Partagez | 
 

 Laisse le temps porter notre amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Laisse le temps porter notre amour   Sam 9 Mar - 2:22




15 octobre 802
Laisse le temps porter notre amour
et la mer nous engloutir sous sa rage
  • Nom des participants : Aliénor & Castiel de Sombreflamme
  • Statut du sujet : Privey
  • Date : 9 octobre 802
  • Moment de la journée & météo : En matinée, le ciel est bleu et la mer déchaînée.
  • Saison 2, chapitre 1





Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Ven 22 Mar - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Adorable Psychopathe

avatar
Messages : 474
Je réside : à Euphoria
Mon occupation est : roi de Sombreciel et régent de Nightingale
Mon allégeance va : à moi-même

Registre
Âge du personnage: 23 ans
Titres:
Autres visages: Louis, Octavius, Bérénice
MessageSujet: Re: Laisse le temps porter notre amour   Jeu 14 Mar - 14:30

Tout va bien.

C'est ce que tu penses alors que tu viens de remettre Sigal à Joséphine, après tes quelques heures passées avec elle. Passées à parcourir le palais d'un pas rêveur, à lui murmurer à voix basse des secrets qu'elle ne pourra pas répéter, à jouer avec ses minuscules mains, à rire avec ses propres éclats chantants. Tout va bien. Pour la première fois dans ta vie peut-être, tout va réellement bien. Tu es chez toi. Tu es heureux. Tu es bien. Tout va bien. Tu t'attardes quelques secondes aux jardins, tu sais que certains se faneront bientôt et cela te peine, passes à tes appartements pour déposer les lettres que t'a remis un coursier venu au palais alors que tu étais avec Sigal, salues un noble qui a chambre chez toi pour quelques jours, avant de prendre le chemin qui te mène à la bibliothèque. Pas besoin de regarder où tu poses les pieds, tu connais ta demeure par cœur. Tu la sens, tu la vis.

Ætheris te précède et arrive bien avant toi dans la bibliothèque, où tu as fait demander ton épouse. Tu sais qu'elle n'est pas très familière avec le palais, bien que tu ignores les heures qu'elle y passe à tenter de se retrouver dans ce labyrinthe changeant, et tu as donc demandé à ce qu'elle t'attende dans la bibliothèque. Lorsque tu passes toi-même les portes de la pièce, ton Familier est couché sur un canapé, sous sa forme de persan, ses yeux noirs posés sur Aliénor. Tu souris à la jeune femme, debout devant l'immense baie vitrée qui donne regard sur la mer déchaînée qui caractérise ton royaume changeant. Une mer difficile à naviguer, constamment enragée, mais réelle. Effrayante. Tu t'approches jusqu'à passer doucement tes doigts sous son menton et l'embrasser tendrement, sans parler encore. Tu regardes l'océan, puis ses yeux, avant de tendre la main pour l'inviter à s'asseoir à tes côtés dans le canapé qui trône devant l'immense baie vitrée. Le canapé est confortable, votre proximité rassurante, et tu prends sa main dans la tienne pour la porter à tes lèvres et l'embrasser. « J'espère que tout se passe pour le mieux pour vous au palais, Aliénor. J'ai été bien souvent absent, veuillez m'en excuser, je n'ai pu être à vos côtés aussi souvent que je le désirais. » Bientôt, ils allaient d'ailleurs partir tous les deux pour visiter des seigneuries et autres comtés, histoire d'être présents et attentifs pour ceux qui ne pouvaient se déplacer. Il l'emmènerait en Sinsarelle, également – même si narguer ainsi Erebor n'était peut-être pas spécialement diplomate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Laisse le temps porter notre amour   Jeu 14 Mar - 15:10

Il t'a épousé.
Tu peines encore à le croire. Il est revenu en grande pompe au début du mois de septembre, t'annonçant dans le même temps la destruction de Lorgol et du palais impérial. Dans ses bras, un bébé blotti dormait paisiblement et dans ses yeux brillait une étincelle lumineuse que tu ne saurais décrire vraiment. Une étincelle faite de bonheur, de satisfaction, de fierté. Une étincelle qui a flamboyé de plus belle tandis qu'il déclarait vouloir t'épouser dans le mois. Et il a tenu parole. A ton poignet est demeuré noué le ruban de votre union. Tu aurais pu le ranger, le glisser parmi les mille bijoux qui sont devenus tiens quand la couronne de Sombreciel s'est déposé sur tes longs cheveux dénoués. Puis tu t'es ravisée, dans une vanité bien absurde. Il t'importe de l'avoir sous les yeux à chaque instant, de sentir sa douceur sur ton poignet délicat. A chaque seconde qui passe, il te rappelle, humble ornement, quelle chance est la tienne. Quel honneur t'a été fait. Il t'encourage à te montrer digne et reconnaissante.

Pourtant, tu as parfois du mal à faire bonne figure. Tu te sens... étrangère, dans ce royaume de l'esprit et de la décadence. Ce royaume dont tu es devenue la souveraine sans vraiment t'y attendre. Tu avais commencé à apprendre les coutumes erebiennes. Tes lacunes sur Sombreciel te semblent insurmontables en dépit des heures passées à la bibliothèque. Une bibliothèque dont tu commences à connaître le moindre rayon à force d'y passer tes journées. Au moins est-ce là un endroit que tu sais rejoindre sans te perdre - à condition bien sur de partir de vos appartements. Et puis, tu aimes à contempler la mer déchaînée quand, au détour d'une page, tes yeux viennent se perdre sur l'horizon. Les vagues sont si hautes, ici... Presque violentes. Si différentes de la tendre écume qu'elles déposaient à tes pieds sur les plages de Bohémont. Mais malgré son impétuosité, c'est bel et bien la mer qui s'étend sous tes yeux et cette vue t'apaise, amenant un sourire sur tes lèvres. Lorgol est loin.

Aujourd'hui pourtant, tu ne lis pas. Tu es demeurée debout, à seulement admirer le spectacle des éléments tourmentés, prête à accueillir ton époux. Il a envoyé Césaire te prévenir qu'il souhaitait t'entretenir ce matin et ton coeur a bondi à l'idée de pouvoir partager un moment avec lui, aussi bref soit-il. Non que tu lui tiennes rigueur de ses fréquentes absences, tant de charges pèsent sur ses épaules... Mais il arrive parfois que tu espères avoir davantage de temps à passer à ses côtés pour parler. Seulement parler, apprendre à vous connaître, vous qui êtes encore presque des étrangers... Tu n'arrives d'ailleurs toujours pas à faire disparaître tes rougeurs quand il te regarde. Et à seulement entendre son pas sur le parquet ciré de la bibliothèque, tu sens déjà tes joues s'empourprer, ton pouls s'emballer. Comme tu voudrais montrer davantage de contenance et d'assurance en sa présence...
« N'ayez crainte, tout se passe pour le mieux. » Abstraction faite de ton incapacité à te déplacer seule dans ce dédale de couloirs. « Il n'y a rien à pardonner... Chacune des minutes que vous pouvez m'accorder me comble. J'aurais mauvaise grâce que de vous demander davantage. » Tu n'oses pas lui dire le fond de ta pensée. Pas alors que sa paume, brûlante, enserre la tienne avec douceur. Pas quand il te regarde avec cette tendresse dans les yeux. Tu ne voudrais surtout pas lui paraître ingrate ou exigeante. Seulement... Tu te sens tout de même terriblement seule en ces lieux. Terriblement étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Laisse le temps porter notre amour   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laisse le temps porter notre amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUE DIEU PROTEGE NOTRE AMOUR
» LA MOLDAVITE : Amour, Apothéose et Saturation
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» porter deux bébés
» Deux petits vieux décident de prendre du bon temps.......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Hors-Jeu :: Archive rp-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche