Partagez | 
 

 Une étincelle dans le coaltar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 

avatar
Messages : 7
MessageSujet: Une étincelle dans le coaltar.   Sam 25 Avr - 10:20




02 octobre 804
Une étincelle dans le coaltar
Quand on arrive en ville...


  •  Nom des participants : Soprane Harpelige et Melbren de Séverac
  • Statut du sujet : Privé
  • Date : 02 octobre 804
  • Moment de la journée & météo : Tardive fin de soirée, fraîche et venteuse nuit d'automne.
  • Livre III, chapitre 1





Dernière édition par Melbren de Séverac le Sam 25 Avr - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

avatar
Messages : 7
MessageSujet: Re: Une étincelle dans le coaltar.   Dim 26 Avr - 8:22

Lorgol, la cité aux mille décombres, dire que c’est mon actuel foyer qui est la cause de tout ceci, ça aurait pu être encore pire je suppose. Alors que je serpente dans les rues, j’essaie d’imaginer la splendeur passée de la cité. J’ai un peu de regret de n’être pas venu rendre visite à Castiel du temps où les mille tours étaient debout. Mais peut être un jour prochain les orgueilleux doigts de pierres chatouilleront à nouveau le ciel, qui sait, l’omniprésence de chantiers de reconstruction et d'échafaudages de toute sorte, tout cela montre combien les habitants veulent rebâtir leur cité. Le centre ville est d’ailleurs bien avancé, brillant de marbre neuf, de briques et d’enduits frais, c’est lorsqu’on s’éloigne qu’on se rend vraiment compte des dégâts, des années de labeur à fournir, encore.

Néanmoins malgré son coté délabré, Lorgol arrive à me fasciner, il faut dire que c’est ma première sortie de Dragonvale depuis les trois ans que j’y vis, sans doute que même le pire village de bouseux Cibellans me paraîtrait exotique. D’ailleurs, sans Mélusine et ses errances je serais encore à l’académie à étudier. Mais mon plan était assez mûr, alors, d’un coup de portail magique, me voila ici, prêt pour l'exécution de la première phase. Exécution, voila bien un mot qui convient à mon état d’esprit actuel. Même si je le cache, je suis en colère, colère et peur, perfide cocktail. Je suis en colère contre Mélusine de baisser les bras ainsi, mais surtout j’ai peur de la perdre, j’ai peur d’échouer dans ce plan si faillible, si fragile. Je suis incapable de sauver ma soeur seul, c’est une certitude, toutes ces lettres sans réponses me le crachent à la figure, ce n’est pas de moi dont elle à besoin, et pourtant c’est à moi d’agir. Si je suis ici, dans cette cité en ruine, c’est pour chercher de l’aide, je sais déjà à qui m’adresser, j'espère juste être assez convaincant.

Le tourbillon de rues et de places, l’effervescence chatoyante de Lorgol m’a embarqué, m’a égaré. La nuit est tombée, le vent s’est levé, humide et sifflant, je resserre frileusement les pans de mon manteau. Je peste contre mes rêvasseries qui m’ont fait perdre une précieuse journée. J’ai faim, j’ai le ventre vide et la gorge sèche, qui me pressent de procrastiner mes recherches. Je me souviens de cette taverne de pirates et de voleurs dont Mélusine vantait les mérites. Promesse d’une bonne soirée, et qui sait, il est toujours bon de susciter un peu la chance. Je me décide rapidement, sous le coup d’une nostalgie soudaine, souvenirs des sorties dans Euphoria, envie de débauche. J’apostrophe quelques passants, j’y suis bien forcé, l’on m’indique des directions vagues, des noms de rues qui n’évoquent rien à mes oreilles. Pourtant d’étapes en étapes je me repère, je me dirige. Finalement, lentement, j’arrive à destination, je frémis.

J’entre dans la taverne, il est tard, les plus sages sont partis, ceux qui restent en sont à l’état naufrage, glouglou, ça me ferait presque envie d’un verre d’eau tiens, presque. Suivra l’état épave, puis le long carénage avant de pouvoir refaire bonne figure, humaine ou de proue, quelle différence hein. Sur une petite estrade une ménestrelle joue de sa harpe, une mélodie apaisante. Je n’en demandais pas tant. Je m’assieds, j’ai hésité entre une table et le bar, j’ai préféré ce dernier, je n’ai pas envie de ruminer dans mon coin, j’ai envie de festoyer. Deux verres d’une eau de vie liquoreuse fleurant bon les forêts Cielsombroises plus tard, je suis dans l’ambiance, pas vraiment celle de la taverne, la mienne propre. Au vent les soucis, aux vents les remords, emportez tout, ma sobriété en offrande. Je me suis adossé au bar, un troisième verre à la main pour étayer le dicton, j’observe la salle torpide. Pas folichon, mes rêves de bringue et de débauche s’effilochent, holà ho, mais s’agirait pas de baisser les bras. Je me tourne vers la ménestrelle, mon seul réel espoir de passer une soirée digne de ce nom. Charmant minois, ma foi, et mains agiles, assurément, que demande le peuple. Engaillardi je tente de battre du pied sur le sol pour l’accompagner, mais le rythme lancinant de son morceau ne se prête pas vraiment à ce genre de tapage pédestre. Et dès qu’elle le finit je la hèle courtoisement.

_ Holà belle muse, que me combleriez vous s’il vous plaisait d’entonner quelque joyeuse et entraînante chanson. Pour un rigaudon ou une saltarelle j’irais jusqu'à vous offrir un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une étincelle dans le coaltar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: La Cour des Miracles :: Taverne de la Rose-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche