Partagez
 

 Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 

La Sombre Mère
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeLun 11 Fév - 11:39




21 août 802
Une étoile sous la lune
One for each night ☪ They shed a sweet light
  • Nom des participants : Liam ☪ Svanhilde
  • Statut du sujet : Privé
  • Date : 19 août 802
  • Moment de la journée & météo : Très tard le soir, temps clair et chaud
  • Saison 1, chapitre 5




_________________
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale 500149userbar2012063011h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 

La Sombre Mère
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeLun 11 Fév - 11:46

La nuit est claire. Aucun nuage dans le ciel d'août, et seul le chant des grillons trouble l'harmonie vespérale. Dans les passages secrets qui relient la Tour Noire au reste de la capitale, il fait frais, surprenant contraste avec la moiteur étouffante de ce mois torride. Je ne suis revenue à Lorgol que depuis ce matin et Dragonvale me manque déjà, avec ses cascades et ses lacs aux eaux de cristal... Sigvald y est resté enchaîné, et cette pensée me crucifie tant son absence me pèse. Dans mes bras, Sigal s'agite, profondément plongée dans ce sommeil merveilleux des bébés – une fois de plus, je m'abîme dans la contemplation ébahie de la perfection inhérente à sa minuscule personne. C'est la première fois que je m'aventure avec ma fille en dehors des sanctuaires que sont l'Académie et la Tour Noire, mais ce soir le danger est limité : le but de mon périple dans le dédale des souterrains de Lorgol, c'est la Tour des Rebelles. A l'approche du mariage de sa soeur, je sais que Liam d'Outrevent est revenu dans la capitale. Nous nous sommes toujours évités – les similitudes entre nos combats respectifs ont fait de nous des alliés, mais nos différences n'auraient jamais fait de nous des amis.

Le prince déshérité des rebelles et la duchesse déchue des assassins. Deux forces en mouvance sur l'échiquier du Destin, mais ce qu'il a fait pour moi, c'est Liam qui l'a offert à Svanhilde, d'homme à femme, d'humain à humain. Parce qu'il m'a vue enceinte il y a déjà des mois – parce que les rumeurs sont parvenues jusqu'à lui, et qu'avec le nom du père de mon enfant il a compris à quelle période mon terme s'annoncerait. Il attendait à Shivering Soul depuis une semaine lorsque j'y suis arrivée à mon tour pour donner le jour à Sigal dans le palais dévasté de mes ancêtres, symbole terrible de notre ruine, lieu secret qui nous a tous et toutes baptisés depuis l'avènement de ma lignée, dans ces lointains jours d'Ibélène où Astrée abattit un Dragon en plein vol en ces lieux-même : ce Dragon qui allume la magie dans notre sang à notre naissance au-dessus de ses restes enfouis loin dans les caves du palais abandonné. Il attendait, avec Jodhaa qu'il avait arrachée Eimaren sait comment de la Tour Noire et traînée jusqu'ici. Il m'attendait, moi – inquiet pour ma sécurité alors que j'allais mettre au monde l'héritier d'un duché maudit, alors que j'allais donner la vie à une nouvelle égérie pour les brimés et les proscrits.

C'est la Mort qui est née la première. Je me souviens du cri étranglé de Jodhaa lorsque, pour toute récompense de ma douleur et de mes larmes, c'est un fils mort-né atrocement défiguré qu'elle a recueilli dans ses mains. Je me rappelle de son hurlement horrifié – je n'avais plus en moi la force de pleurer, et la noirceur terrible de la Rage du Sang a bien failli m'emporter pour de bon. Jodhaa s'est écartée pour emporter cet enfant mort avant d'avoir vécu, et je me suis laissée sombrer dans les ténèbres, le cœur éparpillé en mille fragments tranchants et avec sur les lèvres le goût du sang. Quelqu'un allait périr pour cette infamie. Je trouverais un coupable. Un responsable. Plusieurs. Quantité. Des milliers. Je les passerais tous par le fil de l'épée. L'un après l'autre. Je me baignerais dans leur sang, je m'abreuverais de leurs larmes, je me délecterais de leur détresse, pour venger la mort de mon enfant et mes espoirs brisés. J'en étais là de mes plans, pendant que Jodhaa murmurait à l'oreille de Liam des phrases incompréhensibles. Et c'est sa voix, alors qu'il se penchait sur moi, qui m'a sortie de là. « Svanhilde, battez-vous. Le premier est perdu mais tout espoir n'est pas révolu : le deuxième bébé bouge, et il a besoin de vous. Battez-vous. »

Deux. Ils étaient deux. Par toutes les Puissances qui sont. Dans ce chaos qui m'avait avalée, perdue dans la douleur, la rage, la détresse et la peur, je me suis raccrochée à cet homme que je connaissais si peu, à son bras que je broyais de ma main, à cette voix dont je ne comprenais pas les mots mais dont les intonations apaisantes renforçaient ma détermination. Et quand Sigal est née, et que Jodhaa l'a prise dans ses mains, et que son premier cri a retenti, j'ai senti la Rage du Sang se dissiper et s'évanouir comme des fumerolles de brume dans les premiers rayons de l'aube. Sans rien dire de plus, alors que je prenais enfin ma fille dans mes bras, il s'est éloigné – j'ai su après qu'il avait emporté Sigred pour le déposer dans le tombeau de son père, après l'avoir béni et avoir tracé sur son front le signe rituel par lequel l'homme d'une maison y admet les nouveaux-nés. Se substituant à Sigvald qui n'était pas là, il a ancré mon fils dans l'histoire – après avoir permis à ma fille de naître à son tour. Je ne sais pas combien de temps j'ai dormi ensuite – à mon réveil, j'étais douillettement installée près d'une cheminée ronflante, dans la demeure seigneuriale des Nibelungen. Jodhaa dormait, allongée à même le sol comme à son habitude – et dans un fauteuil, près du lit où l'on m'avait étendue, Liam berçait Sigal, sa main minuscule étroitement serrée autour de son index. Il y avait une étrange expression sur son visage de guerrier rompu aux batailles, aux conflits et à la mort – une expression que je n'ai pas su identifier, mais qui clamait sa nature de père. Un enfant, pour Liam d'Outrevent ? Pourquoi cette nostalgie et ce regret dans ses yeux ? Voyant que j'étais éveillée, il s'est levé – a déposé tout contre moi ma fille, et m'a aidée à m'asseoir pour que je puisse la tenir. Il n'a rien dit. Pas un mot, et quand Jodhaa s'est éveillée à son tour, il est sorti de la pièce.

Il n'est pas revenu, et j'ai su par mes sénéchaux qu'il était parti sans rien ajouter, en direction de Lorgol où on l'attendait. Je n'ai pas pu le remercier – pas encore, mais ce soir, je ressens l'urgent besoin de lui dire ma gratitude, aussi ai-je enveloppé ma fille dans un pan de ma cape et revêtu mes cuirs d'assassin pour m'en aller lui exprimer ce que je n'ai pas su lui dire ce soir-là. Et me voilà devant la porte secrète qui mène à la Tour des Rebelles – lorsque j'en émerge, je suis accueillie par le visage étonné de Kerig Sören qui ne devait pas s'attendre à me voir surgir ainsi – et surtout pas avec un nourrisson dans les bras. Poli néanmoins, reconnaissant en moi l'Oracle et alliée, il me mène à un salon, et me fait attendre le temps que Liam me rejoigne. L'a-t-il tiré du sommeil ou était-il éveillé encore malgré l'heure avancée ? Nulle trace de fatigue en lui, en tout cas, alors qu'il referme la porte et se tourne vers moi. Que voit-il ? Je sais qu'Enguerrand trouve le contraste saisissant entre la reine des assassins, toute de noir vêtue, et l'enfant qui dort dans ses bras – mais j'aime à croire que ma nature de mère ne fait que renforcer la légitimité de mon combat. L'avenir me le dira... En attendant, mon hôte doit se demander ce que je viens faire là. Inclinant la tête, je le salue avec toute la dignité due à son rang, à ce riche et noble sang d'Outrevent qui coule dans ses veines alors que dans les miennes brûle le tumulte de celui de Nightingale.

« Bonsoir, Liam. J'espère n'avoir pas interrompu votre repos par ma visite impromptue. »

_________________
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale 500149userbar2012063011h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 

Liam d'Outrevent
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeSam 16 Fév - 10:38

Enfin, la nuit tombe, venant rafraîchir un peu l’atmosphère trop lourde et pesante de ce mois d’août. L'agitation des duchés, le mariage à venir, les nombreux rebelles qui nous rejoignent chaque jour... La tension grandit. Dans la chaleur de ces jours longs et éreintants, la colère monte et monte encore en Arven, et je suis bien le mieux placé pour le savoir. Sur mon bureau, nombre de lettres venues des différents duchés, dont certains ont déjà commencé à se nommer royaumes. Nombre de lettres auxquelles j'ai eu à répondre depuis mon retours de Nightingale.

Shivering Soul... Longue fut la semaine d'attente que j'y ai passé aux côté de Jodhaa, la jeune femme qui a répondu à mon appel auprès de la Confrérie Noire. Une femme qui m'a paru instable, voire dangereuse... Je ne connais rien de sa vie, de son histoire, mais son âme noire m'a paru pendant ce long voyage bien difficile à consoler. Nous avons parcouru ensemble une bien grande distance. J'étais partisan d'un détours par Lagrance et Sombreciel, pour éviter d'avoir à traverser l'immense et rude désert d'Erebor, si meurtrier en plein été, mais grâce à son aide, sa connaissance de native de ce duché, nous avons pu tracer notre route à travers cet océan de sable. J'ai redécouvert le temps de ce voyage ce duché dans lequel je ne me rend que rarement, ce duché où mon fils a grandit... Nous sommes passés par Vivedune, pour nous restaurer et nous reposer. Puis peu à peu, nous nous sommes approchés de Nightingale, avons senti le climat devenir plus doux, plus frais. A mesure que nous nous approchions, la pierre a remplacé peu à peu le sable. Bientôt, nous avons longé les territoires désolés d'Ibelin, vides, arrachées par les dragons il y a de cela deux siècles environ... Nightingale... Terre si sombre où l'étincelle de la vengeance brûle dans les yeux des gens... Bientôt nous est apparu Shivering Soul. Notre lieu d'arrivée, enfin. Je n'étais jamais venu en cette capitale déchue et détruite... Je crois que de ma vie, je ne me suis jamais retrouvé si loin de chez moi, de Souffleciel et d'Outrevent.

Shivering Soul... Ces ruines de légendes, vibrantes de magie. Ces lieux couverts des cendres du déclin. Ces pierres tombées qui témoignent en silence d'un glorieux et puissant passé. Ce calme pesant, ce silence mortel... Pendant une semaine, j'ai marché dans ces ruines, guettant l'arrivée de celle dont pour un instant j'avais partagé le corps. Celle dont la peine immense et les nobles intentions m'avaient été révélées. Aujourd'hui, je n'étais pas venu ici pour porter soutiens à l'Oracle de la Confrérie. J'étais venu porter soutiens à Svanhilde, une femme seule qui avait perdu son aimé dans la lutte contre Augustus et qui allait bientôt mettre au monde l'enfant de cet homme mort pour Arven. Il n'était pas question qu'elle soit seul ici, ou pire, qu'il lui arrive quelconque malheur pendant ce moment si important. Pendant une semaine, j'ai parcouru ces ruines. J'y ai vu la statue du Rossignol d'Argent, dont la légende m'avait été contée autrefois par mon père, baignée d'une lumière crépusculaire. Triste histoire que celle de ces deux amants...

Elle est arrivé au bout d'une semaine. La naissance a eu lieu le lendemain. Les naissances. Est d'abord venu un enfant mort-né qu'elle a plus tard dénommé Sigfred. J'ai bien cru qu'elle allait sombrer dans la folie alors que la peine emportait son cœur et que la rage brûlait dans ses yeux emplis de larmes. Je ne pouvais rien faire, sinon être là pour la consoler. Puis nous avons compris qu'il y en avait un deuxième. Je le lui ai dis. Je lui ai dis de se battre pour ce deuxième enfant. Elle s'est battue. Accrochée à mon bras, souffrant de cet accouchement difficile, elle s'est battue... Et Sigal est née. Jodhaa lui a mis dans les bras. Elle avait besoin de calme. Je suis sorti, parti avec le premier enfant, avec Sigfred. Je me souviens parfaitement de la larme que j'ai versé en bénissant cet enfant avant de le déposer dans le tombeau de son père. Étrange situation que d'accomplir ce rituel pour une famille que je ne connais que bien peu.

Quand je suis revenu, Svanhilde dormait déjà. J'ai alors reconnu Sigal, puis nous sommes partis dans un lieu où la jeune mère pourrait trouver plus de repos. Le domaine de Nibelungen. Jodhaa s'y est endormie, me confiant Sigal le temps d'une brève heure, silencieuse et douce. Si fragile, si calme. Je ne sais quel sera le destin de cet enfant, mais il est certain qu'elle va grandir dans un monde en mouvement, un monde où il faudra qu'elle trouve sa place. Sans père pour la soutenir, avec une mère dont le combat accapare chaque instant de sa vie. Un instant, en regardant Sigal endormie, je pense à mon fils, que je n'ai eu la chance de connaître avant qu'il n'ai déjà neuf ans... Je pense à toutes ces années où je ne l'ai vu grandir, je pense à tout ce qu'il doit, lui aussi, aujourd'hui affronter.

Svanhilde se réveille. Je lui donne son enfant. Aucun mot ne parvient à franchir mes lèvres. Je ne veux briser ce silence. Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens à cet instant, ce que j'ai ressentis pendant la journée passée. Je crois aussi que je ne veux ancrer ma présence en ces lieux. S'il a fallut aujourd'hui que je sois là, c'est à cause d'un certain nombre de malheurs que je ne veux pas réveiller. Il me faut désormais partir. J'ai accompli ma tâche en ces lieux. Je ne veux pas de remerciements, pas plus que je ne veux la contraindre à devoir me demander de partir. Qui plus est, cela fait désormais bien trop longtemps que j'ai quitté Lorgol, et je sais que de nombreuses affaires m'y attendent.

Aujourd'hui, je suis rentré, au terme d'un long voyage en solitaire où je me suis arrêté à Euphoria et Edenia, ai longuement discuté avec les rebelles qui s'y trouvent, notamment avec Cyclamide, fermement campée sur ses positions. Puis j'ai retrouvé les Mille Tours, Lior, et mon quotidien si particulier. Aujourd'hui, je me demande où est Svanhilde, comment elle vit la perte de Sigfred et l'arrivée de Sigal dans ses bras. Il est tard, et malgré les étoiles qui naissent sur la voûte céleste, je ne suis toujours pas couché, lisant une missive toute droite venue de Bellifère, où le choix de ne pas prendre les armes contre Lagrance n'est toujours pas partagé par l'ensemble de la population.

C'est alors que Kerïg vint me chercher. Svanhilde était là. Venue me rendre visite. Il la amené dans le salon principal, où je l'y rejoins. Je m'arrête un instant, la regardant. Elle porte ses cuirs d'assassins, Sigal blottie dans ses bras. Je la salue. J'aurais toujours du mal à approuver sa préférence pour les dagues, mais c'est la voie qu'elle a choisi dans son combat contre Augustus. C'est un choix que j'ai appris à respecter. J'espère simplement, ardemment, que l'enfant qui est blottie dans ses bras n'aura pas à grandir entourée de telles horreurs.


« Bonsoir Svanhilde. Vous ne me dérangez pas, ne vous en faites pas. Que me vaut l'honneur de votre visite ? »

Est-ce par rapport aux événements récents qu'elle est ici ce soir ? Ou y a-t-il quelque chose que l'Oracle doit partager avec les Rebelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Sombre Mère
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeJeu 7 Mar - 14:15

Je ne sais pas grand-chose de lui. Cette certitude m'assaille soudain, alors qu'il s'avance vers moi, me saluant et me souhaitant la bienvenue dans cette Tour – dans sa Tour. Celle des Rebelles, celle des gens d'honneur, de principe, de foi, celle des personnes respectables et dignes que jamais mes Lames ne seront. Un instant, mon esprit considère le gouffre immense qui sépare les Rebelles des Assassins, cette faille en apparence définitive entre sa Guilde et ma Confrérie. Deux héritages ancestraux, le sien et le mien, si différents au premier abord... Pour lui, une lutte de nom, de verbe, d'opinion, une lutte pour l'esprit du peuple et l'âme d'Arven, une lutte de convictions et de réalisme – alors que, pour moi, c'est une guerre du sacrifice qui se mène, une guerre du sang versé et du prix des larmes, une guerre sans merci, sans pitié, qui ne peut s'achever que par la mort de l'un des adversaires. Serai-je la prochaine à succomber ? Je ne sais pas. Je ne sais plus, au fond de ce chaos sans fin où la mort de Sigvald m'a plongée, de quel côté finira par venir la liberté.

Je ne sais plus qu'une chose, et c'est la vulnérabilité de cette enfant qui dort dans mes bras. La fragilité de ses jours, le péril qui l'environne, la douceur de son âme, la tendresse de son cœur. Je veux que Sigal grandisse dans un monde qui la protège autant que l'écrin protège la perle, un monde qui l'épanouisse, et lui permette de vivre sa magie sans crainte, sans doute, sans remords. Pour mon enfant, la chair de ma chair, le sang de mon sang, pour celle que j'ai portée et mise au monde, pour l'héritière de Sigvald, je veux une couronne étincelante et gratifiante, je veux Nightingale fort et fier, je veux Arven brillant de mille feux loin de l'ombre d'Augustus. Je veux que ma fille soit reine, je veux qu'elle soit mage, la championne baignée de lumière tout autant que sa mère fut le héraut auréolé de ténèbres annonçant la chute d'un tyran aux mains baignées du sang des Impératrices.

Je veux pour ma fille le même monde que je veux pour Liam. Cette pensée me vrille le cœur. Les d'Outrevent ne méritent pas d'acheter au prix fort la quiétude de leurs gens et l'honneur de leurs ancêtres, non. Cette génération-là, qu'il s'agisse de Liam ou de Lisbeth... Ce sont des bâtisseurs, des architectes de demain, les visionnaires de ce futur différent que je veux pour l'Empire, pour Nightingale. Ce sont les créateurs des lendemains dorés, les dirigeants des royaumes malmenés, les rédempteurs des âmes perdues et des espoirs brisés. Liam ne peut succomber : l'avenir a besoin de sa force, de son caractère, de sa loyauté. Cette fois encore, et pour la toute dernière parcelle de mon existence en vérité, ce sera à moi, et à moi seule, de me sacrifier. Je le sais – Sage me l'a dit, Sage me l'a confirmé. Ah, Fatalité...

D'un sourire, je chasse ces sombres pensées. A Liam je ne dirai rien – je ne veux pas le perturber, ni le préoccuper outre mesure avec des décisions qui ne le concernent pas, et qui ne dépendent que de moi. J'espère simplement que, le moment venu, à la fin de toutes choses... il sera là. Pour reprendre le flambeau, pour reprendre la lutte – pour reprendre le long chemin qui mènera le peuple d'Arven vers de plus riants lendemains. J'ai foi en lui – le saura-t-il, un jour ? Quelqu'un lui dira-t-il ce que j'avais vu en lui, et les espoirs que je fondais sur lui ? Peut-être. Comment savoir, dans cette réalité où tout semble se jouer de ma crédulité...

Je me rapproche de lui. Sur le tapis épais, mes pas ne soulèvent aucun bruit, et la lumière timide des chandelles accroche mille ombres fantastiques aux murs de pierre. Je ne connais pas bien cette Tour, mais je vois bien qu'il y est chez lui – il y a dans son attitude une part de la noblesse d'un maître des lieux, et un infime soupçon de cordialité bien spécifique à celui qui détient les droits de l'hospitalité. Un instant, je prie pour Outrevent, et pour que ce dur renié devienne un jour le vrai Roi dont les siens ont besoin, ce parangon de justice et de droiture dont chaque royaume devrait se montrer jaloux – un instant, oui, je devine l'essence du roi en lui. Que le Destin m'entende, oui, et que son fil brille ardemment sur la tapisserie du temps – si Arven peut être sauvée, c'est grâce à des esprits comme le sien. Oh, Destin...

« Je suis venue vous remercier, Liam. Votre présence à Shivering Soul n'était aucunement attendue, mais le soutien que vous m'avez apporté ne saurait être contesté. Ma fille vit aujourd'hui uniquement grâce à vous, et c'est une dette dont Nightingale s'acquittera un jour, vis à vis d'Outrevent, j'en fais céans le serment. Liam, merci – merci pour Sigal, merci pour moi, merci pour Sigred, et merci aussi pour celui qui n'a pas pu être là – oui, merci pour Sigvald. Je me doute bien que vous n'approuverez jamais ce que mon frère et moi avons fait, ni le choix que j'ai accompli – mais vous avez sauvé notre enfant, et permis à notre lignée de s'établir. Merci, Liam. De tout mon être. »

J'espère qu'il peut percevoir ma sincérité, et l'immense gratitude que j'éprouve en cet instant. Il était là. Il a attendu, il a veillé sur moi, sur elle, sur nous – il a fait en sorte que ma fille vive, et que je ne sois pas seule le moment venu. Je ne sais pas pourquoi, ni si ma famille pourra un jour s'acquitter de sa dette, mais j'en ai fait le serment, et cela a été inscrit dans les annales de la dynastie royale de Nightingale, dans ces livres secrets cachés chez mes sénéchaux fidèles. Ce que je lui murmure ensuite, à mi-voix, ce n'est qu'une intuition née de mon observation – et je ne forcerai pas la confidence en plus de sa porte.

« En retour, et de mon plein gré, je vous offre l'assistance des miens, en toute circonstance, si le besoin vous en frappait, pour toute question concernant la sécurité des vôtres, notamment votre sœur... et votre enfant. »

_________________
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale 500149userbar2012063011h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 

Liam d'Outrevent
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeMer 1 Mai - 12:08

Je regarde cette femme forte, habillée de sa tenue d’assassin, au beau milieu de ma tour. Elle est au cœur de mon territoire, seule avec ce bébé dans ses bras. Il ne pourrait guère y avoir position plus vacillante que celle-ci, par rapport à moi. Pourtant, il se dégage d’elle une telle force, une telle confiance en elle, une telle prestance, qu’elle pourrait être assise dans la salle du trône du palais de Shivering Soul, du temps de sommet de sa puissance, qu’elle ne paraîtrait guère plus sûre d’elle. C’est une reine, plus que nulle autre. Et je défie quiconque de l’oublier…

J’essaye pour instant d’imaginer le destin si imprévisible de cette mère et de sa fille, au milieu de ce chaos, au cœur d’évènements si grands qu’ils englobent bien plus de choses que ma raison ne peut l’imaginer. Mais je sais à quel point je ne peux voir ce futur-là. Trop de mystères entourent la vie de l’Oracle pour que je ne puisse savoir ce qu’il adviendra d’elle dans les temps à venir. Je peux prédire le cours de certaines batailles, mais la vie de cette Reine, ce n’est pas mon domaine de prédilection. Elle influe sur les évènements, avec la force de sa Confrérie, d’une manière bien plus précise et bien plus violente que je ne le fait avec les Rebelles. Qui plus est, il me serait une grave erreur d’oublier la magie qui entoure les Nightingale depuis la nuit des temps. Et la magie est la chose la plus imprévisible que je connaisse.

Je reviens de ces obscures pensées pour me concentrer sur la raison de sa venue. Elle est venue me remercier du mal que j’ai pris pour elle, de mon voyage jusqu’à Shivering Soul et de l’aide que je lui ai apporté. Je souris légèrement, hochant lentement la tête. Je n’ajoute cependant pas un mot, je n’ai pas vraiment envie de m’attarder, cette aide était naturelle. Il fallait que quelqu’un soit là. Ce n’aurait pas été juste qu’elle se retrouve là-bas dans la solitude glacée d’un château hanté pour accoucher de son, en l’occurrence ses, enfants. Cela dit, sa sincérité solennelle et le fait qu’elle soit venue jusqu’ici pour me présenter ses remerciements me touchent. J’apprécie au fond de moi ce geste, même si je ne le dirais jamais.

Elle me promet aide et secours, à moi, aux miens, à... Mon fils. Un instant, je la regarde sévèrement, presque méchamment. Je ne comprends pas comment elle a pu prendre connaissance de son existence, malgré ses hommes, malgré la confrérie, malgré la magie. Ce secret est bien gardé. Mes yeux clairs sous mes sourcils froncés semblent sonder son âme, alors que je m’inquiète pour mon fils. Puis, soudainement, je lâche un léger rire, souriant, secouant légèrement la tête et détendant mes muscles tendus. Je fais taire mon instinct paternel, je sais évidemment qu’elle ne fera pas de mal à Lior, elle était même en train de m’assurer que je pouvais compter sur elle et les siens pour le protéger.


« Je ne sais par quel moyens vous avez découvert son existence, mais merci. Merci de m’offrir cette promesse d’assistance. Et sachez que si vous avez à nouveau besoin d’aide, je serais toujours là. Malgré nos différends, nous nous battons pour la même cause, et je vous respecte, plus que bien des gens. »

Je prends alors le temps de m’asseoir sur un des larges fauteuils de mon salon et l’invite à faire de même. Nous ne sommes séparés que par une simple table basse. La salle sobre et simple n’offre que peu de choses à regarder. Je n’aime guère m’entourer de babioles et de tableaux complexes. Sur l’un des murs seulement trône un tableau peint il y a une dizaine d’année par l’un de mes amis d’enfance, en Outrevent. Il représente le paysage sublime que l’on peut voir depuis les remparts de Souffleciel. Chaque fois que je pose mon regard sur cette peinture, je lui suis reconnaissant de ce cadeau, qui est une des rares choses qui me reste de mes terres natales.

Je souris à Svanhilde, et lui demande si je peux prendre à nouveau un instant sa fille dans mes bras. Elle me la tend, et je la berce un moment, me rasseyant. Elle est adorable. Belle et fragile. Je ne l’imagine guère quand elle aura grandi, magnifique et fière comme sa mère, certainement aussi mage, au caractère au moins aussi bien trempé… Il en faudra du temps avant que tout cela n’advienne, mais je me fais la promesse de protéger cet enfant, si elle a un jour besoin de moi. Ce n’est que par l’amour et l’entraide que nous viendrons à bout de ces temps de malheur et de peine qui rongent nos contrées. Nous nous sommes cachés, dispersés devant la force d’Augustus. Il est temps de nous unir à nouveau, tous, pour cette cause juste qu’est le renouveau d’Arven.

Je regarde à nouveau la mère de cet enfant. Dans mon regard, une étincelle de rage et de volonté farouche de vaincre s’est rallumée. Une étincelle qui avait peu à peu finit par s’éteindre sous la douleur, la torture, la faiblesse, la peine et la lassitude. Une étincelle qui m’a porté toute ma vie, qui m’a fait réunir sous ma bannière plus d’hommes que je ne pourrais en compter, qui a fait grandir la Guilde des Rebelles comme jamais. L’étincelle du courage, de la haine et de l’amour réunis. L’étincelle de l’espoir.


« Il est grand temps d’en finir. Son règne doit cesser. Quoi que cela nous en coûte. Nos enfants et nos hommes méritent ce monde libre dont nous rêvons. Et ils l’auront. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Sombre Mère
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeJeu 9 Mai - 18:21

Le temps paraît ralentir et s'arrêter, dans cet instant de paix solennel qui préside au choix de toute une vie. Choix que j'ai déjà fait en mettant Sigal au monde, lorsque que j'ai scellé la promesse d'un avenir meilleur pour tous les enfants d'Arven – choix que j'entérine maintenant d'un tacite accord avec le chef incontesté des rebelles. Ces rebelles... Des idéalistes, des hommes droits, des femmes d'honneur. Des combattants de la liberté, l'oriflamme au vent et la noblesse comme étendard. Des gens respectables. Pas comme mes assassins subtils, retranchés dans les ténèbres qui nous protègent et nous nourrissent – le poignard levé et nos bannières imbibées du sang des condamnés. Ainsi sommes-nous, rebelles et assassins, lumière et ténèbres, lame contre lame et main dans la main, si différents, mais tellement unis dans cet unique destin. Là où eux reçoivent l'admiration, nous sommes honnis et voués au plus sombre des lendemains par des âmes innocentes qui ne comprennent pas à quel point il est nécessaire que nous nous baignions dans le sang pour laver la souillure qui entache les fondations de l'Empire. Je ne regrette pas d'être la souveraine de l'ombre, la princesse des ténèbres qui leur donne vie et les anime, et une part de moi se réjouit profondément que Liam d'Outrevent soit l'âme de la lumière, le bras droit et juste qui rassemble autour de lui les âmes bien nées et les cœurs dévoués. Liam, et Lisbeth aussi – la petite duchesse sujette aux conflits intérieurs, mais si pétrie de lumière qu'elle en ferait pâlir même mon étoile suzeraine. Si l'Empire peut être sauvé, cela sera par eux, pas par moi – je le sais, maintenant que Sage m'a expliqué le rôle que j'aurais à tenir – et je suis convaincue qu'une part de Liam l'a compris également.

« Ils le méritent, et ils l'auront. Nos enfants, nos êtres chers – les habitants d'Arven. Il le faut. Votre fils, ma fille, tous les autres. Liam, vous savez vous aussi que l'Empire ne pourra pas être sauvé, pas tel qu'il est aujourd'hui, et c'est le retour des trônes dans chaque duché qui nous attend... Outrevent aura besoin de vous. Nightingale risque de sombrer – jusqu'à ce que Sigal ait atteint l'âge de régner. Le continent va sûrement se tourner vers Outrevent en quête de protection – soyez prêt, Liam. La fin est proche et un nouveau monde pourrait bien voir le jour si nous savons l'y aider. »

Du prix à payer, je ne lui dis rien. J'ai convenu avec Sage d'être la seule à le payer, ainsi en sera-t-il. Assise en compagnie du maître des Rebelles, ma fille dormant profondément dans ses bras, je me permets quelques minutes d'optimisme. Si tout se déroule comme espéré, je m'en irai rejoindre Sigvald dans une existence différente, et ma fille grandira sereine, choyée et protégée par l'homme auquel j'ai résolu de la confier. Elle montera sur le trône lorsqu'elle sera assez sage pour coiffer la couronne, et la magie coulera à flots en elle, héritage incontestable des deux lignées souveraines dont elle porte le sang. Oui, ma fille sera reine – et j'espère, du plus profond de moi-même, que pour la lignée d'Outrevent les choses seront aussi aisées.

« Quels sont vos espoirs pour l'avenir, Liam ? Comment voyez-vous votre existence si le tyran venait à périr ? »

_________________
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale 500149userbar2012063011h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 

Liam d'Outrevent
Messages : 378
Je réside : à la tour des Rebelles.
Mon allégeance va : à Arven !

Registre
Âge du personnage: 29 ans
Titres:
Autres visages:
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 10:50

S'il est une chose qui nous réunit, elle et moi, c'est notre amour pour nos proche, c'est notre sens du sacrifice, notre volonté de tout faire pour offrir à ce qui nous sont chers un avenir meilleur. Nous savons tout les deux que nous n'avons rien sans rien. Nous savons tout les deux que le prix à payer pour la liberté, pour l'amour, ou pour la joie peut être excessivement élevé. Nous avons tout les deux choisi de ne pas nous arrêter sur notre sort pour avancer, pour faire affront au Tyran qui nous fait face. Nous avons tout les deux cette force en nous, que nulle autre chose que la victoire ne saura jamais éteindre.

Ça oui, ils le méritent, ce monde meilleur pour lequel nous donnons tout. Ce monde meilleur pour lequel j'ai affronté la solitude pendant plus de neuf ans, ce monde meilleur qui m'aura vu affronter dans de combats et de morts pour parvenir à sa genèse, ce monde meilleur pour lequel j'ai souffert au delà de l'imagination sans prononcer un seul mot dans les cachots d'Augustus...

Comment je vois mon existence si le Tyran venait à tomber. Je réfléchis un instant, et ne peux m'empêcher de lâcher un petit rire... Je n'en sais rien. J'y ai maintes fois réfléchi, oui.. Mais les récents événements ont beaucoup changé la donne... Et récemment, je ne me suis jamais posé la question... Quand on mène un combat depuis si longtemps, on ne parvient plus à voir au delà. On se résigne à mener le combat jusqu'au bout, on en explore les moyens... Mais les fins finissent par vous échapper. Je secoue un instant la tête en souriant...


« Hé bien.. Merveilleuse question... Il est vrai que la fin n'a jamais été aussi proche. Je le sens au plus profond de moi... Quelque soit la manière dont tout cela doit finir. Et, si jamais cette fin devait nous voir libres du tyran d'Augustus... Je ne sais pas... Il y a tant de choses, tant de forces en jeu... Je n'ai aucune idée de ce qui se passera... Aucun plan, aucune vision... Mon avenir me semble si lié au destin d'Augustus... Que ferais-je une fois qu'il ne sera plus là ? Je ne sais pas... Je suppose que plus tard, quand l'orage qui suivra inévitablement les événements qui mettront fin au règne de ce fameux Lord, quand le brouillard sera dissipé, j'aimerais surtout rentrer chez moi. Retrouver enfin mon père et ma sœur, retrouver Outrevent, mon peuple, mes proches, mes amis... Y amener mon fils, l'élever là-bas, sur nos terres... Quelque soit le temps que cela prenne, ce que je veux aujourd'hui, c'est bien ça... Retrouver Outrevent, ne plus souffrir le joug de personne, profiter d'un long été sans hivers... »

Je soupire...

Rêve illusoire, peut-être... Je ne parviens qu'à peine à le frôler de ma pensée tant tout ceci me paraît lointain, improbable, impossible... Combien de temps nous faudra-t-il encore pour vaincre le Tyran ? Combien de temps faudra-t-il ensuite pour que le monde se calme... Mon père sera-t-il heureux de me retrouver après tout ce temps ? Voudra-t-il bien de moi à nouveau ? Cette fille dont il s'est entichée ne se mettra-t-elle pas en travers de mon chemin ?... Oh... Elle n'a pas intérêt, non...

Il y a tant de chose dont je rêve... J'espère simplement que ces rêves pourront un jour prendre forme au delà de mes pensées.


« Et vous, Svanhilde, quel espoir avez-vous pour votre avenir ? Y a-t-il une famille qui vous attends quelque part ? Reconstruirez-vous les ruines de votre royaume en cendres ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Sombre Mère
Messages : 1991
Je réside : Ni vraiment ici, ni totalement ailleurs...

Registre
Âge du personnage: 24 ans
Titres:
Autres visages: Mélusine de Séverac ☼ Freyja de Brunante ☼ Lotte-Louison de la Volte ☼ Soprane Harpelige ¤ Chimène d'Arven
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitimeJeu 29 Aoû - 4:56

Cette nuit décidément est bien calme, et cette sérénité est propice à l'énoncé des vœux, à de fragiles espoirs pour de meilleurs lendemains. Dans les bras de Liam, Sigal ne bouge pas d'un cil, profondément endormie, avec cette application sérieuse des nouveaux-nés et des innocents. Liam me parle de ses rêves, de ses objectifs, de ses souhaits pour lui-même, pour les siens et pour Outreven, et une part de moi partage ses espoirs. Je sais, cependant, qu'abattre Augustus ne sera pas forcément facile, et que la suite sera dure, tant les duchés auront du mal à redevenir royaumes. Je sais que Nightingale y est prêt, je sais que Sombreciel saura s'en sortir sous la houlette fantasque de Castiel, je sais qu'Outrevent survivra si Lionel a l'assistance de Liam et de Lisbeth, et je sais qu'Erebor a toujours vécu en autarcie dans les dunes et les cavernes, je ne me fais donc aucun souci pour eux. Pour Cibella c'est moins évident, pour Bellifère c'est d'ores et déjà pas évident du tout, pour Lagrance c'est compliqué avec Cyselle mariée au tyran, et pour Ansemer ma foi, il paraît que les pirates s'agitent dans l'Archipel, ils profiteront peut-être de la chute de l'empire pour tâcher de récupérer leur couronne. Arven va sombrer, je le redoute, mais la chute d'Augustus est nécessaire.

Liam m'interroge sur mes projets. Ah, que lui dire, qui ne lui dévoile pas le sort que je me réserve ? Je le connais peu, mais mon instinct me souffle que l'homme qu'il est ne regardera pas sans broncher la perspective du sacrifice d'autrui, même délibérément accepté, même librement consenti. Il m'est dur cependant de lui mentir, d'autant plus que c'est ma fille qu'il berce machinalement – mais je ne peux concevoir l'idée d'entraîner le chef des Rebelles dans l'annihilation de l'Oracle – aussi je me contente de semi-vérités.

« J'aimerais pour Sigal la couronne de Nightingale, forte et fière. Un monde dans lequel elle saura grandir et s'épanouir sans danger sur sa vie, un monde empli de merveilles et de magie. De ma famille il ne restera plus qu'elle, elle portera l'espoir que je place sur mon nom, et Dragonvale aussi aura sûrement besoin d'elle – il n'est pas anodin que ma lignée porte le titre de Protectrice de Dragonvale depuis l'avènement d'Eilenn il y a huit siècles. Je voudrais simplement que mon royaume retrouve sa noblesse, et que notre trône soit fort... Je voudrais que mes sujets retrouvent leur place et relèvent la tête, car ils n'ont pas à avoir honte d'être Galliens. Pour moi, je souhaite... Ah, je souhaite juste la paix. Ce combat m'a usée, et j'ai beaucoup perdu, comme vous avez sûrement beaucoup sacrifié également... Et mon frère me manque. Sans lui à mes côtés, je suis... Je ne suis plus entière. Enfin. Nous verrons bien ce qu'il en sera demain, lorsque nous aurons déchu le tyran. »

Demain, oui. Un autre combat, une autre bataille – et Sage, au fond de mes pensées, m'entoure de chaleur. Oui, la fin approche – pour moi, en tout cas.

_________________
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale 500149userbar2012063011h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonvale.forumactif.org
 


Contenu sponsorisé
Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale Empty
MessageSujet: Re: Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale   Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une étoile sous la lune ☪ Liam d'Outrevent et Svanhilde Nightingale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragonvale :: La Cour des Miracles :: Tour de la Guilde des Rebelles-


Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Son caractère

Chapitre I.
Histoire
Chapitre II.
Test RP
Chapitre III. Ses liens
Exigences



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Ses traits de caractère

Chapitre I.
Son caractère
Chapitre II.
Son histoire
Chapitre III.
Son test RP
Chapitre IV. Ses liens
Le joueur



Avatar (c)
Identité
J'ai vu le jour le .
J'ai ans.
Je viens .
Mon allégeance va .
Je suis .

Animal ¤

Pouvoir ¤


Traits de caractère

Liens
Je recherche