. Mais au delà d'une connaissance totalement passive, ils ne s'étaient, pour ainsi dire, et aussi loin que remonte les souvenirs d'Anthim, jamais parlé. Ou alors peut être un vague échange de mot. Et encore, quand on y réfléchissait, ce n'était franchement pas grand chose. L'Erebien ne pouvait pas dire ce qu'il pensait réellement de Liam. Bien sûr il admirait toutes les actions qu'il avait fait contre Augustus, en son temps, bien qu'aujourd'hui ça ne semblait plus réellement nécessaire lorsqu'on voyait ce qu'était le danger sur Arven... et ce danger, il l'avait en lui, sans pouvoir le contrôler, s'en était même l'inverse, et le pire, c'est que personne, non personne, ne pouvait le savoir. Ainsi, sauf si on lui avait dit, le prince déchu d'Outrevent devait croire effectivement qu'il avait en face de lui le prince d'Erebor. Hors, d'ordinaire on ne voyait pas vraiment ce dernier afficher un sourire carnassier comme celui qui apparaissait actuellement sur le visage de l'Erebien. À se savoir comme ça, Anthim n'avait envie que d'une seule chose, fuir et s'enterrer sous terre. Pourquoi cela devait-il tomber sur lui ? ...

Pourtant, il savait parfaitement, le sentait même dans son esprit, qu'Obsession n'appréciait guère la remarque de la personne en face. Certes, il était logique qu'Anthim lui même le prenne mal, c'était d'ailleurs le cas, mais il n'imaginait pas que la dragonne soit amère d'entendre pareil réflexion. J'ai l'impression qu'il se moque de toi. Oui, tout Arven sait de toute façon... Ne t'inquiète pas, je vais lui faire ravaler ses mots à ma manière. Je ne préfère pas... Mais sans aucun doute qu'elle ne l'écouterait pas. Et quand au fait de faire ravaler ses mots à Liam d'Outrevent, ça ne risquait pas de se passer comme l'imaginait le prince d'Erebor. Il y avait bien des choses à craindre venant d'Obsession, et le pire, c'est qu'Anthim ne savait absolument pas à quoi s'attendre.

« Je n'imaginais pas de telles moqueries venant de vous Liam d'Outrevent. Dois-je penser que vous avez quelque chose contre moi ? »

Et moi qui craignais pour ma réputation... Quoi ? Ne vient pas me dire que je fais des bêtises. Mais tu es en train d'en faire. Laisse moi mon corps. Surement pas, j'ai enfin réussi à le retrouver, ce n'est pas pour perdre ma chance. Quelle chance ? C'est un homme... Et alors ? L'idée ne t'ai pas venue que je suis aussi un homme ? Parfois, Anthim avait l'impression de parler avec une enfant, comme si Obsession faisait exprès de faire l'idiote. Et ça semblait lui plaire. L'Erebien savait parfaitement que sa dragonne n'était pas bête et s'était aperçu des faits, connaissant les mœurs des différentes région d'Arven. Mais elle s'en fichait bien. Si seulement elle avait pris le corps d'une femme... mais non... Les pensées du jeune homme se faisait de moins en moins cohérentes, moins réfléchies, et avoir cette dragonne qui murmurait parfois des mots pour le manipuler n'aidait en rien à la maintenue d'un esprit sain. Laisse moi reprendre mon corps. Non.

Ça n'étonnait même plus Anthim.

« Êtes vous à ce point curieux de savoir pourquoi je suis là, à Euphoria, cher Liam ? »

Rien que de s'entendre parler de la sorte, Anthim en frissonnait. Ce n'était pas lui, jamais il n'aurait réagit de la sorte, jamais il... il n'aurait tenté de s'approcher plus de l'Outreventois. Oh non... pas... pas ces pensées... les pensées d'Obsession venaient de traverser l'esprit du jeune homme, à sa grande horreur. Pourquoi tout ceci devait-il tomber sur lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Mar 26 Fév - 8:18

En me retournant, sentant quelqu'un s'approcher derrière moi, j'avais d'abord mis la main sur la garde de mon épée, la sortant légèrement de son fourreau. Cependant, en voyant Anthim s'approcher, je l'avais lâché, ayant confiance dans le prince d'Erebor.

« Je ne me moque pas de vous, Prince. »

Mon ton franc et ma raillerie auraient, il est certain, été mal vues à la cour. Cependant, c'était là mon ton habituel, le ton d'un homme qui parle sans détour à un ami. Je n'ai plus l'habitude de ces jeux de double sens que pratiquent chaque jour les gens de la haute. En prenant la tête des rebelles, j'ai aussi en grande partie abandonné cette vie. Lui, même s'il a soutenu la cause des Rebelles du mieux qu'il pouvait, est resté de quelqu'un de très respecté. Si ce n'est ce petit inconvénient qui est venu contrecarrer ses plans ses derniers mois, il s'en est généralement toujours très bien sorti.

« Je n'ai rien contre vous, je suis surtout surpris. Et je m'inquiète aussi pour vous. Les Cilesombrois peuvent se montrer très durs avec ceux qu'ils méprisent...Vous avez beau être prince, ici, vous n'êtes plus grand chose. »

Cela fait bien longtemps que j'ai compris que le statut n'était pas la clé de la protection. Pour être respecté, il faut déjà faire parler les actes et agir avec noblesse.

Cher Liam ?

C'est à cet instant que j'ai fait un pas en arrière, comprenant que tout ne tournait pas tout à fait rond ici. Jusque là, son attitude assez assurée ne m'avait absolument pas choqué. Pourtant, à présent, quelque chose dans le ton de sa voix me disait de me méfier. Je ne comprenais pas d'où lui venait ce ton. Me faisais-je des idées ? J'avais certes peu parlé avec Anthim au cours de ma vie, mais je connaissais suffisamment cet homme pour savoir qu'il ne m'aurait jamais appelé « Cher Liam » sans raison. Il était qui plus est vif d'esprit, tentait-il de me communiquer quelque chose ? Je jetais un coup d’œil alentour, y avait-il des gens dans la foule que l'Erebien voulait convaincre de quelque chose ? Je choisis de ne pas m'affoler.


« Dites-moi, je serais curieux de le savoir en effet. »

Il s'approchait beaucoup trop à mon goût. Une chose était sûre, je commençais à me méfier, et quoi qu'il soit en train d'essayer de faire, il n'irait guère bien plus loin sans que je ne sorte mon épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Mar 26 Fév - 17:25

C'était une certitude maintenant, Anthim rageait de l'intérieur et Obsession, à sa grande habitude n'en avait strictement rien à faire. Cette dragonne était décidément bien trop sans gène quand elle s'y mettait. Mais de l'intérieur, l'Erebien sentait cette attirance étrange qui portait l'esprit de la dragonne à vouloir se rapprocher le plus de Liam, et c'était vraiment une gros problème, parce que Anthim ne voulait pas qu'on s'imagine que c'était lui qui ressentait quelque chose pour l'Outreventois. Il n'était pas répugné par cette attitude, il se fichait pas mal que les gens soient « déviant » comme on dit, mais lui, il ne l'était pas, et à force, avec les conneries qu'elle faisait, Obsession allait finir par définitivement lui briser la réputation. Aux yeux de ses paires Erebiens, il se doutait qu'il y aurait de la surprise, mais comme pour lui, aucune répulsion. Mais pour les autres royaumes... tout le monde n'était pas ouvert sur ce genre de pratique, encore moins les Bellifériens qui eux, étaient problématiquement les voisins du nord. Allons Anthim, il ne va rien se passer qui risque de te griller. Laisse moi te dire que je suis un peu pessimiste là dessus. Le mot était faible et sans le cacher à l'esprit de sa dragonne, il montrait bien à quel point tout cela l'exaspérait. Si seulement il avait pu récupérer le contrôle... Non ! ... mais c'était peine perdue. Et sans doute ne l'avait-elle pas remarqué tout de suite, mais le prince d'Erebor l'avait vu, Liam avait reculé et sa main posée sur la garde de son épée, ce qui n'indiquait rien de réellement positif. Et si... et si il engageait un combat ? Oh non... pas ça... Anthim était doué pour bien des choses mais pas pour ça, pas pour le combat à l'épée. Arme en main, il savait qu'il se débrouillait comme un débutant, et encore, c'était sans doute pire dans les faits. Relax, c'est moi qui contrôle dois-je te rappeler. Bien sur... mais face à l'Outreventois, peu de chance de réussir quand même. De toute façon il ne va pas attaquer. Il aurait tort de ne pas le faire. Toi alors...

De toute façon, quoiqu'il puisse dire, il ne pouvait rien faire. Obsession portait trop bien son nom pour se laisser abattre d'un premier coup et Anthim savait au fond de lui qu'elle n'avait pas encore montrée ce dont elle était réellement capable. Effrayante perspective en vue. Et cette voix suave qui n'était pas la sienne, et ce ton bien trop doux, bien trop coulant. Sans parler de ce regard. Tout ça n'était pas Anthim d'Erebor et elle ne faisait rien pour garder son rôle. Belle parleuse mais complètement menteuse. Ou en tout cas, elle se foutait bien de la gueule du monde.

« Je vais vous le dire. »

Arrêtes toi, il va tirer son épée si tu approches trop. Une chose positive, le corps c'était arrêté. Avait-il encore un peu de pouvoir sur lui même ou était-ce simplement Obsession qui avait écouté. Sans doute ce dernier cas de figure. Il fallait dire que malgré le fait qu'il rechignait, Anthim n'avait absolument plus la force de combattre la dragonne pour récupérer la contrôle, c'était bien dommage. Il frissonna encore de l'intérieur en entendant sa propre voix grave prononcer ces mots.

« C'est pour vous Liam, que je suis venue. »

Au moins, on pouvait reconnaître à Obsession qu'elle n'y allait pas par quatre chemins. Et si Liam voulait tirer son épée après cette révélation et transpercer le prince d'Erebor, il en avait tout à fait le droit. Je te hais, c'est définitif je te hais. Et attends, je n'ai pas fini. Pourquoi moi... N'y avait-il pas de bonne raison de mettre fin à ses jours après ça ?

« Je dois vous dire que... » L'hésitation dans la voix était notée, mais ce n'était pas pour ça que la dragonne avait stoppée sa phrase. Si Anthim était fatigué, il n'avait pas complètement perdu la tête et refusait pleinement d'entendre ces mots sortir de sa propre bouche. Lui vivant, jamais il ne voulait voir ça. Il avait crié, hurlé dans sa propre tête. Pourtant, elle continuait, tant bien que mal au travers des coups d'éclat d'Anthim. « Je vous... »

TAIS TOI ! Il avait hurlé si fort, elle c'était complètement arrêtée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Dim 3 Mar - 6:50

Il hésitait.

Au fur et à mesure que ses mots sortaient de sa bouche, je commençais à douter. Il semblait mener un dur combat intérieur, faire force sur lui même pour me dire ces mots qui sonnaient si faux dans mon esprit. Au début, je n'arrivais pas à voir où il voulait en venir, je ne pouvais définitivement pas mettre une connotation de séduction dans la voix du prince d'Erebor s'adressant à moi. Cela ne me serait simplement jamais venu à l'esprit, je ne pouvais le croire.

Si bien que quand il m'a dit qu'il était venu pour moi, j'ai cru à un malheur, une information qu'il voulait me donner, quelque chose dont il devait me mettre au courant ou une affaire où il avait besoin de mon aide. Même si l'entrée en matière ne collait pas vraiment, avec ces hypothèses, la dernière me paraissait plutôt crédible. Je ne vois pas pourquoi j'aurais eu à penser autre chose. Je lâchais la garde de mon épée. S'il s'approchait de moi, c'était donc sans doute pour pouvoir me parler dans la confidence, il avait peut-être peur de mettre au courant quelqu'un ? C'était, toujours est-il, le plus crédible. Je me rapprochais légèrement, pour entendre ce qu'il avait à dire.


« Je dois vous dire que... Je vous...

- Que je vous quoi ? »

Pardon ? Que je vous quoi ? Son ton hésitant, ses interruptions. Je commençais sérieusement à douter du sérieux de cette conversation. Était-ce une blague qu'il me faisait là pour se venger de mes moqueries ? Avais-je raison de penser qu'il avait une faveur à me demander ? Que voulait-il donc, à la fin ? En tout cas, je n'avais pas des heures devant moi à gâcher dans une conversation absurde, et c'est pour cela que mon ton s'était fait impatient, injonctif. S'il avait quelque chose à me dire, qu'il le dise ou s'en aille, c'en était trop.

En tout les cas, si jamais mes doutes s'avéraient réels et qu'il soit bien en train de tenter de me séduire, je ne sais pas vraiment si je lui rirais au nez ou si je l’assommerais séance tenante pour l'affront qu'il me faisait là...

Que pouvait-il bien se passer dans sa tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Mar 5 Mar - 16:07

Il fallait arrêter tout cela, stopper ce simulacre. Des cris intérieurs, une lutte. Anthim était fatigué mais il ne laisserait pas son corps se faire transpercer parce qu'Obsession se faisait mal comprendre. Et jamais il n'aurait voulu lui laisser dire clairement ce qu'elle voulait de Liam. Il n'était pas question. L'Outreventois était dangereux sans être méchant, sa seule force parlait d'elle même et l'Erebien savait parfaitement qui il avait en face. C'était trop facile de se faire abattre, autant par la puissance de Liam que par l'adresse minable d'Anthim. Il luttait. Son corps c'était fait plus lent, plus tendu. Et tout s'arrêtait pendant un instant. Cette sensation étrange, le fait de... pouvoir bouger soi même ? Oui... de dire, d'ordonner...

« Éloignez vous Liam... »

Anthim !

Le jeune homme se crispa, porta sa main à sa tête avant de mettre un genoux à terre. Elle était extrêmement fâchée. Et encore, le mot était très faible. Elle hurlait de rage, la dragonne tentait de reprendre le contrôle. Mais il luttait. Il le devait, il ne pouvait pas la laisser continuer, impossible. Non ! Non ! Non ! Tu n'as pas le droit ! C'est... mon... corps. Maintenant tu me laisses ! Une nouvelle douleur à la tête, Obsession se vengeait... ça tu me le paieras Anthim. Il ne prit pas la peine de répondre, il savait très bien qu'elle ne le ferait pas, ce n'était pas la première fois qu'elle le menaçait. De toute façon il faisait ce qu'il voulait, il n'avait aucun compte à rendre à cette dragonne voleuse de corps.

Silence.

Plus de douleur.

Elle était partie, pour l'instant. Vexée ? Sans aucun doute, il n'en fallait pas beaucoup à Obsession pour qu'elle se sente offensé. Anthim avait encore la migraine, mais c'était bien moins douloureux que quand la dragonne occupait sa tête. L'impression de pouvoir souffler un peu s'immisçait agréablement dans son esprit. Puis il se rappela de l'instant présent. De Liam d'Outrevent toujours présent et sans doute complètement perdu par ce qui était en train de se passer devant lui. Le problème se faisait un peu plus net. Et l'Erebien n'avait absolument pas envie de raconter le pourquoi du comment, ni essayer de faire comprendre... il se redressa, regarda l'Outreventois.

« Pardonnez ce qui vient de se passer Liam. Comprenez seulement que... non ne cherchez pas à comprendre. »

Non, il ne pouvait pour l'instant pas le dire. C'était une question de blocage, il n'avait pas envie, étrangement. Il ne voulait pas, non, il ne pouvait pas. Pas à Liam. Il n'avait pas assez confiance en lui. Il savait que l'homme n'avait rien contre lui, mais c'était dans la nature d'Anthim de ne pas se confier sur ce genre de chose à une personne qu'il n'avait pas assez analysé. Surtout pas sur une histoire de dragon, d'écrin et de perte de corps... c'était déjà assez dur de ce le dire soi même.

« Je dois vous laisser... »

Être pris pour un fou... sans doute. Qui sait ce que pouvait penser Liam...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Dim 10 Mar - 10:14

« Éloignez-vous... »

Mais bon sang, qu'est-ce qu'il lui prend à ce maudit Erebien ? Il lutte avec qui, avec quoi ? Il a l'air juste totalement torturé, incapable de penser correctement... Cela fait-il déjà trop longtemps qu'il est arrivé à Euphoria et l'atmosphère complètement démente de la ville a-t-elle eu le temps de l'atteindre ?... Je repousse l'éventualité... A moins qu'il n'ai prit quantité de drogues, la folie, jusqu'à preuve du contraire, n'a jamais été une maladie contagieuse. Plus encore que d'hésiter, il a l'air de souffrir, de se combattre lui-même... C'est... Déroutant...

Puis d'un coup, il sembla aller mieux. Comme s'il récupérait enfin ses esprits. Je ne comprend plus grand chose. Y avait-il un mage dans les parages qui le torturait psychiquement, avait-il vraiment pris des drogues si célèbres en ce pays, était-il en train de lutter contre des pulsions internes qu'il était manifestement incapable de maîtriser ?

Il me demande de l'excuser... Avant de me demander de ne pas chercher à comprendre. Alors là, non. Il ne va pas s'en sortir si facilement, me dire des choses absurdes puis s'en aller comme si de rien était, avec un « ce ne sont pas tes affaires ». Depuis l'instant où il m'a impliqué, ce sont mes affaires, et il ne s'agirait pas qu'il perde à nouveau le contrôle de lui même et revienne battre des cils à portée de mon épée. Qu'il ai des problèmes ou qu'il soit juste saoul comme une barrique, il avait désormais éveillé ma curiosité, et je ne le laisserait pas s'en sortir avec un simple « Ne cherchez pas à comprendre », que diable ! Et voilà même qu'à présent il prenait le parti de s'en aller, me laissant en plan...

Hors de question. On ne se paye pas ma tête comme ça, prince de Erebor. Je sais que je n'ai plus officiellement un rang qui puisse rivaliser avec le tiens, mais ça ne va pas m'empêcher d'arrêter ta fuite absolument outrageante.

Je le saisis fermement par l'épaule alors qu'il commence à se retourner, l'empêchant de s'écarter.


« Hors de question. Je ne vais pas vous laisser partir sans que vous ne m'ayez donné une once d'explication à ce qui vient de se passer. Quoi que vous puissiez dire, désormais, ce sont mes affaires, alors parlez en vitesse où souffrez que je ne comprenne vos dires de travers et que ce ne soit mon épée qui vienne vous demander des comptes. »

Mon regard est dur et ma voix grave semble couver un violent orage. Suis-je devenu si insignifiant à ses yeux qu'il puisse se permettre de me tourner le dos comme si rien ne s'était passé après m'avoir parlé de manière si... Étrange ? S'il l'ignore encore, je m'en vais lui apprendre séant le sens du mot respect...

« Je dois vous laisser... » … Non mais quelle blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Lun 11 Mar - 14:45

Non non non.

Liam ne devait pas le retenir, c'était impossible, impensable, improbable. Il ne devait pas, il ne savait pas ce qui l'attendait sinon. Bien sur qu'il ne pouvait pas savoir, comment aurait-il pu alors qu'il n'était pas sensé être au courant des dragons, des écrins et tout ça. Et pourquoi ne pas lui dire ? NON ce n'était pas possible non plus. Faire de Liam un pion dans le jeu de la dragonne n'était pas une option pour Anthim d'avoir la paix. Par principe et par fierté il ne pouvait pas laisser l'Outreventois tomber dans le piège d'une créature bien plus puissante que les bas êtres qu'étaient les humains. Il ne savait pas avec quoi il jouait et pourtant il avait retenu avec fermeté l'Erebien qui avait tenté de lui faire comprendre qu'il était peine perdu de vouloir en savoir plus. Et quand la main c'était posée sur lui, Anthim avait bien cru qu'Obsession allait ressaisir l'occasion de reprendre le corps fatigué du prince qui espérait pourtant maintenir un semblant de sa fierté. L'avait-il complètement perdu alors qu'Aliénor se faisait emportée dans les bras de Castiel devant ses yeux ? Non... bien sûr que non... mais il avait perdu parfois l'envie de se battre. Il avait cru perdre tout espoir alors que la dragonne insinuait ses pensées avec subtilité. Mais il était revenu, avait remonté les dunes pour garder ce qu'il estimait être sa propriété, et à juste raison.

Liam ne comprenait pas. Il n'était pas idiot mais peut être n'avait-il pas réfléchit en s'engageant avec rage contre Anthim, bien malgré lui mal à l'aise de savoir sa vie en partie menacée parce qu'il ne révèlerait pas le pourquoi de cette situation impensable. Si seulement il avait lui même su. Oh si... il savait, et ne pouvait guère le dire. La main de l'Outreventois le tenait fermement à l'épaule, presque à lui en faire mal. Mais Anthim n'avait pas d'expression à cet instant pour représenter cela, et il plongea son regard clair sur l'héritier déchu. Un regard malheureusement dénué de sympathie, emprunt désormais d'une sourde colère. Que voulait-il savoir de plus ? Que n'avait-il donc pas compris dans ne cherchez pas à comprendre ? L'Erebien c'était pourtant décidé à ne pas revenir sur son jugement, de garder pour lui ce fardeau qui lui était tombé dessus, mais l'insistance de Liam risquait bien vite d'avoir raison de sa patience. Et c'est avec un détermination certaine qu'Anthim éloigna la main de son homologue avant de répéter d'une voix grave assez coupée, tranchante :

« Non. Ce ne sont pas vos affaires. Ou croyait moi, vous ne voulez pas que ce soit les vôtres. »

Son regard c'était fait plus dur, qu'en serait-il des explications ? Elles ne viendraient pas. Sauf si Liam insistait, mais si c'était ce dernier cas de figure, alors l'Outreventois était plus idiot que l'avait imaginé le prince des sables. Il se prenait pour qui ? Certes c'était lui qui venait d'assister à une scène complètement surréaliste où inconsciemment il était le premier concerné, mais c'était désormais fini. Et il n'avait pas besoin de savoir qu'il l'avait épargné d'une humiliation. Du moins pas pour l'instant.

« Je vous préviens seulement Liam que vous ne devez pas chercher à comprendre, cela vaut mieux pour vous. » Anthim laissa un instant de silence avant de reprendre, peut être plus calme... « Ce n'est pas une menace, sachez le. »

Peut être que si...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   Jeu 28 Mar - 10:07

Et voilà qu'il s'énervait.

Anthim d'Erebor semblait définitivement à côté de ses chausses. Comme si c'était à lui d'être en colère, après ce qu'il venait de dire et de faire. En tout cas, il avait l'air déterminé, il ne semblait pas prêt à lâcher l'affaire. Ce qui le tourmentait ne semblait pas le faire à moitié. J'essayais de comprendre, mais définitivement rien ne pouvait expliquer ce comportement, et ce revirement de comportement, à mes yeux. C'est peut-être pour cela que je voulu lui laisser le bénéfice du doute, et que je ne le décapitai pas sur le champ.

Il me prévint de ne pas m'en mêler, que cela ne m'attirerait que des ennuis... J'avais presque envie, après son petit discours, de lui proposer mon aide, tellement il m'avait l'air perdu et désemparé, terrassé par un problème dont il n'avait l'air de pouvoir se défaire. Pourtant, après les mots que nous venions d'échanger, après le ton qu'il avait employé, je n'en avais plus vraiment la patience. Je repris, plus bas.


« Bien, je lâche l'affaire. Mais avisez vous une seule fois de me reparler sur ce ton, de me tenir des propos aussi incompréhensibles, et je vous préviens que je ne serais plus si conciliant et que votre tête risquera bien vite de se détacher de vos épaules. Sur ce, au revoir. Que le Destin vous vois bien vite soigné de cette folie qui vous habite. »

Sur ce, je le laissais partir, me retirant moi aussi d'un autre côté.

Bien étrange, cette conversation...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entends moi rugir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entends moi rugir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FESTIVAL J'ENTENDS DES VOIX. Rouen (76).
» "Tu m'entends ?": la nouvelle escroquerie par téléphone
» La poésie
» Smartphones et tablettes
» presque pas de charges...(proportionnellement j'entends...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Euphoria :: Rues et ruelles-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche