Partagez | 
 

 Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 Invité


Invité
MessageSujet: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Dim 11 Aoû - 8:48


Hakon

Russadir





Pomme


Pomme


ft. Jeremy Renner


19 octobre 764

à Port Vaillance

38

de l'Archipel

à Philippe Jedidiah et Savarna Chant-d'Écume

issu des classes populaires


Sérénités


Tu as bu comme un trou la veille, ou plutôt… Tu as corrigé un client de la taverne qui s’en prenait à une serveuse et puis, tu as bu comme un trou. Oh, tu le paies ce que tu descends, le but de ta présence n’est pas d’endetter Savarna avec ce que tu peux boire. Il n’empêche que tu as fait très fort et que tu n’as pas les idées très claires.
Écroulé dans ton lit, chemise, braies et bottes comprises, ton esprit compose de drôles d’images et tu entends de drôles de voix. Tu rêves. Du moins, c’est ce que tu crois. La voix que tu entends est un peu rocailleuse mais douce, pourtant, elle ne t’évoque rien. Ta mère avait une voix bien plus fluide, beaucoup plus chantante.

« Et bien mon brave, aurais-tu écumé plus que de raison les stocks de ton lieu de vie ? » À tes oreilles, ça faisait beaucoup de jolis mots pour dire que t’étais plein comme une barrique. « C’est possible. Ah… ça sonne mieux que j’croyais, j’dois pas être aussi alcoolisé que j’croyais. » « Oh si mon cher ami et plus encore. Tu vas avoir une vilaine marque demain sur le visage, je crois que tu t’es cogné la tête. » « Ouais… possible, ça arrive. Tu me veux quoi au juste et puis t’es qui, t’es quoi ? » « Vaste question que voilà et qui prouve que tu as bu pour une semaine au moins en quelques heures. Je me nomme Fantasme et j’aimerais que tu sois mon hôte dans ce monde. J’ai besoin de quelqu’un pour m’aider. » « Et t’aider à quoi au juste ? Fantasme… On dirait le nom d’une des putains du coin, t’avais pas mieux ? » « Ne soit pas insultant, je t’offre un moyen de ne jamais t’ennuyer, d’expérimenter de nouvelles choses, des choses que tu ne verras qu’avec moi. C’est un donnant-donnant. Tu connais bien cette notion non ? » « Ouais, mais t’es quoi ? » « Moi ? Mais un dragon pardi ! Que tu es drôle petit humain des mers. Alors, qu’en penses-tu ? Es-tu prêt à faire ce marché avec moi ? » « Jamais m’ennuyer tu dis ? » « C’est exact et tu ne seras pas privé de ton océan, de tes putains et encore moins de tes boissons. Vis mon ami, je regarderais et parfois, nous partagerons ton corps. » « Boarf… pourquoi pas. Marché conclu, on y gagne tous les deux, ça m’semble honnête. » « Par contre, je te demande de ne pas approcher de l’océan quand nous sommes unis. » « Ouais, si c’est comme dans les mythes, j’suppose que tu dois pas aimer ça, ça roule. Préviens quand même quand tu me piqueras mon corps. J’l’aime bien tu vois. » « Ne t’en fais pas, je veillerais sur nous, rêve cher petit humain. »

Un rêve bizarre, tu en conviens. Tu pensais que c’était un rêve en tout cas. Car le lendemain matin, début d’après-midi en fait, lorsque tu as émergé, tu étais assis dans la taverne, devant un bol de bouillie à la viande, en pleine contemplation des morceaux de viande dans ta cuillère. Dans ta tête, ces quelques mots résonnèrent : « Quelle étrange nourriture ? Est-ce que c’est bon ? ».
Alors que tu parlais, les mots ricochèrent dans ton esprit. « Bordel ! Parle moins fort, ça résonne. Merde, pourquoi j’m’entends bizarre ? » « Nous discutons dans ton fort intérieur, dans ton esprit si tu préfères. Alors, c’est bon cette chose ? C’est vraiment mangeable ? » « Oh que oui et si j’étais toi, j’mangerais vite, j’ai faim en plus, Sésana est pas commode si on avale pas sa tambouille. Ce sera ta première expérience dans mes chausses. » « Alors essayons ! »

C’est ainsi qu’à débuter cette association étrange, Fantasme et toi, unis dans vos lubies. Sus à l’ennui !

Tu es né sur l’Archipel, à Port Vaillance. Des racines avec le continent, tu en as mais lointaines, elles ne te concernent pas, ou très peu. Tu n’as hérité que de quelques valeurs de part tes parents. De tes origines cibellanes, tu as hérité d’un bon sens du commerce. De tes origines cielsombroises, un amour démesuré pour les bonnes choses. De tes origines bellifériennes, un amour du combat démesuré. Et de tes origines outreventoises, un sens de l’honneur particulier.
Toutes ces origines ont fait de toi un homme étrange, avec des mœurs difficilement compréhensibles. Quand tu voles, tu laisses ton du derrière toi. Quand tu tues, de façon honorable ou non, tu livres le corps aux Puissances ou à la mer, adressant une prière muette à qui de droit.
Tu es surnommé le Chat Payeur dans les rues de l’Archipel, tu es surnommé Dictesang par ceux qui te connaissent et t’ont vu à l’œuvre avec des armes.

Ton nom est Hakon Russadir, tel est le nom que tu as choisi. Tu le sors d’une ancienne légende de l’Archipel, tu ne l’as plus en tête aujourd’hui mais tu sais que les raisons de ce choix étaient bonnes. Ta mère t’avait demandé, à l’âge de dix ans de réfléchir à un nom. Tu ne savais pas vraiment pourquoi mais ton père semblait en parfait accord avec ça. Peut-être leur nom de famille respectif ne devait-il plus être utilisé ? Au final, tu n’en sus jamais rien. Par choix cependant, un de tes frères a gardé le nom de ton père et un celui de ta mère.
Ainsi, ton aîné se nomme Iarbas Varll. Le premier de tes cadets, Njall Mortépée, en l’honneur de ton père. Le suivant, Gashen Sabrata, en l’honneur de ta mère. L’avant dernier, Arwed Russadir, en ton honneur à toi et le petit dernier, Erling Lymeth, en l’honneur de l’homme qui a bien voulu prendre soin de lui. Un érudit se casserait les dents sur votre généalogie…

Alors que tu approchais tes treize ans et que tu étais déjà relativement rompu aux maniements des armes, tu as cherché d’autres sensations dans les rues de l’Archipel. Voler t’es venu naturellement. Nul n’est plus dur à voler qu’un bandit ou un pirate, quand il est sobre du moins, alors tu t’es exercé, amusé sur les échoppes. Mais tu t’es fait attrapé et reconduire séance tenante auprès de ta mère qui t’a donné une raclée mémorable. Elle t’a fait promettre de ne jamais voler sans raison valable et encore moins des commerçants, en mémoire de son père. Tu as promis mais tu as aussi promis que tu continuerais à voler mais en laissant une contrepartie. Quelque chose d’équivalent, ou des fleurons, ou de l’or, ou de l’argent. Pour ceux qui faisaient les frais de vengeance, tu laissais un couteau, ces coquillages que l’on trouve sur les plages de l’Archipel.
Bientôt, on te surnommait le Chapardeur et plus justement par la suite, le Chat Payeur. Personne n’avait conscience que c’était toi mais la chose t’amusait et t’amuse encore beaucoup. Encore aujourd’hui, quand l’Audacia mouille au port, ce surnom retenti dans les rues suivi d’une flopée de jurons.

C’est alors que tu venais d’avoir une vingtaine d’années que les choses sont devenues compliquées. Une famille de huit… Durant la troisième année de Iarbas, tu étais né. Durant ta seconde année, Njall avait vu le jour. Durant ta sixième année, ce fut Gashen, pas le fils de ton père, mais celui de ta mère et d’un autre homme. Le jour de tes dix ans, c’est Arwed qui pointa le bout de son nez… Mais c’est dans le courant de cette année-là qu’arriva Erling, pas le fils de ta mère, mais celui de ton père et d’une autre femme. Des complications comme les sages femmes en voyaient peu. Ta mère est tombée malade, gravement, tu ne sais pas trop ce qu’elle a eu mais il a fallu que tu trouves un défouloir, quelque chose à faire.
Du simple pugilat à la chasse à l’homme, tu as rapidement pris goût à la mort et au sang. Que l’exécution soit demandée, que ce soit un contrat ou un simple accident, ça t’était égal. Tu étais une machine à tuer. Sabre, épée, dagues, couteaux, arbalète, arc… ça t’était égal. Ton torse en témoigne pour toi dans une large mesure, il est recouvert de cicatrices et bien que ton visage soit relativement épargné, il est marqué lui aussi, ainsi que tes mains.
Ta mère est décédée trois ans plus tard. Tu as mis les pieds sur l’Audacia l’année suivante, presqu’en même temps qu’une femme, Savarna Chant-d’Écume ou tu ne savais quoi d’autre. Tu t’en fichais du reste. Ton père est mort, cinq ans après ta mère alors que Iarbas s’était volatilisé tu ne savais où. Tu as confié ton plus jeune frère à celui qui t’avais pris la main dans le sac quand tu n’étais qu’un gamin.

Ton arrivée sur l’Audacia ne fut pas sans complications. Ton caractère, celui que tu étais n’était pas habitué à des restrictions, à un code d’honneur. Il t’a fallu du temps pour t’y faire, te plier à la discipline qui était instaurée à bord. Mais tu as fini par te faire ta place et avec le temps, on a fini par te permettre de t’en donner à cœur joie dans certaines cirsconstances, pour le bien de l’Audacia, pour le bien de l’Archipel et puis… pour le bien des Jedidiah et Chant-d’Écume.
Aussi, quand ton capitaine t’a demandé de l’aider à vider une taverne de Lorgol suite à un incident fâcheux concernant sa bien-aimée, tu as mis pied-à-terre avec joie pour corriger et punir. Avec trop d’entrain peut-être mais efficacement, le tout sous l’œil approbateur de ton capitaine mais celui un peu moins raccord de Clepso, celui-ci n’appréciant pas trop ton enthousiasme à verser le sang. Une fois encore, quand Philippe t’a demandé de rester sur le continent pour veiller sur sa famille, tu as accepté. L’océan te manquerait, c’est sûr mais pourquoi pas après tout. C’est une expérience comme une autre non ?

Quand l’espèce d’école de magie ou tu ne savais trop quoi s’est écrasée sur la capitale, tu étais à la taverne, assis tranquillement entre la cheminée et une table où reposait tes pieds. Tu as pris une brique sur la tête mais sans plus, à croire que quelqu’un avait fait quelque chose. Loin d’être idiot, tu as compris que ça n’était pas tout à fait normal.
Pour cause, il ne fallut que quelques semaines pour qu’un soir, dans un sommeil très largement alcoolisé, tu ne rêves d’une conversation bien étrange. La voix se présentait sous le nom de Fantasme, quelle drôle de nom… Et cette voix te proposait bien des avantages en échange d’un partenariat fort constructif, un partenariat tout à fait alléchant. Le contrat ? Fantasme occuperait ton corps de temps à autres sauf quand tu irais en mer et avec celui-ci, se prêterait à la découverte du monde, réaliserait ou tenterait de réaliser des folies ou des merveilles.
Toujours audacieux et pas toujours très réfléchi, tu as accepté sans te poser de question. Le lendemain, quand tu as émergé, Fantasme occupait tes bottes et accoudée à une table, semblait plongée tout entière dans la contemplation d’un bol de bouillie à la viande. Tu te souviendras toujours de cette discussion tant elle était surréaliste mais en attendant, la cohabitation actuelle se passe fort bien, l’un répondant aux lubies de l’autre, ce qui n’est pas toujours pour plaire à Savarna… Tu as d’ailleurs ordre de faire tes… crises… à l’extérieur de la taverne.

Le pire dans cette histoire, c’est que bien malgré toi, sa gamine, à Savarna, s’est mise en tête de te prendre pour modèle. Pas vraiment sur que ça plairait à sa mère mais pourquoi pas. Un bon modèle de pirate, ça ne fait de mal à personne.
Côté modèle mis à part… Fantasme et toi avez prévu d’escalader la tour des mages et de trouver l’accès aux sous terrains de Lorgol depuis les ruines du palais. Il y a aussi un truc que tu n’as pas trop compris, va savoir pourquoi, elle veut te faire voir la vue du haut de Dragonvale, ce qui promet encore de l’escalade. Dire que le mat n’a jamais été ton fort…

En dehors de cette cohabitation fort étrange, tu vis plutôt bien le fait d’être à terre pour le moment bien que tu ais… perdu provisoirement un œil sur Savarna, Sésana et deux de ses filles. Ça la fout mal pour l’homme qui est chargé de maintenir une sécurité relative. Et puis bon sang, ça n’est pas à lui de s’occuper de tous ces petits papiers qui passent régulièrement sous la porte de la taverne !

Il y a des choses à dire sur ton compte très cher Hakon et elles ne sont pas belles à dire. Tu es sanguin et le remord ne t’étouffe pas, c’est un fait. Tu regardes le sang couler comme d’autres regardent un tableau de maître et tu bois tout ce qui est alcoolisé comme s’il s’agissait d’eau. Tu n’es pas un modèle de vertu non plus, loin s’en faut. On aurait pu s’attendre à mieux mais il faut croire que la multiplication des valeurs qui sont les tiennes a donné naissance à un mélange explosif et qu’en ta personne, les répercussions sont étranges.
Tu voles en payant tes larcins… Tu tues pour ensuite prier et rendre le corps aux Puissances ou à la mer… Ces charmants côtés de ta personne t’ont valu des surnoms forts poétiques mais toi… qui es-tu ? Le sais-tu ?

Ton sens morale est particulier, tout comme tes valeurs. Pas étonnant que tu sois devenu pirate. Le plus étonnant, c’est le choix du bâtiment. Tu aurais été mille fois plus à ta place sur un bâtiment moins réglementé… mais tu savais que tu ne vivrais pas aussi vieux si personne ne te freinait. Tu as pourtant réussi à t’entendre avec la Confrérie Noire et ensuite avec la Guilde des Voleurs. Rien ne t’étouffe et tu cumules un triangle de connaissance particulier. Piraterie, vol, assassinat… De quoi satisfaire tes envies de liberté.

Tu es observateur, un peu trop peut-être. La chose peut agacer, tu en conviens mais tu ne t’en préoccupes pas. C’est à croire que tu as des yeux partout à la fois. Tu es loyal, véritablement loyal. Tu ne porteras jamais préjudice volontairement à l’Audacia ou à quelque autre personne trouvant grâce à tes yeux.
Tu es téméraire et audacieux mais pas suicidaire. Tu tiens à la vie, tu y tiens plus qu’on ne pourrait le croire. Non pas que la mort t’effraie mais tu ne comptes pas la rencontrer prématurément pour partager une bouteille de rhum. Les blessures sont de vieilles amies, c’est vrai, mais tu te soignes toujours comme il se doit ou aussi bien que possible. Tu n’es pas douillet alors il faut parfois te forcer tout de même la main. Les Puissances savent que ton caractère fait que tu te retrouves plus souvent qu’à ton tour dans des bagarres ou des discussions qui tournent au pugilat. Sournois et blagueur amateur de mauvais goût, c’est devenu une habitude, tu agaces parfois dans des proportions inquiétantes.

Mais dans ce tableau peu commode, on sait qui tu es et de quel bois tu te chauffes.



   
Observateur

   
Loyal

   
Téméraire

   
Grande gueule

   
Têtu

   
Sarcastique

   
Blagueur

   
Sournois

   
Bagarreur

   
Audacieux




   

       
Philippe Jedidiah

       
Ioan Gruffudd

       
Témoin

       
       
Philippe est ton capitaine mais pas seulement, depuis un événement fâcheux tu es rentré dans ses bonnes grâces. Lou-Ann avait décidé de monter sur l'Audacia en douce et Sésana, pas tout à fait d'accord avec le fait que Lou cavale sur le pont du bâtiment de ses parents, a tenté de la rattraper. Dans l'entreprise, les deux ont fini à l'eau et tu te trouvais dans les parages, à cuver plus ou moins ton rhum de la veille. Tu as sauté à l'eau sans réfléchir pour sortir les deux de là, ce qui t'as valu sa confiance. Depuis, avec un plaisir certains, tu joues les chiens de garde et amoche avec joie les importuns avec la bénédiction de ton capitaine.

   

   

       
Freyja de Brunante

       
Claudia Black

       
Témoin

       
       
Savarna, parce que pour toi, c'est Savarna et tu n'as pas cherché plus loin, est arrivée presque en même temps que toi sur l'Audacia. Chemin faisant, tu as trouvé que ton capitaine et cette femme pouvait faire un couple détonnant et dans une de tes lubies, tu as commencé à comploter dans ce sens. Ta lubie ayant fonctionné, sans savoir si oui ou non ton intervention y était pour quelque chose, tu as laissé les choses se faire. Le fait que tu gardes un œil sur elle et ses enfants pour ton capitaine n'a aucun rapport mais les choses sont bien faites parfois. Et puis... c'est une sacrée pirate cette Savarna.

   

   

       
Lou-Ann Jedidiah

       
Isabelle Allen

       
Témoin

       
       
Entre Philippe, Savarna et leurs trois enfants, il fallait bien que tu finisses par avoir une influence nuisible sur l'une des petites. Gagné ! Lou-Ann a décidé de te prendre en exemple, un modèle dit-elle. Bon, toi, ça ne te gêne pas le moins du monde, tu trouves même la chose assez flatteuse mais pas sûr que cela plaise franchement aux principaux intéressés... les parents. Tu essaies donc de limiter ton influence vaguement néfaste de piraterie un peu moins propre que celle qui coule dans le sang de ton capitaine et sa compagne. Maintenant, si Lou n'en tient pas compte... tu ne peux pas y faire grand chose. Les chiens ne font pas des chats.

   

   

       
Clepso Mande-Étoile

       
Peter Wingfield

       
Témoin

       
       
Clepso... Clepso... Ce type te tape sur le système, second ou pas second. Tu le respectes parce que c'est ainsi mais quelque chose dans son attitude te déplaît fortement. Peut-être son attitude que tu trouves guindée ou son ton trop condescendant ? Quoi qu'il en soit, quand Clepso est dans les parages, tu as juste l'impression d'être considéré comme une sous-espèce d'humain. De plus, il a disparu sans crier gare du pont de l'Audacia. Où est-il ? Tu n'en sais rien et très franchement, la chose ne te chagrine pas le moins du monde. Pas très louable ? C'est vrai, mais le remord ne t'étouffe pas.

   



Voleur et détresse, vulgaire et têtue, materné et fiancé, frère des glaces,  roi sans femme ni fille et futur enlumineur !

1, 2, 3, 4, 5, 6... et futurement 7. Je crois que j'aime DV.



Dernière édition par Hakon Russadir le Ven 16 Aoû - 18:07, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Dim 11 Aoû - 13:31

Salut toi. Bienvenue par ici. Si tu as des questions, hésites pas KEU 
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Lun 12 Aoû - 6:00

C'est trop gentil ! Merci KEU 
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Lun 12 Aoû - 8:42

Oh, un nouveau ! :geugeu: 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Lun 12 Aoû - 14:09

Tiens, tiens ! Re-bienvenue semblerait-il ! Wink ♥️

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Lun 12 Aoû - 14:52

Mais nan, Del, c'est un vrai nouveau ! KEU
Revenir en haut Aller en bas
 Membre du chapitre ♥ Le chouchou des admins

avatar
Messages : 1265
Je réside : à l'hôtel particulier des de Brunante à Port-Liberté.
Mon occupation est : conseillère auprès de Raphaël Jedidiah
Mon allégeance va : à Raphaël Jedidiah ainsi qu'à Liam.

Registre
Âge du personnage: 28 ans
Titres:
Autres visages:
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Mar 13 Aoû - 1:01

Va faire croire ça à d'autres, je checke les ip moi mam'zelle KEU

_________________
Liberté
Sur toutes les pages lues, sur toutes les pages blanches, pierre, sang, papier ou cendre, j’écris ton nom. Sur les images dorées, sur les armes des guerriers, sur la couronne des rois, j’écris ton nom.
Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis née pour te connaître, pour te nommer. Liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Mar 13 Aoû - 1:09

Qwa, c'est pas un vrai nouveau ? :O

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Mar 13 Aoû - 5:43

STALKEUSE ! :choc: 
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Jeu 15 Aoû - 6:26

Suffit le flood ! J'vous passe au fil de l'épée moi ! Épées 
Revenir en haut Aller en bas
 Invité


Invité
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Jeu 15 Aoû - 8:04

MÊME PAS PEUR ! Flèches dans ta face 
Revenir en haut Aller en bas
 

avatar
Messages : 346
Je réside : au palais de Vivedune
Mon allégeance va : a Erebor

Registre
Âge du personnage: 25 ans
Titres:
Autres visages: Joséphine / Philippe / Hiémain (Le Roi Blanc)/ Augustus/ Ermengarde/ Lionel
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Jeu 15 Aoû - 8:10

Je viens soutenir ! PAS DE FLOOODEUUUH !
(Comment ça je flood quand même ? (a))

Ah mais rebienvenue sinon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Admin ♥ Lumière astrale

avatar
Messages : 257
Mon allégeance va : aux rebelles

Registre
Âge du personnage: 27 ans
Titres:
Autres visages: Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   Dim 18 Aoû - 11:25

Bon bah... Je valide aussi :geugeu: .

_________________

Une fleur sauvage de Sombreciel
aux racines plongées dans l'or du sable d'Erebor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hakon Mortépée Russadir, dit Chat Payeur, dit Dictesang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bébé chat à donner ...
» Ce n'est pas mon chat
» Chat avec Edwige Antier
» Allumer le chat - de Barbara Constantine
» Chat fuyant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: Registres de Dragonvale :: Ton personnage :: Oubliettes-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche